S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Sur la route sinueuse de l'amitié

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°61 à 70 » Défi n°69
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Sam 14 Fév - 17:45 (2015)    Sujet du message: Sur la route sinueuse de l'amitié Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
.


















 

Sur la route sinueuse de l'amitié 
 




Les rires allaient bon train dans la voiture qui sillonnait la petite route de montagne.

« Bon, les gars vous pouvez me le dire maintenant, où on va ? Stéphane à l’arrière de la voiture encadré par Hugo et Camille essayait tant bien que mal de faire avouer ses amis.
-On ne te dira rien ! Motus et bouche cousue, même sous la torture, tu ne pourras pas nous faire dire quoi que ce soit… Et puis tu ne devineras pas, c’est trop ouff ! Déclarait Joshua les mains sur le volant en regardant l’intéressé par le rétroviseur.
-Tais-toi, tu vas encore en dire trop ! Ronchonna Hugo.
-Pour qui tu me prends ! Je ne dirais rien du tout, et qui est-ce qui s’est occupé de tout, du trajet, des résas, des….
-Josh ! Merde ! Ta gueule ! Hurlèrent les trois autres conspirateurs.
Joshua se la boucla en enfonçant un peu son cou dans ses épaules. Mais le silence ne dura pas plus de quelques secondes. Et comme si c’était contre nature, le jeune homme recommença en murmurant.
-Pfff.J’ai rien dit ! Comme s’il allait deviner…
-Arrête de parler dans ta barbe. » Intervient Valentin qui jusqu’alors souriait de la situation.
 
Au bout d’une bonne demi-heure de trajet sur la petite route, Joshua ralentit jusqu’à prendre un petit chemin de forêt. Après s’être enfoncé dans le bois, il s’arrêta sur le bas-côté pour se garer, d’autres voitures y étaient déjà stationnées. Tout le monde descendit de la voiture, seul Stéphane resta assis à l’arrière, sur ordre de ses amis.
Camille passa à l’arrière de la voiture pour sortir le chargement du coffre. Puis Joshua passa la tête dans l’habitacle pour parler à Stéphane.

« Bon, tu nous fais confiance ? On est tes meilleurs amis…
-Ouais, euh, j’suis pas sur là sur le coup… Avoua le garçon de moins en moins à l’aise par tout ça. C’est moche d’utiliser un pauvre trentenaire comme ça !
-Aller arrête donc tes excuses bidons, et réponds-lui !» Les interventions d’Hugo étaient toujours aussi joyeuses, mais tout le monde avait l’habitude de l’attitude du jeune homme. Ils savaient pertinemment qu’on pouvait compter sur lui. Stéphane était bien placé pour le savoir, Hugo avait été là tous les jours deux ans plus tôt, quand il en avait eu besoin. Joshua sans bouger regarda Stéphane. Son regard lui suffit pour comprendre qu’il abdiquait. Alors, de sa poche il sortit un morceau de tissu et lui ordonna.
-Bon super ! Alors, fous-toi ça sur les yeux et ne triche pas ! » dit-il en se relevant.
De mauvaise grâce, mais s’exécutant tout de même, Stéphane se cacha la vue. Il n’aimait pas cette sensation, où il se trouvait démuni. Tout ça lui rappelait de très mauvais souvenirs. Et Valentin s’en préoccupait, il se glissa près de son ami d’enfance.
« J’suis là, alors tu t’détends, on va pas t’manger. Tu m’connais j’suis végétarien.
C’était idiot, mais la voix et les quelques mots suffirent à Stéphane pour retrouver un certain calme. Puis il se sentit tiré vers l’extérieur. Valentin avait passé ses bras sous les siens, et vu la proximité de sa voix, c’était Joshua qui tenait ses jambes.
Un paquet ! Un !  Bon les mecs, il est où le feu qu’on puisse faire rôtir tout ça… Ça manque un peu de fermeté tout ça, on voit que notre gibier n’a pas couru depuis un bout de temps.
-Ah ah ! Et tu te crois drôle ? Ajouta Hugo. Tu n’en rates pas une dans ton genre !
-Quoi ! Si on peut plus rigoler !
Sentant la tension arriver à grands pas, Stéphane intervient.
-Ça va, c’est bon, vous disputez pas. Je n’en vaux pas la peine ! Puis d’un côté, il n’a pas tort !
-Ah vous voyez ! Lui au moins il a le sens de l’humour, alors Cam le carrosse, il est prêt !»
Stéphane ne vit rien, mais Camille avait dû répondre par l’affirmatif, car il se retrouva assis en un rien de temps.
 
Il retrouva ce fauteuil qu’il connaissait que trop bien depuis deux ans. Depuis son accident de voiture. Stéphane avait perdu l’usage de ses jambes dans l’accident et depuis ne pouvait se déplaçer qu’en fauteuil roulant. C’était la première fois qu’il revenait en forêt et il se demandait bien ce que ses amis avaient manigancé pour cette occasion.
 
« Et maintenant ! Vous allez faire quoi ? demanda-t-il.
-Ben te pousser ! Tu crois qu’on va te laisser là ! Franchement, on s’est pas tapé toute la route, pour te foutre dans ton fauteuil en pleine forêt et se casser… Balança Joshua toujours sur le même ton. Et il ne s’arrêta en si bon chemin. Remarque, ça doit être fun de descendre toute la côte sur ton engin. Faudrait qu’on essaye après le… hum, hum…
Hugo lui avait bouché la bouche au dernier moment, l’empêchant une fois de plus de tout avouer. Joshua se dégagea.
-Ça va, j’allais rien dire !
-C’est ça…
-Vous avez idée que vous allez bien galérer ! Un fauteuil ce n’est pas tout terrain ! Coupa Stéphane, les yeux toujours bandés. Puis c’est quoi, le but de ça ? Dit-il en montrant son entrave oculaire.
-T’inquiète pas ! On a tout prévu ! Puis ton bandeau est là pour t’obliger à aller jusqu’au bout, pour pas nous faire faux bon au dernier moment.
-Ouais, genre j’ai le choix ! Je peux m’échapper sans vous. Vous êtes conscient qu’il va falloir me l’enlever à un moment donné ? Et en plus, j’ai pas souvent l’occasion d’aller en forêt, alors un peu de paysage ne me dérangerait pas.
Les quatre amis échangèrent des regards. Joshua s’avança.
-Ok ! Tu jures que tu n’paniqueras pas ! Et que tu iras jusqu’au bout ? Sur ses paroles, il tendit une main à Stéphane après y avoir craché.
-Tu… tu viens de te cracher dans la main ? Le questionna celui-ci, incapable d’avoir une confirmation visuelle. Il n’attendit cependant pas la réponse. C’est dégueulasse ! Tu te crois dans le cercle des poètes disparus ou quoi !
Hugo s’approcha d’un pas décidé.
-Lâche-le ! Et lui arracha son bandeau. Voilà, on peut y aller maintenant parce qu’on va finir par être en retard.
-Et c’est moi qui parle trop ! Et vous ne lui dites rien à lui ! Joshua avait les bras écartés d’incompréhension. Je suis le martyrisé de cette bande, je suis l’incompris, le mal aimé ! Pourtant, vous savez à quel point j’ai besoin de me sentir apprécier ! Dans ces cas là, Joshua prenait toujours un air très théâtral, ce qui continuait d’exaspérer Hugo, qui ne releva pas, sachant pertinemment que ce cinéma était pour lui.
Camille et Valentin se mirent à rire.
-Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre ! Ajouta l’un d’eux.
Et toute la bande repartit. Au bout de quelques minutes de marche, la forêt se clairsema. Stéphane sentait qu’ils étaient bientôt arrivés et tenta une énième fois de savoir à quelle sauce il allait être mangé.
«Alors, vous allez me le dire ! Parce que je sens de plus en plus que cette histoire va mal tourner… j’sais pas pourquoi ! Mon instinct !
-Ben ton instinct, il est merdique ! Parce que moi je te le dis ! Tu vas kiffer grave ! Je vais kiffer grave ! Y a qu’Hugo qui sera déçu… Il a trop la trouille.
-Arrête tes insinuations ! Se justifia celui-ci ! Je n’ai pas la trouille, je me sacrifie, c’est tout…» Et Hugo partit un peu plus en avant, à l’écart de la petite bande.

Valentin ne le laissa pas longtemps tout seul.
«Allez, fait pas la tête ! C’pas grave d’avoir peur !» Il en fallait bien un pour redescendre la voiture de toute façon. Il passa un bras sur les épaules de son ami le plus grognon et de son bras libre il lui asséna une chatouille bien placée. Hugo fit un bon sur le côté, et malgré tout sourit.
 
« Merde !» Tout le monde la ferma après l’intervention de Stéphane.
 
Devant leurs yeux, les amis pouvaient voir un champ aux mille couleurs. De grandes voiles se soulevaient légèrement au grès du vent. Ils étaient tous là, à les contempler sans un mot ! Stéphane avait le cœur qui battait à cent à l’heure. Ses mains tremblaient légèrement. Il sentit la main de Valentin qui était venue se poser sur son épaule.
 
Ils l’avaient fait ! Ils l’avaient emmené vers son rêve, celui de voler. Celui qu’il avait abandonné après son accident. Celui qu’il refoulait depuis au fond de son âme, et qu’ils étaient allés rechercher pour son bien-être.
 
Ils étaient là, tous ses amis, ceux qui avaient été à ses côtés quand la douleur était présente. Quand le moral était au plus bas et qu’Hugo ressemblait à un clown à côté de lui. Quand il avait fallu appréhender cet engin qui lui permettait de se déplacer et que Joshua l’avait tout de suite mis à l’aise en le comparant à une voiture de course. Quand il avait fallu pardonner et que Camille l’avait aidé à comprendre. Quand Valentin, l’ami d’enfance, le serrait dans ses bras, ce compagnon d’aventure en ces temps lointains de leurs insouciances, celui dont la culpabilité serait toujours un poids sur ses épaules, lui qui n’avait pas réussi à éviter le camion et qui n’avait rien eu.
 
« Bien ben je sens que cette histoire va très bien se terminer ! » Déclara Joshua coupant comme d’habitude les instants de poésie silencieux. Les cinq amis se dirigèrent ensemble et fièrement vers les moniteurs, pour leur baptême de l’air.


 
Sam 14 Fév - 17:45 (2015)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 15 Fév - 20:47 (2015)    Sujet du message: Sur la route sinueuse de l'amitié Répondre en citant

Aaah mais comme tu nous tiens en haleine, je sais pas comment t'as fait, comment il fait pour garder ce bandeau tout ce temps, l'amitié sans aucun doute, et la confiance. J'aime beaucoup les valeurs qui ressortent de ce trajet. Les liens solides, la complicité, et puis la fin est jolie et puis très symbolique.

J'aime beaucoup.
_________________
Rafistoleuse
Dim 15 Fév - 20:47 (2015)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Lun 16 Fév - 19:51 (2015)    Sujet du message: Sur la route sinueuse de l'amitié Répondre en citant

Comme Rafi, j'aime beaucoup les valeurs qui émanent de cette histoire. Le personnage hystérico-bavard est bien retranscrit et drôle, je suis un peu moins convaincue par le taciturne.. en fait j'sais pas si tu avais aussi choisi ce personnage parmi les 3 proposés...

Je trouve juste dommage que tu n'aies pas porté le thème jusqu'au bout et que tu aies voulu conclure sur une happy ending. Tu joues sur un suspense tout du long, j'aurais aimé que ton texte se termine en point du suspension aussi.

Mais globalement, c'est une histoire super attendrissante et qui pourrait facilement me faire chialer au ciné ^^ (cf la série Red Band Society ^^ ça collerait parfaitement)
Lun 16 Fév - 19:51 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 01:57 (2015)    Sujet du message: Sur la route sinueuse de l'amitié Répondre en citant

Bon, Line, j'vais commencer par toi, parce que t'es la seule que j'ai pas cité dans mon verdict, et que tu mérites des explications pour ça ^^

S'il s'était agi de ne juger que le texte en dépit du thème et de la contrainte, t'aurais probablement gagné. Ton histoire m'a profondément touchée, j'ai adoré, parce que tout ce que tu véhicules, c'est des valeurs qui me tiennent terriblement à coeur, et qui me parlent, qui plus est. L'amitié triomphante, qui passe par-dessus toutes les épreuves et les obstacles, c'est le plus beau des sentiments pour moi. L'entraide, la solidarité, la complicité, autant de concepts que je porte au rang de philosophie.

Mais, et Clo l'a souligné, j'ai trouvé que tes personnages manquaient de caractérisation. J'ai pas vraiment vu l'hystérique bavard d'ailleurs. J'ai vu l'idiot en Joshua, mais sans être très sûre. Il est maladroit, mais il ne me semble pas idiot. Ou peut-être que c'était simplement qu'il parlait trop, mais auquel cas, je ne le voyais pas vraiment hyperactif non plus. Pareil, je me suis demandée si Hugo était le taciturne, mais jusqu'à ce que tu mentionnes le fait qu'il ne soit pas quelqu'un de joyeux, ça ne m'avait pas DU TOUT frappée. Dans l'ensemble, j'ai trouvé qu'ils se ressemblaient tous, même si Hugo et Josh, en l'occurrence, se détachaient un peu, parce qu'ils m'ont semblé plus présents. Mais les attitudes sont proches, le vocabulaire est le même, même le débit est le même. Donc pour moi, tout ça, ça ne répondait pas à la contrainte, puisque je souhaitais tout l'inverse.

Pour la fin, par contre, là j'suis pas d'accord avec Clo : moi je l'ai trouvée trop floue (mais j'ai aimé l'idée du happy ending). Ok il fait un baptême de l'air. Mais un baptême de l'air, ça peut prendre plusieurs formes : ULM, hélico, coucou, etc. Et le fait que tu nous parles de l'étonnement de Stéphane, de son sentiment, mais peu de ce qui l'environne, et avec tout le suspense que tu nous a mis avant, bah la moindre des choses, à mon avis, ça aurait été de nous donner clairement un état des lieux (cela dit, en relisant, j'vois que tu parles des voiles. Du coup... Parapente ?). Donc j'ai été un poil déçue par la fin.

Mais voilà, globalement, c'est vraiment en regard de la contrainte, parce que sinon le texte est superbe, et merci pour ce moment !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Mar 17 Fév - 01:57 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Jeu 19 Fév - 00:05 (2015)    Sujet du message: Sur la route sinueuse de l'amitié Répondre en citant

Merci pour les explications ^^

Effectivement je suis peut être pas allée assez loin dans le caractère de mes persos. Mais oui je voyais en Hugo un taciturne... Plus ronchon que taciturne lol
Et mon hyper actif étais surtout bavard ^^ et non j'avais pas choisi d'idiot...

Malgré tout mon échec sur les caractères, j'ai beaucoup apprécié écrire ce texte.
Jeu 19 Fév - 00:05 (2015)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mer 25 Fév - 00:08 (2015)    Sujet du message: Sur la route sinueuse de l'amitié Répondre en citant

Echec?!
Line, tu peux pas utiliser un terme comme ça, pour parler de ton texte, même indirectement^^. Il m'a épaté. 
La distinction des persos, je l'ai faites, bon, j'ai un peu mélangé les prénoms, j'suis jamais très bon pour ça, mais y avait le mec maladroit toujours prêt à gaffer, Joshua je crois, et le meneur grognon, Hugo. Après est-ce que ça collait aux caractères demandés, je sais plus, j'ai pas le défi en tête, n'empêche j'ai été impressionné par la montée en puissance de ton texte. La virée entre ami qui fait plaisir, l'amitié, vraiment bien retranscrite, puis l'évocation de l'accident qui intrigue, et là, paf, la chaise roulante, ça gagne en profondeur, et ça monte et ça monte. Et, j'attendais pas autre chose que cette fin. J'attendais pas de retournement ou d'astuce d'écrivain ou du sordide, parce que ça aurait gâché la beauté et la simplicité du truc. Ton texte est authentique et sensible.
Par contre, comme Mo, je pense que tu aurais pu détailler plus le décor, dans la dernière scène. ça m'a gêné de pas savoir à quel engin volant correspondaient les voiles et le moniteur. J'aurais voulu visualiser ce champs de voiles dans ma tête, mais j'ai pas pu... C'est quoi?
Mer 25 Fév - 00:08 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 02:13 (2015)    Sujet du message: Sur la route sinueuse de l'amitié Répondre en citant

Rho ben merci ^^
Oui bon je me rend compte que j'ai pas donné assez de détail sur le champ de voile. Ça me paraissait tellement évidement qu'un champ de voile ça ne pouvait être que du parapente... Que je l'ai pas dis.
Mais voilà vous savez ce sont des voiles de parapente posées à même le sol se soulevant très légèrement avec le vent.
Dim 1 Mar - 02:13 (2015)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:15 (2016)    Sujet du message: Sur la route sinueuse de l'amitié

Aujourd’hui à 12:15 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°69

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield