S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Yannick Darbellay - Un lundi au soleil

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Nuits » Nuit n°21 » Textes des participants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jetez l'Encre
JE
JE

Inscrit le: 17 Sep 2015
Messages: 148

MessagePosté le: Jeu 26 Mai - 00:09 (2016)    Sujet du message: Yannick Darbellay - Un lundi au soleil Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Un lundi au soleil
 
 
  
Une grande cape noire mille fois reprisée. Un crâne blanchi par le temps. Une faux acérée. C'est la Mort, en face de moi. C'est assez effrayant. Je réprime un frisson puis je l'imagine assise, coccyx à l'air, une aiguille à la main, en train de recoudre sa vieille pelisse avec application. Elle m'apparaît tout de suite moins impressionnante. Rembobinons le fil du temps. Avant de me préoccuper de la faucheuse, je cuisinais des coquillettes, seul, dans mon appartement. Dehors les oiseaux gazouillaient, les voitures ronflaient, et le soleil resplendissait.
Lundi. Salut Claude.
Mon amante, prénommée Jennifer, est arrivée à l'heure convenue. J'ai ouvert la porte et la gamine est entrée sans un mot, plantureuse et lascive, chewing-gum en bouche. Une bombe. Les pâtes sont restées sur le feu, tandis que nous nous échangions son chewing-gum. Avant d'aller dresser la table j'ai dresser le mât, pris d'impatience amoureuse. Une fois satisfaits, nous avons déjeuné. Les pâtes étaient trop cuites et la demoiselle m'en a fait le reproche. Le ton est monté, tant et si bien que nous avons fini par baiser encore, furieusement, sur la table de la cuisine, entre la poire et le fromage.
Je brûlais d'amour et de désir pour elle. J'allais éjaculer quand le cliquetis de la serrure nous a glacé. Terrifié, j'ai remonté mon pantalon en quatrième vitesse et la mignonne a déguerpi dans la chambre à coucher avec tous ses vêtements. Deux seconde plus tard, ma femme débarquait dans le salon, fidèle à elle même, revêche et geignarde. J'ai dit :
-Oh, ma toute belle, ma Suzanne, tu rentres plus tôt que prévu ? et je souriais.
-Pourquoi tu fais la grimace ?
-Hein ?! Je souris !
-Ah...
Elle a posé son sac sur le canapé. Je me suis souvenu que deux assiettes trônaient sur la table, si bien que, lorsqu'elle a voulu se diriger vers la cuisine, j'ai proposé hâtivement :
-Assieds-toi ma douce, tu dois être épuisée, je vais te chercher un café !
Elle n'a pas protesté. Elle s'est assise, ainsi que je le lui avais ordonné, puis s'est levée, tandis que je nettoyais la vaisselle en douce et que son café coulait. Quand j'ai jeté un coup d’œil dans le salon, elle se dirigeait vers le couloir.
-Tu vas dans la chambre ? Je me suis exclamé.
-Pourquoi ?
-Oh ba ton café est prêt, ma biche.
Elle est revenue et tandis que je lui tendais la tasse, j'ai pensé à Jennifer, coincée dans la chambre. Je me suis passé une main nerveuse sur le front.
-Et si tu prenais une douche, tiens, en voilà une idée qu'elle est bonne ! Et je te rejoindrai ! Hmmm ?
-Qu'est-ce qui cloche ?
Je me suis figé. Elle avait le regard des mauvais jours. Comment pouvait-elle soupçonner quoi que ce soit, j'avais pas fait d'erreur. Je regardais autour de moi, mais rien ne laissait supposer que Jennifer était là.
-Viens te doucher. J'ai envie de toi !
-Nan, elle a glapi. Dis-moi ce qui cloche !
C'était imperceptible et pourtant elle l'avait deviné. J'ai tenté une nouvelle fois de l'amadouer mais d'un coup elle m'a repoussé et s'est précipitée vers la chambre. Je l'ai suivi, en lui donnant du « ma chérie, ma belle, mais qu'est-ce que tu t'imagines ? » et j'ai eu beau tenter de la retenir, j'ai eu beau tout essayer, elle est parvenue à ouvrir la porte.
Jennifer se tenait accroupie, rencognée dans un coin de la pièce. Suzanne a poussé une longue plainte démente. Prise au piège, sa rivale a paniqué et a couru jusqu'à la fenêtre pour l'enjamber avant que ma femme ne puisse s'en prendre à elle. Suzanne hurlait et me griffait pendant que je tentais de secourir Jennifer, coincée à demi-nue, en équilibre précaire sur une corniche. Soudain son pied à glissé puis elle est tombée trente mètres plus bas. Je n'ai pas vu l'impact, mais j'ai entendu le bruit, un son mat et grumeleux, comme un fruit juteux que l'on écrase. J'ai failli tomber dans les pommes.
L'autre a redoublé de violence, m'a saisi par le col, m'a mordu le bras, et je ne sentais plus rien, anesthésié par le chagrin. Elle m'a poussé pour qu'à mon tour, je bascule par la fenêtre.


La Mort est dressée face à moi et elle est bien plus grande que je l'imaginais. Je lui demande si elle s'est essayée au basket dans sa jeunesse. Mais elle ne répond pas. Je suppose que des rigolos dans mon genre, elle en a vu défiler des fournées.
La vieille carne décharnée m'indique le chemin à suivre d'un doigt noueux, et c'est d'un pas alerte que je m'y aventure. J'ai le secret espoir de retrouver en route ma pulpeuse Jennifer.
Mais avant cela, je me retourne avec l'intention d'adresser un doigt d'honneur à la Mort - qui s'en priverait ? – et là, j'aperçois, hargneuse et revêche, ma Suzanne en train de palabrer avec la faucheuse.
_________________
"C'est tout... pour le moment."


Dernière édition par Jetez l'Encre le Sam 28 Mai - 14:20 (2016); édité 1 fois
Jeu 26 Mai - 00:09 (2016)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Jeu 26 Mai - 15:18 (2016)    Sujet du message: Yannick Darbellay - Un lundi au soleil Répondre en citant

Y a la Mort avec une majuscule, y a du crâne et de l'effrayant, du doigt noueux et de la bascule par la fenêtre... Y a donc pas de doute, c'est bien dans le thème ! Ce que j'ai beaucoup aimé moi, c'est que c'est drôle, jusqu'au bout ! Parce que c'est terrible dans les faits mais rien de tragique ! 


On entend presque le bonhomme se plaindre" p'tain même morts je peux pas être peinard !" 


Le titre colle bien avec l'idée aussi
_________________
Rafistoleuse
Jeu 26 Mai - 15:18 (2016)
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 787
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 26 Mai - 16:01 (2016)    Sujet du message: Yannick Darbellay - Un lundi au soleil Répondre en citant

Enooorme! 

Drôle, ça se lit tout seul! J'ai rit, mais rit!!

Bravo à toi! Et merci! Je m'attendais pas à un texte aussi drôle avec un t/c pareil!
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Jeu 26 Mai - 16:01 (2016)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Iwik
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 09 Nov 2015
Messages: 71
Localisation: Melun

MessagePosté le: Jeu 26 Mai - 20:09 (2016)    Sujet du message: Yannick Darbellay - Un lundi au soleil Répondre en citant

Y a un vrai rythme dans ce texte, et je me croyais presque au cinéma tellement je visualisais bien l'histoire. J'aurais juste aimé une chute différente, peut-être trop attendue, mais peu importe. C'est une belle réussite, et ça fait du bien. 
_________________
"Le seul, l'unique voyage est de changer de regard."
Jeu 26 Mai - 20:09 (2016)
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 829
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Jeu 26 Mai - 21:14 (2016)    Sujet du message: Yannick Darbellay - Un lundi au soleil Répondre en citant

C'est vrai que c'est drôle, et pourtant le buit mât du corps qui tombe m'a fait frissonner. Et c'est pour ça que j'ai trouvé ton texte particulièrement bon, parce qu'il mêle à la fois humour et réalisme. 
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Jeu 26 Mai - 21:14 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Ven 27 Mai - 00:04 (2016)    Sujet du message: Yannick Darbellay - Un lundi au soleil Répondre en citant

Ah oui, drôle. Bien.
Ven 27 Mai - 00:04 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
El.
Mega Coup de Coeur
Mega Coup de Coeur

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 429

MessagePosté le: Ven 27 Mai - 14:23 (2016)    Sujet du message: Yannick Darbellay - Un lundi au soleil Répondre en citant

Un texte visuel et drôle mais quand même pas drôle du tout quoi!  Mr. Green  
_________________
El.

http://aubordeldesrev.eklablog.com/
Ven 27 Mai - 14:23 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 27 Mai - 17:51 (2016)    Sujet du message: Nuit des plumi 21 Répondre en citant

Et bien tu vois moi je n'ai pas ri. Ton texte est bon le décor est planté, tes personnages ont de l'épaisseur la situation pourrait être cocasse mais elle ne l'est pas alors j'ai adhéré mais sans rire...  Par contre j'ai aimé la légèreté mais c'est vrai que la "chute" est un peu attendue. Ceci dit un bon texte mais si tu es dans le sujet, ce sont les contraintes que je n'ai pas retrouvées. Allez, une deuxième lecture s'impose :)
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Ven 27 Mai - 17:51 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:13 (2016)    Sujet du message: Yannick Darbellay - Un lundi au soleil

Aujourd’hui à 10:13 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Textes des participants

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield