S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Nous
Aller à la page: 1, 2  >
 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°71 à 80 » Défi n°79
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 12:39 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Avec les gars, on avait fini par se sentir à la maison. A force on n’ignorait plus rien les uns des autres, et ça avait créé une cohésion entre nous, quelque chose d’inaliénable. Même les geôliers contribuaient à rendre la vie moins difficile. C’étaient eux qui avaient dégoté les cartes et le saxo pour Paul. C’étaient des collègues à eux qui l’avaient trouvé lors d’une descente chez un particulier. Les voisins entendaient la musique. A ce moment-là, cela faisait déjà plusieurs mois que la musique avait été interdite. Ils nous racontaient comment la Corporation s’imposait là-bas à l’extérieur. Comment elle tuait l’art et les couleurs. Ils nous dévoilaient le véritable fond de leur pensée, conscients que si quelqu’un dehors les avait entendus, ils se retrouveraient illico de l’autre côté des barreaux, avec nous. Sauf qu’ils se sentaient déjà presque en prison, eux aussi, à passer des journées, des nuits entière à nous surveiller, sans voir la lumière du jour, sans avoir aucun contact avec le monde extérieur.

Nous, on avait été les premiers à se rebeller contre la Corporation. Les plus chanceux. Au début, on se disait qu’on aurait préféré être morts. Puis quand les copains là-bas dehors ont commencé à tomber, quand les geôliers ont commencé à nous raconter, on s’est dit qu’on avait peut-être été sauvé tout compte fait. Vangelis a été le plus long à en prendre conscience. Fallait dire, il était le dernier arrivé. Le plus jeune aussi, et il ne se voyait pas vieillir entre quatre murs sans plus jamais revoir le soleil. Il avait plusieurs fois essayé d’en finir, au point qu’on lui avait enlevé son papier pour écrire, ou les draps de son lit. Imaginatif, il avait même été jusqu’à tenter d’avaler sa langue. Malheureusement, l’instinct de survie est bien plus fort que la volonté.

Lorsque les geôliers avaient amené le saxophone à Paul, Vangelis avait commencé à comprendre. L’instrument était la lumière, il était le soleil, les couleurs interdites, les passions prohibées, la Vie, assassinée par la Corporation. Chaque fois que je l’écoutais, je me souvenais de l’époque où on était dehors nous aussi, l’époque où il y avait encore des bars dans lesquels il pouvait jouer. Cette époque révolue où il redonnait des raisons de vivre à des piliers de comptoirs dépressifs simplement à travers son souffle. Et là, dans nos cellules, il nous retransmettait la vie, à nous aussi. On devenait accros à sa musique, quand bien même nous rendait-elle nostalgiques.

C’était pour ça qu’il avait été embarqué. Il avait été le premier, l’élément symbolique. Ce qui rend heureux est interdit. Paul et sa musique avaient été interdits. Les couleurs qu’il faisait jaillir de sa corne d’abondance avaient été effacées. Il avait même été condamné à mort, mais à l’époque, où la liberté d’expression vivait ses dernières heures, on avait réussi à commuer sa sentence en une peine à perpétuité. Et il nous avait entraînés dans son sillage, Ziad, Karl et moi. Unis contre l’adversité, depuis toujours et pour toujours.

Il y a quelques jours, il nous a été arraché. Paul. En pleine nuit, comme ça, ils l’ont attrapé dans sa cellule. De l’autre côté, derrière nos barreaux, nous assistions au carnage sans rien pouvoir faire. Prisonniers de notre impuissance. Ce n’étaient pas nos geôliers. Eux n’ont aucune idée de ce qui s’est passé. Ils sont en-dessous du dernier barreau de l’échelon. Il pourrait tout aussi bien être mort, il pourrait tout aussi bien être libre, on n’en sait rien. On ne sait plus rien. Il nous manque. Il nous manque aussi sûrement que si un bras avait été arraché. Le saxo trône comme un trophée doré au fond de sa cellule. Il prend la poussière. Chaque fois que, depuis mon lit, je tourne un peu la tête sur la gauche, je vois l’instrument briller. Sa lumière, de plus en plus faible, se reflète dans les larmes qui restent coincées au bord de mes yeux. En jouant aux cartes, il y a toujours un moment de flottement, où on distribue pour lui, où on attend son tour de jouer. Et finalement, on joue de moins en moins.

De toute façon, à trois, c’est beaucoup moins intéressant de jouer. Aujourd’hui, Vangelis a fini par y arriver. Il a fini par se tuer.

_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Mer 6 Mai - 12:39 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Marie D
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 74
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 16:28 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

Joli récit emprunt de tristesse et dureté (en même temps, le thème s'y prêtait) avec l'amitié et la musique comme souffle de liberté... Enfin, je l'ai ressenti comme ça. 
_________________
Marie D Romancière
Mer 6 Mai - 16:28 (2015)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 17:49 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

Tu me prends par les sentiments ! Non pas avec la présence de Paul (même si... ^^), mais avec cet univers tout droit sortit d'un Orwell ou d'un Bradbury. Même dans la narration, on sent le côté nostalgique et fataliste de leur écriture. J'adore.

J'aime aussi beaucoup cette idée du "Nous" et du "On" impersonnels où on connait les sentiments du narrateur, "sa vie" (par extension j'imagine) mais pas l'essentiel : son nom , ni même à quoi il ressemble.

L'histoire de Paul, de Vangelis, c'est bien trouvé après j'ai pas vraiment compris ce qu'il s'était passé pour Paul à la fin. Qui s'en était pris à lui...

Tu fais bien de me préciser que c'est une sorte d'épilogue, on sent qu'il y a des sous-entendus, quelque chose de plus "grand" qui se cache derrière ce texte. En l'état, il est vrai qu'on reste un peu sur sa faim du coup j'en veux plus tu comprends  :p
Mer 6 Mai - 17:49 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 829
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 19:40 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

Moi aussi j'en veux plus! Il y a carrément une histoire plus longue à creuser là dedans (pour un autre projet peut être. Pour le défi cette longueur est très bien)!
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Mer 6 Mai - 19:40 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 787
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 20:27 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

bon, allez, je commente aussi!

le négatif d’abord (parait que c'est comme ça qu'on doit faire): j'ai trouvé ton texte trop court pour bien kiffer l'univers dans lequel tu nous plonge et, comme clo, j'ai pas bien saisit ce qu'il est arrivé a Paul.

le positif: encooore quoi! j'en veux plus! déjà, le nom de Vangelis, excellent! le flou sur le narrateur, excellent!! Ce "nous" enfermé, et pourtant une sensation d'être plus libre que ceux qui sont restés dehors; trop fort!

en gros, tu nous sors le roman quand tu veux!!
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Mer 6 Mai - 20:27 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Philippe Mangion
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 19 Avr 2015
Messages: 216

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 22:42 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

J'ai aimé l'idée de la complicité entre les prisonniers et les geôliers, le fait que la prison reste un moment, et paradoxalement, le dernier espace de liberté, devant la menace invisible et sans véritable identité, la Corporation. J'aime que cet espace de liberté soit symbolisé par l'art, ici le saxo.
Mais bien sûr on sent dès le début que la fin est inéluctable et forcément tragique. Ce qui ajoute à l'intensité.
Une histoire très prenante. Bravo !
_________________
Philippe Mangion
http://www.chaines-de-caractere.com
Mer 6 Mai - 22:42 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 23:55 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

voila j'ai relu ^^ et du coup je suis en meilleur état pour commenter...

Certaines de mes incompréhensions ont été assouvies à la relecture, je me demande même pourquoi j'ai pas saisi comme il le fallait la première fois... migraine, migraine ^^

Par contre d'autres n'ont pas trouvé réponse... notamment à la fin, le dernier paragraphe sur la mort de Paul. Je n'ai pas été gêné par la mort de Paul ni la raison, j'imagine qu'il a été éliminé par cette fameuse corporation, quand elle a appris qu'il apportait de la joie aux rebelles...
Pour moi là où il me manque un truc c'est dans le ressenti de la disparition de Paul. Surtout après ça : "Il nous manque. Il nous manque aussi sûrement que si un bras avait été arraché." Quand tu parles de poussière, du flottement lors de la distribution, j'y ai pas cru en fait, visiblement il est mort juste depuis quelques jours pas d'avantage.
J'aurai pas traité ça comme ça, mais c'est surement une question de ressenti ^^ si Paul était si important à leur yeux, ils auraient du être encore plus mal, ils auraient même pas du jouer, être juste des loques... Après j'ai cru comprendre que tu voulais nous montrer que petit à petit la vie disparaissait avec le souvenir de la musique de Paul et Paul lui même, je l'aurai du coup fais plus trainer, j'en aurai dis plus. sur la joie de vivre qui existait malgré tout et qui s'en va car le moteur n'est plus là. J'aurai peut-être parlé de Vangelis qui reprend ses penchants suicidaires. Bref la fin est allée trop vite pour moi ^^ mais je chipote hein ^^

BON par contre PAUL quoi ! ce que je l'aime lui ! il va bien dans tous les contextes ! j'ai aimé le fond avec l'intrigue entre la corporation et annihilation du bonheur en interdisant toute ses formes...
J'ai également aimé le rapport des geôliers.

Bref un très beau texte ^^Bravo
Mer 6 Mai - 23:55 (2015)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 01:20 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

Ah oui, bah en fait si j'ai fait ça comme ça, c'était pour montrer le manque dans le quotidien. Ils continuent de faire les mêmes activités et tout le tralala, mais avec l'absence de Paul qui pèse sur leurs épaules. C'est un peu comme s'ils voulaient se voiler la face, comme s'ils avaient attendu l'inéluctable de toute façon, mais qu'ils pouvaient pas se défaire de cette tristesse, parce que Paul - et son saxo - était quand même un rayon de soleil.

Après, rester loques, c'était prendre le risque de finir comme Vangelis, et crever tout de suite, et c'était pas ce que je voulais.
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Jeu 7 Mai - 01:20 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 08:50 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

Pouah, pouah, pouah.  

Je dois t'avouer quelque chose Octo... C'est que j'ai voulu le relire une deuxième fois avant de commenter parce que voilà, la première fois, j'ai senti l'ambiance carcérale, j'ai identifié pas mal de relations bien au-delà des barreaux, j'ai été touché par cette nostalgie qui pointe à chaque phrase, par cette douleur pudique, par cette absence présente, par cette humanité qui transparaît dans des lieux déshumanisants.


Alors j'ai relu, et ...


Pouah, pouah, pouah... Pouah. 

J'espère que tu notes le temps d'absence. Le suspense, le fait que j'en ai rajouté un aussi. Parce que ton texte a la même saveur. Plus une, la frustration de ne pas en lire plus. Parce que je ne me lasse pas de ton écriture mélodieuse. De l'ambiance que tu as calée là, subtilement, subrepticement
 
Oui. J'aurais aimé plus de mots de ta part. Mais on en demande toujours plus je crois quand tu commences à écrire. 
_________________
ATea.
Jeu 7 Mai - 08:50 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
La Plume du Chakal
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 25 Sep 2013
Messages: 405
Localisation: Arkham Asylum

MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 12:16 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

Très bon jet , ce genre d'amitiés entre mecz un peu cassés ça m'parle pas malz forcément, ce sentiment d'enfermement, de n'plus avoir que les gars autour de soi pour (sur)vivre encore un peu, y'avait p'tet même pas b'soin d'une cellule pour le représenter, j'trouve que tu l'as fait super bien avec tout le reste . . .. . Mais tout le reste aurait p'tet était moins percutant sans ça .. . . 'fin bref, y'a du bon entre les lignes, du savoureux mêmz, cool-cool-coolz 



_________________
http://laplumeduchakal.wordpress.com/

"Un blog qu'il est bien pour le lire"

https://www.facebook.com/laplumeduchakal
Jeu 7 Mai - 12:16 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 12:42 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

Wow, merci à tous les deux, ça va droit au coeur ça !! Merci !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Jeu 7 Mai - 12:42 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 20:19 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

C'est une belle histoire d'amitié,  ce genre d'amitié qui vous maintient en vie, qui vous fait respirer un peu plus librement. 
Bref J’ai adoré, merci 
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Jeu 7 Mai - 20:19 (2015)
Auteur Message
Basetti Prod
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 304
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 8 Mai - 08:46 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

A moi ! Bon j'ai essayé de pas lire les commentaires avant, en effet si je fais de la redite, je ne le saurai pas  

Bon clairement, un mélange de genre étonnant !


Il y a le coté bande d'amis, ou plus de résistants a l'oppression, car clairement ce qui les lie c'est une idéal de liberté. 


Donc ce qui j'y vois , ça n'engage que moi, au dela du coté bande de potes qui ajoute a la problématique du texte de la sensibilité, de la douceur, du sentimentalisme , je pense que ce n'est que la partie cachée de l'iceberg car clairement pour moi ton texte est clairement compliqué, complexe plutot et richissime. 


J'y vois des influences telles que Fareinheit 451 (Godart) , Blade Runner, le meilleur des mondes, l'univers Cyberpunk (c'est du jeu de role mais qui a été repris dans moult films ou tiré de moult romans) , en gros du Oblivion, Minority report, ce genre de choses mais pas en mode Hollywood, mais plutot en mode intimiste ce qui est un tour de force. Ridley scott plus Yves Montand en gros. C'est pas la référence idéale pour qualifier ton travail, mais la le matin a froid, je trouve pas mieux.

Tout ça est contrebalancé par l'humanité que tu mets dans les personnages mais franchement, Vangelis, la musique de Vangelis, ça peut pas etre un hasard ! Je me suis vu dans une fresque hyper moderne et socio politique comme on n'en fait qu'au cinéma ou dans les sagas de science fictions ! 


J'y vois donc une richesse en arrière plan énorme, et oui, clairement le seul reproche que je te fais , c'est que c'est bien trop court !!! Je te voyais pas pondre un truc pareil, et franchement Mo, je jubile. Il y a ton style a toi que je commençais a connaitre, avec un truc énorme derrière , une fresque, un univers que je ne soupçonnais pas. 

Pour moi ton texte à l'étoffe d'une grande histoire avec un grand H !!! Je m'en veux juste de ne pas l'avoir lu plus tot..Apres tu me diras peut etre que je me fais des films et que j'y ai vu que ce que je voulais voir, tant pis, j'ai adoré quand meme ! 
_________________
Rock and roll et literature
Ven 8 Mai - 08:46 (2015)
Skype
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Ven 8 Mai - 11:21 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

La musique, le saxo,l'amitié, la libertê. Tu me prends par les sentiments Mo. C'est un univers que je connais très bien, pour qui j'ai une affection particulière.


J'ai aimé ce cocktail de tristesse, de dureté, de mélancolie et cette vision d'un monde futuriste.


Et par dessus tout, ton mystérieux savoir faire pour décrire les liens qui se tissent entre tes personnages.


C'est humain et fort comme toujours
Ven 8 Mai - 11:21 (2015)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Ven 8 Mai - 13:52 (2015)    Sujet du message: Nous Répondre en citant

Je trouve toujours intéressant quand on se sert d'un décor d'une situation décalée que ce soit de la sf ou de l'historique ou ce que tu veux pour parler de sentiments universels et toucher à des choses assez essentielles. Là tu réussis très bien à le faire. Tu aurais effectivement pu développer plus le texte, mais l'idée transparaît complètement dans ce texte-là. Bien joué
Ven 8 Mai - 13:52 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:00 (2016)    Sujet du message: Nous

Aujourd’hui à 04:00 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°79

Page 1 sur 2
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield