S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Vivre à l'envers

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°91 à 99 » Défi n°93
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 829
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Dim 4 Oct - 13:41 (2015)    Sujet du message: Vivre à l'envers Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Nathan regardait son journal sans le lire. A ses côtés, sa fiancée beurrait ses tartines du matin en piapiaillant sur leur futur mariage. Il pouvait voir la ligne de sa mâchoire s'abaisser et se relever au rythme du flot de ses paroles, mais aucun son ne lui parvenait. Ils étaient comme étouffés, repoussés, refoulés. Elle ne parlait plus que de ça, du matin au soir. Les invitations par-ci, et les fleurs par-là, blablabla, et Nathan est-ce que tu pourrais faire ceci, et Nathan est-ce que tu pourrais faire cela, Nathan ceci, Nathan cela, Nathan Nathan Nathan! Ca n'en finissait plus! Quand est-ce qu'elle allait arrêter de parler, quand est-ce qu'elle allait arrêter de le harceler, de l'oppresser! Il n'en voulait pas de ce mariage! Il n'en pouvait plus de vivre avec elle!  
Alors il fuyait. Il reposait son journal qu'il n'avait pas lu et partait pour son travail, qu'il n'avait pas choisi. Il s'asseyait sur l'imposant siège en cuir qui autrefois avait appartenu à son père et regardait un à un les visages de ses cadres supérieurs se tourner vers lui, n'attendant qu'un signe pour commencer la réunion du jour, n'attendant qu'un signe pour animer leurs mâchoires et débiter des chiffres et des mots qui lui seraient incompréhensibles, inaccessibles. Leurs verbiages se transformaient en un fond sonore vrombissant et il ne voyait plus que ces bouches s'ouvrir et se fermer, le questionner, le solliciter, ces bouches qui formaient son prénom et qui l'appelaient, Nathan, Nathan, Nathan!  
Alors il sentait l'oxygène lui manquer, alors il entendait sa propre voix hurler des tréfonds de son corps et son cœur battre contre son torse comme s'il était en cage et il savait qu'un jour il allait craquer. Il savait qu'un jour, il ne pourrait plus le supporter.  
Nathan se leva. Il regarda sa montre et prit sa veste sans un mot, laissant ses cadres bouger leurs petites lèvres et prononcer des chiffres et des mots dont il n'avait que faire. Il descendit les dix étages de son immeuble de verre par les escaliers et héla un taxi, lui ordonnant de l'emmener à la Cité de la Musique. C'était là qu'il lui avait donné rendez-vous. C'était là qu'il allait le retrouver, ce jeune aveugle qu'il avait rencontré un jour par hasard en prenant le bus, alors qu'il avait filé à l'anglaise pour éviter son chauffeur et pour se donner une illusion de liberté, rien que pour un court instant. Ils s'étaient assis à côté et ils avaient discuté, sans arrière pensées. Ils avaient ri et ils avaient sympathisé. Depuis, Nathan ne pensait plus qu'à lui.  
Il regarda de nouveau sa montre et se mit à tapoter des doigts sur la vitre. La circulation était dense et le taxi ralentit, jusqu'à devoir s'arrêter. La pluie se mit à tomber, transformant bientôt la ville en un tableau impressionniste et le temps continuait à défiler. Nathan se pencha en avant pour payer le chauffeur d'un gros billet et descendit sous l'ondée, slalomant entre les voitures immobiles jusqu'à atteindre l'arrêt de tramway le plus proche. Ses cheveux ruisselaient d'eau lorsqu'il entra dans le wagon bondé et il sentit chaque minute passer, chaque seconde qui le séparait de ses retrouvailles avec son bien aimé. Ses pas se firent allongés, presque précipités alors qu'il traversait la dernière allée, passait le dernier carrefour, franchissait la dernière porte qui le mènerait à sa destinée. Il avala les marches quatre à quatre et déboula trempé dans la salle de concert plongée dans l'obscurité.  
Son cœur se mit à tambouriner. Il allait le manquer. Il n'allait pas le retrouver parmi la foule des spectateurs et il ne pourrait pas l'admirer, avec son visage fin et ses yeux bleus comme la mer qu'il ne montrait qu'à lui, d'ordinaire cachés derrière de vilaines lunettes noires pour ne pas offenser la sensibilité des gens du commun. Il allait le manquer et il ne pourrait pas voir son sourire qui illuminait sa vie et lui faisait oublier tout ce qu'il était et tout ce qu'il n'était pas. Il allait le manquer, et il allait de nouveau étouffer, enfermé dans cette existence sans son et sans sens dont il ne pouvait échapper.  
Nathan s'assit sur une marche et posa son front dans ses deux mains liées. Une pluie de notes s'éleva depuis la scène tandis qu'un piano entamait Clair de Lune de Debussy et il sentit une larme couler sur chacune de ses joues. La musique pénétra lentement chaque pore de sa peau jusqu'à atteindre les profondeurs de son âme et il frissonna d'émotion, relevant les yeux juste au moment où les projecteurs illuminaient avec douceur le pianiste qui n'avait point besoin de lumière pour jouer.  
Sa gorge se serra soudainement et il fixa un moment le jeune aveugle qui avait bouleversé sa vie. Il était là. Il l'avait trouvé. Il était là et il lui parlait comme personne ne pouvait lui parler. Savoir ce que les autres pouvaient faire et lui non... savoir ce que lui pouvait faire et les autres non... ce jeune homme avait une existence à l'envers des autres et il la sublimait par son talent.  
Nathan ferma les yeux, et se laissa porter par la musique.  

_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Dim 4 Oct - 13:41 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 5 Oct - 01:39 (2015)    Sujet du message: Vivre à l'envers Répondre en citant

Alors alors ... Pas mal de choses à dire sur ton texte, j'espère ne rien oublier

J'aime ton titre, déjà. Avant même de savoir ce que ton texte allait me réserver.
La première fois que j'ai entendu Fakear, et cette musique en particulier, j'ai eu cette impression très subjective de musique ou de sons joués à l'envers. Je me l'explique pas exactement alors vous l'expliquez à vous me semble périlleux Mr. Green

Bon ensuite, je l'ai lu ton texte, et j'ai beaucoup beaucoup aimé et pour un tas de raisons...

D'entrée de jeu, on a immédiatement conscience du ras-le-bol que ressent Nathan, ce besoin de s'échapper. Je trouve que ta façon d'amener la contrainte est très ingénieuse. Nathan est imperméable aux sons, aux bruits. On comprend à quel point son quotidien le pèse, et tu décris super bien cette oppression qui ressent, on sent monter la pression, on sait que ça va exploser, on sait juste pas comment.

Et puis il y a ce rendez-vous, et cette rencontre avec ce jeune homme, qu'on devine complice, intense. Et là on comprend la bulle dans laquelle Nathan est depuis trop longtemps, on attend juste qu'elle éclate.

Sa course contre le temps (celui qui passe et celui qui pleut ) qui le sépare de lui, fait monter l'émotion. La musique est parfaite sur tes mots, à cet instant là. C'est hyper symbolique, ce parcours effréné, et cette arrivée dans le noir complet.

A ce moment là j'ai pas imaginé que l'homme serait sur scène, lui -même. J'imaginais Nathan devoir traverser la foule à sa recherche. Du coup j'ai été surprise et dans le bon sens !

Ta mise en scène de ces retrouvailles est superbe. Le fait que la musique lui décroche ses ailes. Mais surtout j'aime le fait que ce ne soit pas n'importe quelle musique, mais la sienne. Que la raison d'exister du musicien soit à l'origine de la renaissance de Nathan.

Et c'est à la fin que je me souviens du titre et je comprends, et je dirai même que les deux personnages avaient une existence à l'envers.

Bref, merci quoi.

_________________
Rafistoleuse
Lun 5 Oct - 01:39 (2015)
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 829
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Lun 5 Oct - 09:21 (2015)    Sujet du message: Vivre à l'envers Répondre en citant

Rafi, ton commentaire n'aurait pas pu me faire plus plaisir!Tu as parfaitement compris ce que je voulais exprimer dans mon texte, merci!!
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Lun 5 Oct - 09:21 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 5 Oct - 09:24 (2015)    Sujet du message: Vivre à l'envers Répondre en citant


_________________
Rafistoleuse
Lun 5 Oct - 09:24 (2015)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mar 17 Nov - 14:34 (2015)    Sujet du message: Vivre à l'envers Répondre en citant

Un beau texte tout en sensibilité. D'un côté cet homme aux sens mutilés, au figuré, qui ne vit plus, de l'autre aveugle au sens propre qui a su s'épanouir totalement derrière son piano. Les creux de l'un sont les pleins de l'autre. 


Par contre j'ai pas bien saisi s'ils se connaissaient vraiment l'un l'autre, à cause de l'histoire des yeux bleus qu'il est le seul à voir... 
Mar 17 Nov - 14:34 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 829
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Mar 17 Nov - 15:25 (2015)    Sujet du message: Vivre à l'envers Répondre en citant

Oui ils se connaissent tous les deux. Nathan est le seul à pouvoir admirer les yeux bleus de Gael (le pianiste) qui les cache d'ordinaire derrière ses lunettes noires. Il ne les montre qu'à Nathan. 
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Mar 17 Nov - 15:25 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:25 (2016)    Sujet du message: Vivre à l'envers

Aujourd’hui à 02:25 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°93

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield