S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Rien d'important

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°51 à 100 » Défi n°100
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Dim 6 Déc - 21:05 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Nathan reposa son verre de whisky, le deuxième.   
Qu'est-ce qu'il faisait ici? Il n'aurait pas du venir. Cela ne changerait rien de se noyer dans l'alcool, et surement pas sa date de mariage. A part un mal de crâne et des crampes d'estomac, il ne gagnerait rien en restant assis devant son verre dans ce bar privé pour homme d'affaires.   
Alors qu'est-ce qu'il faisait ici? Il n'aurait pas du venir. Et surtout, il n'aurait pas du l'appeler. Mais il n'avait pas pu s'en empêcher.   
Le jeune PDG se redressa et leva ses yeux sur la porte d'entrée. Lorsque sa fiancée lui avait téléphoné pour lui dire que les invités commençaient à arriver, que ses beaux parents s'installaient dans la suite privée de leur appartement et que tout le monde attendait qu'il rentre du travail pour commencer à célébrer leur future union il avait paniqué. Il avait senti l'étau qui l'enserrait depuis si longtemps se refermer complètement et lui couper la respiration. Ses mains s'étaient crispées sur le combiné et c'est avec difficulté qu'il avait prononcé les mots "d'accord, je rentre dès que possible" avant de rester figé sur son large siège en cuir, le cœur battant et la gorge nouée. Il était demeuré longtemps ainsi sans bouger, espérant follement que s'il pensait assez fort que tout ça n'était qu'un rêve alors tout disparaitrait: sa fiancée, ses devoirs, son travail, sa fortune, sa famille. Sa vie. Mais ce n'était pas un rêve et il avait fui. Il était venu se réfugier dans ce bar à quelques blocs de son travail et il avait appelé la seule personne qui réussissait à lui faire tout oublier, la seule personne qui lui donnait l'illusion d'être quelqu'un d'autre, quelqu'un qu'il aimait être, quelqu'un de vrai.  Alors qu'il lui cachait tout.   
Nathan but une nouvelle gorgée d'alcool, les yeux fixés sur la porte, guettant son arrivée. Le musicien fit son entrée, sa canne blanche balayant le sol devant lui, son visage légèrement crispé comme toujours lorsqu'il rentrait dans un lieu qui lui était inconnu et l'homme d'affaires se leva instantanément pour venir l'accueillir.   
« Gaël, je suis ici. »   
Un sourire naquit immédiatement sur les lèvres du jeune aveugle dont les traits se détendirent.   
« Désolé, je suis en retard.   
- Ne t'excuses pas, c'est moi qui t'ai prévenu à la dernière minute. Viens, je nous ai réservé une table. »   
Nathan posa sa main sur l'avant-bras du pianiste et le mena jusqu'au fauteuil qui faisait face au sien.   
« Dis-donc, c'est la grande classe ici! s'exclama ce dernier en s'installant confortablement.   
- Mais comment tu le sais?! »   
Gaël avait toujours été perspicace, bien plus que lui. A croire que l'aveugle dans l'histoire n'était pas celui que l'on croyait.   
« Non attends, ne me dit rien. C'est à cause des sièges en cuir, c'est ça?   
- Et du calme qui règne ici. Dans un bar c'est quelque chose que l'on note assez rapidement. Il ne manquerait plus qu'un petit morceau de jazz en fond sonore pour parfaire l'ambiance de salon privé. »   
Qu'est-ce qu'il disait, perspicace.   
« Tu sais, il y a un piano juste à côté du bar... si les doigts te démangent...   
- Hahaha! Non, merci! Pas aujourd'hui. Je sors déjà d'une séance de 4 heures d'enregistrement, ça me suffit! »   
Un serveur en costume trois pièces s'avança alors vers leur table et demanda d'un ton pincé:   
« Puis-je vous servir quelque chose à boire, Messieurs?   
- Un verre d'eau pour moi, répondit Nathan.   
Il avait assez bu comme ça.   
- Et vous, Monsieur?   
- Un diabolo fraise.   
- Je vous demande pardon?   
- Un diabolo fraise, avec un peu de menthe et des glaçons. Ou si vous n'avez pas, un milkshake à la banane avec une petite cerise sur la crème ce serait pas mal.   
- C'est à dire que, Monsieur...   
- Il y a un problème? demanda Nathan qui fixait le serveur.   
- Non, bien sûr, aucun Monsieur. Ce sera donc un diabolo fraise. »   
Le serveur repartit et le PDG reposa ses yeux sur le musicien.   
« Tu l'as fait exprès hein? »   
Un sourire amusé naquit sur les lèvres de Gaël qui posa ses lunettes noires sur la table.   
« Désolé, j'ai pas pu m'en empêcher. Est-ce qu'il a fait une tête de congestionné?   
- Hahaha! Presque! On aurait dit que quelqu'un avec remonté un peu plus haut le balais qu'il a dans le cul.   
- J'aurais bien aimé voir ça, mais rien que le ton de sa voix était déjà un délice!   
- Espèce de sadique.   
- Je sais. »   
Nathan sourit. Son cœur avait bondi lorsque les yeux bleus du musicien s'étaient enfin dévoilés et il ne pu s'empêcher de les admirer, retrouvant à travers eux toute la profondeur de son âme et la complexité de sa personnalité. Il ne comprenait pas les gens qui étaient gênés par leur immobilité et chaque fois que l'on fixait Gaël un peu trop longuement il sentait une colère sourde soulever son estomac et une envie de frapper qui n'était pas dans sa nature.   
« Alors comme ça tu fais des enregistrements?   
- Oui, on m'a proposé de faire un CD. Les nocturnes de Chopin, comment j'aurais pu refuser?   
- Les nocturnes de Chopin, en CD? Mais c'est génial! C'est un super bond dans ta carrière!   
- Haha, tu crois? En tout cas je suis un peu stressé. Aujourd'hui ce n'était que des essais, je rencontre le producteur dans 3 jours pour savoir s'il est satisfait.   
- Je ne me fais pas de soucis pour toi, tu es extraordinaire.   
- Merci... mais il n'y a pas que la musique qui compte, il faut faire bonne impression. Peut être que je devrais m'acheter un costume, pour l'occasion.   
- Tu n'en as pas?   
- Si mais ils sont un peu vieux et la mode a du changer, j'imagine. Tu voudrais bien m'aider?   
- Moi? Pour choisir?   
- Oui, si ça ne te dérange pas... ma tutrice est sympa mais je n'ai pas toujours confiance en ses goûts vestimentaires.   
- C'est vrai que le polo rose, c'est moyen...   
- Quoi?! Mais elle m'a dit qu'il était bleu!   
- Désolé, il est rose... mais tu sais il y a beaucoup d'homme qui portent du rose maintenant.   
- C'est pas le problème, je lui avais dit de ne pas me... .... oh, Nathan. Tu ne serais pas en train de me mentir par hasard?   
- Mais comment tu le sais?!   
- Hahaha! Simple intuition! T'as failli m'avoir!   
- La prochaine fois j'y arriverai.   
- On verra! »   
Un silence complice s'installa entre les deux hommes, seulement coupé par le serveur qui leur amena leur verre, et Nathan se surprit a se sentir enfin en paix.   
Alors pourquoi est-ce qu'il avait toujours cette douleur dans la poitrine?   
Sa gorge se serra légèrement et il baissa les yeux. Devant lui se trouvait ce jeune homme qui s'offrait complètement, qui partageait sa musique et sa passion, qui donnait tout de lui, qui ne retenait rien, alors que lui... Il ne lui avait même pas dit qui il était vraiment.   
Est-ce que Gaël se comporterait de la même façon s'il connaissait son nom de famille et tout ce qui allait avec? Est-ce qu'il serait toujours aussi ouvert et avenant s'il savait quel lâche il était?   
Combien de fois il avait eu envie de tout lui avouer? Combien de fois il avait voulu lui parler de son travail qu'il détestait et de son mariage arrangé. De lui avouer sa détresse, son impuissance face à sa destinée et la peur viscérale qu'il avait de décevoir sa famille. Mais jamais il n'avait pu s'y résoudre. Jamais il n'avait voulu s'apitoyer devant lui alors que ses malheurs étaient si insignifiants face à ce que le pianiste avait pu ressentir lorsqu'il avait perdu la vue suite à une maladie. Il avait eu peur de paraitre futile, peur d'être égoïste, peur de le perdre. Alors qu'il lui était devenu essentiel.   
« Gaël, il faut que je te dise quelque chose.   
- Nathan, il faut que je te dise quelque chose.   
- Après toi.   
- Après toi. Haha, vas-y, sinon on va jamais y arriver! ajouta Gaël.   
- D'accord... »   
Nathan prit une respiration, le cœur battant, rassemblant son courage. Il ne pouvait plus lui cacher, plus maintenant.   
« Voila. Je vais me marier. »   
Les mots firent exploser sa poitrine et il fixa intensément le musicien, scrutant son visage à la recherche de quelque chose, il ne savait pas quoi, une émotion, une porte de secours, une issue magique qui le ferait sortir de ce cauchemar, un sentiment de trahison ou de déception. Mais ce fut un sourire qui s'afficha sur les lèvres du pianiste après un instant de suspens:   
« Mais c'est génial! Qui est l'heureuse élue? Comment elle s'appelle?   
- Nathalie.    
- Et c'est pour quand?   
- La semaine prochaine. »   
De nouveau un temps de suspens.   
« Et bah, raison de plus pour que je m'achète un nouveau costume alors. Enfin, si je suis invité bien sur, je ne veux pas m'imposer.   
- Non, bien sur, tu es le bienvenu, au contraire. Je suis désolé de ne pas t'en avoir parlé avant... c'est un peu compliqué.   
- C'est pas grave, tu as ton jardin secret, je l'ai tout de suite compris, et je le respecte. »   
Un pincement au cœur, de culpabilité.   
« Et toi, qu'est ce que tu voulais me dire?   
- Rien. Rien d'important. »   
    
***   
    
Rien d'important.   
Gaël reposa ses doigts sur les touches du piano en un accord dissonant. Depuis qu'il était rentré de son entrevue avec Nathan il ne pouvait s'empêcher de repenser à leur discussion et chaque fois son irritation prenait le pas sur sa concentration, si bien qu'il était devenu incapable de jouer quoique ce soit. Il avait même du reporter son entretien avec le producteur en prétextant des problèmes de santé.   
Rien d'important. Tu parles! Mais qu'aurait-il pu dire d'autre? Il allait se marier bon sang, se marier! Et il allait lui échapper, à tout jamais...   
Le pianiste posa son visage entre ses mains et le frotta pour se calmer. Cela ne servait à rien d'y penser et pourtant il n'arrêtait pas de se demander : et s'il avait parlé en premier, que ce se serait-il passé?   
Cela faisait 8 fois maintenant, 8 fois qu'il comptait jusqu'à 10 pour se donner le courage de lui avouer ses sentiments et il était enfin allé jusqu'au bout. Il s'était senti tellement bien avec lui dans ce bar à discuter de musique et à dire des conneries qu'il avait trouvé l'énergie pour se déclarer. Pour lui dire qu'il l'aimait.   
Mais il lui avait répondu que ce n'était rien d'important.   
Peut-être que c'était mieux ainsi. Peut-être que cela lui avait évité de le perdre complètement. Au moins maintenant ils pourraient continuer à se voir en tant qu'ami, c'était déjà mieux que rien. Alors pourquoi avait-il si mal?   
Gaël se leva et monta les escaliers pour se rendre dans sa chambre. Claire, sa tutrice, lui avait préparé son costume et il n'avait plus qu'à l'enfiler pour partir au mariage. Il posa ses doigts sur le tissu, le cœur toujours indécis, incapable de se résoudre à y aller. Il ne voulait pas, il ne pouvait pas. Et pourtant il le ferait, pour Nathan. Parce qu'il lui avait demandé de venir. Parce que cela lui ferait plaisir.   
Le musicien prit son temps pour se préparer, jusqu'à être parfait, puis il appela un taxi qui l'emmena jusqu'à la mairie du 1er arrondissement. La foule des invités se massait déjà sur le parvis et il déplia sa canne pour avancer avec prudence jusqu'à l'entrée, oppressé par la masse humaine qui l'entourait. Les portes n'étaient pas encore ouvertes et il s'installa sur l'une des marches, se demandant où se trouvait Nathan, s'il pourrait même le voir et lui parler parmi cette armée de conviés. Il y avait tellement de voix différentes, de parfums, de sonneries de téléphones, de chaleur corporelles... combien de personnes avaient bien pu se déplacer? Est-ce que c'était des policiers qu'il entendait parler pour assurer la sécurité?   
Jamais il ne s'était posé la question de ce que faisait Nathan pour vivre, jamais il n'avait voulu le pousser à lui parler de sa vie privée, mais sûrement qu'il devait être quelqu'un d'important pour être à l'origine d'un tel engouement. Et ce mariage, il avait du le préparer depuis longtemps. Alors pourquoi n'en avaient-ils jamais discuté?  Pourquoi est-ce qu'il ne lui avait annoncé que la semaine dernière après avoir bu une bonne dose de whisky? Parce qu'il n'était pas dupe, son aimé avait bu avant qu'il n'arrive, il avait bien senti l'alcool dans son haleine. Ce n'était pas vraiment la chose que l'on faisait lorsqu'on s'apprêtait à annoncer une bonne nouvelle. Il aurait du faire sabrer le champagne, pas se noyer dans le bourbon.   
Ecoute-toi Gaël! Tu es en train de chercher toutes les excuses possibles et inimaginables pour te convaincre que Nathan n'est pas heureux avec sa Nathalie! Nathan, Nathalie, même leur nom va parfaitement ensemble! Arrête de te faire des illusions. Bien sur que tu l'as senti plusieurs fois réservé, voir déprimé, bien sur que tu as compris que quelque chose n'allait pas dans cette vie qu'il essayait de te cacher, mais cela ne veut pas dire qu'il s'agisse de ce mariage. N'est-ce pas?   
N'est-ce pas?   
« Gaël? »   
La voix de Nathan le sorti de ses pensées et il tourna son visage vers le futur marié qui le prit soudainement dans ses bras:   
« Je suis si content de te voir! Merci d'être venu. »   
L'homme qu'il aimait le serra encore un instant et le musicien sentit son cœur se comprimer dans sa poitrine.   
« Je ne pouvais pas louper ça, répondit-il avec un sourire. Est-ce que ça va?   
- Oui, je crois.   
Est-ce qu'il avait entendu un trémolo dans sa voix?   
- Un peu stressé j'imagine, c'est normal. Surtout avec autant de monde pour te regarder.   
- Mh oui. C'est Nathalie qui voulait un grand mariage.   
- Alors elle doit être ravie.   
- Oui, c'est sûr. Elle rayonne.   
Etait-ce de l'ironie maintenant?   
- Je te préviens à l'avance, je n'ai pas eu le temps de te trouver un cadeau. Mais je me rattraperai bientôt, promis.   
- T'inquiètes donc pas avec ça. Déjà tu es là, et ça compte vraiment pour moi. Si j'avais pu...   
- ... oui?   
- ... non rien. Mais dis-moi, la dernière fois tu voulais me dire quelque chose. Tu es sûr que ce n'était pas important?   
- ... non vraiment...   
- Tu peux tout me dire tu sais.   
- Peut être pas aujourd'hui.   
- Dis-moi, s'il te plait.   
- Monsieur Valentine? Cela va être l'heure. »   
Un employé de la mairie les avait rejoint et posait maintenant sa main sur le musicien pour le guider:   
« Je vais placer ce monsieur dans la salle avant de faire entrer les autres.   
- Oui, merci. Faites. Gaël... on se revoit tout à l'heure.   
- Nathan... »   
Mais il était déjà parti. Il l'avait quitté pour rejoindre sa fiancée et sa famille pendant qu'on le menait dans la salle prévue pour la cérémonie. Son nom résonnait encore dans l'esprit du pianiste tandis qu'on l'asseyait sur l'une des chaises du fond. Valentine. Comme les Valentine qui avaient fait fortune sur les marchés financiers?  Comme la famille Valentine la plus riche du Royaume-Uni et d'Europe? Alors c'était ça qu'il lui cachait? C'était ça dont il avait peur de lui parler?   
Un ensemble de sentiments contradictoires se bousculèrent dans son cœur et c'est à peine s'il entendit les autres convives entrer. Nathan était le fils d'une puissante famille qui avait peur qu'on le reconnaisse, parce qu'il avait peur de ne plus pouvoir être lui même, parce qu'il avait peur de devoir se conformer à l'image qu'il devait renvoyer, parce ce que sa destinée était toute tracée. Parce sa vie était déjà décidée.   
Est-ce qu'il se faisait encore des illusions? Est-ce qu'il prenait ses désirs pour des réalités? Et s'il n'avait pas inventé ce trémolo dans la voix du marié, et s'il n'avait pas inventé la détresse qui émanait de lui lorsqu'il lui avait demandé de lui parler? De lui dire ce qu'il avait essayé de lui avouer la dernière fois dans ce bar?   
Gaël serra ses poings et respira lentement. La cérémonie avait commencé et la Maire amorçait son discours solennel.   
« Mesdames et Messieurs, je suis heureuse de vous accueillir, ce samedi 5 juillet dans notre bel Hôtel de Ville du 1er arrondissement de Paris afin de célébrer l'union de Nathalie De Sailly et de Nathan Valentine. »   
Alors Gaël se mit à compter, pour la neuvième fois.   
« En tant qu'officier de l'état civil, c'est toujours avec honneur et plaisir que je reçois, sous le toit de la République, les futurs époux qui ont choisi la voie de l'engagement mutuel.»   
92, 93...   
« Je pense pouvoir parler au nom de vos familles, de vos amis et de tous ceux qui vous sont chers et qui ont choisi d'assister à la célébration de votre union aujourd'hui  en vous souhaitant de nombreux jours ensoleillés. »   
96, 97...   
« Mais chacun sait qu'il y aura aussi des jours de pluie et c'est dans ces moments-là que la force, l'amour, la constance et l'implication de chacun dans la relation qu'il choisit aujourd'hui d'officialiser, prendront toute leur valeur. »
98
« Il m'incombe également, par ma fonction, de poser la question:  si quelqu’un a quelque raison que ce soit de s’opposer à ce mariage, qu’il parle maintenant, ou se taise à jamais. »   
100   

_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/


Dernière édition par valet2trefle le Lun 7 Déc - 22:22 (2015); édité 1 fois
Dim 6 Déc - 21:05 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Dim 6 Déc - 21:06 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

Pour ceux qui ne l'ont pas lu, ce texte est la suite de celui-ci: http://jetez.l.encre.xoo.it/t1704-Vivre-l-envers.htm
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Dim 6 Déc - 21:06 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
paulenta5
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 12 Nov 2015
Messages: 18
Localisation: dakar

MessagePosté le: Dim 6 Déc - 22:15 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

C'est vraiment une histoire très intrigante, et c'est très bien conté.
_________________
Que la beauté des mots soit avec vous. vous pouvez trouver mon roman ici: http://www.edilivre.com/le-ciel-perdu-guy-paulin-bisuu.html
Dim 6 Déc - 22:15 (2015)
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 7 Déc - 04:00 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

J'adore l'idée d'avoir des personnages fétiches chez chacun des plumis, j'en avais chez Octobell, chez Ali, chez El, et officiellement, j'en ai chez toi !

Bon déjà j'ai envie de te tuer Mr. Green 100, il se tait à jamais ? Ou bien 100 il avoue tout tout de suite ?!

Je sais pas mais j'ai envie de croire au doute qui plane. Et en même temps, ce 100 arrive de manière si catégorique... Bref je vais arrêter de débattre avec moi-même sur cette fin, terriblement efficace, et je vais parler du reste

J'adore découvrir chaque fois un peu plus sur la personnalité de Gaël et de Nathan. Le coup du diabolo fraise j'adore ^^

Et lorsque je relis cet extrait là, je me dis que tu l'as formulé exactement pour que ça fasse écho.

"Tu ne serais pas en train de me mentir par hasard?
- Mais comment tu le sais?!
- Hahaha! Simple intuition! T'as failli m'avoir!
- La prochaine fois j'y arriverai."

Tout se lit d'une traite, on a pas envie de les lâcher. On a pas envie que ça s'arrête. D'ailleurs mariage ou pas, ces deux-là c'est pas fini !

Merci Valet !!!
_________________
Rafistoleuse
Lun 7 Déc - 04:00 (2015)
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Lun 7 Déc - 19:49 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

Hahaha je ne répondrai pas à la question du: "100, il se tait à jamais ? Ou bien 100 il avoue tout tout de suite ?!"  Mr. Green

Merci à vous deux pour vos commentaires. Je suis très contente que ça vous plaise, vu que je tiens moi aussi beaucoup à ces personnages.

Vous les reverrez un jour, je l'espère!
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Lun 7 Déc - 19:49 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 787
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 8 Déc - 22:55 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

Oh oui! T'as intérêt!!! On veut une suite maintenant!!!

J'adore tes deux personnages, j'adore leur relation, leur complicité, la façon que tu as de les faire parler, etc. J'ai dévoré ton texte et j'en jetterais pas une miette!

Splendide! Bravo! GG! Encore! La suite! Euh... t'as pigé quoi! XD
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Mar 8 Déc - 22:55 (2015)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Mer 9 Déc - 18:56 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

Merciiiii Ali! Ton enthousiasme me fait trop plaisir!!
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Mer 9 Déc - 18:56 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Sam 12 Déc - 16:17 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

Ahlala mais j'adore ! ! Bon déjà tu me prends par les sentiments hein, parce que c'est un sujet que j'affectionne tout particulièrement ^^


D'ailleurs, Rafi parlait des personnages récurrents de El et moi, et je peux pas m'empêcher de faire le parallèle aussi. El aussi a écrit plusieurs textes autour d'un couple  gay, et moi aussi. Et ce qui me frappe, c'est de voir comme chacun de ces couples sont révélateurs de notre écriture.  El joue beaucoup sur leurs écorchures, moi je parle de leur sexualité, et toi, dans ton couple, il émane quelque chose de complètement différent. Ils sont empreints d'une douceur et d'une féminité  (Gael en particulier) que je trouve vraiment géniales. Ils sont vraiment très attendrissants, dans leur complicité, mais aussi leurs envies, leurs non dits qui rendent leur relation maladroite.


Puis la chute, franchement, elle est parfaite ! Bravo!
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Sam 12 Déc - 16:17 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Dim 13 Déc - 15:01 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

Le bon côté de mon rattrapage de lecture de ces derniers jours, c'est que j'avais encore bien en mémoire le premier texte. D'ailleurs, j'ai la réponse concrète à ma question (ils se connaissent). 
Je trouve que ton récit se fluidifie avec l'arrivée de Gaël, (au début, tu as des phrases un peu longues avec beaucoup de "que") et tu excelles dans ta façon de tricoter la relation entre tes deux personnages. L'introspection est faite subtilement.
Puis je trouve que ta fin est maligne, parce qu'on voit arriver la scène finale, mais en fait tu te joues de nous ^^
Bref bien joué
Dim 13 Déc - 15:01 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
El.
Mega Coup de Coeur
Mega Coup de Coeur

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 429

MessagePosté le: Dim 13 Déc - 17:33 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

Je les trouve très attachants tous les deux, pour des tas de raisons mais j'ai un faible pour ces histoires d'amour si fragiles qui sont sur le fil et pour lesquelles on ne sait pas de quel côté l'écrivain va nous balancer... 
J' ai beaucoup aimé l'ensemble   très envie d'une suite itou 
_________________
El.

http://aubordeldesrev.eklablog.com/
Dim 13 Déc - 17:33 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Lun 14 Déc - 13:39 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

Merci pour vos commentaires 


Et maintenant que tu le dis Yannick, c'est vrai qu'il y a beaucoup de "que" au début du texte...
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Lun 14 Déc - 13:39 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Mar 15 Déc - 00:34 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

Ah lala j'ai beaucoup aimé l'histoire.


Nathan m'intrigue beaucoup, le personnage a visiblement plusieurs facettes, Gaël a l'air doux et sensible. Bref un bon duo pour ne pas dire couple puisque je ne sais pas s'ils vont être ensemble à un moment donné ^^


Ceci bravo perso j'ai pas été dérangé par les "que"
Mar 15 Déc - 00:34 (2015)
Auteur Message
Philippe Mangion
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 19 Avr 2015
Messages: 216

MessagePosté le: Lun 21 Déc - 13:51 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

C'est super, vraiment. Très bonne analyse psychologique des personnages. Un intrigue bien menée, et une très bonne chute ouverte. Bravo !


Il y a juste une phrase qui nuit un peu à la compréhension. Pas grave, mais juste un conseil si tu dois le publier ailleurs.
Gaël dit, à la mairie :
"Alors c'était ça qu'il lui cachait? C'était ça dont il avait peur de lui parler?"


Alors que c'est lui-même qui, dans le bar, n'avait pas révélé son sentiment.


Encore bravo !  Okay
_________________
Philippe Mangion
http://www.chaines-de-caractere.com
Lun 21 Déc - 13:51 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 20:50 (2015)    Sujet du message: Rien d'important Répondre en citant

Merci Line et Philippe pour vos commentaires
Je faisais référence au fait que Nathan n'a rien dit sur sa vie et sur son identité à Gaël par cette phrase, mais je comprends que ça puisse porter à confusion. Merci pour la remarque Philippe!
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Mar 22 Déc - 20:50 (2015)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:47 (2016)    Sujet du message: Rien d'important

Aujourd’hui à 10:47 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°100

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield