S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
#7 Le matelas, à l'endroit du ventre - Yannick Darbellay

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Nuits » Nuits 1 à 20 » 1 » Textes des Participants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Ven 25 Oct - 17:23 (2013)    Sujet du message: #7 Le matelas, à l'endroit du ventre - Yannick Darbellay Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Texte #7


Le Matelas, a L'Endroit Du Ventre


  
Le silence et nos corps nus.
Il y avait le jour qui crevait sur la mer, ruisselant d'or de safran et de miel. Des fêlures incandescentes, rouge corail, s'ouvraient en plein soir, en plein ciel. Il y avait le vent et des goélands pétrifiés dans leur entêtement.
J'ai parlé longtemps, et la nuit est venue.
J'ai versé mon aigreur dans les lueurs oranges que la flamme d'une bougie projetait vers ma voisine. Et les ombres tremblaient, et la flamme vacillait. Raphaëlle m'écoutait, les yeux mi-clos, vibrants, comme ceux d'un chat.
J'ai parlé de mes doutes, j'ai ricané. Puis je me suis versé un nouveau verre de vin. J'ai ricané tandis qu'elle posait sa main en couvercle, sur le sien. Ce n'était rien qu'un geste. Mais je me suis senti humilié.
Raphaëlle grelottait. J'ai souri, puis j'ai bu.
Et j'ai parlé, encore. Et encore. Et elle se pelotonnait sur sa chaise.
"Rentrons" j'ai proposé, avant de m'excuser.
Nous sommes rentrés.
L'éclairage électrique nous a ébloui.
Encore transie de froid, la jeune femme tenait ses bras croisés sur sa poitrine. Elle attendait.
Alors j'ai repris ma rengaine et j'ai déversé des torrents de haine contre la terre entière.
Elle a souri. Y avait de la pitié dans son regard. Et puis:
"Peut-être..."
Elle dit ça distraitement et j'ai compris. Nous avons laissé les mots en suspend. J'ai tout gardé à l'intérieur. Parce que les mots n'avaient plus aucun sens. Nous étions arrivé au bout du chemin. Et tout d'un coup, j'ai eu envie de pleurer.
Raphaëlle ne cessait de m'observer, de son regard indéfini, triste et poétique. Comme si elle voulait me transmettre par la pensée, quelques réflexions cruciales dont ma vie dépendrait.
Nous n'avions plus rien à nous dire, alors nous sommes montés dans la chambre.
En silence.
Le lit.
Le lit avait été fait le matin même.
Nous sommes entrés et nous l'avons examiné sans rien dire. Parfum de lotus. Je me suis remémoré nos baisers en pagaille, les caresses, et les soupirs, au coeur de l'amour. Moi sur elle, et ses ongles lacérant mon dos; la couverture remontée sur nos ébats. Et son odeur imprégnée dans le tissu. Dans les plis de ma mémoire.
J'ai jeté vers elle un coup d'oeil furtif. J'ai lu les mêmes réminiscences sur son visage, nos râles mélangés, nos songes et nos désirs. Nos projets murmurés, là, dans nos coussins.
Et son corps gonflé creusant le matelas, à l'endroit du ventre, sous son poids. Son ventre palpitant de vie. Les câlins éblouis d'avenir, les rires.
Les engueulades, les pleurs. Les draps trempés de larmes.


Je n'en pouvais plus de souvenirs, alors je me suis assis sur le lit. Puis j'ai tourné la tête vers elle. Elle a esquissé une moue incertaine. Le temps ne comptait plus. Y avait que nos regards pris l'un dans l'autre, et le vent qui gémissait contre la fenêtre, et nos corps irradiant de désir. J'ai compris.
Elle s'est allongée de l'autre côté du lit, et je me suis penché vers elle.
Le sommier a grincé -nous avons fait l'amour- a grincé, grincé.
Nos corps nus et le silence, enfin.
Elle a fait sa valise. Je suis resté étendu, nu au milieu des draps froissés, les yeux collés au plafond.
Le silence.
Puis la porte d'entrée s'est refermé.
Puis le silence.

_________________
Rafistoleuse


Dernière édition par Rafistoleuse le Sam 26 Oct - 23:12 (2013); édité 1 fois
Ven 25 Oct - 17:23 (2013)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Sam 26 Oct - 02:06 (2013)    Sujet du message: #7 Le matelas, à l'endroit du ventre - Yannick Darbellay Répondre en citant

Rhaaaaaaaa la frustration ! J'A-DORE ton texte ! J'étais vraiment à fond dedans tout le long, et je l'ai trouvé vraiment passionnant, bien écrit, avec cette sensualité de la dernière fois...

Mais ça ne répond pas du tout au thème, si ? J'vois pas du tout la rencontre avec un quelconque être non vivant (à moins que le narrateur soit lui-même l'objet mais lààààà ce serait vraiment tordu xD)
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Sam 26 Oct - 02:06 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 26 Oct - 02:15 (2013)    Sujet du message: Plumivores Répondre en citant

Contrairement à Octobell j'ai tout de suite pensé au matelas. Il semble être l'objet central de la relation entre tes deux personnages?. C'est super bien écrit. On ne s'endort pas ...
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Sam 26 Oct - 02:15 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Sam 26 Oct - 16:21 (2013)    Sujet du message: Du très bon boulot Répondre en citant

C'est un bijou de texte. J'adore !!!!


Mille bravos
Sam 26 Oct - 16:21 (2013)
AIM MSN Skype
Auteur Message
PSYCHOSE
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 17

MessagePosté le: Sam 26 Oct - 19:05 (2013)    Sujet du message: PSYCHOSE Répondre en citant

C'est bien écrit et bien construit, bravo !
Sam 26 Oct - 19:05 (2013)
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Sam 26 Oct - 20:05 (2013)    Sujet du message: #7 Le matelas, à l'endroit du ventre - Yannick Darbellay Répondre en citant

pour moi c'est la rencontre avec le silence...j'ai trouvé ça magnifique, sublime, vraiment...je sais pas quoi dire, j'me la ferme c'est mieux.
Sam 26 Oct - 20:05 (2013)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Sam 26 Oct - 20:31 (2013)    Sujet du message: #7 Le matelas, à l'endroit du ventre - Yannick Darbellay Répondre en citant

Comme Elfie, ça me semble être le silence, et je crois que quand les mots sont beaux comme ça, c'est ce qu'il faut faire, silence. Y a de la poésie dans les mots dans les gestes racontés. J'aime chacune des phrases, elles sont courtes (j'aime bien ça faut avouer) et puis t'as une façon de capturer les instants de vie, ça me touche.
_________________
Rafistoleuse
Sam 26 Oct - 20:31 (2013)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Dim 27 Oct - 00:24 (2013)    Sujet du message: #7 Le matelas, à l'endroit du ventre - Yannick Darbellay Répondre en citant

Merci pour vos com, hein!
Dim 27 Oct - 00:24 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Dim 27 Oct - 00:53 (2013)    Sujet du message: #7 Le matelas, à l'endroit du ventre - Yannick Darbellay Répondre en citant

Ah bah j'ai davantage pensé au matelas  moi ^^

En tout cas tu as les mots séducteurs et ce texte est d'une sensualité pouah pouah pouah !
Dim 27 Oct - 00:53 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Dim 27 Oct - 12:26 (2013)    Sujet du message: #7 Le matelas, à l'endroit du ventre - Yannick Darbellay Répondre en citant

Oui le matelas est dans le titre aussi ^^

J'ai bien aimé ton texte Yannick, c'est vrai qu'on sent une réelle complicité dans cette séparation, et ces derniers émois nostalgiques avant de partir. Ma réserve concerne plus l'idée de rencontre, qui est tout de même plus celle de ces deux êtres que celle de leurs corps sur ce matelas qu'ils ont usé. Mais ça ne gâche en rien la lecture, fort plaisante =)
Dim 27 Oct - 12:26 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Dim 27 Oct - 12:36 (2013)    Sujet du message: #7 Le matelas, à l'endroit du ventre - Yannick Darbellay Répondre en citant

J'ai plutôt l'impression que l'on assiste à l'Ultime Relation entre les deux personnes et que le Matelas décrit cela sans vraiment les rencontrer. Il assiste, tout aussi abattu, impuissant et usé que leur histoire. En fait, je trouve dommage que les corps n'aient pas plus rencontré que ça le Matelas. C'était une sacrée bonne idée. Et la sensualité qui se dégage du texte est simplement délicieuse. Ta plume est divine, Yannick !   
_________________
ATea.
Dim 27 Oct - 12:36 (2013)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:14 (2016)    Sujet du message: #7 Le matelas, à l'endroit du ventre - Yannick Darbellay

Aujourd’hui à 12:14 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Textes des Participants

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield