S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
SOLEIL D’HIVER (cadeau pour etredepapier)

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Evènements Terminés » Secret Santa » Cadeaux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 23:52 (2015)    Sujet du message: SOLEIL D’HIVER (cadeau pour etredepapier) Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
 
 
  Les longues lignes droites s’enchaînent. Les plaines herbeuses, les paysages rocailleux alternent. Mais je m’en fous… même le taureau noir avec ses cojones de trois mètres de large ne me fait pas rire. Dire que je pourrais être pèpère avec mes copains à Toulouse, assis sur le canapé la manette à la main. Que dalle ! Mon père décide de faire une virée à Burgos. Capitale espagnole du froid : comme si c’était fun d’aller se peler à Aurillac en France ! « On va passer un bon moment, fiston, me glisse mon père, un sourire béat sur le visage. -  Ouais, on lui dira ! »


Je le bats froid depuis le départ et il n’insiste pas. Au lieu de me bassiner les oreilles, il a la bonne idée de mettre le CD de Sum41. A défaut d’autre chose ! Le reste du voyage se passe en moment d’attente et en photos, parce que quitte à perdre mon temps, autant que je fasse enrager les gens en revenant.
On finit par trouver une place de parking et échouer dans notre hôtel. Plutôt classe, avec une super télé large ! Bon, évidemment tous les programmes sont en espagnol et de voir mes héros de série avec un accent aussi cool que s’ils avaient une angine, ça passe pas !


L’après-midi, on a parcouru la ville en bons touristes qui se respectent. La cathédrale, check ! La Plaza Major, check ! Les bords de l’Arlanzón, check ! Mais j’avoue que si les gens me paraissaient faire la gueule au début, ils sont finalement sympas et en plus, quand ils me voient baragouiner, ils deviennent carrément adorables ! En plus, on est le 30 décembre et toutes les décos de noël sont encore là. C’est quand je vois la tête des Rois Mages sur le théâtre que je comprends qu’on les garde jusqu’à l’épiphanie. Franchement, un mois d’esprit de noël, ça vaut le coup d’être espagnol !


Le soir, on s’arrête dans un fast-food à l’américaine. Marrant de constater que même si papa prend « un hamburguesa » et moi un « perro caliente », le contenu de nos assiettes ne change pas par rapport à ce qu’on mange d’habitude. Le tourisme sans changer ses routines, c’est pas mal aussi.
A mon moment, mon père se lève pour payer et là, je vois une belle blonde qui doit avoir 16 ans. Je sais que je l’ai vu à l’hôtel mais ce doit être une allemande et là, c’est mort : à part, « Achtung ! », « Schnell ! » et « Rue bitte ! » – merci les films de guerre ! –, ma conversation va être limitée. C’est là qu’elle passe sa commande dans un espagnol chantant du sud, en aspirant presque les « s ». Une espagnole blonde comme les blés, genre Scarlet Johanson ! Je manque de tomber de ma chaise, non seulement parce qu’elle est super belle mais parce que j’ai enfin une chance de lui parler à l’hôtel.
 




Le défilé de Pancorbo nous avale pendant le retour. J’ai le cœur serré de rentrer mais je ne dis rien parce que mon père serait trop content de me charrier et de vouloir tout savoir.  Je revois la première remarque à Mari-Sol après le petit déjeuner le lendemain de notre arrivée, son sourire encourageant quand j’ai commencé à m’empêtrer en espagnol. On a discuté en anglais et espagnol et ri quelle que soit la langue parlée. Comme on voulait rester entre nous sans pour autant se faire prendre elle m’a donné son mail et on s’écrivait dès que j’avais le wifi !


Quand mon père m’a annoncé qu’on partait, j’ai rusé pour avoir la chance de la revoir et de lui laisser un petit mot écrit de ma main, en espagnol, anglais et français ! J’espère qu’elle le regarde alors qu’elle prend la route opposée à la mienne.
"Alors, que retiens-tu de notre petit séjour ?
-  Ben, même si ça caille, la ville est jolie, les gens sont accueillants et j’avoue que c’était sympa.
-  Je pense qu’on retournera en Espagne plus souvent.
-  Au sud, la prochaine fois !
-  On verra…"
Je jette un regard à mon portable : un sourire d’ange et des cheveux blonds me font attendre et espérer l’arrivée de l’été.
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."


Dernière édition par Matt Anasazi le Sam 10 Jan - 00:18 (2015); édité 1 fois
Mar 6 Jan - 23:52 (2015)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Ven 9 Jan - 19:50 (2015)    Sujet du message: SOLEIL D’HIVER (cadeau pour etredepapier) Répondre en citant

Oh il est tout mignon ton texte ! Et tu écris bien l'adolescence, bravo ^^
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Ven 9 Jan - 19:50 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:26 (2016)    Sujet du message: SOLEIL D’HIVER (cadeau pour etredepapier)

Aujourd’hui à 02:26 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Cadeaux

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield