S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
#2 - L'ombre de Rome - Matt Anasazi

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Nuits » Nuits 1 à 20 » 13 » Texte des Participants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 01:12 (2015)    Sujet du message: #2 - L'ombre de Rome - Matt Anasazi Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L'ombre de Rome



Le général romain arpentait inlassablement les palissades du camp. Il n'avait nul besoin de scruter l’horizon ; il faisait totalement confiance à ses espions. Hannibal et ses forces carthaginoises étaient aux portes de Rome. Capoue était tombée et Rome subirait le même sort s'il ne réagissait pas.
« Décide-toi, Scipion ! Tu sais que je tiendrai parole alors donne-moi l'ordre et tu seras obéi à l'instant ! »
La voix sépulcrale et ses stridulations sifflantes faisait tressaillir le général. Pourtant il en avait vu d'autres : des champs de bataille couverts de cadavres ensanglantés, des corps éparpillés lors d'assauts bouchers, le piétinement de corps encore vivants quand il était légionnaire. Pourtant, il ne put s'empêcher de frissonner.


« Alors Scipion ? » Encore ce sifflement : il détesta son nom.
Il se retourna. La créature qui lui faisait face dans la pénombre avait la peau cireuse et laiteuse. Deux yeux rouges brillants de malignité le transperçaient, le mettant à nu. Une paire d'ailes membraneuses et transparentes flottaient derrière la créature. Un sourire cruel apparut, révélant des crocs.
« Vous pourrez attaquer cette nuit. » Ces quatre mots coûtèrent un effort surhumain à l'honnête Scipion. La créature exulta, déploya ses ailes.
« N'oublie pas, Scipion : unies, Rome et les stryges tiennent bon. Divisées, nous nous effondrons ! » Le monstre s'éleva et poussa un cri strident. Aussitôt, une trentaine de ses congénères se présentèrent. L'essaim de mort hurla de concert avant de fondre sur la ville de Capoue. Scipion devinait déjà les horreurs qui s'y passeraient : les hommes en faction seraient retrouvés les membres arrachés, les soldats les plus vigoureux seraient vidés de leur sang, la panique se répandrait dans le camp et Hannibal ne pourrait juguler la terreur des horreurs vues ou devinées.


Caius Septimus Frater monta à la palissade. Il salua Scipion, scruta l'horizon et se retourna satisfait.
« Publius Cornelius Scipion, quelle belle victoire offres-tu à Rome ! Tu as sauvé le coeur de notre glorieuse nation. » Il refit le salut en se frappant la poitrine. « Avé Scipion, force et robustesse ! Gloire à toi, Rome toute-puissante ! »
Scipion lui rendit son salut. Cependant, il détesta son geste autant qu'il se haït : on se souviendrait de lui comme du sauveur de Rome, celui qui avait défié Hannibal et ses éléphants. Alors qu'il ne devrait sa victoire qu'a quatre mots, livrant l'armée de son valeureux adversaire aux serres et aux crocs de monstres. Malgré le relatif athéisme dans lequel sa famille l'avait élevé, il pria pour Hannibal et ses soldats.


**********

Marc Aurèle croisa les bras.
« Non, nous ne pouvons continuer ce pacte infamant pour nos glorieuses armées. C'est une insulte pour nos légions et un sort trop horrible pour nos ennemis. Rome ne peut laisser souiller la mémoire de ses légions par de telles pratiques. Cette alliance avec ces… monstres est intolérable !
- O puissant Auguste, si vous remettez en cause l'accord, vous ferez vaciller l'Empire tout entier, balbutia le premier sénateur Marcus Tullius Aegyptus. » L'empereur ne sut pas si le tremblement dans sa voix était dû au respect de sa divine personne ou…
Un sifflement strident retentit dans les murs du palais. Les sénateurs reculèrent en tremblant.
« Souviens-toi de ce qui a fait la force de Rome : Unis, nous tenons, divisés, nous tombons !"
Marc Aurèle serra les dents.
« Je refuse de trembler devant vous, monstres inhumains. Disparaissez de cette maison. Quittez la patrie de nos pères, quittez Rome à tout jamais !
Seuls lui répondirent les rires stridulants des créatures de la nuit.


***********



Silvio Torcello observait les bas-reliefs de l'Arc de Constantin. Les scènes de chasse, en référence à la déesse Diane, le fascinaient mais l'avaient toujours laissé circonspect. Pour quelle obscure raison ce monument guerrier en l'honneur de l'empereur qui stabilisa l'empire et imposa le christianisme comportait-il une partie si importante de ses décorations consacrée à la chasse ? En particulier ce qui l'intriguait était le choix des animaux cibles : le lion symbolisait la noblesse et le sanglier la force brute mal contrôlée mais une mâle assurance à canaliser… Qui plus est, la déesse Diane n'avait jamais été un symbole très fort à Rome. Alors pourquoi ?


En se rapprochant, il perçut comme un renfoncement dans les bas-reliefs visible uniquement sous un certain angle. Il se tourna, se plaça à plusieurs endroits et finit par être convaincu que des signes avaient été placés au niveau des scènes de chasse pour une raison précise.
Il finit par aboutir à force de recherches en un point très éloigné de l'arc. Le sol meuble s'enfonçait sous ses pas. Un sol argileux en plein mont Palatin ?
La curiosité fut la plus forte et il commença à chercher des indices et creusa le sol. Il finit par trouver une stèle routière qui portait une marque particulière et une inscription latine « Conjuctis stabamus. Divisis, cadimus. »


Il resta abasourdi par cette inscription. Le style était clairement du pur latin classique mais que faisait cette idée de la dispersion dans l'esprit romain ? L'esprit de cohésion représentait l'essence de la patrie romaine : quel besoin de la rappeler ? Qui plus est en des termes qui ressemblaient davantage à une menace ou une incantation qu'à une sentence.
Il ne prêta pas attention à une petite ombre qui flottait autour de l'inscription…
Encore tout à sa découverte, il ne sentit pas la présence d'une ombre sur son épaule.
Il ne sentirait jamais la morsure aiguë des dents minuscules d'une créature qui se glissa sous sa peau.


**********



« Mon dieu, protégez-moi ! »
Même si plus personne ne parlait plus serbe dans sa famille depuis longtemps, les mots jaillirent dans le serbo-croate le plus pur. Malgré sa tenue de combattante, Marie Prescovic descendait d'une famille serbe installée en France depuis le milieu du XXème siècle. Elle avait échoué en Serbie après l'effondrement de l'euro en 2021, ensuite à la montée des différents nationalismes qui avaient d'abord fermé les frontières, puis avaient amené les pays européens à revoir la nationalité de leurs habitants. Tous ceux qui ne pouvaient prouver être français depuis quatre générations étaient reconduits dans leur « pays d'origine ». Et le plus horrible était que Marie ne pouvait se sentir serbe et qu'elle avait renoncé à la France depuis que cette dernière l'avait trahie !


Elle se pencha sur le corps décharné sur lequel elle venait de buter. Ce qui avait été une jeune femme n'était plus qu'un buste en charpie à qui il manquait un sein et portant une déchirure béante à la gorge. Ce qui rajoutait à l'horreur de la scène était l'absence de sang s’écoulant des blessures. Comme si la victime avait été vidée de son sang avant même les multiples lacérations sur le corps.
Elle se signa. « Bâtards de romains ! Vous avez rompu le pacte de l'euro, vous avez monté une armée et maintenant vous assassinez nos femmes et vous tuez nos enfants. Enfoirés de colons romains ! Bâtard de Torcello ! »
Elle crispa sa main sur sa Kalachnikov. Tout ennemi qui se serait présenté aurait été criblé de balles à l'instant…
Elle entendit une hululement strident, comme un sifflement. Une ombre aux ailes diaphanes obscurcit le soleil à mesure que le cri se rapprochait.
.

_________________
Rafistoleuse


Dernière édition par Rafistoleuse le Mer 1 Avr - 02:56 (2015); édité 2 fois
Dim 29 Mar - 01:12 (2015)
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 02:18 (2015)    Sujet du message: Nuit des plumi n°13 Répondre en citant

Aîe ! Pourquoi cette phrase à la fin ??? C'est dommage ça fait comme une seconde chute, un croc en jambe 


J'aime bien l'idée de partir de Scipion pour arriver à l'euro, du romain à l'Italien mais quel est le futur ? Je veux dire pour quel futur ? Éventuellement utiliser le présent dans la dernière partie aurait peut-être été finir sur une interrogation ou des points de suspension... ? 
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Dim 29 Mar - 02:18 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 02:19 (2015)    Sujet du message: #2 - L'ombre de Rome - Matt Anasazi Répondre en citant

Waow, y a du taf, autant dans l'écriture que dans l'idée !! On plonge dans un pan historique et tu nous déplie un futur sur le fil. Moi j'aime bien cette fin en suspension. C'est haletant et drôlement bien écrit !


_________________
Rafistoleuse
Dim 29 Mar - 02:19 (2015)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 17:59 (2015)    Sujet du message: #2 - L'ombre de Rome - Matt Anasazi Répondre en citant

y a effectivement du taf sur les références... mais mon p'tit doigt me dit que c'est ton truc ^^

Après moi justement j'adore la dernière phrase ! Autant l'enchainement des différents tableaux sont bons mais je ne voyais justement pas trop le rapprochement avec la serbie de la fin.
Autant cette dernière phrase nous permet une toute autre lecture, et un futur fataliste...
Dim 29 Mar - 17:59 (2015)
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 18:39 (2015)    Sujet du message: #2 - L'ombre de Rome - Matt Anasazi Répondre en citant

Je suis un peu mitigée... comme si la partie "futur" avait été faite dans la précipitation. J'ai du mal à comprendre ce qu'il se passe, quel futur c'est... alors que toute la partie avec Scipion est excellente, malgré quelques fautes et répétitions.
J'ai le principe d'un passé lointain et d'un futur assez proche, très liés. J'ai aimé comment tu as inscrit le titre de la vidéo dans ton histoire. On sent bien le côté épique potentiel. En fait, guerre, période ancienne et démons, ça me fait penser au manga Berserk.

Bref, j'aurais aimé un futur plus palpable.
A part ça, bien joué!
_________________
Hopla!
Dim 29 Mar - 18:39 (2015)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Lun 30 Mar - 20:51 (2015)    Sujet du message: #2 - L'ombre de Rome - Matt Anasazi Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé le déroulement de ton récit par tableaux successifs. Le dernier tableau se cherche un peu avant que tu ne rétablisses les choses en fin de texte.^^
En tout les cas j'ai aimé l'écriture fouillée et le scénar
Lun 30 Mar - 20:51 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 19:57 (2015)    Sujet du message: #2 - L'ombre de Rome - Matt Anasazi Répondre en citant

Moi pareil, j'ai bien aimé le scénario. Y'a certes pas mal de maladresses, mais l'idée est terriblement ambitieuse pour un texte écrit en 3h de temps. J'aime ! C'est une bonne idée de roman fantasy, et d'ailleurs, j'ai beaucoup aimé que ce soit aussi épique que la musique !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Mer 15 Avr - 19:57 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:24 (2016)    Sujet du message: #2 - L'ombre de Rome - Matt Anasazi

Aujourd’hui à 14:24 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Texte des Participants

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield