S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Vers le ciel - Yannick Darbellay

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°51 à 60 » Défi n°60
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Perrine PONT
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 55
Localisation: Le CHESNAY

MessagePosté le: Sam 1 Nov - 20:22 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
La scène est là. Vide.
On les a tous fait partir. On s'est excusé.


*


À l'origine, il y avait le tumulte de la multitude.
Les éclats de voix et de rires s'élevaient au-dessus des têtes pour former un magma inextricable. Le vent de l'excitation charriait le vacarme vers la scène lustrée. Il le poussait, telle une masse orageuse, jusqu'au rideau de velours noir contre lequel il se délitait.
Ainsi atténué, le brouhaha s'insinuait en backstage.
Dans sa loge, Nate n'en avait cure. Vautré sur un canapé rouge et cuir, le musicien exhalait des roses vénéneuses entremêlées aux volutes bleutées qu'il tirait d'un spliff.
« Elle fait chier, putain, elle répond pas... »
Il attrapa une feuille, écrivit quelques strophes, ratura, amputa. Il composait des choses obscures, puis se décomposait, s'emportait contre des figures de notes indécises, tandis que la foule acquise à son art le réclamait à cor et à cri. Il gratta quelques vifs désaccords, d'à mort épris, sur sa guitare vertigineuse, se piqua aux tiges épineuses des fleurs écloses sous ses doigts d'ange dépenaillé, puis osa un riff insensé et cela le fit rire. Son éclat finit en rictus las.
Après quoi, il rédigea sur son smartphone, des insultes aphones.
Un grattement lui parvint puis la porte s’entrebâilla.
« -Nate...
-Connasse ! Pourquoi tu réponds pas. Adressa-t-il à l'absente abritée aux confins de son phone.
-Nate, la salle s'impatiente... Implora son imprésario.
-J'arrive. »
Esquivant la discorde, le guitariste se leva, puis trimballa sa douze cordes vers la horde crispée.
Il devinait qu'allaient être fiévreuses, les heures à venir.
Alors il ferma les yeux, et fit un pas. Puis se signa, et fit un pas.
Progressivement, il s'abandonna à la scène.
Nate émergea de l'ombre, tel un conquistador, aux yeux dorés, et la lumière séraphique baigna sa face pacifiée. Encore un pas et le jeune homme déboucha devant un parterre conquis. Une onde de silence houla jusqu'au fond de la salle. Il esquissa une moue extatique et les mille âmes convergeant vers son visage archangélique communièrent avec lui.
Un larsen plaintif lacéra le silence et les murmures enamourés se muèrent en acclamations.
Nate s'assit puis joua.
Il évoqua, par un phrasé alerte, des mers acoustiques sur lesquelles cinglaient ses longs doigts agiles. Il esquissa, en quelques slides déglingués, les odyssées mélodiques d'esquifs enlevés par les vents du large. Il fit ensuite souffler les sauvages alizées évoluant vers des océans harmoniques.
Le public en liesse jubilait devant ses prouesses.


*


Solène est sortie du travail. Elle a souri en regardant ses textos. Puis elle est montée dans sa twingo Enfin elle a démarré. En longeant la côte, elle a observé l'Océan Pacifique. On y était. Elle distinguait des vagues gigantesques. Alors elle a cherché le numéro de Nate dans ses contacts et l'a appelé.
Il a trébuché. Ils ont cru qu'il plaisantait. Ses doigts sont partis de travers quand son téléphone mobile s'est mis à sonner dans sa poche. Le jeune homme s'est trémoussé sur son tabouret, et le public a gloussé. L'artiste a hoché la tête, puis a rompu le fil passionnel tendu entre la foule et lui. À la hâte il a plaqué un accord mineur sur sa gratte de surfeur puis s'est levé. Son téléphone ne désarmait pas.
Il s'est excusé avant de s'éclipser. Et la foule a ri. Il s'est excusé, et ils l'ont applaudi. Et ils ont attendu son retour, les cons.
Nate a quitté la scène.
« Allô ? Solène ? Tu m'entends ? T'as mis le temps ! J'arrive »
Il a traversé les coulisses au pas de course. Son smartphone vissé à l'oreille. Dévalé une volée de marches puis s'est jeté dans la rue embrasée par le vermeil du soir. Il a viré ses godasses, a glissé sur le goudron lisse, tiédi par le soleil emmagasiné durant la journée. Il s'est rué vers la plage. Le regard perdu dans le lointain. Dans le déferlement des vagues géantes.
Solène l'attendait. Il l'a rejointe.
« -T'as traîné ! Lui a-t-il reproché.
-Pardon, mon musicien adoré, Je taffais ! Puis t'étais sur scène...
-La scène est là ! »
Du bras il a embrassé l'horizon mouvementé, puis il a enlacé sa reine. Ensemble ils ont regardé, fascinés, les rouleaux écumants.
« Tu feras attention » Lui a-t-elle murmuré.
Il a enfilé sa combinaison néoprène, s'est emparé de sa planche fuselé et a filé vers son arène.
Solène a allumé la caméra.
La mer respirait nerveusement, se gonflait, s'ébrouait. Nate a ramé à pleine force dans le furie et le sel. Il a repéré LA vague naissante, celle qui serait sienne. il exultait, minuscule parmi les éléments. Il s'est senti soulevé comme une plume. Il a ramé, et il montait et montait irrésistiblement vers le ciel, l'ascension n'en finissait pas. De là haut il apercevait sa belle, toute petite, et il a grimpé encore un peu plus près du firmament, il avait le monde entier à portée de regard. La vague a alors cessé d'enfler et Nate s'est redressé, en plein dans les nuages, dans le soir, il a frisé la lèvre titanesque de la vague, s'est laissé glisser vers le coeur palpitant de la bête, a disparu dans le tube vertigineux, vers le creux de celle qui voulait le broyer.
Solène a frissonné, et la vague roulait, roulait. Ça n'en finissait plus.


*


Dans la salle des fêtes, on a évacué la foule.
Et l'on s'est excusé.
Sam 1 Nov - 20:22 (2014)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 11:16 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

L'impact d'une muse sur un artiste et sur homme. Étrange texte que le tien, entre un trop plein esthétique ou le lecteur peut se noyer dans la vague, et des personnages très attachants extrêmement vivants.
Dim 2 Nov - 11:16 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
El.
Mega Coup de Coeur
Mega Coup de Coeur

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 429

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 12:43 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

C'est un jet surprenant, l'histoire est originale, j'adore comment ça nous embarque genre là où l'on n'imaginait pas foutre les pieds...et là où se trouve la scène aussi, c'est chouettz.
C'est un texte très vivant, avec du rythme presque trop précipité mais le style poétique et très imagé vient contrebalancé ça, et calme les chevaux pour équilibrer le tout. Class quoi
_________________
El.

http://aubordeldesrev.eklablog.com/
Dim 2 Nov - 12:43 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 15:32 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

J'aime beaucoup le debut, avec les mots qui font echo a d'autres. Il y a une melodie chaloupee dans le premier paragraphe, entrainante.
Puis un retour sur terre avec la deuxieme partie.
C'est un peu la rencontre d'une vague nee de l'ocean et de la terre .
Bravo
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Dim 2 Nov - 15:32 (2014)
Auteur Message
Fanylill
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 27 Oct 2014
Messages: 228
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 18:19 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

On imagine bien la rock star....parfait...on imagine bien son caprice, tout planter, le concert, la scène ....je te jure que si un artiste me fait ça un jour sur scène je l’emplâtre et toi (qui que tu sois) je te fais un procès pour avoir donné des idées pareilles !
_________________
"si le ridicule tuait ça ferait longtemps que je serais mort tu sais"
Dim 2 Nov - 18:19 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 19:01 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

Ce texte est sympa à lire. J'aime bien le traitement du thème...
Petite question est ce qu'il reste enfermé dans la vague ou il s'en sort ?
Dim 2 Nov - 19:01 (2014)
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 789
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 19:13 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

Ah c'est horrible! Parce que, autant ton texte se lit tout seul, l'histoire se colle, on visualise bien l'Artiste dans toute sa splendeur... autant tu as réussis à me faire détester ton héros.

Brefouille, un très bon défi! Bravo!
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Dim 2 Nov - 19:13 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Lun 3 Nov - 02:06 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

Bon... Je pourrais paraphraser Hector.

Si on était dans un célèbre show TV passant actuellement sur TF1, je mettrais 10/10 à l'artistique. J'aime l'histoire, ce qu'elle raconte, les personnages (moi je l'ai adoré le héros ^^), et la fin en point d'interrogation : est-ce qu'il sort ou pas de la vague ??

Mais d'un point de vue de technique, j'ai trouvé que le style cassait un peu le fond : trop d'esthétique tue l'esthétique. Plus de simplicité aurait été bienvenue. Après peut-être que c'était pour mieux coller à la musique, auquel cas l'intention était louable, mais cette poésie dans la prose, je l'ai personnellement trouvée assez lourde.

Mais je répète : j'adore l'histoire !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Lun 3 Nov - 02:06 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 3 Nov - 15:53 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

Bon moi ça m'étonnes pas du tout que Mo aimes ton personnage
De manière générale, on a tendance à éprouver de la sympathie pour les parfaits enfoirés

En fait les passions que l'on déclenche sont pas toujours celles qui nous déclenche...

Moi j'ai beaucoup aimé trouvé la scène là, j'ai aimé cette dualité des style, entre le tempo rythmé du récit, et cette poésie qui elle aussi se révèle pas forcément où on l'attend...

Quant à la fin moi je l'ai comprise comme Line, du moins je partage son interrogation ..

Dans tous les cas, c'est extrêmement bien écrit
_________________
Rafistoleuse
Lun 3 Nov - 15:53 (2014)
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 789
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Lun 3 Nov - 17:19 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

P { margin-bottom: 0.21cm; }
A la relecture, j'ai envie de dire : j'ai pas compris.


Je sais pas... j'ai du mal à saisir la motivation de tes personnages, où ils vont, d'où ils viennent. Et puis, pourquoi il est pas surfeur si c'est ça qu'il aime ? XD


Sinon, niveau de l'écriture, j'ai rien à redire, hein. Je comprend juste pas où tu voulais en venir. XD

Est-ce important ? Je ne sais pas. Après, personnellement, j'aime bien les textes qui me racontent quelque chose, qui me transportent dans un univers, qui me font vibrer quoi. Et là, à part une sorte de haine envers ton héros...


Enfin, merci pour ta participation ! Et puis, même si j'ai eu du mal à apprécier, bravo !
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Lun 3 Nov - 17:19 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 837

MessagePosté le: Mar 4 Nov - 13:24 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

Merci pour vos coms!

J'ai attaqué mon texte comme un exercice de style en sachant qu'il ne serait pas forcément hyper touchant. Du coup je m'attendais un peu à un retour mitigé. A la base de la base je voulais même faire un poème.
Par contre je ne pensais pas que mon protagoniste paraîtrait si détestable que ça, d'habitude les rock stars avec leurs excentricités ont une cote d'enfer ^^
Pour la fin, je sais pas s'il en sort Sad Sad
Dis donc, t'as fait le coup du gentil et du méchant flic à toi toute seule, Ali  Mr. Green
Mar 4 Nov - 13:24 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 4 Nov - 13:56 (2014)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay Répondre en citant

Ne pas savoir c'est pas plus mal aussi... On s'imagine ce qu'on veut...

En fait détestable, c'est pas exactement le mot, m'enfin j'ai pas le bon donc ^^
_________________
Rafistoleuse
Mar 4 Nov - 13:56 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:07 (2016)    Sujet du message: Vers le ciel - Yannick Darbellay

Aujourd’hui à 08:07 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°60

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield