S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
#7 - Il neige sur Nice, en juin - Philippe Mangion

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Nuits » Nuits 1 à 20 » 17 » Textes des participants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jetez l'Encre
JE
JE

Inscrit le: 17 Sep 2015
Messages: 148

MessagePosté le: Sam 24 Oct - 20:25 (2015)    Sujet du message: #7 - Il neige sur Nice, en juin - Philippe Mangion Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Il neige sur Nice, en juin


- Allez, Lola, viens pour une fois, tu sors jamais !
- Tu sais bien comment ça se passe. C’est toujours la même chose. Je bois pas, je fume pas, je sniffe pas. Alors, au bout d’une heure, quand tout le monde commence à être défoncé, je m’emmerde. En plus, j’ai pas la tête à faire la fête.
- Putain, ce soir c’est pas la même chose ! Après, tout le monde part en vacances. Et puis je te rappelle que tu n’es pas la seule à t’être plantée aux exams. Moi aussi je dois repasser des épreuves en septembre. On va pas commencer à réviser demain, non ? On va assez se faire chier tout l’été.

La Cité Universitaire domine le campus de la fac de Sciences. Les bâtiments discrets sont disséminés dans le parc du château de Valrose, fastueux héritage de de la Riviera russophile du XIXè siècle. Les étudiants qui habitent et étudient là connaissent bien leur chance. Toute l’année, ils déambulent sur cette Carte de tendre. Les jardins, les mares leur offrent toute la palette des verts et des ocres, au gré des saisons. Au mois de juin, les journées sont déjà très chaudes et le soir, la fraîcheur libère toutes les senteurs de ma Méditerranée.

Cathy me parle sans discontinuer. Accoudée à la fenêtre de ma chambre, je me laisse envahir par ces sensations, qui se mélangent à ma tristesse, sans l’atténuer. La beauté est parfois nocive pour qui n’est pas en mesure d’y puiser de la force. Je me sens glisser vers une dangereuse mélancolie. Alors pourquoi pas sortir, pour une fois ? Tout plutôt que d’affronter seule la vue de ce parc enchanté où, durant toute une année, aucun galant n’a fait le siège de ma vertu, aucun professeur n’a perçu en moi la géniale biologiste, futur prix Nobel.

La fête se passe sur la terrasse-piscine du Méridien, organisée par je ne sais plus quel promoteur local, que Cathy a rencontré en boîte. Un monde aux antipodes de ma solitude et de ma condition, exactement ce qu’il me faut ce soir. Le champagne coule à flot et finalement ce n’est pas si dégueulasse. Parmi les invités, les jeunes ressemblent à des acteurs de films pornos et les vieux à des clients de clubs échangistes. Pendant que deux vieux beaux nous détaillent la puissance de leur berline et l’élégante précision de leur Chaumet, Cathy me lance des regards complices. Elle se moque d’eux, mais au fond elle adore être courtisée aussi lourdement, rendre fou ce genre de gars, avec la seule beauté brute de ses vingt ans, sa robe à 15 euros et ses tongs de plage. Et elle tient à ce que j’en sois le témoin. Cette fois, je ne le supporte pas, l’alcool a vaincu mon inhibition. Je la plante là, avec ses deux connards, contourne la piscine, et me dirige vers les toilettes.

Entre deux lavabos, une pétasse perchée sur 20 cm de talons prépare consciencieusement des lignes de coke pour ses copines qui, d’après leurs fous rires n’en sont pas à leur première. L’une d’elles, pas trop débile avec qui j’avais échangé quelques mots, me tend sa paille comme un calumet de la paix. Sans réfléchir je la prends, ce soir il est écrit que je ferai des conneries. Je regarde comment elles font, je les imite et ne m’en sors pas trop mal. Cependant, je ne retiens pas un dernier éternuement et je fous une ligne en l’air, qui s’envole en un nuage blanc. Les filles s’en foutent, s’esclaffent. La came est en libre-service, offert par l’hôte de la fête. On sort des toilettes, on ne se quitte plus, on passe bruyamment de groupe en groupe. Elles sont marrantes, je les aime, je suis complètement pétée, complètement faite, je connais à peine leurs noms, mais je les aime. On est comme les 5 doigts de la main, à la vie à la mort sur la terrasse du Méridien. Dans, la nuit les lumières de la Promenade des Anglais, s’étirent en une guirlande du château à l’aéroport. La lune se lève, se diffracte en mille scintillements sur l’eau. Tout est flou, tout tourne, tout se mélange, j’ai la vision d’une tempête de neige, très dense. Je me sens partir, je vais perdre connaissance.

Le chœur de mes nouvelles copines me fait rester consciente, tout juste. « Viens avec nous, Lola ! On va se faire un petit plongeon dans la piscine ! On va éclabousser tous ses vieux cons ! ». Je me retourne, elles sont déjà en culotte.

Alors, je décide, ou plutôt je ne décide pas, mais je le fais. Depuis ma puberté, personne n’a vu mon corps, pas même ma mère. Tous les regards sont sur nous, sur moi qui suis la dernière à me déshabiller. Je ferme les yeux et je le fais. J’entends le rire de mes copines, elles sont joyeuses, sincères, de la sincérité des inconnus.

Et puis, j’entends Cathy. La voix est froide, le ton, pervers, est celui de la jalousie de ne plus être le centre du monde.

« Alors Lola, ça fait quoi d’être nue au milieu de tout ce monde ? Toi si complexée, ça fait quoi ? »
Je plonge.

_________________
"C'est tout... pour le moment."
Sam 24 Oct - 20:25 (2015)
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 25 Oct - 01:49 (2015)    Sujet du message: Défi 17 Répondre en citant

Ca démarre bien, il y a une vraie progression. Connaissant Nice j'ai apprécié les descriptions, le rendu de cette ville dont tu as raison de souligner que les étudiants sont conscients du cadre. La fête des vieux beaux est tout à fait crédible mais la chute ? Pourquoi si brutale, sans plus. Ce qui m'a percuté, c'est que c'est là que commence l'histoire. en gros à poursuivre. tu tiens le cheminement d'une bonne nouvelle.
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Dim 25 Oct - 01:49 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 25 Oct - 03:07 (2015)    Sujet du message: #7 - Il neige sur Nice, en juin - Philippe Mangion Répondre en citant

Ah ben décidément, je suis pas du même avis que Zèbre moi

J'ai trouvé que ta chute était parfaitement orchestrée !

Lola n'a pas la tête à faire la fête mais elle se fait violence. Ce soir là, elle est réduite à être le faire-valoir de Cathy, au début. Mais Lola elle a envie de s'amuser, elle aussi, sans se soucier du regard des autres, à nouveau elle se fait violence pour se lâcher et comme souvent, quand on retient trop longtemps, quand on ouvre la porte ça peut aller loin (j'ai eu peur pour Lola j'avoue )

Du coup la fin est une victoire pour Lola, elle se décharge d'un poids, elle est libre, elle est même heureuse, même si c'est grâce à la neige...

Mais tu as décidé de ne pas finir là-dessus et c'est que je trouve très juste. La pimbêche révèle sa jalousie mais cette fin où Lola replonge ça dit (selon mon interprétation hein) qu'on est pas dans un film. Les complexes ne volent pas en un éclat. Lola aurait tenu tête, elle aurait assumé devant Cathy avec fierté, on se serait dit "bien fait" mais ça aurait été moins réaliste pour moi.
Lola n'a pas complètement changé, mais quelque chose a bougé en elle, et ça c'est beau.

Bravo !

Au passage, c'est drôle, j'ai eu l'idée de cette neige là pour une ancienne Nuit... Les grands esprits hein Mr. Green
_________________
Rafistoleuse
Dim 25 Oct - 03:07 (2015)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Lun 26 Oct - 21:20 (2015)    Sujet du message: #7 - Il neige sur Nice, en juin - Philippe Mangion Répondre en citant

Ton texte a du coffre, l'écriture est posée, imagée. Ton personnage lucide et désenchanté est particulièrement intéressant. Bravo
Lun 26 Oct - 21:20 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 27 Oct - 05:25 (2015)    Sujet du message: #7 - Il neige sur Nice, en juin - Philippe Mangion Répondre en citant

Tu étais mon numéro 3 ! J'ai vraiment beaucoup aimé ton texte !
_________________
Rafistoleuse
Mar 27 Oct - 05:25 (2015)
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 787
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 27 Oct - 12:03 (2015)    Sujet du message: #7 - Il neige sur Nice, en juin - Philippe Mangion Répondre en citant

Bon, Phil, déjà bravo! Un objectivement très beau travail en trois heure, tout se tient, une écriture fluide et riche à laquelle tu nous as habitué, pas de fausses note...

Mais (et je saurais pas dire pourquoi) ton héroïne m'a laissée totalement indifférente. J'étais pas du tout avec elle et du coup, si le texte se lit facilement, ça m'a un peu laissé l'effet d'un splendide gâteau sans gout en bouche.

Certainement une question de sensibilité personnelle qui n'enlève rien au brio de ton texte. :-p

Encore bravo à toi! XD
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Mar 27 Oct - 12:03 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Philippe Mangion
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 19 Avr 2015
Messages: 216

MessagePosté le: Mar 27 Oct - 17:06 (2015)    Sujet du message: #7 - Il neige sur Nice, en juin - Philippe Mangion Répondre en citant

Rafi et Yannick, merci beaucoup !!


Ali, toi tu étais ma n°1. Moi je t'admire et toi tu es indifférente ? C'est dur, Ali ! (Sniff ....) Crying or Very sad  
L'indifférence, c'est pire que la haine, tu t'en rends bien compte ? Mais un jour tu me regarderas, je ferai quelque chose de grand et tu me regarderas enfin  Mad
_________________
Philippe Mangion
http://www.chaines-de-caractere.com
Mar 27 Oct - 17:06 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:11 (2016)    Sujet du message: #7 - Il neige sur Nice, en juin - Philippe Mangion

Aujourd’hui à 10:11 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Textes des participants

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield