S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Moment d'étrangeté

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°61 à 70 » Défi n°68
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 16:50 (2015)    Sujet du message: Moment d'étrangeté Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Petite nouvelle écrite complètement à l'arrache, un peu comme une nuit des plumi... Désolé si elle est brute, mais le sujet me plaisiat même si la forme est peu travaillée. Bonne lecture. 
 

 
 

 
 
Moment d’étrangeté 
 
   
« Alors, c'est ça, l'amour ? »
Les bruits d'eau de la douche brûlante de Marc la laissent seule avec ses pensées.
 
Lydie revoyait les minutes précédentes. Marc et lui s'étaient déshabillés, allongés sur la couverture orange qu'elle avait amenée, il était entré en elle puis...  
 
Les instants suivants ne lui revenaient qu'avec difficulté. Elle se souvenait des discussions d'adolescente avec sa mère, ses copines, sa meilleure amie. Tant d'instants passés pour aboutir à la concrétisation de... quoi ? Le désir ? Elle n'avait pas spécialement envie de Marc, elle s'était contenté de le suivre. L'envie de connaître le sexe ? Elle avait subi l'éducation sexuelle à l'école, avec son entourage sans pour autant y apporter ni intérêt, ni recherche. Elle se rendait compte qu'elle avait abdiqué sa volonté à l'autorité collective qui lui dictait qu'à son âge, une fille « normale » avait couché avec un garçon et qu'elle se devait d'aimer ça et même d'y prendre du plaisir. 
 
 
 
Aimait-elle seulement Marc ? Elle ne s’était pas réellement posé la question : là encore il l’avait trouvée, avait fait en sorte de la « conquérir » si on pouvait dire et ils « étaient ensemble ». En se redressant lentement de la couverture, elle sentit combien tous les mots concernant sa relation avec Marc lui échappaient : ni leur sens, ni même leur « réalité » n’imprimaient le moindre écho. « Sortir avec », « être ensemble », « coucher »… Des sons qui trottaient dans sa conversation et qu’elle emmenait paître dans ses phrases. Mais elle n’était que la bergère docile, elle ne les possédait pas. 
 
« J’ai vraiment couché avec Marc ? »  
 
Sa voix rompit le silence hypnotique avec regret. Elle regarda son corps. Plutôt ce corps couché sur une couverture orange qu’elle regardait avec le regard perdu d’un voyageur jetant pour la première fois le regard sur une cité perdue. Deux aréoles roses qui pointaient encore, légèrement rougies par les suçons de Marc, une paire de seins plutôt rebondis qu’il aimait toucher depuis leur première sortie, un ventre qui s’arrondissait autour de son nombril, à cause de son abus des pâtisseries, une toison noire qu’elle avait toujours laissé en jachère malgré des remarques acerbes de sa mère puis de Marc. Elle sentait encore dans son intimité la présence mâle. Mais ni douleur, ni plaisir ne l’avait traversé pendant leur relation sexuelle. Elle ne savait si elle devait s’en plaindre ou s’en émouvoir. 
 
 
 
« Qu’est-ce que tu as ressenti ? Hein Lydie ? » 
 
La question verbalisée la prit par surprise, car elle avait rarement mené de questionnements. On la conseillait, elle suivait. Enfant sage, ado éteinte, elle traversait la vie comme un banc de brouillard en se remettant au radar des autres. Ni fouleur, ni plaisir. Pour la première fois, tout le monde s’était trompé : elle n’avait pas senti la brûlure voire la déchirure de son intimité, comme avaient pu le vivre tant de filles mal tombées. Marc avait été délicat, à défaut d’avoir été prévenant. Elle n’avait pas ressenti la sensation agréable de la présence de l’autre en elle, présence aimante qui la révélait à elle-même, à son corps et à son plaisir.  
 
 
 
Non, rien : tout avait-elle ressenti un corps étranger au sien entrait en elle, bougeait en elle, déclenchant des sensations agréables certes, mais pas de vagues de bonheur, de déluge de sensations voluptueuses vendues à grand renfort d’encarts photographiques et d’articles de presse féminine jeunesse. Elle avait surtout senti le désir de son amant, la montée de son plaisir et son éclatement, en forme d’égarement. Il avait poussé un gémissement et avait bavé… bavé sur elle. Tout ça parce qu’elle avait réussi à lui faire prendre du plaisir. 
 
Elle se leva. Elle vit à côté d’elle le préservatif noué, rempli de semence. La trace de sa victoire sur le monde. Elle avait couché avec un mec et il avait pris son pied. 
 
Elle avait enfin un pouvoir entre ses mains. Le pouvoir de dominer les hommes en se laissant prendre. 
 
Elle savoura cet instant de plaisir. 
 

_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Ven 6 Fév - 16:50 (2015)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 08:01 (2015)    Sujet du message: Moment d'étrangeté Répondre en citant

Je sais pas si c'était la réaction recherchée mais je me suis bien marrée en lisant ton texte.
Y a une intimité distante du narrateur et des personnages. Je sais pas si je l'exprime bien..

En fait ce texte est terrible, on imagine sans mal la suite avec les dernières phrases. Je plains Lydie, je plains Marc aussi. En fait c'est le début de la fin...

C'est terrible, et en même temps y a déjà ce détachement, qui a peut-être participé à me faire rire.

Je sais pas... ^^ Mais j'ai bien aimé en tout cas !
_________________
Rafistoleuse
Sam 7 Fév - 08:01 (2015)
Auteur Message
El.
Mega Coup de Coeur
Mega Coup de Coeur

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 429

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 15:01 (2015)    Sujet du message: Moment d'étrangeté Répondre en citant

Hum mais nan c'est le commencement de tout quoi !!!
J'ai ressenti aussi ce mélange de légèreté et de gravité, je ne sais pas trop si c'est amusant ou triste, et j'aime bien quand je sais pas trop, ça ouvre des possibles quoi...
_________________
El.

http://aubordeldesrev.eklablog.com/
Sam 7 Fév - 15:01 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 8 Fév - 13:33 (2015)    Sujet du message: Moment d'étrangeté Répondre en citant

Alors moi j'ai pas du tout senti le coté léger et humoristique...
Par contre pour ma part, il y avait quelques maladresses une volonté de dire de belles choses avec un fond, mais qui ne sont pas entièrement réussi ^^

J'ai trouvé ton texte très dur (sans mauvais jeu de mot ^), et même froid, analytique...
Ce qui ne veut pas dire que j'ai pas aimé. Mais je trouve ça triste pour Lydie qu'elle n'éprouve que du plaisir quand elle se rend compte qu'elle domine d'un certain coté le plaisir des hommes.
Dim 8 Fév - 13:33 (2015)
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Dim 8 Fév - 19:24 (2015)    Sujet du message: Moment d'étrangeté Répondre en citant

Merci beaucoup les filles pour votre analyse. 


Rafi, El : je suis très surpris que vous ayez rigolé à la lecture car non seulement ce n'était pas du tout l'effet recherché mais en plus... le cas clinique Lydie ne me faisiat pas rigolé en l'écrivant ! (même si tu plains à juste titre les perso, Rafi !)


Line : je comprends ta tristesse car ce sentiment m'a frappé en voyant cette femme nue seule sur cette couverture. Du coup, j'ai cherché une issue à cette tristesse.
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Dim 8 Fév - 19:24 (2015)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Lun 9 Fév - 12:13 (2015)    Sujet du message: Moment d'étrangeté Répondre en citant

Le Désir. 

Comme je le disais dans mon commentaire général, ce fut peut-être mon meilleur cours de philo. Celui où mes pairs furent les plus intéressés et donc les débats, intéressants car animés. Pourtant, à la lecture, je ressens une frustration. J'ai ressenti ce truc "brut" dont tu parles. 


J'ai perçu la critique d'un plaisir dicté, d'un désir dicté, de passions qui doivent rentrer dans une norme. Ce qu'il y a de plus contradictoire à mon sens. 


Le Désir est une expression des plus "simples" de la Liberté. Le Désir, c'est un peu là où nous sommes le plus nous-mêmes, sans règles, sans limites, les plus instinctifs. Où nous nous "autorisons" tout. Si bien que nous pouvons devenir fous, incontrôlables... Je parle de désir profond. Je ne parle pas de désir de posséder quelque chose, ou quelqu'un. Puisque dès lors qu'il y a un élément extérieur caractérisé, cela peut devenir une chaîne. 

Et dans le cas de ton héroïne, elle devient justement esclave de quelque chose : le Pouvoir sur les autres, et les Hommes en l'occurrence. C'est terrible d'avoir un Désir de Pouvoir. Une sorte d'antithèse. J'ai l'impression que le Désir est une perte de pouvoir justement. On ne se contrôle plus lorsqu'on le ressent. On ne le provoque pas, on le vit...


Mais voilà, la fin arrive brutalement et il me manque d'autres choses pour divaguer, pour surfer. 


Ceci dit, je vois tout à fait le Titre, et la Couverture dans ton texte! 
_________________
ATea.
Lun 9 Fév - 12:13 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mer 18 Fév - 17:10 (2015)    Sujet du message: Moment d'étrangeté Répondre en citant

L'avis des femmes sur ce texte, leur ressenti à sans aucun doute plus de poids que le mien.


Ton texte m'a fait penser par l'esprit, à certains romans du 19e siècle, avec le personnage féminin, manipulé, soumis qui découvre le sexe, qui le subit sans plaisir, et l'homme qu'elle aime ou n'aime pas qui finalement ne pense qu'à assouvir son désir. L'opposition femme soumise-homme bestial (je caricature, bien sûr) est sans doute moins d'actualité aujourd'hui. Je pense que ce que décrit ton texte se rapproche plus (+) du cas particulier que de la généralité.
Mer 18 Fév - 17:10 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:28 (2016)    Sujet du message: Moment d'étrangeté

Aujourd’hui à 14:28 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°68

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield