S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°71 à 80 » Défi n°79
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Basetti Prod
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 304
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 1 Mai - 16:22 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
De Ornellae Simulacrum


Salut, je m’appelle Ornella, je suis Franco-Italienne et j’ai 24 ans. Franco-Italienne, j’en ai les caractéristiques, toutes les caractéristiques. Ce n’est pas si simple aujourd’hui d’assumer certains héritages. Les gens sont tellement jaloux. La France, c’est l’intellect, les lumières, le romantisme. L’Italie représente l’esthétisme sous toutes ses formes, dans toute sa profondeur. Je souffre parfois d’être agréable a regarder et pas si godiche que ça en fin de compte.

Bon, ça c’est un peu sur le papier. Maman m’a toujours dit que de savoir qui était vraiment mon père naturel n’avait pas tant d’importance que ça. Elle m’a dit aussi que quel que soit mon géniteur, j’ai été faite avec passion et la certitude que je serai une vraie princesse.

Ce sujet m’a un peu travaillé adolescente, et je reconnais avoir été insistante avec maman. Elle m’a répondu un jour, un peu agacée que si je ne lui pardonnais pas ses errements, je ne me pardonnerai jamais les miens. Ca a du sens au fond. Ce qui est sur c’est que mon père doit être très beau, très distingué, et d’extraction acceptable. Maman ne m’aurait jamais conçue avec n’importe qui et je dois avouer que le mélange me plait dans l’ensemble…

J’ai longtemps hésité à accepter les propositions que j’ai eu dans le mannequinat. Etre une plante de podium est somme toute assez dévalorisant. J’ambitionne d’autres choses pour ma vie. Ensuite, je pourrai toujours changer d’avis, on ne sait jamais, et puis on me dit souvent que certaines femmes ne vieillissent pas. 
 
J’aime ce qui a du fond mais sans jamais négliger l’élégance et le style. Si Balzac Rousseau et Proust ont une place de choix dans ma bibliothèque, il ne faut pas non plus s’isoler de la modernité et des bienfaits de notre temps. Alors bien que j’ai conscience qu’ELLE, MARIE FRANCE sont des publications légères, je me suis abonnée pour ne pas rater un conseil pratique et partager les ressentis des femmes de mon époque. Bon, je ne le crie pas sur tous les toits, mais il y a avait une offre spéciale, alors je m’octroie a titre de détente PODIUM, PUBLIC ET VOICI. Tant que je reste capable de réfléchir par moi même et de prendre du recul, il n’y a pas de mal n’est ce pas ?
 
-Salut Clothilde, comment vas tu ?
 
-Bonjour Ornella, je vais bien depuis 2 ans et demi.

-Oui en effet, ça fait long, et je suis donc ravie que tu aies pu te libérer pour qu’on partage un moment entre vieilles copines.  On a tant de temps a rattraper.
 
-Oui, tu es toujours aussi coquette, on s’installe, j’ai un mal de dos de chien, je viens de refaire mon appart, et je lorgne sur les banquettes depuis mon arrivée, tu n’as que 25mn de retard, c’est pas grand chose et j’accepte tes excuses.
 
-Pardon ? ah oui, j’ai eu un soucis de fond de teint, j’ai du courir au Sephora du coin en urgence. Tu imagines bien que ça ne pouvait pas attendre.

-Bien sur que je l’imagine. Bon que racontes tu de beau Ornella ?
-Oh, la vie suit son court,j’ai terminé mon BTS représentation et publicité, tu sais j’ai toujours eu un coté studieuse et appliquée. Je travaille en ce moment comme hôtesse pour des salons, mais ce n’est qu’un passage. C’est tout de même bien payé, celui du Bourget par exemple ou les salons d’armement mettent du beurre dans les épinards, et puis je rencontre du monde, et puis on ne sait jamais. Je ne m’imagine pas être la 5eme épouse d’un prince du pétrole, mais ça a aussi des avantages non négligeables.

-D’autres avantages que la rivière de diamants cachées sous le voile ?
 
-Pff, t’es bête, on parle dans le vide, en attendant, c’est tellement compliqué de trouver un homme raffiné mais naturel, beau mais simple, drôle mais classe, il y a un moment ou l’arbitrage se fait difficilement.

-Je te crois, c’est sur que devenir escort-girl simplifie la problématique.

-Assez parlé de moi, asseyons nous, j’ai vu deux places au milieu de la terrasse , tout devant, il fait beau, et ça serait dommage que je me sois ruinée en Louboutin pour que personne ne les voit !
 
-Ah oui, ça serait dommage. Tu m’acceptes avec mes kickers ?
 
-Cloclo, tu as toujours eu un humour rien qu’a toi. Sinon, j’ai croisé Isabelle, tu sais la copine d’Antoine le mec de Frédéric. Je les aime bien les homos, toujours au courant de tout, et franchement toujours beaucoup de gout. Passons, j’ai donc appris, par le plus grand des hasards vilaine cachotière que tu avais tes entrées au Golden Paradise, le club le plus en vogue de la capitale en ce moment ?
 
-Ah oui, les nouvelles vont vite, comme quoi les kickers ont fait leur effet dans le monde de la nuit. Et donc ? Tu me proposes qu’on se revoit pour aller au musée du Louvres ?
 
-T’es bête comme une paire de chaussettes. Non, le Louvres c’est bien, mais le GOLDEN PARADISE, tu te rends compte de la chance que tu as ? Bon, je ne voudrais pas que tu penses que je veuille profiter de toi, car je voulais surtout renouer les liens d’amitiés qui nous ont toujours unies, mais tu sais que je pourrais t’emmener du monde ?

-Bien sur Ornella, je trouve ça gentil de ta part, tu imagines bien que nous sommes vides tous les week end, Brad Pitt est venu faire la fête chez nous samedi dernier, pas un chat évidemment.

-Oh la la , dur dis donc, enfin, moi je disais ça comme ça, je serais ravie de te voir dans cet élément, et de venir te faire un petit coucou de temps en temps. Et puis ne t’embête pas pour moi, si tu n’es pas dispo, tu n’as qu’a laisser mon nom a l’entrée ..
 
-Je vais y penser Ornella, sur ce tu m’excuses, je n’ai pas vu le temps passer et j’ai piscine , on s’appelle ?
-Oui oui, évidemment, mais sans mon numéro ça va être compliqué non, une bise quand même, ne te sauve comme pas ça.

-Ne t’inquiètes pas, je te trouverai sur Facebook. Bonne journée Ornella, je te laisse payer, c’est pour moi la prochaine fois. Sinon, ton maquillage est  très réussi, tu devrais juste en mettre un peu moins pour profiter de ce beau soleil…
 
Je l’aime bien Clothilde. Même si je l’ai toujours trouvé un peu négligée et ultra chanceuse. RP au Golden Paradise, non mais franchement, je ne sais pas avec qui elle a couché pour en arriver la, mais c’est plutôt injuste. J’espère au moins qu’elle en fera profiter les copines. Et puis franchement ses réflexions sur la vie sentimentale sont un peu faciles et condescendantes, elle qui a toujours le même mec depuis 10 ans, elle peut parler.  Je pense qu’elle a toujours profité que certains mecs assez banals n’aiment pas le challenge et aiment les filles simples. Il n’y a pas trop de complications comme ça. Et puis elle est mimi, mais franchement, à sa place j’aurais de sérieux complexes.
 
Sven a été mon meilleur amant. Beau, grand fort, et intelligent. Certes la communication était un peu limitée car je parle assez mal le suédois, mais il savait faire passer des émotions dans ses caresses. Et quel Apollon.
 
Bruno, très brut de décoffrage, moins beau, mais terriblement sexy. Et puis il m’a aidé a avoir un super prix sur ma Mini Cooper. Au lit je le trouvais parfois audacieux, et il m’a fait des trucs vraiment sales parfois. Mais j’ai aimé ça, et puis tant que personne ne le sait, l’honneur est sauf. De plus, c’est pas avec un petit bisou gentil qu’on va garder un homme…

Il y a eu Andrea aussi, l’italien, qui était bien trop superficiel. Et Georges, un peu vieux, mais quelle belle maison, et sa mercedes bien qu’un peu « m’as tu vu » était très confortable a l’arrière.
 
Paul, fils de bonne famille, nul au lit, et sa grande mèche et ses lunettes lui donnaient un air un peu benêt. En revanche il a beaucoup plu a Maman.
 
Michel, le maitre d’hôtel du Carlton. De l’argent, beau lui aussi, du savoir faire, mais franchement, sortir avec un maitre d’hôtel ça la foutait mal. Enfin, il y en a eu tant d’autres sans grand intérêt, a part peut être leur générosité et le fait Dieu merci qu’ils ne s’attachent pas trop. De toutes façons je n’aurais jamais accepté que quelqu’un me voit au réveil.
 
Et la il y a Nicolas, ah Nicolas. Je ne sais pas ce que je lui trouve à Nicolas, mais ça fait 3 fois ce soir qu’on couche ensemble. Pas si beau, une situation très discutable, bien qu’il ne s’en sorte pas mal pour un Orphelin, il a déjà acheté sa maison, mais bon un pavillon de banlieue, il n’y a pas de quoi casser des briques non plus. Il ne fait pas de musique, n’a pas beaucoup d’amis, ne part pas en vacances, mais il lit. Il lit beaucoup. C’est pas mal sur le principe, mais si personne ne le voit lire, a quoi bon ?
 
Bon, ça ne durera pas avec lui, mais je me suis quand même attaché, c’est vrai que ça me change des mannequins et des fils de rentiers.
 
-Bienvenu Nicolas, je suis content de te voir, merci d’etre passé a l’appartement, assieds toi, je t’en prie, j’étais sure d’avoir du champagne au frais, et non, je me suis trompé, quelle gourde. En revanche, j’ai une bouteille de mousseux qui traine au fridge, tu ne m’en veux pas ?
 
-Non Ornella, je te remercie mais je ne vais pas rester. Un verre d’eau suffira.
 
-Comment ça tu ne vas pas rester ? Je ne veux pas paraître obsédée, mais tu ne pars pas sans avoir vu mes nouveaux dessous.
 
-Je pense Ornella que je n’aurais pas cette chance.

-Quel dommage, une autre fois surement. Tu ne veux pas aller boire un verre chez Castel ?
 
-Je n’ai pas le temps Ornella, je dois aller bosser cette nuit, ça m’aide a payer ma maison.

-Oh l’argent, que c’est ennuyeux, surtout quand on doit le gagner soi même. Bon, et bien on se revoit quand ?
 
-On ne se revoit pas Ornella. Je suis venu te dire que toi et moi ça ne pas va se poursuivre…
 
-C’est une blague ? ça ne peut être qu’une blague et ce n’est pas drôle Nicolas, pas drôle du tout. On ne m’a jamais quitté, tu m’entends. Dis moi que tu blagues.
 
-Je suis désolé de créer un précédent dans ta vie mais tu vas t’en remettre, et je ne serai pas le dernier si je regrette sincèrement d’être le premier.
 
-Bon on se calme, il y a surement quelque chose que tu n’as pas compris, sais tu ce que j’ai investi dans notre relation ? A chaque fois que tu viens je passe 3h chez l’esthéticienne, te rends tu compte ?
 
-Tu ne le faisais pas avant de me connaître Ornella ?
 
-Bon, la n’est pas le problème et ne sois pas désobligeant, si tu es bête au point de ne pas te rendre compte de ce que tu vas perdre, c’est une chose, désobligeant, ce n’est pas possible.
 
-Ce que je vais perdre, et bien Ornella, puisque que tu insistes, je vais vraiment te dire pourquoi je te quitte. Et ne m’interromps plus s’il te plait, ça sera encore plus dur sinon. Je ne sais pas justement ce que je vais perdre, je ne te connais absolument pas, et même si on se connaît depuis un mois, j’ai le sentiment profond que je ne te connaitrai jamais. J’ai mis une partie de mon corps dans le tien, j’ai partagé quelques discussions avec toi et ton canapé bon marché bien que tu vénères la déco de grande classe, et quoi d’autre ?
 
-Mais…
 
-Laisse moi finir Ornella. Je ne veux pas être méchant, mais tu me rends triste, je ne suis personne pour te critiquer ou te faire du mal mais tu me rends mal a l’aise. Tu es magnifique, agréable, bien élevée, et au lit, franchement, c’est un vrai porno chic… Mais justement, il me manque l’essentiel. TOI.

Je ne sais pas ou t’es perdue, mais je connais a peine ton visage sous ta tonne de maquillage. Je ne t’ai jamais vue nue, Tu es dans une prison Ornella, la prison de l’image, la prison de ton image. Tu as le droit de ne pas aimer la littérature, l’histoire et plein de choses futiles que j’aime moi. Mais que tu me prennes de haut parfois, c’est un peu dur a gérer, juste parce que je n’ai pas de Maserati ?
 
Ornella, je m’en vais car je me sens parfois minable a tes yeux, et je sais que je ne le suis pas. Je suis triste pour toi, mais je ne sais même pas si tu l’es pour toi même. Je n’ai qu’une chose a te dire, retrouves toi, sors de cette geôle qu’est ton reflet dans une glace, de ce que les gens peuvent bien penser de toi. Au passage, je ne suis pas sur que tu choisis l’option la plus valorisante, enfin ça dépend pour qui. Je m’en vais Ornella, avant que je m’oublie moi même par vice car évidemment tu remues mes instincts de male, mais tu ne remues que ça. Aide toi Ornella, tu en as besoin. Au revoir.
 
La porte se ferme. Je suis seule, sur mon canapé Ikea. Je n’avais pas le temps de commander quelque chose de plus convenable quand j’ai emménagé. Je , je , je ne sais pas, je ne sais plus, je n’y comprends rien. Il est parti sans même finir son verre. Je lui avais fait un cadeau en plus, c’est juste dément.

Je sens de l’humidité sur ma joue, merde mon maquillage va couler. Je vais dans la salle de bain, et je me regarde dans le miroir. Je pleure. Mais pourquoi je pleure ? J’ai mal. Je me sens seule. Pourtant des gars comme Nicolas, il y en a partout le métro.

Mais je pleure encore, et je ne ressemble plus a rien.

J’ai toujours mal.

J’ai de plus en plus mal.
 
Heureusement que personne ne me voit, je suis hideuse. Le problème, c’est que moi je me vois la, et ce reflet ne me plait pas du tout, je ne ressemble plus a rien, mais j’ai l’impression qu’il y a plus grave.

Qu’est ce que j’ai mal bon dieu…
_________________
Rock and roll et literature
Ven 1 Mai - 16:22 (2015)
Skype
Auteur Message
Philippe Mangion
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 19 Avr 2015
Messages: 216

MessagePosté le: Ven 1 Mai - 21:09 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

Fine analyse psychologique. Ornella ressemble vraiment à quelqu'un que je connais, du coup j'ai pu coller son image tout le long de la lecture. 
Et vive la littérature qui permet à un Basetti de se glisser dans la peau d'un tel personnage ...
_________________
Philippe Mangion
http://www.chaines-de-caractere.com
Ven 1 Mai - 21:09 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Basetti Prod
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 304
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 1 Mai - 22:04 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

je suis rouge de plaisir et en tant qu'Ornella, je me touche les nichons  
_________________
Rock and roll et literature
Ven 1 Mai - 22:04 (2015)
Skype
Auteur Message
Cerise_david
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 07 Avr 2015
Messages: 93
Localisation: TOULON

MessagePosté le: Sam 2 Mai - 01:01 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

J'ai adoré... la fin. Le début est trop long même si nécessaire mais on veut comprendre et ça se lit. Bien. C'est beau et juste. C'est une bien triste prison.... et j'espère qu'elle en sortira.
_________________
"Il suffit de croire..."
Sam 2 Mai - 01:01 (2015)
Auteur Message
Basetti Prod
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 304
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 2 Mai - 01:13 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

Merci Cerise, je suis touché par ton compliment. J'ai adoré ton travail aussi, tu m'as surpris, touché, remué , et j'ai même eu les sensations physiques dont tu parles ... Excellent 
_________________
Rock and roll et literature
Sam 2 Mai - 01:13 (2015)
Skype
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Sam 2 Mai - 18:23 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

Quand j'ai commence a te lire je me suis demandee ou est-ce que tu voulais aller.
Et puis comme dans un puzzle tout s'est mis en place, ca a pris forme.
Et franchement c'est bien vu et bien ecrit. 
Sujet en faite pas tres facile a decrire alors je dis bravo 
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Sam 2 Mai - 18:23 (2015)
Auteur Message
Marie D
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 74
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 2 Mai - 19:21 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

J'ai aimé amour et tu montres une autre facette de ton "toi profond". J'ai bien compris le message, Ornella n'est que superflu et image, tout ce qui est détestable à mon sens mais on s'y attache, elle m'a émue parce qu'au fond, elle est terriblement seule et cloisonnée... c'était le thème. Bien écrit. Bien joué ! 
_________________
Marie D Romancière
Sam 2 Mai - 19:21 (2015)
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 793
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 3 Mai - 21:11 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

Alors alors... XD

Commençons par le positif: le fond.
Excellent! L'idée est vraiiiment sympa, la fille affreusement superficielle à laquelle on s'attache tout au long du texte. Et puis, même le côté un peu "flou" de la narration, j'ai bien aimé. On comprend pas très bien où tu veux en venir et du coup, on te suit jusqu'au bout.

Le moins positif: purée! Tes dialogues, bon sang, ils sont trop, pas assez... comment dire. Ils manquent vraiment de naturel, surtout quand tu veux nous décrire la situation sans (justement) mettre de description. (et je dis ça parce que, les dialogues, c'est vraiment mon dada) Et c'est dommage!!! Parce que, un poil simplifiés, là, ton texte serait juste un régal!!

En bref, une super idée de traitement de thème (ça se dit pas mais on s'en fout), un très bon texte qui manque juste de naturel dans les dialogues.
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Dim 3 Mai - 21:11 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Basetti Prod
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 304
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 3 Mai - 22:45 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

Merci beaucoup Ali, et j'entend ton avis. Mais justement c'est fait expres. je crois que je l'ai voulu comme ça. Cette fille ne peut pas être naturelle. Et donc les autres s'adaptent a elle obligatoirement car elle est le summum de la platitude... 


Souvent on me dit, c'est pas comme ça qu'on parle , faut plus de contractions etc etc. Bon déja , ça dépend qui. Va sur un terrain de golf ou dans le 16eme, les gens ne parlent pas comme ça, en OUAIS, OK, etc etc. Et moi non plus je ne parle pas comme ça . ENfin parfois si, mais justement parfois j'aime a l'oral ne pas etre dans le langage parlé mais écrit justement bien qu'il soit parlé . 

En attendant, la copine au début, elle est victime d'Ornella, elle subit la rencontre et donc elle est pas dedans, elle y est allé a contre coeur, et elle ne pense qu' a se barrer. 

Et Nicolas, est garçon très doux, très prevenant, très didactique. Et l'autre en face, tu peux pas avoir une discussion liée, qui coule. Impossible, elle n'est que dans son cerveau. Alors tu as surement raison , mais je crois que a refaire, je ne les changerai pas les dialogues. Et pour les descritions, en l'espece, aucun interet. enfin a mon sens; Et justement, je voulais que ça soit décousu comme l'esprit d'Ornella. Ya que son point de vue qui compte... 


Mais j'ia pris note et j'y réfléchirai au prochain dialogue
_________________
Rock and roll et literature
Dim 3 Mai - 22:45 (2015)
Skype
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 793
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 3 Mai - 22:54 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

Ah nan mais nan; désolée de te contredire mais j'en ai fréquentés des tonnes de genre superflux etc comme elle et, même, y a des trucs qu'on dit pas quand on parle, un minimum de naturel quoi. ^^ Même les gens les plus superficiels ne parlent pas comme ça... enfin, pas à ma connaissance. Et, au final, personnellement, j'avais pas du tout l'impression de lire un dialogue.

un exemple:
"-Oui, tu es toujours aussi coquette, on s’installe, j’ai un mal de dos de chien, je viens de refaire mon appart, et je lorgne sur les banquettes depuis mon arrivée, tu n’as que 25mn de retard, c’est pas grand chose et j’accepte tes excuses. "

Déjà, rien que la ponctuation. Tu pouvais garder quasi tel quel:
"Oui. Tu es toujours aussi coquette... On s'installe? J'ai un mal de dos de chien; je viens de refaire mon appartement et je lorgne sur les banquettes depuis mon arrivée. Tu n'as que vingt-cinq minutes de retard. Ce n'est pas grand chose. J'accepte tes excuses."

Par exemple... XD

Et puis, même au niveau du vocabulaire, t'es entre-deux. Tu mets des mots raccourcit comme "appart", tu sautes des négations et puis à côté, tu mets des phrases explicative comme "je lorgne sur les banquettes depuis mon arrivée"

Je sais pas si je suis claire... XD

Mais surtout, non, ne fait pas plus de contractions! Pas dans ce cas-là, en tous cas. Choisis à fond le côté pête-cul ou carrément le côté courant, tu "peux" pas faire un entre deux sans perdre le côté crédible et naturel de ton dialogue. Tu me suis?

(Sorry, mon côté théatreuse et mes cours d'analyse de texte qui ressortent... :-p)
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Dim 3 Mai - 22:54 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Basetti Prod
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 304
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 3 Mai - 22:59 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

je te suis, mais c'est mon parler naturel, donc va falloir que je bosse dessus. Justement je te disais que je suis tout le temps entre les deux niveaux de communication. Très familier ou Jeun's et parfois mon cerveau reprend le dessus et envie d'etre plus soutenu... Mais oui la je comprends bien ta remarque, il ne faut pas que personnages parlent comme moi... je vais etre attentif...
_________________
Rock and roll et literature
Dim 3 Mai - 22:59 (2015)
Skype
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 793
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 3 Mai - 23:07 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

hihi si, tu peux. Enfin, y peut y avoir un perso qui parle comme ça mais c'est rarement touuut le monde qui s'exprime de la même façon. Pour rendre le truc plus crédible, tu peux varier les degrés de "vocabulaire" aussi d'un personnage à l'autre, les tics de langages et puis, généralement, pour facilité la lecture aussi et donner du caractère aux personnages (justement) tu essayes de rester dans un niveau de langage, et de marquer la différences par des expressions, des trucs du genre... je te filerais des cours de dialogues, si tu veux! :p bouarf! (*se la pête à peine*)
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Dim 3 Mai - 23:07 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Basetti Prod
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 304
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 3 Mai - 23:09 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

si si je veux bien , ou alors je zappe les dialogues ! mais je pense que je m'en étais mieux sorti sur les pétasses de Dallas. Passons sur celui la , j'étais tellement sur le fond... 


merci en tout cas
_________________
Rock and roll et literature
Dim 3 Mai - 23:09 (2015)
Skype
Auteur Message
La Plume du Chakal
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 25 Sep 2013
Messages: 410
Localisation: Arkham Asylum

MessagePosté le: Lun 4 Mai - 16:51 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

Wah dude , c'est du bon, premiere fois que je te lis , entraine direct , le rythme est tres maitrise et tant mieux ! Parce que le debut est un poil long , je trouve, et les dialogues... je sais pas , ca sonne pas naturel, 'fin bref, ca c est les tits trucs, dans l ensemble c'est tres bon, t'aurais facilement pu tomber dans le cliche facile et relou, mais a l'aise, ca reste juste tout du long ! C etait sacrement casse-gueule comme recit je pense , et tu reste debout , bien ouej mecz



_________________
http://laplumeduchakal.wordpress.com/

"Un blog qu'il est bien pour le lire"

https://www.facebook.com/laplumeduchakal
Lun 4 Mai - 16:51 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Basetti Prod
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 304
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 4 Mai - 20:57 (2015)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum Répondre en citant

Merci Chakal, tu es le deuxieme a me parler des dialoques, je vais faire gaffe a l'avenir. Je crois que j'ai péché comme un débutant, pas l'habitude des dialogues en fait. Donc je les ai fait comme ça sortait de mon cerveau sans travailler "le personnage' que j'ai travaillé quand elle se parle a elle même... Mais je suis trop content d'avoir de vrais avis et des axes de progression. 
A la base , les seuls styles que je maitrise un peu c'est le style journalistique ou les histoires de chevaliers qui décapitent et violent tout sur leur passage, peut etre aussi ce qui est hard core de chez hard core. Ya des trucs infames que j'écris que je garde meme pas tellement j'ai honte Mais je sens qu'ici je vais progresser, et grace a vous tous ! 

Enfin, ça me contrarie en fait de me rendre compte que je sais pas faire un dialogue. Je ne me sens a l'aise que sur les pensées, les ressentis, les trucs un peu psycho. travailler dans les ressources humaines a une époque n'a pas du me faire du bien ! Je crois qu'apres le défi, je vais la retravailler celle la, car je l'aime beaucoup quand meme. 

Merci en tout cas. 

PS : Chakal, j'aimerais avoir ton avis sur mon texte de la nuit des plumis, la derniere, c'est le numéro 14, et ça parle de Dallas... Justement ton style me donne envie de savoir en particulier si tu sens l'alcool et la chatte la dedans !
_________________
Rock and roll et literature
Lun 4 Mai - 20:57 (2015)
Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:32 (2017)    Sujet du message: Défi 79 Basetti Prod : De Ornellae Simulacrum

Aujourd’hui à 01:32 (2017)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°79

Page 1 sur 3
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield