S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
On peut toujours essayer.

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°61 à 70 » Défi n°69
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 15 Fév - 19:55 (2015)    Sujet du message: On peut toujours essayer. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
« Hellooooo ! » Déboule une jeune femme, très enthousiaste.
Un boulet de canon ouvre la petite porte d’entrée du restaurant qui s’échoue mollement dans le velours des rideaux. Ebouriffée de la tête aux pieds, comme si elle avait été lavée, séchée, habillée et coiffée par le lavage automatique à rouleaux des stations-service. Une tresse sur le côté, effet coiffé-décoiffé retombant sur un chemisier blanc généreux dont le bas est grossièrement froncé à l’intérieur d’un pantalon tailleur noir. Lona arrive en terrain conquis, elle connaît du monde ce soir, mais elle déboule de la même façon partout où elle va. On la reconnaît aussi, avant l’image on a d’abord le son. C’est comme si elle est perpétuellement en boîte de nuit lorsqu’elle te parle.

« - Heeeey ! Comment tu vas ma belle ? Faut qu’on se fasse notre soirée, comme au bon vieux temps… Tu me présentes pas ton joli-cœur ? Dis, regarde ! T’as pas remarqué un truc ?
- Euh…
Balbutie le jeune homme, surpris.
- Mais, regarde ! S’impatiente Lona en tripotant sa tresse, faisant ressortir quelques mèches volontairement.
- Ma chérie, je suis désolé, mais là…
- Je me suis fait un roux irlandais !
- Naaaaan et comment c’est alors ? J’en ai jamais testé… Pardon chou … ah tiens, d’ailleurs chou, je te présente Lona, une vieille copine.
- Vieille, oh, t’es pas mieux placé que moi !
- Je suis un homme, chérie, plus je prends de l’âge, plus je suis sexy.
- Doucement Clooney t’as seulement vingt-neuf ans ! Et d’ailleurs, chou, il a un prénom ? Et une langue ?
- Philippe, enchanté.

- Très cérémonial, ton mec, c’est mignon ! Amusez- vous bien, enfin, comme vous pouvez !
- Et au fait, faudra que tu me racontes ton aventure avec ce roux !

- MA COULEUR ! S’exaspère Lona
- Aaaah mais … Ah oui ça te va à ravir poupée !
- Ouais bien rattrapé …
- Psss, Lona !
Murmure son ami en lui attrapant le poignet. Tu ne dis rien pour l’instant, Phil est pas très à l’aise avec ça.
- Sa sexualité ?!
S’étonne Lona, la voix exorbitée.
- Lona, putain.
- Oups, désolée Fabien. Allez, pshhit je dis plus rien !
Dit-elle en disparaissant.
- Mouais je sais pas, mais je le sens mal cette histoire… »S’inquiète Fabien intérieurement.

«- Salut toi ! alors, vous appréciez ? Bon…
- Lona ? Il est 20h.
Coupe une jeune fille tirée à quatre épingles.
- … Ne Saint-Valentin … Rit-elle, jaune. Je file, je file ! Lona fait mine de se précipiter.
- Je t’ai couverte mais prends-en pas l’habitude, ok ? Sourit Inès.
- Je ne compte pas m’éterniser, tu sais. Ma période d’essai se termine ce soir ! Et le patron ne compte pas me prendre…
- Merde…
- Non c’est génial ! Ce job est naze. Excuse- moi hein, je te juge pas mais je déteste bosser ici.
- Bon assez parlé, file te changer, je prends en charge les clients pendant ce temps.
- Ah mais je suis déjà en tenue !
Mona affiche son sourire publicitaire.
- Ah. » La mine déconfite de sa collègue donne un indice clair de son avis.
Mona dépose son sac près de l’accueil, et sans aller saluer, ni signaler sa présence, elle s’avance à une table.
Ines, un peu paniquée, la suit à la trace en gardant la distance réglementaire. Difficile pourtant de préparer une table pour des invités et laisser traîner l’oreille sur la présentation du menu de Lona.

« M’sieurs, dames, bonsoir ! S’exclame Lona, comme on présenterait un spectacle. Les fesses, presque appuyée sur la table parallèle, ou deux personnes tentent de déguster leurs plats.
En face de Lona, un couple plutôt bien assorti. Une petite brune ténébreuse, que Lona trouve particulièrement belle, et une armoire à glace, dont le tressage des muscles pourrait renverser plus d’une.
- Bonsoir ! Répond la brunette, avec une voix de chat castré.
Lona reprend son « particulièrement belle » et le remplace par « charmante ».
L’homme ne dit rien, mais la scrute de haut en bas. Lona embraye sur la suite, en contenant son agacement.
- Vous avez déjà passé votre commande ?
- Non, nous souhaiterions le menu de la Saint-Valentin.
- D’accord, vous savez de quoi il s’agit ?
- Non.
- Moi non plus !
Avoue Lona sur le ton de la plaisanterie. Vous voulez une carte ?
- J’aime pas trop lire, vous voulez bien nous expliquer ? Demande la cliente, avec un air suppliant.
Lona ignore tout du menu. Elle tente de gagner du temps.
- Alors nous avons ce soir, un menu concocté spécialement pour les amoureux anorexiques. Oui parce qu’autant vous prévenir, il n’y aura qu’une crotte dans votre assiette, vous avez voulu de la gastro, vous serez servis.
La table voisine, acquiesce de raclements de gorge amusés.
- Elle plaisante… Elle plaisante… La reprend Inès, habituée à l’expression fleurie de sa collègue. En entrée nous avons un feuilleté de boudin aux…
- Vous voyez, on reste dans le crottin, coupe Lona, en rigolant grassement.
- Lona, va donc voir en cuisine, ils ont besoin de toi. Envoie Inès, expéditive.
- Je vais voir ailleurs si t’y es, c’est ça ? Nargue Lona en lui adressant un clin d’œil.
- Donc nous vous proposons au choix … Un feuilleté de boudin aux pommes, un gâteau de foie de volaille aux écrevisses.
- Je préférerai le gâteau en dessert, bredouille la jeune femme, très gênée.
- C’est une entrée, c’est salé. Bougonne son compagnon de table, sur le ton de l’évidence.
- Je continue … Interrompt Inès, largement refroidie par l’austérité de la réponse.
- Ou bien des œufs en Meurette.
- C’est quoi ça ? Demande la brunette, perplexe.
- Des œufs qui sont en train de mourir dans ton votre assiette. Se moque Lona, en passant.
- Je le sens, gros comme une maison, cette soirée va mal finir… Pensa très fort Inès, déjà épuisée avant la fin du premier service. Pour le plat principal, nous vous proposons … »

Lona, elle, est en pleine forme, et elle est bien décidée à réveiller l’ambiance morne et guindée de ce restaurant. Quitte à partir, autant finir sur une bonne note. Elle observe les tables de loin, laisse vagabonder ses oreilles partout où elle peut. De temps à autre, elle consent à amener du pain à un client.
« Si je peux vous conseiller, y a un très bon kebab à l’angle de la rue, ils sont ouverts jusque très tard, ne me remerciez pas, vous allez devoir amputer un bras pour payer, oui-oui monsieur on risque de devoir commencer par celui-là… Profitez-en madame. Oh mais c’est que vous n’avez pas attendu on dirait, c’est bien, mais lavez-vous les mains ! Et bonne Saint-Valentin bien sûr ! »
Lona ne laisse pas le temps aux clients de protester, elle jubile devant leurs visages outrés, et parfois lorsqu’elle voit se dessiner des sourires entendus, elle reprend foi en l’espèce humaine. Le ballet des serveuses est coordonné à celui des allées et venues des clients. La salle ne désemplit pas. Les tables sont les unes sur les autres, si bien que des bancs de douze places seraient plus adéquats.

*


« Chou, tu aimes ton plat ?
- Ca va et toi ?
- « ça va » ?! C’est tout ce que tu trouves à dire ?
Demande Fabien, déjà sur la défensive.
- C’est bon… Répond Philippe, comme un élève grondé par son professeur.
- Nan mais t’as raison, c’est pas terrible… Se radoucit l’amoureux. Mais tu me fais goûter le tien, quand même ?
- Fabien… Balbutie Philippe, décontenancé.
- Quoi, hein ? On n’a pas le droit de faire ça non plus ? A quoi ça sert alors ? Notre premier restau, notre première sortie en public… Fabien hausse légèrement le ton.
- On n’a pas besoin de se donner en spectacle… Philippe tente de calmer la montée en pression de son homme.
- Se donner en spectacle.. Se donner en spectacle… Non mais je rêve !
- Mon lapin… je voulais pas dire ça … » Chuchote Philippe


Inès court de gauche à droite, à l’affût des demandes exigeantes de la clientèle. Lona l’intercepte.
« Inès, viens voir.
- Tu peux aller chercher une bouteille de vin pour la table sept, s’il te plaît ? Je suis débordée.
- Ils peuvent attendre, ils s’aiment tous ce soir, non ? Amour et eau fraîche.

Inès se résigne à l’écouter.
- Allez, dis-moi ce que tu as encore fait comme connerie, ma pauvre.
- hé mais comment tu me parles !
Glousse Lona.
- Accouche, bordel, j’ai des clients à servir.
- T’excites pas Inès, tu joues pas ta vie, là, c’est qu’un boulot. En plus j’ai une mission pour toi. Tu dois m’aider. Y a deux mecs là-bas, table eeeeeuh ..
- Onze, lui souffle sa collègue.
- Oui, celle près du coin fumeur. C’est tendu comme une string, on doit faire quelque chose.
- Leur apporter l’addition ?
- Mais non, il faut détendre l’atmosphère.
- Et comment tu fais ça toi ?
- Je comptais sur toi pour me donner l’idée du siècle. T’es du genre à avoir plein de tours dans ta manche.
- Ecoute, tu veux passer du bon temps, je t’en empêche pas, mais moi j’ai besoin de fric alors je fais mon taf, tu m’en veux pas, hein.
- Va, va.. je trouverai bien toute seule, c‘est trop triste des amoureux qui se déchirent.
- Tu me surprendras toujours, Lona.
- C’est pour ça que tu m’adores.
- Tu peux au moins servir le vin à l’autre table ?
Demande Inès, préférant écourter la conversation.
- Mouais, je vais voir si j’ai le temps !
- Glandeuse !
- Professionnelle, glandeuse professionnelle, s’il te plaît ! »


Lona s’en va chercher une bouteille de vin afin de servir le couple qui s’impatiente. En traversant la salle, Elle kidnappe une autre conversation laissée à l’abandon.
une idée lui saute aux mains.
« - Alors ton prénom, c’est Sweet, pour de vrai ? Et ça a quoi comme signification, y a comme une contenance anglaise.
- C’est anglais, ça veut dire doux. Le ton bureautique de son prince,
laisse Anna-Lise au dépourvu.
- C’est joli. Affirme la jeune femme, par l’interrogative.
- J’étais un peu stressée, avant ce soir. C’est la première fois que je rencontre quelqu’un de virtuel.
- …
L’armoire ne laisse entrevoir que ses dents blanches mastiquant allégrement.
- C’est bon ?
- Mm…
- Tant mieux…
- …
- Y a foule, hein.
- …
- Mm… »


« Cocotte, tu rames là, tu rames, va falloir qu’on accélère la cadence, c’est pas possible. » Mona se perd dans ses pensées, trébuche sur le sac à main d’une femme, et renverse la moitié de la bouteille sur son décolleté immaculé. Au moins la cliente, n’est pas tachée, et au prix de la bouteille, c’est le patron qui va faire la gueule. La mésaventure de Lona a le mérite de relâcher la salle constipée. Elle se relève, avec toute sa dignité tandis qu’Inès accourt à sa rescousse pour s’occuper du couple. Lona, poitrine trempée, cheveux dégoulinants, se dirige vers la table de fabien et Philippe.

« - Les gars, il me reste une demi-bouteille, vous pouvez l’avoir gratos, la deuxième moitié, va falloir … hum, je suis clairement pas votre came…
- Lona, laisse-nous s’il te plaît.
- Bon, écoutez, j’aime pas vous voir comme ça… Philou, je peux t’appeler Philou ? Philou, je vais te dire quelque chose. La vie est trop courte, pour s’emmerder comme ça. T’as pas besoin de te cacher pour manger des sucettes…
- Quelle classe, Lona.
- Faut appeler un chat un chat, oui ou merde ? Hein ? Bon. Vous vous aimez, ça se voit. De loin, pas trop, mais la comme ça, je vois bien l’étincelle. Je connais Fabien depuis un bail, et s’il s’est cassé le cul à économiser pour t’offrir un dîner dans un endroit aussi cher, c’est d’une, qu’il t’apprécie beaucoup et de deux, qu’il a des goûts pourris en matière de bouffe, je compte sur toi pour y remédier. Il faut profiter, les amis, et ce resto, c’est l’antithèse du bonheur, le summum du balai dans le cul, et entre vous et moi, vous savez ce que c’est d’avoir … hum… Bon… Ce que je veux dire, c’est qu’il faut être libre… Alors si toi Philou t’es pas bien ici, alors sortez, allez làoù vous pouvez vous sentir vous, sans le poids des couverts en argents, et des regards contraignants….
- Il est beau ton discours Lona, t’es mignonne mais vu le prix qu’on a payé on va attendre le dessert, hein ch.. Philippe ?
- Oui mon amour.
- Il l’a dit. Il l’a dit !! IL L’A DIT !!! S’écrie Lona, attirant tous les regards sur les amoureux. Elle aurait presque applaudit mais le moment de solitude était déjà assez grand.
- On peut garder la bouteille donc ?
- Tu perds pas le nord, toi hein. »


Lona s’éclipse satisfaite, et retourne au près d’Inès.

« Qu’est-ce que tu as ? Tu admires mon travail de pro ?
- Le patron va te tuer.
- Je sais.
Répond Lona, toute fière.
- Alors tu te casses ?
- Ouaip, je suis même pas sûre de finir mon service.
- J’avoue que t’es dans un sale état.
- Vas-y, tire sur l’ambulance !
- Toi l’ambulance ? Remarque t’as tout d’une sirène.
- Euh… Je rêve où tu me compare à cette connasse d’Arielle ?
- Tu rêves.
- …
- Bon tu te bouges, tu fais quoi ?
- Je te regarde bouger, rien que ça, ça m’épuise.
- Moi ça me fait autre chose.
- Je rêve ou …
- Tu rêves.
- On va boire un rêve… un verre après ? J’ai une demi-bouteille.
- Ou ça ? »


Lona secoue son chemisier trop collant et plante un sourire aux creux des lèvres d’Inès avant de retourner voir d’autres clients.
« Vous êtes sûr de vouloir un dessert ? Vaudrait peut-être mieux le prendre chez vous…
- Pourquoi donc, vous me déconseillez le fondant ?
- Tiens donc, monsieur daigne enfin me parler ?
- Je m’ennuie tellement, que j’ai pas le choix.
- Mademoiselle, si j’étais vous je me casserais, très vite.
- Pourquoi, quel est le problème avec ce fondant ?
- Aucun, aucun, je vous en apporte »


« Je sais pas, mais je la sens mal cette histoire » Marmonne Lona pour elle-même.

Inès l’approche et lui glisse à l’oreille :
« - Tu ne pourras pas refaire le monde, tu le sais, dis ?
- On peut toujours essayer ! »

_________________
Rafistoleuse


Dernière édition par Rafistoleuse le Dim 15 Fév - 22:24 (2015); édité 1 fois
Dim 15 Fév - 19:55 (2015)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 15 Fév - 22:07 (2015)    Sujet du message: On peut toujours essayer. Répondre en citant

Mdr !
J'adore Lona... son pepse, sa folie !

J'aime le thème, cette volonté de changer de petits riens pour le bonheur de chacun et qui font beaucoup...
Les couples que tu nous fais apercevoir son de folles et belles caricatures.

Il y a quelques petits passages où j'ai été un peu perdue avec les prénoms, mais rien de bien grave. Certains détails me permettaient de tout remettre à l’endroit par la suite.

Comme les autres participations, j'ai passé un bon moment de lecture.

Bravo.
Dim 15 Fév - 22:07 (2015)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Lun 16 Fév - 20:35 (2015)    Sujet du message: On peut toujours essayer. Répondre en citant

Fiou elle donne le tournis cette Lona. Pour le coup, tu as très bien réussi l'hyperactive bavarde ! je ne respirais plus lol.

Après je trouve que ça manque d'un certain équilibre entre le dialogue et la narration, du coup ça joue sur la compréhension et j'avoue qu'à un moment, je ne cherchais plus à savoir qui parlait avec Lona, j'étais perdue. Puis le fond ne m'a pas vraiment embarquée non plus, il y avait trop de choses... et des personnages qui auraient gagné à être plus développés dans la narration pour qu'on s'y "attache", s'y identifie du moins.

Bref, j'ai bien aimé Lona mais j'ai préféré d'autres textes venant de toi
Lun 16 Fév - 20:35 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mer 25 Fév - 16:57 (2015)    Sujet du message: On peut toujours essayer. Répondre en citant

Beaucoup de vivacité dans ce texte dense qui nous fait tournoyer entre les tables. J'ai pu me perdre un peu dans les dialogues mais j'ai persévéré dans ma lecture et les choses se sont mises en place. Tu nous donnes beaucoup, et ça demanderait sans doute d'être simplifié ou un peu plus dressé.Puis j'ai pas réussi à totalement m'attacher au personnage de Lona, qui m'agaçait, je dois dire, mais c'est subjectif. Reste un récit enlevé et énergique qui se lit avec plaisir. Bien joué 
Mer 25 Fév - 16:57 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Mer 25 Fév - 22:31 (2015)    Sujet du message: On peut toujours essayer. Répondre en citant

D’emblée : je sais que t’as du mal avec les descriptions. Ou que t’estimes avoir du mal, parce que perso, t’as plus que largement déjà prouvé ta qualité dans ce domaine. En tout cas, ta présentation de Lona, elle est énorme ! Elle nous pose direct sur notre siège, elle nous décoiffe, et fatalement, le perso, on l’adore ! Après, j’comprends la critique de Yannick. Sur le papier, elle est super drôle. En vrai, à la place d’Ines, y’a bien longtemps que je lui aurais balancé un plateau dans la tronche, parce que pendant que Lona fait son grabuge, les autres bossent double, et déjà que c’est chiant en temps normal, mais à la St Valentin, c’est inhumain (ah ben oui, le risque de situer le texte dans mon environnement ^^)

Sinon, va vraiment falloir faire quelque chose pour les dialogues. A la première lecture, il m’a fallu revenir une bonne demi-douzaine de fois pour comprendre que Lona (et pas quelqu’un d’autre) s’adressait à son meilleur pote Fabien (dont on ne connait pas le nom jusqu’à la fin du dialogue). C’est super important, dans un dialogue, de mettre les choses en place : tant qu’on ne sait pas avec évidence qui parle, il faut le dire, c’est pas plus compliqué que ça. Sinon, c’est impossible de deviner. En plus, le dialogue est introduit par une interjection au féminin, alors qu’on ne sait rien de l’interlocuteur, et qu’on devine trèèès péniblement qu’il est gay.

M’enfin pour le coup, niveau thème, c’est pas trop mal : la question de savoir comment tout ça va se terminer se pose clairement. Peut-être qu’il aurait fallu la mettre un peu plus en danger, Lona. Parce qu’avec la dose de conneries qu’elle fait, elle s’en sort vachement bien, quand bien même est-elle super fun.

Concernant le thème, là on y est complètement : l’hyperactive trop bavard et sympathique, j’ai adhéré à 200%. Moi, Lona, je l’ai trouvée excellente, ET fatigante, et c’était bien l’idée que je me faisais de ce genre de personnage. Après, peu importe si les autres profils étaient là aussi, puisque de toute façon, Lona vole vraiment toute la vedette. On ne voit qu’elle.

Globalement, j’me suis bien amusée, même si j’veux surtout pas l’avoir en vrai comme collègue, cette chère Lona ^^
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Mer 25 Fév - 22:31 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:25 (2016)    Sujet du message: On peut toujours essayer.

Aujourd’hui à 02:25 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°69

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield