S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Revoir ses classiques...

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Médiathèque » Livres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 02:31 (2015)    Sujet du message: Revoir ses classiques... Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Ce que vous lisez en ce moment et ce que vous lirez demain, on en parle déjà. Les livres qui font du bien au coeur, au moral, au corps, à tout votre être, on est plus timide mais ça viendra. (D'ailleurs, pour ma part, il faudrait que j'avance des lectures pour vous les faire partager...)
Je trouvais qu'il manquait encore quelque chose. (Eternelle insatisfaite? Si l'on veut ! ^^)
Bref, au titre, vous l'aurez deviné.



Qu'en est-il des Classiques ?

Ceux qu'on vous aligne sur une liste de lecture à l'école, au collège, au lycée. Ceux qui ne sont que des titres. Ceux qui font peur parfois au titre, ou à l'aura de l'écrivain. Ceux qui deviennent des révélations. Ceux que vous aimeriez vraiment lire, mais qui vous impressionne. Ceux dont on vous a dégoûté. Ceux que vous pensez être "essentiels" et les autres...

Et si vous n'en avez pas lu beaucoup ou que vous avez de tout petits souvenirs ? Aucune honte à avoir bien sûr, mais dîtes-nous ce qui a pu vous bloquer, ce qui fait que vous n'accrochez pas. Avec les talents d'écriture sur ce forum, il se pourrait qu'on vous fasse craquer pour un ou deux titres !

Laughing

_________________
ATea.


Dernière édition par ATea le Ven 15 Mai - 12:35 (2015); édité 3 fois
Ven 15 Mai - 02:31 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 02:49 (2015)    Sujet du message: Revoir ses classiques... Répondre en citant

Balzac. Balzac de par son nom, m'a toujours impressionnée et j'ignore pourquoi. Du coup, je n'en ai jamais lu. Je m'attendais à de gros pavés, imbuvables. Mais peu à peu, je lis des critiques et il se pourrait que je craque. ^^


En faisant la liste de ce que j'ai lu, je me rends compte que mes prof étaient pas très motivants à la lecture, m'ont jamais donné envie de lire des classiques alors que bon, je suis bon public et une sacrée lectrice. Je lisais tout ce qui était demandé sans faire d'impasse. Donc c'est vous dire quoi. Par contre, ils aimaient nous faire choisir un livre que nous avions dans notre bibliothèque pour le faire lire. Et là, en lectures parallèles, j'en avais mais pas des classiques. 


De ce que je me souviens, ça fait peur. 
Bon alors, les profs nous ont fait lire : (Uniquement des extraits, jamais le livre complet sauf pour le théâtre... Et, vous verrez que les classiques ne se bousculent pas au portillon quoi ! Et encore, je vous mets ceux dont a étudié le plus d'extraits... ^^) :


- Candide de Voltaire
- Supplément au voyage de Bougainville.
- Théâtre de Molière en veux-tu, en voilà.
- Phèdre de Racine.
- W ou le souvenir d'enfance de Georges Perec. (Je n'ai absolument aucun souvenir de celui-ci par contre!)
- Poil de Carotte de Jules Renard.
- La Métamorphose de Kafka.
- Les Fleurs du Mal de Baudelaire
- Des Fabliaux du Moyen-âge dans un dossier d'Alexandre Micha.
L'Education Sentimentale et Une Vie de Guy de Maupassant (Des extraits encore et toujours)
Madame Bovary de Gustave Flaubert (En entier.)
Contes cruels d'Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (dont je me souviens juste du titre)
Claude Gueux de Victor Hugo. 

- Le pain, un poème de Francis Ponge sur lequel je suis tombée au bac. Juste pour le plaisir de rajouter un tiret, parce que je ne le considère pas du tout comme un classique à connaître!) 
 
 
La surface du pain est merveilleuse d'abord à cause de cette impression quasi panoramique qu'elle donne : comme si l'on avait à sa disposition sous la main les Alpes, le Taurus ou la Cordillère des Andes. Ainsi donc une masse amorphe en train d'éructer fut glissée pour nous dans le four stellaire, où durcissant elle s'est façonnée en vallées, crêtes, ondulations, crevasses… Et tous ces plans dès lors si nettement articulés, ces dalles minces où la lumière avec application couche ses feux, - sans un regard pour la mollesse ignoble sous-jacente. Ce lâche et froid sous-sol que l'on nomme la mie a son tissu pareil à celui des éponges : feuilles ou fleurs y sont comme des sœurs siamoises soudées par tous les coudes à la fois. Lorsque le pain rassit ces fleurs fanent et se rétrécissent : elles se détachent alors les unes des autres, et la masse en devient friable… Mais brisons-la : car le pain doit être dans notre bouche moins objet de respect que de consommation. 
 
 
 
 
Francis Ponge - Le parti pris des choses (1942)
Y'a pas longtemps, je me suis fait Marivaux (Jeu de l'Amour et du Hasard), Sartre aussi (Les Mouches, Huis-Clos). 
Si j'ai des vieux souvenirs qui remontent, j'éditerais
_________________
ATea.
Ven 15 Mai - 02:49 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:08 (2016)    Sujet du message: Revoir ses classiques...

Aujourd’hui à 08:08 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Livres

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield