S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
masuku

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°91 à 99 » Défi n°94
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Ven 9 Oct - 17:39 (2015)    Sujet du message: masuku Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Je les entends déjà, leurs mots, leurs phrases qu’ils se lancent comme ça, un ramassis de sons remplis de banalités, de platitude du quotidien.
Je suis là, scotché en haut des escaliers, comme chaque matin.
Le ventre à l’envers et la tête en feu.
Je caresse inconsciemment la fêlure qui coure le long du mur. Cette aspérité, cette anomalie, je crois que j’ai la même quelque part à l’intérieur.
Je me lance, un pied après l’autre, les marches en bois craquent et couinent.
Le blanc fatigué du mur renvoie des sourires poussiéreux d’une autre vie, d’un passé qui ne représente plus rien pour moi.
Dans le couloir une collection de souvenirs, ma main d’enfant figée à jamais dans du plâtre maladroitement peint en rouge. Un dessin encadré qui représente ma famille, farandole de bonhommes coton tiges avec leurs rictus accidentés. Des clés, des fleurs desséchées, du courrier… je les regarde chaque matin avec le même soupir.
Je tourne  à gauche dans la lumière de la cuisine et je les vois.
Ma mère qui prépare le petit déjeuner avec son tablier de « la meilleure  maman du monde ».
Le sourire qui pendouille à ses lèvres quand elle tend ses toasts à mon frère.
Elle retient ses cheveux à l’aide d’un ruban bleu, bleu clair comme ses yeux. Elle était belle quand elle était jeune, élégante, électrisante même, mais là, les cernes, le temps, la vie ont fait quelques ravages ici et là.
Mon père, assit, le dos droit, les jambes croisées, toujours de la même façon, je crois qu’il ne sait pas s’assoir autrement. Il lit son journal. Il boit son café, mange ses tartines barricadé derrière les dernières nouvelles. Il pourrait être une sorte de figurines en papier mâché, posée sur la table, que cela ne changerait rien à l’affaire.
Il nous ignore tout simplement. A vrai dire cela me va très bien.
Et il y a mon frère. Je crois que le mot abruti a été créé spécialement pour lui. Il parle en mangeant la bouche ouverte, décorant la table de postillons de toutes les grosseurs. Les cheveux orange, un piercing sur chaque joue, sur la langue, sur la lèvre. Quand il parle, il braille, en ajoutant entre chaque mot un fuck ou un putain. Il ne va plus à l’école, il cherche sa place, parait-il. En attendant il est ici, en face de moi comme chaque matin. A tenir une conversation entre lui et son jus d’orange, en me narguant. Je ne réponds pas ou alors d’un haussement d’épaule, les poings fermés à attendre que cela passe.
Moi, je suis juste un ado ordinaire, un ado passe-partout.
Je lance à l’assemblée un bonjour rempli d’un soleil qui n’existe que dans les cartoons.
Je débite, à mon tour, des banalités, qui ont l’air de les rendre heureux.
Ma mère me refile mon repas du midi, avec un de ses bisous mouillé sur la joue, ceux-là qui sont accompagnés d’un je t’aime mon garçon. Je déteste quand elle fait ça, mais pourtant je lui dis, moi aussi, avec un timide sourire aux lèvres, pour ne pas lui faire de la peine.
Mon père me tend un billet, au cas où je voudrais m’acheter quelque chose. Le nez toujours fourré dans sa feuille de chou incapable, ainsi, de voir mon frère me l’arracher des mains en me montrant les crocs.
J’ai, à ce moment précis, l’impression d’avaler des épines au lieu de ma salive, d’être vide et d’avoir froid.
Quand je sors de cette maison je ressens du soulageant.
Cette épreuve est enfin finie.
Pour cinq minutes mes pensées ne sont que pour moi.
Mais, c’est toujours trop court. Mon ami Rod me rejoint.
Rouquin à la peau laiteuse, parsemé de taches il pourrait presque me faire pitié enfin s’il ne l’ouvrait pas autant.
Il est comme une machine, tous les jours, il me raconte en détail ce qu’il a fait la veille. Une machine avec un bouton stop qui fonctionne plus.
Je souris, je rigole aussi à ses blagues à deux balles. On est potes, je dois agir de cette façon. Faire semblant de m’intéresser, que sa petite existence  à une importance quel qu’on que à mes yeux.
Comme dans un mauvais scenario de série Z, d’autres viennent se greffer à notre duo déjà en surnombre.
On arrive au lycée.
Fourmilière à hormones, à concours de beauté pour adolescentes en pleine croissance, de puberté tardive de males en devenir.
Cartable sur le dos, ils s’engouffrent dans les salles de classe pour apprendre. Ce savoir qu’il faut manger et digérer parce qu’il parait que c’est important.
Tout cela m’ennuie.
Toute cette vie m’ennuie mortellement.
  Pour mes camarades je suis un joyeux luron, je blague, toujours un mot pour détendre l’atmosphère. On m’a traité de gentil une fois. Je ne l’ai pas pris comme un compliment.
Mes profs n’ont rien à dire sur moi. Je suis au-dessus de la moyenne, je peux faire mieux mais sérieusement pour quoi faire.
Je ne leur dois rien, ils ne m’intéressent pas.
J’ai l’impression de marcher au ralenti alors que les autres sont sous speed.
J’essaie depuis si longtemps de faire partie de leur monde, de leur ressembler.
Aujourd’hui j’essaie d’être seulement ce qu’ils attendent de moi, un ado normal, sans problème, pathétiquement normal.
Pourtant derrière ce gamin qui marche les mains dans les poches pour ne pas se trahir. Qui rigole trop fort et qui fait des blagues qui le dégoutte pour se cacher, il y a un gamin avec une fêlure qui ne veut pas cicatriser.
Il y a quelqu’un qui ne sait plus qui il est.

_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Ven 9 Oct - 17:39 (2015)
Auteur Message
Basetti Prod
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 304
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 9 Oct - 18:40 (2015)    Sujet du message: masuku Répondre en citant

Alors le sujet semble bateau, mais qu'est ce que c'est bien écrit ! et le ressenti est énorme ! En gros , c'est du PAN dans ta gueule avec une écriture douce et fluide. Bravo mille fois car tu m'as transporté dans un monde qui d'habitude m'ennuie un peu, c'est a dire la vie des gens, et j'ai adoré pourtant. Ton ado en fait est déconcertant et monstrueux quelque part, a moins que ça soit son entourage, ou les deux ... En tout cas on déteste son frangin bien comme il faut !!! 


Super Génial ! 
_________________
Rock and roll et literature
Ven 9 Oct - 18:40 (2015)
Skype
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Sam 10 Oct - 16:13 (2015)    Sujet du message: masuku Répondre en citant

Quand j'ai vu que tu avais écrit un texte je me suis dis alors.. que va nous faire Christine cette fois? Une histoire de serial-killer à la Dexter avec le visage jovial présenté au monde et le psychopathe caché derrière? Quelque chose d'un peu morbide et gore? Mais non, tu m'as super agréablement surprise en m'emmenant dans la tête de cet adolescent paumé, oppressé par le monde qui l'entoure et qui cache son mal-être profond. Jusqu'au jour où ça finira par exploser, j'en ai peur...
J'ai beaucoup aimé la description de la maison au début, ce décors quotidien normalement rassurant qui devient froid sous le regard du personnage. Et puis quand tu décris son entourage, on sent que personne ne le regarde vraiment, personne n'essaie de savoir ce qui se cache vraiment en lui.
Après, c'est le temps de chipoter... j'ai une petite question. Le rythme de ton texte est bien pesé jusqu'à ce moment final où tu as mis un point, je ne sais pas pourquoi...:
 
Citation:
Pourtant derrière ce gamin qui marche les mains dans les poches pour ne pas se trahir. Qui rigole trop fort et qui fait des blagues qui le dégoutte pour se cacher, il y a un gamin avec une fêlure qui ne veut pas cicatriser.
Pourquoi ne pas avoir mis une virgule après "ne pas se trahir"? Cela aurait fluidifié un peu et je pense que ça passerait mieux.. mais bon c'est juste mon avis! J'attends ton explication d'auteur Et pour finir, je chipote encore, tu as bien respectée le thème et la contrainte mais peut être qu'on aurait pu voir un peu plus le visage montré au monde. Enfin bref, là je cherche vraiment la petite bête! Ma conclusion c'est que j'ai bien aimé, et que ton écriture fluide et légère me fait encore frissonner!

Hum bon... pour m'excuser, je t'amène les croissants au p'ti dej'!
 

_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Sam 10 Oct - 16:13 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Sam 10 Oct - 16:48 (2015)    Sujet du message: masuku Répondre en citant

Merci a vous deux.


Basetti merci pour ton com il me fait tres plaisir. Car tu as compris ou presque compris que j'ai laisse ce gamin en equilibre entre un cote suicidaire et un autre plus "je les tue tous". Merci encore.


Valet, desolee pour la virgule par ce que tu as tout a fait raison. C'est vrai que mon texte ce fini peut etre un peu brutalement, on ne voit pas vraiment la journee se derouler. POur ce qui est de montrer plus le visage du gamin, je trouvais difficile de faire plus sans devenir trop lourd. Voila j'espere que je reponds a ton interrogation. Merci pour ton com Very Happy
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Sam 10 Oct - 16:48 (2015)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 13 Oct - 12:58 (2015)    Sujet du message: masuku Répondre en citant

Eh bien comme Valet, je m'attendais à te lire dans la tête d'un psychopathe Mr. Green
Au final, on a l'existence - pas si mal - d'un ado qui, comme se doit un adolescent, trouve sa vie toute pourrie
Je trouve que ton incursion dans la jungle des doutes adolscents est très réussie. On y retrouve les bons ingrédients, la maman-trop-poule, le papa-boulot, le grand-frère chiant, le meilleur-pote-pipelette et des camarades. Il est seul au milieu de son monde, c'est le gros problème de plein de gens.

Moi je dirai que là où s'arrête ton texte c'est la pub. Quand ça recommence, ça vire à Bwoling for Columbine ... Ce gosse n'a pas tant de raison que ça d'être torturé mentalement mais pourtant il l'est...

Bref je m'en vais un peu loin, peut-être juste ce qui m'a légérement sorti du personnage ce sont certaines réflexions qui témoignent d'un recul sur lui-même... Un recul qu'on a pas forcément au moment où l'on souffre...


" Pourtant derrière ce gamin qui marche les mains dans les poches pour ne pas se trahir. Qui rigole trop fort et qui fait des blagues qui le dégoutte pour se cacher, il y a un gamin avec une fêlure qui ne veut pas cicatriser.
Il y a quelqu’un qui ne sait plus qui il est."
On a comme l'impression que ce n'est plus le gamin qui est narrateur... Mais ce n'est que mon avis Embarassed

Ca n'empêche que j'ai été embarquée dans ce retour à l'adolescence et je suis ravie d l'avoir laissée où elle est Mr. Green

_________________
Rafistoleuse
Mar 13 Oct - 12:58 (2015)
Auteur Message
Philippe Mangion
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 19 Avr 2015
Messages: 216

MessagePosté le: Jeu 15 Oct - 18:33 (2015)    Sujet du message: masuku Répondre en citant

Bravo Christine, j'aime beaucoup ce texte.
Tu as l'art de la description. Aucune vie n'est ordinaire en (bonne) littérature.
_________________
Philippe Mangion
http://www.chaines-de-caractere.com
Jeu 15 Oct - 18:33 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Jeu 19 Nov - 00:08 (2015)    Sujet du message: masuku Répondre en citant

C'est écrit avec beaucoup de délicatesse. Je me demandais si l'ado était un psychopathe, si un carnage nous attendait à la fin et puis non, il est juste, mal dans sa peau. C'est bien ressenti et finement écrit, bien joué
Jeu 19 Nov - 00:08 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:59 (2016)    Sujet du message: masuku

Aujourd’hui à 02:59 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°94

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield