S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
IRISH WHISKY

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défi n°101 à 110 » Défi n°102
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
moyen chog
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 21 Juin 2015
Messages: 243

MessagePosté le: Mer 6 Jan - 01:24 (2016)    Sujet du message: IRISH WHISKY Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
J'avais le moral à zéro. L'estomac dans les talons. La gueule dans l'cul. Et des oursins sous les bras.
Putain, j'avais pris un sacré bourre pif. le peu que je respirais, ça passait que par la bouche. J'avais mal aux cheveux, mal aux dents et mal aux aux pieds. J'étais bancale de partout. Même à l’intérieur y'avait plus grand chose au top. Même en me souvenant d’Éléonore, j'bandais plus. Pas même un léger départ.


Ces derniers temps, j'avais trop fourré mon nez dans de la mauvaise farine, alors les deux-trois neurones qui se battaient en duel dans mon résidu de cerveau, étaient sous assistance respiratoire.


Éléonore, mon ex femme, s’était barrée de notre couple. Y'a environ six mois. Avec un putain d'Irlandais de merde. Rougeot au teint et rouquin aux cheveux. Depuis, ma vie s’était elle aussi faite la malle. Le grand voyage. En terre inconnue.


Je m' bourrais au Chivas, j'avalais toutes les pilules qui s'trouvaient à portée d'langue, et je fumais tout ce que mes pauvres poumons pouvaient supporter sans une quinte punitive.
Y'avait que la piquouze que j'avais pas encore essayé. Mais je savais que cela arriverait. Tôt ou tard.
Alors, Evidemment, ma santé en avait pris un sacré coup dans la gueule.


Mes affaires aussi.
C'est sûre que quand tu te pointes à l'agence en costard qui pue la pisse et le dégueulis, quand t'as les restes du cassoulet de ton déjeuner sur ta cravate poisseuse, et bien, la maison tu la vends pas.


Putain d’Irlandais de merde.


Pourtant, quand j'l'ai épousé, Éléonore, j’étais sûr de moi. De mon amour. Et du sien.
Sacré nuit de noces, tout en rose sous sa robe blanche. Balconnet rose, string rose, petites chaussettes roses avec deux légers pompons. J'ai tout arraché avec mes dents. Et je bandais. Comme un fou. Comme un amoureux fou.
Et j'ai bandé pendant dix ans. Avant de faire le con. Amoureux con.
Le jour de notre mariage, Éléonore Gauthier est devenue Eleonore Lamour. Ça s'invente pas. J'm'appelle Christian Lamour.
Et ça m’étonnerait que ce putain d’Irlandais se nomme Chris thelove.




Là, je suis au poste. Gardé à vue. Cellule de dégrisement. Allongé sur une planche. J'ai trop mis l'bordel dans ce râde infâme. Et quand les keufs sont arrivés, y'a eu comme une volée de bois vert, une distribution de pisse tarins. Et, quand t'as deux grammes, tu reçois plus que tu donnes.
Ces trous ducs m'ont fait signer des papiers, et j'me retrouve là, sans lacets et ceinture. Déchéance.


J'vois pas l'fond du trou.
J'vois pas l'front du tout.
J'vois pas l'fou du tronc.


J'pleure ma vie d'avant.
J'pleure ma p'tite mort.


Et y'a belle lurette que j'pleure plus sur mon sort. Parce que j'ai plus d'larmes. J'suis sec des yeux. A force de.


J'ai pas fait attention à notre bonheur. Faut l'entretenir comme une graine que tu plantes. Faut qu'tu bine, que t'arrose. Qu't'engraise. Si tu fais pas ça, ton bonheur est envahi par les mauvaises herbes. Et t'es comme un con d'jardinier qu'a pas la main verte.


Et j'ai perdu tous mes amis, qu'en on eu marre de se lever à six heures du mat' pour venir me ramasser dans un caniveau nauséabond, les rats courants sur mes chevilles, qu'en on eu marre de payer mes ardoises à des patrons de bars louches et à des putes entamées qu'j'ai pas pu baisées. Et la tête coincée sur leurs seins généreux , elles écoutaient mes malheurs.


J'ai trop pleuré.. J'ai trop souffert.Ne plus se faire de mal.


Gardé à vue. Garde à vous. Gare à vous.
Putain d'Irlandais de merde. Chris thelove. Tu y'es pour rien. T'as ramassé le jackpot. Au bon moment, au bon endroit. Faudrait qu'on s'rencontre. J'te mettrais fanny au Chivas. Poil de carotte.


Putain, quand est ce qu'j'sors de c'trou à rats? Que j'me tape une boutanche de ce délicieux breuvage. D'un trait. Vite. Pour pas penser.
Faut que j'retourne à mon enfer. A mon envers.
faut que j'retourne à ma descente. Ma glissade vers l'abyme.
L’abîme.
D'autres sauteraient sous un train. Pour abréger leurs souffrances. Je n'ai pas ce courage; Je suis lâche. Je suis lâché. Je suis une merde. Je suis déjà mort.


Le bruit d'une clé et d'une porte qui s'ouvre me tire de mes pensées noires. Un flic me regarde et me dit: " Votre garde à vue est terminée et vous avez de la visite."
Et Éléonore rentra dans la cellule.
Et je tombais à genou.
Et je me mis à pleurer. A repleurer.
Et je pissai dans mon froc, un jet chaud et continu.
Et je me mis à trembler de tous mes membres. De toute mon âme.
et je me mis à croire en mon espoir revenu.
Et je me mis à m'excuser de tout le mal que je lui ai fait.
Et que je ferais plus l'amoureux con.
Et mes cris se transformèrent en une plainte aiguë.
Et je me rappelais tout ce que j'avais perdu.


Et a bout de force, elle me releva et me pris dans ses bras chauds, comme un enfant fautif.
Et elle me dit que tout était fini, qu'elle était là et qu'elle m'aimait.
Mer 6 Jan - 01:24 (2016)
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Ven 8 Jan - 17:28 (2016)    Sujet du message: IRISH WHISKY Répondre en citant

J'y ai lu toute la souffrance d'un homme abandonne.
Avec de belles tournures de phrases et des sonorites et des consonances, une vrai musique lexicale.
J'aime beaucoup la fin aussi.
Donc oui j'ai aime ton texte. 
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Ven 8 Jan - 17:28 (2016)
Auteur Message
Emma
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 05 Jan 2016
Messages: 8

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 19:08 (2016)    Sujet du message: IRISH WHISKY Répondre en citant

Vraiment belle descente aux enfers. Elle est bien amoureuse tout de même l'Eléonore !
Un détail, je ne sais pas si c'est d'usage ici de signaler les erreurs d'ortho ? Il y en a une ou deux ou plus, mais peu importe...
J'aime bien...
Sam 9 Jan - 19:08 (2016)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 12:02 (2016)    Sujet du message: IRISH WHISKY Répondre en citant

L'amoureux au fond du trou qui se fait un séjour au trou pour avoir bu un coup de trop.

Dans ce texte, on sent un personnage à la dérive, écorché vif, tiraillé entre la rage, la mélancolie et le regret.

Oui, il a aimé Eléonore. Il l'aime toujours. Et le plus beau c'est qu'à la fin, elle l'aimera encore.

La contrainte est respectée, le style délicieusement musical avec sa langue fleurie.

Un très bon moment de lecture.

Merci !!
Dim 10 Jan - 12:02 (2016)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mer 13 Jan - 16:35 (2016)    Sujet du message: IRISH WHISKY Répondre en citant

Une écriture trapue, poétique, un personnage auquel elle donne chair, un texte positivement accrocheur. Bravo ! 
Mer 13 Jan - 16:35 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:22 (2016)    Sujet du message: IRISH WHISKY

Aujourd’hui à 02:22 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°102

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield