S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Un air de famille

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°61 à 70 » Défi n°69
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Dim 15 Fév - 19:14 (2015)    Sujet du message: Un air de famille Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
D’aussi loin que je m’en souvienne, nous avions l’habitude de manger tous ensemble, en famille, une fois par semaine. Ma mère y mettait un point d’honneur. Ces soirs là, sauf cas de force majeure, nous étions au complet. D’abord à trois dans mes très jeunes années - dont je n'ai guère de souvenirs je dois l'avouer - puis quatre, cinq et même six, le temps d’un souffle. Pourtant, depuis quelques mois maintenant, nous étions de nouveau quatre autour de l’immense table. Une absence qui nous pesait tous, mais qui se lisait particulièrement sur les traits de ma mère.

Avant de regagner la salle à manger, je rejoignais mon plus jeune frère, et c'était en sa compagnie que je passais les grandes portes. La pièce avait été réaménagée plusieurs années plus tôt dans un style Louis XVI que tous nous enviait. J'aimais aussi ce bois vernis et ces meubles arrondis. Peu m'importait que ce ne fut plus complètement au goût du jour. J'aimais cette splendeur qui nous élevait au dessus des mortels. Comme à son habitude, mon père était déjà présent, et faisait les cents pas sur le parquet.

« Ah !  S'exclama-t-il en ouvrant les bras, en nous apercevant. Votre mère n'est pas avec vous ? Demanda-t-il ensuite, sans s'en étonner vraiment, presque machinalement, avant de se recentrer sur nous. J'aime votre coiffe ma fille, me complimenta-t-il, en attrapant une boucle de mes cheveux. Je lui offrais un de ces sourires que je ne réservais qu'à lui. Elle vous va à merveille. »

Puis il reporta son attention sur Louis-Charles, qui n'était alors âgé que de quatre petites années. Je l'observais s'enthousiasmer avec excès sur les progrès de l'enfant. Cet homme, mon père, était l'objet de toute mon adoration. Il était bon et juste. Fidèle, sincère et Grand. Plus que tout. Immense, malgré sa taille moyenne et ses rondeurs. Il parlait sans discontinuer, et je ne retins pas un éclat de rire, face au visage incrédule de mon frère. C'est à cet instant que ma mère fit son apparition.

Elle entra avec cérémonie, plus élégante qu'il était possible de le faire. Elle força un sourire, mais je la devinais préoccupée. Comme Père. Elle nous embrassa délicatement, et nous prirent ainsi place à table. Mes parents siégeaient aux extrémités, l’un en face de l’autre, plus distants que jamais, et je m'assis sur la chaise qu'on m'offrit, près de Charles, en manipulant ma robe satinée avec attention. Les plats ne tardèrent pas à venir à leur tour.

Mon père anima le début du repas, avec une légèreté exagérée, ne réussissant pourtant à arracher que de minuscules bribes à ma mère. Cela n'était pas une nouveauté. Lorsqu'elle était en sa compagnie, elle perdait tout l'entrain qu'on lui attribuait. Sa conversation, comme sa simple présence, tout paraissait la plonger dans un terrible ennui. Je les observais tour à tour, agacée malgré mon jeune âge par ce qu'elle lui infligeait. Certainement las de ce monologue, mon père se tut finalement, avant de lâcher, pour rompre le début d'un silence désagréable :

« Alors mes enfants, racontez-nous votre journée ! Il posa son regard bienveillant sur moi, si bien que je pris la parole.
- J'ai lu de la poésie ce matin, commençais-je avec un indéniable contentement. Avec Mère. Je jetais un regard rapide en direction de cette dernière. Puis nous avons joué du piano. Monsieur de Quinquois m'a beaucoup complimentée, il dit que je suis très douée. Ce qu'il n'est pas possible d'affirmer pour Ernestine, ne pus-je m'empêcher d'ajouter un brin moqueuse.
- Marie-Thérèse ! » Me gronda ma mère, brisant son mutisme en faisant claquer son accent avec sévérité. Elle savait que je n'aimais pas lorsqu'elle m'appelait de la sorte. Peu de gens employait mon nom de baptême. Je lui jetai un regard vexé.

La relation que j'entretenais avec ma mère était complexe. Parce qu'en dépit de la profonde affection que j'avais pour elle, elle était très présente dans mon quotidien. Toujours sur mes épaules pourriez-vous même m'entendre dire. Elle me corrigeait sans cesse. J'étais sensément trop fière, trop présomptueuse. Alors elle m'imposait la compagnie de fillettes de moindre naissance. Mais que pouvais-je y faire si ces dernières n'étaient pas à la hauteur de mes prouesses ?

« Comment vous entendez-vous avec votre jeune amie, me demanda alors mon père, réellement intéressé, pour m'encourager à poursuivre dans la voie que j'avais commencé à emprunter.
- Ernestine est agréable, dus-je reconnaître avec sincérité. Je l'apprécie assez. Beaucoup même à vrai dire. »

Je me souviens alors du sourire satisfait qui se dessina sur les traits de mon père. Un des derniers que je lui ai vu. La conversation se poursuivit ainsi lorsque vint le deuxième plat. Charles eut inévitablement sa part d'attention, et il me semble même que ma mère sourit une fois. De mon côté, j'étais heureuse. Encore insouciante, j'aimais les soirs comme ceux-là. En présence de ces êtres qui, malgré leurs travers, m'étaient chers. Mes parents. Mon frère.

J'ignorais que le lendemain la foule marcherait dans la boue et sous la pluie, vers Versailles depuis Paris. Pour réclamer du pain. Pour manifester contre le Roi et sa famille.

Ma famille.
Dim 15 Fév - 19:14 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 15 Fév - 19:59 (2015)    Sujet du message: Un air de famille Répondre en citant

Ah ah !

J'avais pas saisi... puis compris le rapport avec le thème. J'aime la façon dont tu détails un moment de vie quotidienne.

Cette fin est quand même géniale, c'est un retour à la réalité forcée, alors que depuis le début on virevolte d'une conversation à l'autre, d'un plat à l'autre sans insouciance !
"J'ignorais que le lendemain la foule marcherait dans la boue et sous la pluie, vers Versailles depuis Paris. Pour réclamer du pain. Pour manifester contre le Roi et sa famille.

Ma famille."

Bravo j'ai passé un agréable moment à te lire !


Dernière édition par Linelea le Dim 15 Fév - 22:08 (2015); édité 1 fois
Dim 15 Fév - 19:59 (2015)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 15 Fév - 20:37 (2015)    Sujet du message: Un air de famille Répondre en citant

Rha t'es vraiment douée pour ça, te réapproprier l'Histoire avec tes mots, et ton regard. J'ai en tête d'autres textes où tu as joué avec ça et j'adore ! Il y a plein de sous-entendus, le lecteur connaît la suite alors forcément on prend un grand plaisir à lire.

Et comme Line, j'ai beaucoup aimé ta fin, très très bien écrit tout ça.Et puis faut y penser, enfin c'est du boulot mine de rien. Chapeau Aude !
_________________
Rafistoleuse
Dim 15 Fév - 20:37 (2015)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Dim 15 Fév - 22:23 (2015)    Sujet du message: Un air de famille Répondre en citant

Pouah !Pouah! si j-avais lu ton texte avant de poster j'aurai même pas pris la peine de me connecter. J'adore l'idée, l'execution et la subtilité avec laquelle tu as joué avec  le thème.  Je suis jalouse.  Na !
Dim 15 Fév - 22:23 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 02:16 (2015)    Sujet du message: Un air de famille Répondre en citant

Faut pas être jalouse Clo (surtout quand on sait qui a gagné lol ^^)

Aloooooors... Déjà avec la période choisie, tu marques un point ^^ C'est précisément dans le cadre d'un de tes défis, je crois, que j'avais écrit un texte sur Charles, alors du coup, j'ai l'impression de retrouver des personnages que je connais déjà (j'veux dire, un peu plus que ce que tout un chacun sait au sujet de Louis XVI et tout le tralala). Je suppose que t'as mené pas mal de recherches pour avoir une vision aussi précise de ce petit bout de quotidien. Je sais que j'avais galéré à mooooooort pour les quelques détails que j'avais eu à écrire, parce qu'il s'agit de pas se tromper. Tout ça pour dire que j'adore, j'admire, tout ça !

J'ai aimé la subtilité du traitement du thème : d'apparence, rien ne laisse présager quelque chose de mauvais. Ce n'est qu'une scène banale de famille. Puis vient la fin, et là, on sait que ça va évidemment mal finir. Tiens, ça me rappelle aussi le texte que j'ai mis dans la malle y'a pas longtemps, sur Simon et Esther ^^ On ne se doute pas de ce dont tu nous parles, jusqu'à la chute où on se prend la révélation comme une claque dans la gueule. T'es bonne à ça ! Mais là, j'ai trouvé la claque un peu moins percutante que l'autre texte, en y repensant bien.

Par rapport à la contrainte, j'ai clairement vu le personnage taciturne en la personne de Marie-Antoinette (une seule réplique d'un nom composé au compteur, bravo ^^). Elle flotte comme une ombre au-dessus de la famille, à la fois distante et intrusive. 'Fin j'ai trouvé le personnage vraiment remarquable, quoi ! Et détestable, et c'est ça que j'ai le plus aimé (un comble ^^). Comme j'ai dit sur mon commentaire global, j'aime les persos taciturnes, je trouve qu'ils dégagent une aura, qui fait qu'en tant que lectrice, je leur pardonne tout. Mais là, non, elle est réellement agaçante.

Après, je me suis demandé si Louis XVI n'était pas le perso hyperactif et populaire. Puis en fait j'ai eu un gros doute. Autant Marie-Antoinette était bien campée par rapport à la consigne, autant là, c'était vraiment pas évident. Du coup ça m'a un peu perturbée. Peut-être que tu n'as choisi qu'un seul des profils sur les trois d'ailleurs, c'est très probable.

'Fin globalement, c'est un très bon texte, bravo !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Mar 17 Fév - 02:16 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 837

MessagePosté le: Mer 25 Fév - 00:29 (2015)    Sujet du message: Un air de famille Répondre en citant

Ton texte est vraiment bien troussé, et l'on avance implacablement vers cette chute brutale que l'on pressentait. Je perçois un gros boulot de caractérisation, aussi sur les décors, l'ambiance. C'est super bien fichu, et l'on ne se détache pas du récit.
Il m'a peut-être manqué... je sais pas comment dire... Du crade, du moins maîtrisé, du lâcher-prise. 
 
Mer 25 Fév - 00:29 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mer 20 Mai - 08:37 (2015)    Sujet du message: Un air de famille Répondre en citant

J'avais complètement craqué sur ce texte. Ca ne m'étonne pas le moins du monde qu'il soit dans la Malle aux trésors. Et même, je vais te dire... Quelques semaines après, j'ai lu un livre de Juliette Benzoni, qui s'appelle Ces Belles Inconnues de la Révolution. L'Histoire est romancée autour de vingt portraits. Des amantes, maîtresses, femmes, épouses de Noms de la Révolution. Et l'Histoire comme ça, je crois que j'aurais fait des études d'Histoire. Mais ce choix de livre, je l'ai fait parce que je pensais à ce texte. J'y ai trouvé un ton très juste, une réalité, une douceur, un quotidien. 


Et un couperet. Une guillotine.




Très beau texte. 
Il ne me manque rien pour le savourer. 
_________________
ATea.
Mer 20 Mai - 08:37 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:23 (2016)    Sujet du message: Un air de famille

Aujourd’hui à 22:23 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°69

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield