S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Un rêve de prince

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défis n°91 à 99 » Défi n°97
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 17:26 (2015)    Sujet du message: Un rêve de prince Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Il était une fois, dans un royaume fort fort lointain, un prince né avec la peau, les ongles et les cheveux aussi blancs que la neige. Seuls ses yeux semblaient avoir absorbé les couleurs du monde et miroitaient de mille nuances selon ses humeurs et l'intensité de ses émotions. Lorsqu'il fut mis au monde, la douleur de sa première respiration fut telle que son regard prit l'éclat du sang et ses parents furent frappés d'effroi, croyant avoir donné naissance à un démon. Le roi, alors fou de rage, voulut immédiatement mettre fin à la vie de cette créature mais la reine s'y opposa et de toute son âme plaida auprès de son mari pour qu'il épargne ce monstre qui malgré tout restait le fruit de ses entrailles. Il fut alors décidé d'enfermer le prince dans la plus haute tour du château et de faire de son existence un secret absolu. Seuls les quelques domestiques et gardes chargés de ses soins étaient dans la confidence mais leurs moindres gestes et paroles étaient espionnés, consignés et rapportés aux oreilles du roi qui faisait disparaitre méticuleusement tous ceux qui devenaient suspects. Le projet fut immédiatement mis en place et avant de confiner à jamais l'enfant dans sa tour, le couple royal lui donnèrent le nom de Bien Aimé, afin qu'il sache que sa vie avait été épargnée, ou peut être afin de se donner bonne conscience... Un deuxième enfant naquit deux années plus tard et tout le royaume célébra alors la venue d'un héritier au trône. 
  
Bien Aimé grandit ainsi isolé du monde, à l'abris de tout besoin ne serait-ce celui de sentir le vent sur sa peau et le parfum des sous bois un jour de pluie. Il se passionna très vite pour les contes et légendes et bientôt sa chambre ressembla à une immense bibliothèque, d'abord remplie de livres d'images, puis de nouvelles et de romans. Ses histoires préférées étaient de loin celles qui racontaient les aventures de Roland, le bâtard royal, et c'est donc tout naturellement qu'il nomma son meilleur ami Harald, comme le fidèle bras droit de son héros. Ils firent les quatre cents coups ensemble, reproduisant les scènes de batailles les plus célèbres et grimpant sur les tables et les meubles lors des assauts de forteresses jusqu'à rendre verte de rage les femmes de chambre qui passaient derrière eux faire le ménage. Les yeux du prince rayonnaient alors de mille couleurs,  passant du doré de la joie au rouge de l'excitation au bleu du bien être et de l'amitié. Harald le comprenait. Harald l'écoutait. Harald ne le laissait jamais tomber. Il faisait partie de lui et grandissait à son rythme. 
Les années passèrent et les deux compagnons découvrirent de nombreux nouveaux mondes ensemble. Ils escaladèrent les plus hautes montagnes, pénétrèrent le royaume des nuages, combattirent des dragons et des hordes sauvages et sauvèrent un certain nombres de demoiselles en détresse. Ce sujet devint d'ailleurs de plus en plus fréquent et le prince discuta de longues heures avec Harald de la femme qu'il aimerait un jour épouser. Jusqu'au jour où il la trouva. Elle était assise là, dans la petite cours sur laquelle donnait l'une des fenêtres de la tour. Ses cheveux étaient détachés et des mèches rebelles revenaient sans cesse se coller sur son visage qu'elle avait fin et enjoué. Un livre ouvert était posé sur ses genoux et ses lèvres bougeaient doucement comme si elle lisait à voix haute. Elle était magnifique... Parfaite. Bien Aimé resta longtemps à l'admirer à la fenêtre mais la jeune fille ne pouvait le voir, les yeux rivés sur les pages du recueil que tournaient ses doigts délicats. Alors il frappa au carreau. Il cria, chanta, dansa même en espérant que le mouvement attire son regard. Mais rien n'y fit. Chaque jour la jeune fille revint s'assoir dans la cours et chaque jour le prince essaya un nouveau tour. Ses yeux finirent par se ternir de tristesse tandis que tous ses efforts semblaient voués à l'échec jusqu'au matin où Harald lui montra un miroir. Le regard du prince s'illumina et il courut à la fenêtre pour faire jouer le soleil sur sa surface cristalline. Le reflet provoqué tâcha de lumière les mots que la jeune fille était en train de lire. Curieuse, elle leva le visage vers le ciel et alors elle le vit, le prince interdit à la peau blanche et aux yeux verts comme l'espoir. Et elle lui sourit. 
Il fallut quelque semaines pour la faire pénétrer dans la tour mais plus jamais elle ne repartit. Le prince et Honorée, car tel était son nom, apprirent lentement à se connaitre et à s'aimer. Ils passèrent de longues soirées à s'observer, à s'effleurer sans jamais se toucher, à se murmurer des mots doux, des poèmes et de aveux étourdis. Jusqu'à ce que leur cœur et leur corps n'en puissent plus d'envie. Ils se marièrent alors en toute simplicité et passèrent leur nuit de noce dans l'intimité de leur chambre isolée. 
La venue de la princesse amena de nombreux changements dans la maisonnée. Les vieilles femmes de chambre furent remplacées par des domestiques plus à même de s'occuper de la nouvelle mariée, un troubadour fut également engagé pour la divertir à tous moment et deux hommes d'armes s'occupèrent de l'entrainement de Bien Aimé, qui d'après Honorée, devait savoir se battre comme n'importe quel homme de haute lignée. Harald se fit de plus en plus discret, présent seulement lorsque le prince se retrouvait seul, jusqu'à disparaitre tout à fait. Les années passèrent sans que rien ne vienne altérer les sentiments que se vouaient les deux amoureux et le couple réussit à faire de chaque jour une nouvelle histoire. 
Le prince vivait heureux. 
  
Et puis un jour, un homme passa la porte de ses appartements. Ses vêtements étaient ceux d'un guerrier chevronné et sa démarche celle d'un homme habitué à sillonner les routes et chemins du royaume. Deux épées couvertes de runes barraient son dos. 
« Qui êtes-vous? Qu'est ce que vous faites ici? se récria Bien Aimé. 
- Mon nom est Gerald et je suis Chasseur d'Esprits. Votre frère le roi m'a demandé de vous libérer. 
- Mon frère? Voleur, vous ne saurez me piéger! Mon père est roi de ce Royaume et mon cadet ne prendra sa place que dans plusieurs années. 
- Votre père est mort il y a plus de dix ans maintenant. 
- Menteur! Mon père vit encore et quoiqu'il en soit, je suis heureux ici et n'ai point besoin d'être libéré. Maintenant s'il vous plait, veuillez sortir. 
- Malheureusement je ne peux pas. 
- Gardes! Escortez cet intrus dehors! 
- Ne m'obligez pas à utiliser la violence, il y a d'autres méthodes pour régler ceci. 
- GARDES! 
- Très bien, vous l'aurez choisi. » 
Les épées runiques sortirent de leur fourreau lorsque les deux soldats du prince se jetèrent sur le nouveau venu et un cri de terreur retentit bientôt contre les murs de la plus haute tour du château. L'histoire ne dit pas s'il fut provoqué par la vision des deux têtes roulantes sur le sol ou par le fait que ces deux têtes étaient celles de cadavres depuis longtemps décomposés. Le prince recula à pas précipités et butta contre une table qui barrait sa retraite. 
« Qu'est-ce que vous avez fait? Quelle est cette sorcellerie?! 
- Ce n'est pas de la sorcellerie, seulement la vérité que vous essayez de cacher. Ouvrez donc les yeux prince, et regardez autour de vous! Votre appartement n'est que ruines et poussière! 
- Non, non! Ma femme est belle comme le jour, je l'ai vu encore ce matin, avec sa peau parfumée en sortant du bain. 
- Votre femme n'a jamais existé, vous l'avez imaginé. 
- Cessez tout de suite ces calomnies! Ou je vous jure que... 
- ... vous souvenez-vous d'Harald? 
- Harald? Oui, mais que vient-il faire ici? Sortez je vous dis, avant que je n'appelle d'autres hommes. 
- Harald a disparu de votre vie, parce qu'il n'existait pas plus que vos personnages favoris dans tous ces romans qui nous entourent. Vous avez toujours imaginé les aventures que vous rêviez d'avoir, vous vous souvenez? Et je suis sûr que vous rêviez de trouver la femme parfaite. 
- Non, vous vous trompez. 
- Alors vous l'avez créé, comme vous aviez créé Harald. Vous lui avez donné un nom, une existence, une personnalité, vous lui avez donné vie par la force de votre esprit. Ne lui manquait plus qu'un corps pour pouvoir assouvir vos désirs. 
- Taisez-vous! 
- Alors vous lui avez donné celui d'une de vos femme de chambre. Il y a eu pas mal de remue-ménage après votre mariage, n'est-ce pas? Les domestiques ont pris peur en voyant une morte marcher et vous, leur prince, l'étreindre et lui sourire... c'est pourquoi vous avez imaginé d'autres personnages: du nouveau personnel! Et vous leur avez donné le corps des domestiques en pâture. 
- Arrêtez, arrêtez, c'est faux! » 
Le prince avait posé ses mains sur ses oreilles et fermé les yeux comme pour s'isoler de cette horrible vérité. Mais l'odeur de renfermé et de pourriture lui venait maintenant aux narines et il ne put réprimer un frisson lorsqu'il entendit la voix d'Honorée lui demander: 
« Tout va bien chéri? Que se passe t-il? 
- N-ne t'approche pas! 
- Qui est cet étrange individu? Est-ce qu'il t'a fait du mal? » 
La main légère de la princesse se posa sur son épaule et malgré lui, Bien Aimé la recouvrit de la sienne pour la rassurer. Ce qu'il sentit alors lui donna la nausée. Ses doigts s'enfoncèrent dans une chaire visqueuse qui recouvrait à peine des os froids et cassants et il gémit de terreur et de dégoût. Il s'éloigna d'un bond et se mit à tourner en rond dans la pièce, le visage baissé, répétant sans cesse: 
«Tout cela n'existe pas, ce n'est qu'un mauvais rêve, tout est dans ma tête. 
- C'est exact prince, tout est dans votre tête. 
- C'est de votre faute, qu'est ce que vous m'avez fait?! 
- Je vous ai seulement dit la vérité. 
- La vérité? Impossible! Comment pourrais-je vivre encore si je n'étais entouré que de cadavres comme vous essayez de me le faire croire? Qui m'aurait apporté mes déjeuners et mes diners? » 
Le silence se fit et dans ce silence, le prince comprit. Il marcha parmi les araignées et les rats qui avaient investi depuis longtemps ses appartements et empoigna le miroir que lui avait désigné son meilleur ami, il y a de cela des années. Le reflet qui lui fut renvoyé fut celui d'une momie émaciée et asséchée par la faim et la soif. Sa peau et ses cheveux étaient toujours aussi blancs que la neige mais ses yeux avaient pris la noirceur des abysses. Il reposa le miroir et regarda le Chasseur d'Esprits. 
« Comment cela est-ce possible? 
- Seul le prince que vous avez toujours rêvé d'être, celui que vous avez imaginé vit encore dans votre corps. 
- Le prince héroïque, comme Roland le bâtard royal. 
- Celui-là même. 
- Ce prince là n'aurait pas reculé devant la mort. Il l'aurait accepté et aurait fait face à sa destinée. Je crois maintenant que je comprends, pourquoi vous disiez venir me libérer. 
- Alors, êtes-vous prêt à partir? 
- Je le crois, oui. Est-ce que vous prendrez soin de mon corps, et de celui des autres? 
- Je vous le promet. 
- Merci, Gerald. » 
Et le prince ne fut plus. Le guerrier venu le loin rattrapa sa carcasse déformée avant qu'il ne touche le sol et la souleva avec délicatesse pour la poser sur son lit humide et mangé par les mites. Un soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'un sentiment profond de colère s'emparait de son être. Qui était le plus à blâmer? L'homme isolé qui s'était inventé une vie au détriment de celle d'autrui? Ou ceux qui l'avaient enfermé et condamné pour sa différence? Gerald secoua la tête et prononça quelques prières pour le repos des morts avant d'aller chercher la récompense qui l'attendait. 
  
Le roi régna de longues années après cela et chacun s'accorde à dire que ce fut la période la plus prospère que le royaume jamais ne connu. Il épousa une jolie duchesse d'un pays lointain et vécu heureux à ses côtés jusqu'à la fin de ses jours. Ou bien est-ce ce que l'on raconte. Seuls quelques rares personnes connaissent les crises d'angoisse qui le persécutèrent tout au long de sa vie. Car le roi était persuadé que tout ce qui l'entourait n'existait pas, que toute sa vie n'était que le fruit de son imagination. Mais comment lui en vouloir? Après ce qui était arrivé à son frère, qui pourrait être certain de la véracité du monde qui l'entoure...? 
L'êtes-vous? 

_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Ven 6 Nov - 17:26 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 788
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 23:14 (2015)    Sujet du message: Un rêve de prince Répondre en citant

AAAAAh the Witcher!! *-*

J'ai vraiment adoré ton texte, dévoré d'une traite! (et pas juste pour les références :-p)

Trop bon! Avec une fin bien glauque et oppressante. Et puis une chute très Matrixienne je trouve. :p

Bref chapeau, bravo, gg!
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Ven 6 Nov - 23:14 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Wildchoc
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 30
Localisation: Japan

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 16:17 (2015)    Sujet du message: Un rêve de prince Répondre en citant

Ahah tu peux pas t’empêcher de l'utiliser dans tes écrits hein ?


Comme d'hab tu écris super bien, on entre dedans comme  dans du beurre et on lâche plus jusqu’à la fin. Bravo  !


Il manque juste quelque chose de plus "horrifique" . C'est glauque à la Witcher mais c'est pas vraiment de l'horreur je trouve. 


Mais superbe texte ! Encore ! 
_________________
Twitter : @wildchoc01
Sam 7 Nov - 16:17 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 10 Nov - 11:48 (2015)    Sujet du message: Un rêve de prince Répondre en citant

"the Witcher !! Mais c'est bien sûr !" ... Non je ne connais pas Embarassed

Je trouve que tu as une façon de raconter, qui nous dessine les traits des personnages, comme si on les regardait s'animer devant nous. C'est enchanteur, vraiment.

J'ai trouvé que ton défi a tout d'un conte, un conte morbide (comme souvent les contes) mais surtout qui propose un vrai aspect psychologique...

Ce qui fait peur, c'est pas le côté glauque de la déchéance humaine, mais plutôt les questions que ton texte pose... Il a un côté apocalyptique dans sa version de la solitude, du rejet, de l'incompréhension.
Ouais c'est la solitude poussé à son paroxysme et ça a beau avoir un contexte de conte ça n'en reste pas moins une superbe métaphore transposable dans la vie réelle...

Bref j'ai adoré, adoré, adoré!

Et pardon si je suis pas claire dans mon commentaire
_________________
Rafistoleuse
Mar 10 Nov - 11:48 (2015)
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Mar 10 Nov - 15:57 (2015)    Sujet du message: Un rêve de prince Répondre en citant

Merci Ali, Wild et Rafi. Ça me touche que mon texte vous ait plu, c'est la 1ere fois que j'écris un conte.
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Mar 10 Nov - 15:57 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 01:56 (2015)    Sujet du message: Un rêve de prince Répondre en citant

C'est vrai que le texte n'est pas horrifique dans le sens le plus strict du terme. Mais c'est sûr qu'il a quelque chose d'angoissant dans les interrogations qu'il pose. Cette déchéance, justement, je la trouve vachement flippante, comment cette solitude et cet aveuglement ont fini par le tuer. Non seulement ça fait peur, mais en plus c'est triste ! Il fait tellement de peine ce personnage, tout ça parce qu'il était différent. Y'a beaucoup de choses à voir dans ce texte, et de quoi débattre. Bref, bien bien bien !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Ven 13 Nov - 01:56 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 12:14 (2015)    Sujet du message: Un rêve de prince Répondre en citant

Oh bah merci Octobell, ça me fait vachement plaisir ton commentaire! Effectivement l'horreur de cette histoire est plus psychologique. J'avais envie qu'on finisse de lire le conte, et que quand on y repense, qu'on se rend vraiment compte de tout ce qui s'est vraiment passé, et pourquoi, on trouve ça flippant. Et triste aussi oui... Est-ce vraiment la faute de Bien Aimé ce qu'il lui est arrivé et ce qu'il a fait aux autres? Et ce qu'il s'est fait à lui même...
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Ven 13 Nov - 12:14 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 16:52 (2015)    Sujet du message: Un rêve de prince Répondre en citant

Ah ben c'est clair que j'ai pas eu envie de le blâmer une seule seconde ! C'est la faute du Roi, et dans une autre dimension, c'est carrément la faute de la société qui impose ses normes, qui balance au ban les gens considérés comme monstreux, et au final, c'est elle, la société, qui les transforme en monstre. Et si je ne m'abuse, c'est exactement le message de ton texte ! 
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Ven 13 Nov - 16:52 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 19:07 (2015)    Sujet du message: Un rêve de prince Répondre en citant

Tout à fait ^^ !
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Ven 13 Nov - 19:07 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Mar 24 Nov - 18:29 (2015)    Sujet du message: Un rêve de prince Répondre en citant

Ce que j'ai aimé d'abord c'est comment tu nous pièges avec cet ami imaginaire qui disparaît avec le mariage de Bien Aimé, et toutes les faiblesses qu'on croit percevoir dans ton texte (comment Honorée accède-t-elle à la tour, etc.). Autant te dire que je me préparais à te les signaler^^


Ensuite on découvre que ton texte est plus vaste que ça et qu'en soulevant la première couche, on en découvre une seconde plus sombre, puis une troisième peut-être. Bref, fort bien joué, et bien sûr, la plume est habile
Mar 24 Nov - 18:29 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Mar 24 Nov - 20:52 (2015)    Sujet du message: Un rêve de prince Répondre en citant

Merci Yannick! Contente d'avoir réussi à te surprendre ^^ Ce qui est sympa une fois qu'on connait la vérité, c'est de reprendre toute l'histoire en se l'imaginant comme cela s'est vraiment passé!
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Mar 24 Nov - 20:52 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:47 (2016)    Sujet du message: Un rêve de prince

Aujourd’hui à 12:47 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°97

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield