S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
C'est mon prix !

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°51 à 60 » Défi n°58
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Perrine PONT
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 55
Localisation: Le CHESNAY

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 00:26 (2014)    Sujet du message: C'est mon prix ! Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L’inspecteur Iou pris l’appel dans son bureau, puis se rendit précipitamment chez Lady Briseis.
Elle habite une villa cossue, en bord de mer. C’est vers elle, qu’elle était tournée quand il fut introduit dans la pièce. Impassible, elle resta face à la fenêtre, perdue quelque part entre elle-même et les vagues. Il avisa un voltaire, s’y installa et la regarda pour la première fois. Ce n’était pas leur première rencontre, mais aujourd’hui, il la regardait.

Ses cheveux châtain clair étaient relevés en une sorte de chignon déstructuré d’où s’échappaient quelques mèches qui courraient sur sa nuque. Sa longue nuisette gris perle mettait parfaitement en valeur son dos et épousait ses courbes féminines. Il se dégageait une telle sensualité de cette femme, qu’il se fit violence pour ne pas se lever, la rejoindre, la retourner contre lui et … Il n’était pas là pour ça ! Il venait à peine d’arriver dans cette ville, il aurait donc tout le temps pour revenir la voir.

Elle se retourna enfin, mettant fin à leurs évasions… Se déplaça vers la coiffeuse et s’assit. Elle croisa les jambes que la fente de la nuisette laissa découvrir jusqu’à la moitié de ses cuisses. La soie sublimait son décolleté. Son cou fin était un aimant pour les mains des hommes… Il ferma les yeux. Se concentra. Les rouvrit et s’attacha à ses yeux pour ne plus être déconcentré. C’était une erreur ! Les yeux verts de Lady Briseis lui transperçaient l’âme.

Elle prit la parole : « Que me vaut l’honneur de cette visite inspecteur Iou ? Les hommes de votre qualité ne viennent pas voir les femmes comme moi à cette heure de l’après-midi…
- Je ne viens pas pour le plaisir de vous voir Lady. J’ai reçu un appel tantôt et je pense que vous êtes la seule personne capable de m’aider dans cette affaire… »
Elle détourna son regard. Cela devenait insupportable. Cet homme la troublait et elle n’en avait pas le droit…
« Je suis très occupée inspecteur et je n’ai pas d’intérêt à vous aider.
- Il s’agit d’une petite fille qui a disparu. Elle a été enlevée cette nuit par un homme après avoir attaché son père et tué sa mère.
- Je sais tout cela inspecteur Iou. Mais je vous le répète, je n’ai ni temps, ni intérêt à consacrer à votre histoire. Je vous dis à bientôt… »
Elle se dirigeait vers la porte quand l’inspecteur lui saisi le bras et la retint. A ce contact elle sentit comme des papillons dans le bas de son ventre et une chaleur circula dans ses veines.
« Lady Briseis ! Je vous en prie ! J’ai des suspects. Ils attendent derrières des barreaux. Le temps presse. Vous êtes la seule personne que je connaisse ici ayant une aussi grande expérience des hommes. Je suis sure que votre analyse sur l’affaire serait pertinente ! Et puis, si c’est une question d’argent je vous paierai, votre prix sera le mien. Mais s’il vous plait, vous avez été la fille d’un père qui vous a, certainement, aimé autant que Sir Firmian aime sa petite Florine… Au nom de l’amour filial, je vous en prie aidez-moi ! C’est l’histoire d’une journée.»
Elle laissa tomber son regard sur son bras, il comprit et la lâchât. Elle se planta devant lui, ses yeux lancèrent des éclairs teintés de tristesse, rage et envie.
« Ne me parlez pas d’amour filial inspecteur ! Je ne connais de l’amour filial entre un père et sa fille que l’amour charnel ! La violence, la haine, le dégout, les pleurs et la douleur ! Je ne souhaite cela à aucune petite fille ! Ce n’est pas avec ce type d’arguments que vous pourrez me convaincre de vous aider. Par contre, vous dites que mon prix sera le votre ?
- Oui Lady Briseis. Sir Firmian est très riche et…
- Je ne veux pas d’argent. Donc, êtes-vous toujours certain que votre prix sera le mien ?
- Pour que cette petite fille puisse grandir auprès de son père, je donnerai ma vie ! Alors oui, demandez ce que vous voulez, je vous l’obtiendrai…
- Soit. J’accepte de vous aider. Cependant, je vais être honnête, vous ne me payerai que si vous jugez que mon travail à vos côté a mérité un salaire. Cela vous convient-il ?
- Cela me convient, mais je ne connais pas votre prix.
- Inutile de que vous vous encombriez l’esprit avec ce détail. L’avenir nous dira si vous devez en prendre connaissance ou non… Je vous laisse inspecteur, j’ai des engagements que je me dois de respecter… Demain, si cela vous convient, je deviendrai votre employée. Dois-je prévoir la journée entière ?
- Je vous rendrait à vos obligation à la nuit tombée Lady. Je viendrai vous chercher demain à 8h00.

L’inspecteur Iou était en avance. Il avait à peine dormi et avait réussi à se concentrer, non pas sur les souvenirs que lui avait laissés Lady Briseis, mais bien sur son enquête. Il avait besoin de cette femme, il le savait. Dès leur première rencontre, elle avait su comprendre ce dont il avait besoin. Elle avait compris qui il été. Elle avait su lire en lui. Cette femme avait l’expérience des hommes. Elle devinait ce que les hommes tentaient de cacher. Elle voyait la couleur des cœurs. Elle reconnaissait les bons et les mauvais. Oui, il avait besoin d’elle, mais sa présence était aussi indispensable que dangereuse. Quand il posait les yeux sur elle, quand il respirait son odeur, quand il touchait sa peau, son corps tout entier hurlait de désir. Ses muscles se tendaient. Son pouls s’accélérait. Son sang se concentrait. Son esprit l’abandonnait… Heureusement, depuis la veille, il avait avancé dans son enquête. Il était à peu près sûr du déroulement des faits. Il ne lui manquait que les aveux du coupable. Il devait se concentrer, la vie d’une fillette était en jeu !

Lady Briseis, se présenta à l’heure en haut du grand escalier. Elle donna ses instructions aux filles et se dirigeât vers l’inspecteur. En descendant les marches, elle s’accorda le droit de détailler cet homme si froid et distant avec elle. Elle le savait brun sous son chapeau. Les cheveux courts. Les yeux bleus océan luisaient tel un phare dans la nuit derrière de petites lunettes discrètes. Il n’était ni trop grand, ni pas assez. Ses muscles dessinés son torse et la force de ses bras se devinait sous son costume 3 pièces cintré. Il irradiait un charme auquel elle n’était pas insensible. Et puis elle savait que c’était un homme bon, droit et tendre. Elle l’avait vu lors de leur première rencontre. Elle s’en voulait presque du prix qu’elle lui ferait payer. Il ne le méritait pas, mais elle oui ! Elle y avait droit !

« Bonjour inspecteur Iou. Comment fut votre soirée ?
- Bonjour Lady Briseis. Longue et fructueuse. Et la votre ?
- Longue et fructueuse également. Je vous remercie. Alors puisque je suis votre employée, par quoi commençons nous ?
- J’ai étudié les pièces du puzzle en ma possession et je pense savoir ce qui c’est passé il y a 3 nuits de ça. Il ne me manque que le coupable. C’est là que j’ai besoin de vous. J’ai besoin que vous soyez présente aux interrogatoires et que vous me donniez au pire vos impressions, au mieux le nom du coupable. »

La journée fut fatigante. Lady Briseis assista à tous les interrogatoires. L’inspecteur Iou recueillit à chaque fois son avis. Ce n’était pas simple. Elle connaissait chacun de ces hommes. Certains se cachaient derrière des faux semblants, des attitudes de durs ou un langage vulgaire. D’autres étaient simplement violents ou vicieux. Ils pouvaient adorer le mal ou aimer en faire, mais aucun d’entre eux n’était suffisamment diabolique pour tuer, battre et enlever pour on ne sait quelle raison. Aucun sauf Lamberti.

Cet homme avait un caractère insaisissable, même pour elle. Chaque fois qu’ils s’étaient croisés, elle n’avait su comment se positionner face à lui. C’était une personne par qui elle pouvait se sentir exister en tant que femme un instant et qui pouvait, l’instant d’après, la détruire. Il pouvait déchainer une violence sans limite et faire preuve d’une tendresse profonde. Il avait une forme de charisme démoniaque.

Elle ferma les yeux, expulsa ses craintes et se connecta avec l’aura de Lamberti. Elle plongea dans son regard et perça les barrières de son âme. Ce qu’elle vit la révulsa. Lamberti n’était pas un homme mais une bête sans cœur, assoiffée de sang, se nourrissant de la peur. Haïssant les femmes et cherchant à les atteindre au plus profond d’elles. Comme son père…

Elle se tourna vers l’inspecteur Iou et lui annonça qu’il tenait le coupable.

L’inspecteur parti sur les traces de Lamberti. Il passa le reste de la journée à reconstituer son emploi du temps, ses allers et venus, ses tours et ses détours. Il interrogea tous les commerçants tous les témoins… A une heure avancée de la nuit, il atteignit enfin son but !
La petite Florine était vivante ! Détruite, brisée et vide mais techniquement vivante. Il lui faudrait du temps, de la patience et de l’amour, mais elle était en vie… Quand on sauve un enfant, on devient un héro. C’est ce que l'inspecteur Iou devint ce soir là. L’histoire n’était, certes, pas terminée, il y aurait le procès, les témoignages et le jugement, mais son travail à lui été fini et toute la ville savait désormais qu’on pouvait compter sur lui !

Le lendemain, il se présenta chez Lady Briséis. Il fut introduit dans sa chambre. Elle regardait la mer. Il s’assit dans le Voltaire. Il la regarda. Elle prit la parole :
« Ai-je mérité mon salaire inspecteur ? Toute la ville vous acclame, vous êtes le nouveau héro des habitants. Etes-vous satisfait de mes services ?
- Lady Briséis, je vous remercie pour votre aide dans cette enquête. Vous avez mérité votre salaire et c’est pour payer ma dette que je suis là.
- Vous n’avez pas répondu q'en partie à mes questions. Je ne vous ai pas demandé si vous étiez satisfait de mon service dans votre enquête, je vous ai demandé si vous étiez satisfait de mes services. Qu’ils soient judicaires ou sexuels. »
La réponse le déstabilisa. Il pensait avoir entretenu une relation strictement professionnelle. Il avait installé une distance et n’avait rien laissé paraitre de son trouble. Il s’était contrôlé, pourquoi cette fille de joie mélangeait leur première rencontre et leur collaboration ? Il s’entendit répondre positivement à cette question.
« Je veux que vous m’épousiez inspecteur. Entendons-nous, je ne demande ni sentiment, ni fidélité, ni amour, juste un mariage. Je veux être comme toutes ces femmes… Celles qui me dévisagent, celles qui sont sages, celles qu’on enferme dans la sécurité de l’obscurité du jour. Celle que les hommes vont tromper avec des femmes comme moi. Je ne veux plus de cette vie dans la lumière de la nuit. C’est mon prix ! »
Jeu 16 Oct - 00:26 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 00:45 (2014)    Sujet du message: C'est mon prix ! Répondre en citant

Ce que je remarque avec ce défi c'est que ce sont souvent les Lady qui mènent la danse et c'est parfait Cool

Pour le coup, cet inspecteur Iou m'a fait sourire "’ai besoin que vous soyez présente aux interrogatoires et que vous me donniez au pire vos impressions, au mieux le nom du coupable." Ce sera tout pour monsieur ? Mr. Green
Bon plus sérieusement, y a un vrai lien entre ces deux-là, qui dépasse le charnel et qui se situe pas dans une case bien rangée.. Et j'aime bien la façon dont tu décris les personnages... Cette Lady est une grande romantique dans le fond (je ne m'attendais pas à cette fin, j'avoue que c'était dans le même style mais pas aussi "grand".

Bref c'est un joli moment, malgré la sordide histoire de la petite fille...

A suivre ?
_________________
Rafistoleuse
Jeu 16 Oct - 00:45 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 15:10 (2014)    Sujet du message: C'est mon prix ! Répondre en citant

Bah moi j'm'attendais à beaucoup plus "petit", et qu'elle lui demande juste de passer une nuit avec lui. Et au final, bah je préfère largement son romantisme !

J'ai énormément aimé aussi le lien entre les deux personnages. L'histoire alentours n'est qu'un prétexte d'ailleurs, mais c'est pas grave. Y'a des maladresses dans l'écriture (surtout au début et à la fin), mais pour quelqu'un qui doute vraiment de son écriture, bah crois-moi que t'as vraiment un truc ! Ce lien indicible - et pas vraiment dit - entre les deux est fabuleusement retranscrit ! Donc bravo !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Jeu 16 Oct - 15:10 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 20:42 (2014)    Sujet du message: C'est mon prix ! Répondre en citant

Eh bien...
Je m'attendais à un texte éventuellement laborieux, au vu de tes doutes, mais il n'en est rien. Dans l'écriture, tu n'en rajoutes pas, tu t'appuies sur une écriture précise au service de ton histoire.
Attention tout de même aux répétitions.
Comme Octobell, j'ai trouvé que tu menais avec beaucoup de finesse la relation entre les deux personnages, le désir affleurant, palpable, les non-dit. On sent que ton intérêt réside là, dans cette rencontre et les sentiments qu'elle engendre. L'intrigue passe au second plan. 
Peut-être aurais-tu pu contextualiser un peu plus. 
En tout cas c'est une belle surprise. Bravo.
Jeu 16 Oct - 20:42 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Perrine PONT
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 55
Localisation: Le CHESNAY

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 06:54 (2014)    Sujet du message: C'est mon prix ! Répondre en citant

Merci à vous trois pour vos commentaires.
Je suis contente que la fin vous ait surpris ! C'était tout ce que je voulais...

Rafistoleuse : Encore merci et non, je ne pense pas qu'il y aura une suite... Je ne les imagine pas heureux dans ce mariage !

Octobell : Encore merci aussi. Pour les maladresses du début, je pensais qu'il fallait absolument commencer comme je l'ai fait. J'ai été très surprise et du coup presque énervée en lisant les autres textes !

Yannick Darbellay : Encore merci (c'est pas ma faute si il n'y a pas vraiment beaucoup de façon de remercier!). Cet exercice a été très laborieux pour moi ! N'oublions pas non plus qu'il a été rédigé en 3h00, bien qu'on avait une semaine. Je me suis décidée en 1 soirée sous la pression du chat ! D'où le manque de contextualisation et les répétitions (certaines sont quand même volontaires).

Dans tous les cas, merci de m'avoir poussé à faire bousculer mes habitudes, d'avoir forcé ma main à sortir de ses sentiers battus et d'avoir obligé mon esprit à créer de toute pièce !
Ven 17 Oct - 06:54 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 10:42 (2014)    Sujet du message: C'est mon prix ! Répondre en citant

"je ne pense pas qu'il y aura une suite... Je ne les imagine pas heureux dans ce mariage ! "


Voilà une bonne raison d'écrire la suite  Mr. Green
Ven 17 Oct - 10:42 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Perrine PONT
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 55
Localisation: Le CHESNAY

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 13:05 (2014)    Sujet du message: C'est mon prix ! Répondre en citant

Je ne tiens pas à ce que mes personnages soient malheureux... 
Ven 17 Oct - 13:05 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 13:19 (2014)    Sujet du message: C'est mon prix ! Répondre en citant

Tu anticipes qu'ils le seront ! Tu les abandonnes aux portes d'un avenir indécis. Les laisse pas seuls traverser la tourmente. A toi de les rattraper et de les emmener vers le mieux.Non mais fais comme tu veux, je t'embête
Ven 17 Oct - 13:19 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
El.
Mega Coup de Coeur
Mega Coup de Coeur

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 429

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 18:12 (2014)    Sujet du message: C'est mon prix ! Répondre en citant

J'savais pas qu'tu te sentais en difficulté ou quoi, mais y a vraiment pas de raison...ton texte est facile à lire, pas d'incohérence, avec une histoire qui se tient bien, et pis des humeurs, des rebondissements...j'ai aimé, bravo
_________________
El.

http://aubordeldesrev.eklablog.com/
Ven 17 Oct - 18:12 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Mer 22 Oct - 16:35 (2014)    Sujet du message: C'est mon prix ! Répondre en citant

Je vais pas redire ce que tous les autres ont dit mais effectivement tu n'as pas à rougir de ce texte.

J'ai également beaucoup apprécié tes deux persos et les liens que tu leur a donné.

On sent bien que l'enquête n'est qu'un prétexte, du coup si je pouvais te faire un reproche c'est que tu étais trop indécise à mon goût de ce point de vue.
Pour moi :
-soit tu parlais beaucoup plus de l'enquête parce que là, tu as vraiment parlé du minimum,
-soit tu en parlais quasi pas, exit toute la partie où il résout son enquête en partant sur les traces de lamberti. Finalement on s'en fout presque tellement tu nous tiens en haleine avec cette relation entre lady et le flic.

Et puis attention aux fautes ex : été et était, je me permets parce que tu verras j'en fais pas mal aussi ^^

En tout cas bravo
Mer 22 Oct - 16:35 (2014)
Auteur Message
Perrine PONT
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 55
Localisation: Le CHESNAY

MessagePosté le: Mer 22 Oct - 21:11 (2014)    Sujet du message: C'est mon prix ! Répondre en citant

Merci pour vos commentaires.

En effet, je ne suis pas à l'aise avec l'écriture romancée... En temps normal j'écris de simples poèmes. D'où certains manques...

Mais j'aime bien l’exercice et je vous remercie tous pour vos critiques !
Mer 22 Oct - 21:11 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:00 (2016)    Sujet du message: C'est mon prix !

Aujourd’hui à 03:00 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°58

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield