S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
dona d'aigua

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°81 à 90 » Défi n°83
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Mar 2 Juin - 17:18 (2015)    Sujet du message: dona d'aigua Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
La nuit frissonne au chant frileux du vent.
La ville endormie a calmé les ardeurs du jour.
La lune pleine et joufflue allonge les ombres et les soupirs.
Quelques âmes égarées arpentent encore les allées sombres du parc.
Les eaux noires du lac, miroirs à cauchemars pour enfants peu sages, lustrent les heures étoilées.
Certains pressent le pas à la recherche d’un temps définitivement perdu, ils se retournent redoutant la résonance de leur propre semelle sur le sol graveleux.
D’autres, dans l’aparté de leur propre monde, flânent, attrapent des lucioles vertes que des opiacées font chanter.
Parmi eux il y a Eduard, incroyablement fasciné par les feuilles de l’arbre penché sur son délire.
Un sourire benêt s’accroche à ses lèvres, à chaque fois qu’une feuille téméraire se décide à un suicide prématuré.
Eduard regarde cette envolée comme un exploit extraordinaire, surtout quand le vent joue au peintre et qu’il ajoute de fins filaments de couleurs, telles des volutes psychédéliques, en trainées de rêves derrière la feuille volage.
Il contemple ainsi l’œuvre majestueuse de la nature.
Il aurait bien continué pendant encore un temps infini, si on n’était pas venu lui voler ses couleurs.
Au début frustré d’être dérangé de la sorte en pleine méditation, Eduard cherche à ajuster sa vue, avec toute la concentration dont il est capable dans son état, pour connaitre son empêcheur de rêver en rond.
En premier il reconnait une chevelure abondante, brulante comme un feu interdit, dévorant l’espace tout autour de lui.
Ensuite il y a une paire d’yeux, verts émeraude, limpides et fluides comme un lac rempli de mystères et d’agonie.
Puis vient le sourire printanier, rose tendre parfumé de tendresse hivernale.
Une peau douce s’échappe, fluctue, puis se pose et se modèle et forme une tête, humaine.
Eduard sent son souffle se couper, dans un hoquet de surprise.
Il sait que son esprit n’est pas très sûr à ce moment précis, ni même connecter à un reste d’intelligence, mais là il est pratiquement sûr qu’il y a une fille qui se penche au-dessus de lui.
Il veut bouger, se rendre présentable, on ne sait jamais, elle n’est peut-être pas une hallucination après tout.
Mais son corps refuse de coopérer. Il sent même ses membres s’alourdir et s’enfoncer dans le sol. La terre devient un étau, griffant ses ongles, défonçant sa peau.
La jeune fille, lui parle il en est sûr, il voit clairement ses lèvres bouger mais pourtant aucun son ne parvient à ses oreilles.
Elle lui sourit, plante son regard dans le sien.
Cela devient trop oppressant pour Eduard.
Il ressent une désagréable émotion, comme un malaise qui se glisse sous sa peau et qui se vrille dans ses os. Il a l’impression de se glacer de l’intérieur.
Pourquoi ne peut-il pas bouger ?
Même battre des paupières devient un exercice pénible, voire impossible.
Elle, elle se délecte de son emprise.
Elle se penche, hume la fraicheur de la chair.
Il ne l’entend toujours pas, mais cela ne devrait plus tarder.
Elle sent le petit cœur, de ce petit homme, s’affoler comme le tic-tac d’une montre déréglée par un temps qui n’ose plus s’arrêter.
Elle laisse courir ses mains cette peau qui frissonne.
Elle ne le lâche pas du regard, elle pénètre dans sa tête, plonge les griffes de son désir dans son esprit.
Eduard, ne sent pas bien, il a l’impression que l’on vient lui trifouiller dans le crane à l’aide d’une petite cuillère.
Elle est si belle, si désirable, il sent tout son corps être attiré vers elle et en même temps une inévitable nausée lui monte aux lèvres.
Il voudrait se réveiller sortir de ce mauvais trip.
Il promet, plus de drogues, plus de coups foireux. Il va se ranger, reprendre ses études, appeler sa mère, il veut se réveiller, c’est tout, parce que la ce n’est plus du tout amusant.
Des nuages de noirceur viennent obscurcir la déesse opaline.
L’arbre joueur, retient ses feuilles et tord ses branches.
La chevelure flamboyante, dérive vers un goudron poisseux.
Les yeux limpides, se durcissent et perdre leurs éclats pour prendre ceux tranchants d’un regard furieux.
Le sourire, se retrousse et dévoile les canines d’un monstre.
Eduard tremble, mais pas de peur, de désir pour cette créature de cauchemar.
Comme un poison, sa voix a touché le cœur d’Éduard.
Son chant est au-delà des mots, au-delà de tout. C’est un concentré d’émotions qui transperce tout et ne laisse rien. Il devient brulant, dévorant la volonté. Il s’infiltre dans le sang, le rempli d’aiguilles. Il ronge les os, réduit en cendres les muscles, liquéfie les organes. Il embroche le cœur et dessoude l’âme.
La douleur se diffuse dans tout le corps d’Eduard, elle perle sur sa peau.
Alors elle se penche et lèche cet hydromel.
Elle chante alors de tout son cœur, s’abreuvant de cette terreur froide et mortelle.
Quand la dernière goutte est enfin récoltée, elle se tait.
L’homme l’a entendu et succombé comme tous ceux avant lui.
Elle va repartir dans l’ombre du lac et quand la lune sera clémente elle chantera de nouveau.
Elle n’est qu’un mythe après tout, une légende que les hommes ont façonné pour la rendre belle.
Elle, la sirène qui se cache dans la boue, sous l’eau protectrice d’un lac en sommeil. Son corps d’écailles a dégoutté les hommes jadis. Alors pour se venger elle se nourrit de leur peur et s’amuser à les enchanter de sa voix.
L’heure est venue de retourner dans la noirceur du secret jusqu’à la prochaine fois.
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Mar 2 Juin - 17:18 (2015)
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Mar 2 Juin - 22:05 (2015)    Sujet du message: dona d'aigua Répondre en citant

Belle réinterprétation de la sirène : beaucoup de poésie, de nostalgie et douceur puis le trouble qui glisse vers la peur. D'ailleurs, tu maintiens le suspense sur l'origine de ce monstre. Bravo !


Petit regret car la peur n'est pas assez exprimée car le bad trip d'Eduard dure trop peu à mon goût malheureusement (et oui, je suis sadique : j'ai été bien formé par... toi entre autres !)


Très belle nouvelle en tout cas et merci d'être la première, Christine !



_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Mar 2 Juin - 22:05 (2015)
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Mer 3 Juin - 05:56 (2015)    Sujet du message: dona d'aigua Répondre en citant

Merci Matt.je suis d'accord avec toi,  je n'ai pas réussi à installer une vraie peur bien lourde.
je n'ai pas le temps de le refaire donc voilà livré tel quel. 
Merci pour ton commentaire. 
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Mer 3 Juin - 05:56 (2015)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mer 10 Juin - 12:21 (2015)    Sujet du message: dona d'aigua Répondre en citant

Encore un texte à aux images ciselées dans du cristal, façon Christine, souffleuse de mots.
Je me croyais dans un tableau de Munch, c'est très visuel. Bravo
Mer 10 Juin - 12:21 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:45 (2016)    Sujet du message: dona d'aigua

Aujourd’hui à 13:45 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°83

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield