S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Pierrot

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°51 à 60 » Défi n°57
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 16:03 (2014)    Sujet du message: Pierrot Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Mon frangin, Pierrot, me suivait partout. Ça me cassait les burnes. Quoi que je fasse, où que j'aille, il y allait aussi, son pas calqué sur le mien, avec un sourire qui lui flottait en pleine bouille. Et puis des tas de questions lui venaient sans cesse.
-Sam, on parlera de quoi ?
-Tu verras.
-ça va durer longtemps ?
-J'en sais rien.
-Annie sera là ?
-Oui.
-Alors t'es content ?
Et il souriait.
De toute façon, je pouvais pas m'en défaire, maman était de son côté. Elle disait « surveille ton petit frère ». Elle disait ça avant de sortir. Et je pouvais pas faire autrement. Je pouvais pas le laisser seul à la maison.
Vers les 16 heures on sortait. Je marchais à grandes enjambées parce que je me réjouissais de retrouver la secte, et que je préférais qu'on soit rentré avant la nuit, alors fallait pas trop tarder. Et lui avec ses petites jambes de petit frère, il devait bondir pour suivre le rythme. Il voulait pas faire deux pas quand moi j'en faisais qu'un. Il posait le pied droit en même temps que moi et le gauche tout pareil.
Il était fier.
On a marché un moment sur le trottoir puis on a bifurqué dans une ruelle impraticable. D'un bout à l'autre de la voie étroite, s'entassaient des dizaines de cageots vides, mais on connaissait notre affaire. On a louvoyé entre les empilements de bois, pour aboutir dans la cours d'une fermette.
Un molosse noir s'est mis à aboyer, s'étranglant au bout de sa chaîne, et j'ai senti Pierrot qui se collait contre moi. Tout près, tout près. Je lui ai passé un bras autour des épaules et ça me rassurait aussi.
S'agissait de pas s'attarder. On a galopé à toute jambe sous les aboiement infernaux, dans l'odeur de fumier et de volaille, pour parvenir de l'autre côté de la cours. Là, on s'est faufilés sous une barrière vermoulue pour disparaître dans les broussailles denses.
-Salaud de Cerbère ! J'ai gueulé.
-Sale eau de cerf Baire ! A répété mon frangin.
À une fenêtre, on a vu un rideau bougé, alors, pouffant de rire, on s'est trissé à travers les fourrés, puis entre les hautes tiges d'un champs de maïs, jusqu'à notre cabane, une remise abandonnée à l'orée du bois.
J'ai frappé trois coup, comme ça, bien nets. Toc toc toc !
-Qui c'est ? À fait une voix aiguë venue de l'intérieur.
Dans un chuchotement j'ai articulé le mot de passe aussi audible que possible, pour que mon frère l'entende une dernière fois :
« Les mirages... »
-C'est bon tu peux entrer.
La porte s'est entrouverte et je me suis faufilé dans la grange. Pierrot a voulu me suivre.
-Tut tut, toi tu restes dehors. T'as pas donné le mot de passe. A grondé Thibaut.
-Mais...
-Tu dois frapper avant de t'annoncer.
Puis Thibaut a refermé la porte. À l'intérieur, j'ai aperçu Annie qui me souriait. J'ai rougi.
« Toc toc toc »
-Qui c'est ?
« L’Émir rage ! » A crié mon frère pour se faire entendre. Et parce que, resté seul de son côté de la porte, il avait un peu peur.
-Oh ! moins fort ! Le mot de passe doit rester secret. T'es trop bête.
Annie et moi on a rigolé tandis que Thibaut, mécontent, tirait la lourde.
-On va devoir changé de mot de passe, maintenant. T'es malin.
-Pikachu a proposé Pierrot.
-T'es trop nul.
« Les Charlatans ». J'ai avancé.
On s'est regardé. Ça convenait à tout le monde. J'étais content. Thibaut a ouvert un livre mangé par les rats, et y a griffonné quelques notes, puis il a annoncé :
-La Secte d’Épicure est rassemblée pour sa cinquième séance !
-Pourquoi l'insecte des piqûres ? A soufflé mon frère ?
-Tais-toi. J'ai dit.
Dans la foulée, Thibaut a allumé une bougie, une autre, puis nous a dévisagé tour a tour. Y avait du sérieux dans son regard.
-L'heure est grave. Il a commencé. Le sujet du jour ce sera : Cerbère !
Le nom a claqué comme un coup de fouet dans la pénombre poussiéreuse de la cabane. Le silence a succédé à ses mots. Et on se sentait plus tellement rassuré, les uns les autres.
Pierrot m'a attrapé la main. Et je l'ai serrée, et Annie s'est rapprochée imperceptiblement de moi.
-Vous l'avez vu en venant ?
-Bien sûr ! J'ai répondu. Il aboyait et il bavait et il avait les yeux rouges. Il est possédé par les forces du mal.
-Il crachait des femmes ! A ajouté mon frère. 
Personne ne l'a repris.
Annie, avec sa petite voix de moineau, a proposé qu'on mette en œuvre l'un de nos Sorts Magiques pour sécuriser les alentours de la cabane.
-C'est une bonne idée ! Le sceau de protection !
-Le saut de quoi ?
On est sorti. On devait disposer, autour de la cabane, cinq pentagrammes équidistants. Pour ça on avait besoin de cailloux. Alors on s'est mis à descendre dans la forêt, par le sentier des fougères jusqu'au ruisseau. Là on a trouvé de quoi faire. On se déchaussait pour avancer dans l'eau glacial où l'on récoltait des galets lissés par le courant. Fallait que je secoue mon frangin qui voulait rester jouer au bord de l'eau. Il faisait des bateaux avec les feuilles larges des châtaigniers. J'aurais bien joué avec lui. Mais enfin on avait du boulot. Il a traîné des pieds et je suis arrivé avant lui à la cabane.
J'avais relevé mon t-shirt en besace, pour retenir les cailloux à l'intérieur. Je les ai versé en tas près du dernier pentagramme que formait Thibaut. Annie l'aidait.
-Demain, le mot de passe sera « Dissensium ». Il a affirmé.
-Mais on avait dit « Les Charlatans »...
-Je préfère « Dissensium ». C'est plus cool.
J'ai pas répondu, j'étais déçu, quand même. Annie m'a souri. Puis mon frère est arrivé. On se sentait tous fatigué, et le crépuscule nous avertissait que l'heure était venue de rentrer.
Une fois que le dernier pentagramme a été achevé, on a marché les uns derrière les autres jusqu'à la barrière de bois. Planqués dans les fourrés, on apercevait Cerbère, en arrêt, les oreilles dressées qui reniflait dans notre direction. Fallait se jeter. Pas d'autre choix. J'ai tapé sur l'épaule de Pierrot et je lui ai murmuré :
-En avant !
Je me suis levé, puis mon frère, a fait de même, et tous les quatre, on a détalé à travers la cours où s'époumonait le monstre furibard. Une vraie course olympique.
Retournés dans la rue. On a pris le temps de souffler puis on s'est séparé.
-A demain ! A salué Thibaut. Puis Annie m'a déposé un baisers sur la joue. Je me la suis frottée en fronçant les sourcils.
-T'es amoureux ! A rigolé Pierrot, tandis que l'on marchait vers la maison.
-C'est pas vrai. Et tais-toi !
À la maison, j'ai mis nos assiettes au micro-onde et l'on a mangé en silence. Pierrot piquait la viande comme je le faisais, au bout de son couteau. Puis quand je buvais, il buvait.
Enfin maman est rentrée. On avait déjà revêtu nos pyjamas dinosaure. Pour ça, elle était contente. Elle était vraiment fatiguée aussi. Elle a demandé si on avait fait nos devoir. J'ai dit oui, et Pierrot a dit non, puis oui. Heureusement elle a rien entendu, mais il s'est quand même pris mon coude dans les côtes. Ensuite il a pleuré, et maman nous a fait monter dans nos chambres.


Le lendemain, après l'école, Pierrot et moi, on a enfilé nos habits d'aventuriers. Par hasard, on avait choisi des shorts identiques. Il était ravi.
-T'as vu Sam, on est des jumeaux ! Il m'a fait remarquer.
J'ai rien répondu. Je lui ai filé une tranche de tarte au citron, j'ai refermé le frigo, et on est sorti. Il faisait un ciel gris, un peu. Il allait pas falloir qu'on traîne pour rentrer, parce qu'il ferait nuit plus tôt que d'habitude.
On avançait au même pas. Droite, gauche. Jusqu'à la rue aux cageots.
-T'es prêt ?
Il a acquiescé.
-Tope-là.
Il a topé.
-Un... Deux...
À trois, on s'est mis à courir à toute bombe. Le chien n'était pas là.
Ça sortait des habitudes.
-T'arrête pas. J'ai glissé à Pierrot.
Puis du coin de l’œil, j'ai regardé la ferme, et j'ai vu quelqu'un se découper dans l'embrasure de la porte. Et j'ai entendu aboyer.


Le Sort Magique n'a pas fonctionné.


On a plongé dans les fourrés. Sous la barrière. Et dans la panique, je me suis cogné à une planche qui s'est cassée dans un craquement sec. Mon frangin hurlait de trouille. On décampait comme des furieux dans le maïs.
Moi, j'avais pris de l'avance.
Arrivé à la cabane, j'ai lancé « Dissensium ! »
La porte s'est ouverte. Lâchant un soupir de soulagement, j'ai bondi à l'intérieur puis je me suis retourné pour attendre mon frangin. Thibaut a refermé la lourde.
Pierrot n'était plus qu'à quelques mètres de nous. Je l'ai vu. Mon frangin arrivait avec le monstre à ses trousses. J'ai vu ça, avant que la porte ne se referme, j'ai pris ça en plein dans mes yeux large ouvert de surprise et de peur. Et j'ai gueulé après Thibaut.
-Rouvre-la !
Il a pas compris pourquoi.
- « Et Charles attends! » S'égosillait Pierrot, d'une voix rendue stridente par la terreur.
-C'est pas le mot de passe. On a changé hier !
Et j'ai gueulé :
-Ouvre !
On a entendu un bruit sourd contre la porte, un choc, puis le râle de la bête.
Pierrot a encore lancé :
-Sam ! Comme un au secours. 
Puis plus rien. Juste le râle de la bête.


Dernière édition par Yannick Darbellay le Mer 8 Oct - 11:48 (2014); édité 2 fois
Mar 7 Oct - 16:03 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
La Plume du Chakal
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 25 Sep 2013
Messages: 405
Localisation: Arkham Asylum

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 22:23 (2014)    Sujet du message: Pierrot Répondre en citant

Roh putain mec Oo J'ai relu deux fois la fin pour être sur. . . ... PU TAIN !!! ! 


Sans déconner, c'tout...et 'pis.... .AAAAH ! ! !! Bon bref, j'vais pas m'étendre sur le fond pour pas gâcher le fun aux autres  


Pour la forme j'ai beaucoup aimé la façon dont tu déroules le récit, c'fluide, par contre, sur le "niveau" de language on dirait que t'étais pas trop décidé. . .. Ton narrateur des fois il parle comme un jeune de 16 ans, des fois comme un titi parigot des 60's et des fois très normalement et des fois très littérarement (je sais je sais. . .) donc du coup il manque un poil d'unicité à mon goût.


Mais bordel la chute   




et 'pis   aussi  
_________________
http://laplumeduchakal.wordpress.com/

"Un blog qu'il est bien pour le lire"

https://www.facebook.com/laplumeduchakal
Mar 7 Oct - 22:23 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
El.
Mega Coup de Coeur
Mega Coup de Coeur

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 429

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 23:45 (2014)    Sujet du message: Pierrot Répondre en citant

P'tain. o_O
C'est une tuerie ton trucz.
_________________
El.

http://aubordeldesrev.eklablog.com/
Mar 7 Oct - 23:45 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 18:49 (2014)    Sujet du message: Pierrot Répondre en citant

Merci pour vos com
Jackal, j'manque un peu de recul, mais ça m'étonnerait pas que t'aies raison je pense.
Mer 8 Oct - 18:49 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 19:58 (2014)    Sujet du message: Pierrot Répondre en citant

J'ai trouvé ça géant, on est pris dans l'aventure, en fait. Et on fait comme Pierrot, on le suit partout et on répète joyeusement
Les jeux de mots sont délicieux

"Il crachait des femmes" ça j'ai adoré Mr. Green

La relation des deux frères, la complicité, puis la fin...

C'est juste super comme tu les rends proches, et puis je sais pas on les aime, tout de suite

Bravo !!
_________________
Rafistoleuse
Mer 8 Oct - 19:58 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 00:06 (2014)    Sujet du message: Pierrot Répondre en citant

Rhalalalalala j'ai l'impression d'être dans un mélange entre mon enfance et la Gloire de mon père. J'ai pas été perturbée outre mesure par les différences de langage. Non, non, j'étais trop prise dans la narration, dans la manière dont tu as raconté l'histoire, drôle et émouvante, qui fleure vraiment bon l'enfance. Cette relation fraternelle est divine. Et Pierrot ! Magnifique utilisation de la contrainte... Et t'es le premier texte que je lis où le thème m'apparaît avec évidence. 


Bref, c'est un gros gros gros coup de coeur !! Qu'est-ce que j'aime quand tu nous sors des pépites comme ça !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Jeu 9 Oct - 00:06 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Jeu 9 Oct - 14:18 (2014)    Sujet du message: Pierrot Répondre en citant

J'adore.
L'histoire de ces deux freres, le petit qui suit le plus grand, sa facon de parler qui fait sourire.
Et cette fin, horrible, terrible. J'ai vu les images defiler devant mes yeux meme les sons a la fin.
Bravo CDC oui sans probleme Shocked
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Jeu 9 Oct - 14:18 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Sam 11 Oct - 07:06 (2014)    Sujet du message: Pierrot Répondre en citant

Nick, tu es mon coup de cœur. Je pourrais le dire et le redire. Encore et encore. 
Mon premier battement de cœur, c’est pour ton style infatigable auquel j’adhère et que j’adore. 
Mon deuxième battement de cœur, c’est pour le choix de tes personnages que l’on peut voir évoluer, jouer, grandir, parler devant nos yeux. Ils ont de la chair, de la matière, ils sont vivants et touchants, que ce soit dans tes dialogues, tes descriptions, les pensées de Sam et l’innocence, la naïveté, la jeunesse de Pierrot.
Mon troisième battement de cœur, c’est pour ton utilisation stricto sensu des phrases et tous tes détournements, tes jeux. J’ai adoré, je n’en attendais pas moins ! 
Mon quatrième battement de cœur, c’est parce que mon thème transparaît dans ton texte de manière évidente. 
 
Puis, mon cœur s’est arrêté dans un bruit. Le bruit sourd qui vient cogner à la porte. Le bruit sourd du choc. 
 
Puis plus rien, le silence. L’horreur de l’imaginaire. Le drame de ton histoire.
 
 
Ton Sort Magique m’a ensorcelé. Merci Yannick pour ce très bel écrit.


 
 

_________________
ATea.
Sam 11 Oct - 07:06 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Dim 12 Oct - 09:29 (2014)    Sujet du message: Pierrot Répondre en citant

Bravo Yan Cdc super mérité. Ton texte c'est une cure de jouvence entre Pagnol et Indiana Jones.
C'est tendre, léger, intrépide.


Et puis cette pincée genialissime de suspense à la fin. C'est du Hitchcock
Dim 12 Oct - 09:29 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 12 Oct - 16:00 (2014)    Sujet du message: Pierrot Répondre en citant

Waouh quelle claque !
Ce lien entre les deux frères est magnifique, tu nous as servi des jeux de mots super du gamin et la chute est juste horrible !
On a envie de hurler se putain de mot de pass a la place de pierrot ! Et puis on comprend qu'il n'a pas eu le nouveau alors on essaie d'expliquer qu'il faut quand même ouvrir qu'il va s'faire bouffer...
Et la le stress retombe on comprend, le silence...la chute

Un grand bravo tu mérites bien ton cdc
Dim 12 Oct - 16:00 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Lun 22 Déc - 09:34 (2014)    Sujet du message: Pierrot Répondre en citant

Mon Dieu, Nick, ton texte me bouleverse toujours autant.
Je ne sais pas qui t'a attribué le CDC ( ) mais tu le mérites vraiment amplement.






Il est puissant. Ce choc contre la porte. Ou le silence qui s'en suit. Ou les deux. 
Non en fait, c'est vraiment ton texte qui est puissant... 



_________________
ATea.
Lun 22 Déc - 09:34 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:08 (2016)    Sujet du message: Pierrot

Aujourd’hui à 10:08 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°57

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield