S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Entre ses cuisses, ma place.

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défi n°111 à 115 » Défi n°111
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Iwik
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 09 Nov 2015
Messages: 71
Localisation: Melun

MessagePosté le: Jeu 26 Mai - 23:39 (2016)    Sujet du message: Entre ses cuisses, ma place. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Tout serait plus simple si on ne t'avait pas inculqué cette histoire d'arriver quelque part, si seulement on t'avait appris, plutôt, à être heureux, en restant immobile. Toutes ces histoires à propos de ton propre chemin. Trouver ton chemin. Suivre son chemin. Alors que si ça se trouve on est fait pour vivre sur une place, ou dans un jardin public, là sans bouger, à faire que la vie passe, si ça se trouve on est un carrefour, le monde a besoin qu'on reste là sans bouger, ce serait une catastrophe si on s'en allait, à un moment donné, suivre notre route, mais quelle route ? les autres sont des routes, moi je suis une place, je ne mène à aucun endroit, je suis un endroit. 
Et j'étais pas peu fier d'être cet endroit. La vie m'avait pas vraiment bien lotti, alors j'ai pris mes cliques après avoir pris trop de claques, et je suis allé voir ailleurs si j'y étais. 


Mars, une année entre hier et toujours, les giboulées s'acharnent sur la région, mes vêtements puent la pisse, je dors dans le caniveau depuis quelques jours. Je suis à des années lumière de la civilisation, j'ai la barbe rousse qui vire au brun, et pas l'inverse. J'ai des courbatures jusqu'aux os, de toute façon il ne me reste plus que ça, et la peau. Et de la boue plein les godasses, et du tissu en lambeaux toujours mouillé. 


Plaignez-moi.


Mais c'est mon jour de veine, et puisque l'usure de tes pas se fait triste, ma veine s'invente usurpatrice. Et elle passe à un mètre de moi à peine, elle est petite, fluette, presque frêle, elle tient un long bâton noir droit devant elle, et des lunettes vendues avec sûrement. Un lot de consolation pour l'aveugle du village s'il vous plaît. 
Alors ma veine ne m'a pas vu, jusqu'à me tâter du bâton justement. 
Et les excuses ont suivi, et Louise m'a offert un couvert, et un toit pour la nuit. 


Pour la vie ? 


Jeudi, un mois entre ses cuisses et jamais, on mange de la daurade et elle joue du piano. Louise a dans les doigts autant de sensualité que d'ivresse, quand elle joue avec les poils de mon torse, je ne manque jamais de jouir, et si elle ne sait pas à quoi je ressemble, elle est certaine que je suis beau. Je ne la contredis pas et la baise sur le tapis, sous la douche, face au réfrigérateur et jusque dans les chiottes. Après l'orgasme, elle fait les courses. J'ai perdu la notion du temps. 
Quand elle joue du piano, je m'allonge sur le carrelage à tommettes et j'écoute. Et quand elle part faire nos courses, je répète. J'ai la mémoire auditive, l'ouïe développée comme celle d'un animal. 


On vit sur le dos des assurances maladies, de la caisse de la sécu, on vit  grâce aux autres, à ceux qui triment et mordent la poussière, on vit avec rien, mais on pourrait avoir tellement plus. Si j'ai de la veine, Louise a ce don. 


Dix heures cinquante six, entre mes mains, son cou. J'ai volé sa vie comme dans un crime passionnel, comme si je l'aimais. J'ai lu ça dans le journal régional. Il neige. Un fait d'hiver m'a inspiré. Et tout ce silence débarqué de nulle part, elle ne jouera jamais plus, mais qu'importe, j'ai appris par coeur les plus belles mélodies sorties tout droit de son vagin. Elle me le devait bien, je l'alimentais si bien. 


J'ai gardé son corps bien au chaud, dans le congélateur grand format du sous sol.


Demain, je joue à Central Park. 
_________________
"Le seul, l'unique voyage est de changer de regard."
Jeu 26 Mai - 23:39 (2016)
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Ven 27 Mai - 09:20 (2016)    Sujet du message: Entre ses cuisses, ma place. Répondre en citant

Ouarg, la fin! Je l'ai pas vu venir! Super tes descriptions en tout cas, très bien fait et j'ai aimé l'atmosphère que tu as créé dans ton texte. Super bien joué!
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Ven 27 Mai - 09:20 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 29 Mai - 18:42 (2016)    Sujet du message: Entre ses cuisses, ma place. Répondre en citant

Mouahaha ... MA-GIS-TRAL !  Mr. Green


L'écriture, les images, et la chute ! J'adore ! 
_________________
Rafistoleuse
Dim 29 Mai - 18:42 (2016)
Auteur Message
moyen chog
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 21 Juin 2015
Messages: 243

MessagePosté le: Mar 31 Mai - 06:16 (2016)    Sujet du message: Entre ses cuisses, ma place. Répondre en citant

j'ai gardé ton corps bien au chaud, dans le congélateur
Un jour, je te plagierai. Merci pour ce super jet.
Mar 31 Mai - 06:16 (2016)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:09 (2016)    Sujet du message: Entre ses cuisses, ma place.

Aujourd’hui à 01:09 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°111

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield