S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Défi n°74: le Bûcher

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°71 à 80 » Défi n°74
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aeden
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 22 Mar 2015
Messages: 11
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 20:00 (2015)    Sujet du message: Défi n°74: le Bûcher Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Le bûcher 

 
Et je traverse tout Paris par les souterrains, comme à chaque fois qu'il fait vibrer mon portable d'un flot de gémissements hagards. S'il pouvait encore écrire « il faut que tu m'aides », je crois que ça me rendrait un peu moins malade, je crois que ça apaiserait la rage, la lassitude acide de devoir éponger ses naufrages. Ca m'aiderait sûrement à expliquer à Léa pourquoi je me lève au milieu de la nuit pour courir dans les galeries branlantes d'une ville qui dort déjà. Tout ce qu'il envoie, pourtant, ne sont que des supplications dyslexiques qui me brûlent un peu le cœur.
« Vieux » » Jules écrit, « Vieux, viens, stp ».
C'est assez facile de deviner ce que ces trois mots veulent dire ; facile de deviner qu'en poussant la porte entrouverte de sa cage dorée du XVIIe, on le trouvera la face contre le parquet, entouré de ces parasites – les gratte-soirées les plus doués de la capitale – trop occupés à piller le bar pour lui enlever la seringue des mains. Quand je claque la porte, les rats quittent le navire et abandonnent le capitaine à fond de cale. Alors j'attaque :
« Qu'est-ce que t'as foutu putain ? Qu'est-ce que t'as encore foutu ? ». La réponse est toujours la même, toujours le même regard lointain, la gerbe au coin des lèvres a déjà tâché sa chemise à quatre cents euros : Jules ne sait pas ce qu'il a foutu, Jules ne sait jamais ce qu'il fout.
Le rituel est le même, chaque fois. Il faut d'abord le relever, soutenir son mètre quatre-vingt-trois jusqu'à la salle de bain grand luxe planquée dans le dédale des couloirs. Il faut lui retirer ses fringues, sa chemise tachée, son diesel coupé straight et ses putain de Weston hors de prix. S'efforcer d'ignorer qu'il faudrait bosser des mois pour s'offrir le quart de ce qu'il porte et puis le foutre sous la douche : torrent d'eau froide. Torrent d'eau froide qui inonde le visage de Jules, ses cheveux bruns, sa peau blafarde, son boxer clair en soie de Chine. Torrent d'eau froide qui te rappelle chaque fois l'adolescence heureuse que vous ne vivrez plus jamais. Le siphon aspire tout le whisky qu'il a bu mais les drogues restent accrochées sous ses ongles. Son œil semble mort et donne le vertige.
Jules, c'était le jeune premier. Le type qui irait quelque part, celui avec qui toutes les filles voulaient coucher et que tous les mecs détestaient : ce grand bonhomme d'argile. Ca ne compte plus, ce soir ; notre enfance partagée, les disques de rap U.S., les trilogies de S.F. et les après-midi interminables passés derrière la console. Tous ces souvenirs, qui sont aussi les miens, qui sont aussi ma vie, se sont dissouts, comme dévorés par l'incendie qui ravage sa vie. Ce qu'il nous reste, c'est ce genre de retrouvailles dans le clair-obscur d'un appartement que j'ai appris à détester, dans le silence pesant du désespoir d'un type que j'ai désappris à connaître. C'est ça, ce que Léa ne comprend pas. Même après tout ce temps, c'est encore ça qu'il faut lui expliquer chaque fois qu'il me tire du lit pour que je le sorte de sa merde, c'est pour ça qu'elle demande encore : « Mais c'est qui ce type ? Pourquoi t'y vas ? ». Se contenter d'un « rendors-toi chérie » ne suffit pas ; il faudrait lui expliquer que Jules était le jeune premier, le seul véritable ami. Il faudrait lui dire que c'était le plus doué d'entre nous, qu'on le croyait destiné à la lumière et que c'était en se liant à lui qu'on commençait à vivre vraiment. Tout ce qu'il incarnait, c'était le brasier de nos dix-sept ans et je ne crois pas que Jules ait jamais été préparé pour la suite.
Alors quand je le mets au lit, qu'il demande sa mère comme le môme de quatre ans qu'il n'a jamais cessé d'être, quand il s'agrippe, quand il sanglote et qu'il griffe, qu'il supplie qu'on ne le laisse pas, c'est tout un univers qui implose, toute une prophétie qui s'éteint. 
C'est le fils prodigue qu'on envoie au bûcher.
 

_________________
- Il faut être absolument moderne -

@Jlp_Adn
http://jeanloupadenor.iggybook.com/fr
Mer 25 Mar - 20:00 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 20:18 (2015)    Sujet du message: Défi n°74: le Bûcher Répondre en citant

Wow. Ben dis donc pour un baptême ici, tu frappes fort.


Réaction à chaud, donc.


Ce portrait est percutant... Percutant parce que le narrateur fait le portrait de son pote, ce mec avec qui il a grandi, le même qu'il a vu toucher le fond et qui ne cesse de le remonter chaque fois. Il y du désarroi, de la résignation presque, mais de la solidarité et de l'espoir quand même. On ressent l'urgence et à la fois ce côté cyclique, vicieux.


T'abordes un sujet pas facile... Et tu transmets les émotions terriblement bien... 


Bravo.
_________________
Rafistoleuse
Mer 25 Mar - 20:18 (2015)
Auteur Message
Aeden
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 22 Mar 2015
Messages: 11
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 20:25 (2015)    Sujet du message: Défi n°74: le Bûcher Répondre en citant

@Rafistoleuse: Merci beaucoup ! J'aurais aimé avoir plus le temps de développer mais j'avoue que c'est pas mal de travailler avec une deadline, ça motive ! Je crois que ça va me plaire ce système de défis.
_________________
- Il faut être absolument moderne -

@Jlp_Adn
http://jeanloupadenor.iggybook.com/fr
Mer 25 Mar - 20:25 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
El.
Mega Coup de Coeur
Mega Coup de Coeur

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 429

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 23:25 (2015)    Sujet du message: Défi n°74: le Bûcher Répondre en citant

Shocked

Aeden, j'vais faire simple, pour moi, ce jet est absolument moderne.

T'écris un type ordinaire, une amitié ordinaire, dans une vie ordinaire, un décor ordinaire mais dans un style qui sublime en quelque sorte, bien que très simple, un style qui fout les poils parce que dans l'émotion, et le vrai.

Y a un truc. Un truc qui tombe très juste.

J'ai beaucoup aimé vraiment.

Merci!
_________________
El.

http://aubordeldesrev.eklablog.com/
Mer 25 Mar - 23:25 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
La Plume du Chakal
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 25 Sep 2013
Messages: 405
Localisation: Arkham Asylum

MessagePosté le: Jeu 26 Mar - 16:25 (2015)    Sujet du message: Défi n°74: le Bûcher Répondre en citant

Putain, ouais  Shocked


Pareil qu'El, excellent mec, au plaisir de t'relire 
_________________
http://laplumeduchakal.wordpress.com/

"Un blog qu'il est bien pour le lire"

https://www.facebook.com/laplumeduchakal
Jeu 26 Mar - 16:25 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Aeden
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 22 Mar 2015
Messages: 11
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 26 Mar - 18:00 (2015)    Sujet du message: Défi n°74: le Bûcher Répondre en citant

Merci @Chakal, Merci @El ça fait vraiment plaisir !
_________________
- Il faut être absolument moderne -

@Jlp_Adn
http://jeanloupadenor.iggybook.com/fr
Jeu 26 Mar - 18:00 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Jeu 26 Mar - 23:00 (2015)    Sujet du message: Défi n°74: le Bûcher Répondre en citant

Il y a dans ton texte à l'écriture discrètement rythmée, de l'émotion en sourdine qui nous imprègne sans en avoir l'air, parce que tu évites de tomber dans le pathos : l'histoire n'en a pas besoin.
C'est simple, bien écrit, et percutant. Bravo
Jeu 26 Mar - 23:00 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Ven 27 Mar - 21:27 (2015)    Sujet du message: Défi n°74: le Bûcher Répondre en citant

J'aime beaucoup comment avec un texte assez court en faite tu nous embarque dans cette histoire  d'amitie. Une amitie un peu destructrice, mais que l'un d'entre eux essaie de maintenir a tout prix.
J'aime le style, l'ecriture fluide. J'aime beaucoup.
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Ven 27 Mar - 21:27 (2015)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:03 (2016)    Sujet du message: Défi n°74: le Bûcher

Aujourd’hui à 00:03 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°74

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield