S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
defi 112

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défi n°111 à 115 » Défi n°112
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
moyen chog
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 21 Juin 2015
Messages: 243

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 13:52 (2016)    Sujet du message: defi 112 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Avril 1976. Un mercredi après midi. J’étais avec mon pote, Jean Jacques. Un breton boutonneux, une armoire à glace. Le genre de type qui t'file des mandales d'abord et qui discute après. Un vrai syndicaliste.
J’étais avec lui, et avec les autres camarades de la section locale de la jeunesse du P.C.F., dans notre local, en train de mettre la dernière touche aux banderoles et autres drapeaux pour le défilé de demain matin. Et on répétait en cœur nos slogans :
" Haby au vestiaire, ta réforme elle est précaire."
" Giscard, un coup de Barre, et ça repart. Pas!"




Ma deuxième année passée dans ce bahut, touchait à sa fin. Et j'savais toujours pas c'que j'foutais là. Mais j'm'en arrangeai. Personne m’emmerdait, j’emmerdais personne. Comme un deal secret. Avant d'arriver ici, j'avais rencontré, en 5éme un conseiller d'orientation:
- Tu veux aller où après ta 5éme?
- M'en fous.
- T'as pas un métier qui te plait?
- M'en tape.
- Y'a bien quelque chose qui t'interresse?
- M'en branle.
Alors, le désorienté orienteur m'orienta dans ce bahut. C.A.P. de cuisinier. En 3 ans. Et franchement mettre un doigt dans le cul d'un poulet mort pour lui arraché les tripes, c 'est pas l'truc le plus passionnant du monde. Mais bon, j'respectais le deal, j'emmerdais personne, pas même le poulet mort.
La rentrée de 1975 s 'était passée comme celle de 74. Les mêmes têtes de cons. Les mêmes profs. Le même surgé qui nous a sorti le même discours qu'un an plus tôt:
- Bonjour, j'me présente, je suis votre surveillant général. " Surgé" dans votre langage d’arriéré. Je m'appel Mr Guerchoux. J'entends déjà vos jeux de mots à la con: Guerchoux à la crème, Guerchoux de Bruxelles etc...
Rires dans les rangs. le surgé lève la main droite et le calme revient.
- Je vous rappelle que seules, les 2éme et les 3éme années ont le droit de sortir le mercredi après midi de 14 heures à 17 heures. une autorisation écrite et signée des parents est obligatoire.
Pas de problèmes pour moi, y'avait bien longtemps que je signais tout à la place de mes vieux.
Alors, le surgé défit sa cravate noire en faux cuir, et la noua autour de sa taille:
- Je suis ceinture noire de judo,alors, les p'tits malins; j'les calme!
Re rires dans les rangs. Re main levée. Re silence.


J'avais pas trop la tête aux banderoles, car j'avais la bite ailleurs. Tout bouleversé. Lundi dernier, j’étais aller à l'infirmerie pour un problème musculaire en haut d'une cuisse. Je m’étais retrouvé en slip devant l’infirmière qui me palpait. Alors, mon sang n'a fait qu'un tour, et s'est retrouvé propulser dans ma queue. Ce qui a eu le don de faire rire la dame en blouse blanche. Belle femme entre deux ages. Entre deux eaux. Plus toute a fait jeune, mais pas encore vieille. Pommadé, massé, rhabillé, elle me fit un mot d'excuses, me le glissa dans les mains et en profita pour m’embrasser. Sur la bouche et avec la langue. Alors, mon sang refit un tour et quitta mon sexe pour monter au visage.


Il était prés de 17 heures, Jean Jacques s'approcha de moi et me tendit un papier. L’infirmière avait écrit une attestation comme quoi j’étais malade et que je devais dormir à l'infirmerie.
Ensuite Jean Jacques m'expliqua que j'avais rendez vous avec elle à 20 heures à l’hôtel du Lion D'or. Premier étage. Porte dérobée à l’arrière du bâtiment. Si j'acceptais, il remettrait cette attestation au pion qui surveillait les dortoirs.
Sacré Jean Jacques. mon pote acnéique avait tout arrangé.
J'ai accepté. Et comment. Plutôt deux fois qu'une.
Et j'ai attendu. Et comment. J'ai compté les heures, les minutes et même les secondes. Même que j'comptais pas assez vite.
Et j'ai ouvert la porte dérobée, j'ai gravi les marches quatre par quatre comme un super héros, et je suis rentré dans la chambre comme un ouragan, et j'me suis dessapé comme un éclair.


Et j'ai fait l'amour. Brutalement, maladroitement. Comme un ado que je suis. Et je n’oublierais pas la nuit passée dans les draps humides, dans cette chambre sordide. Car l'amour, on l'a fait longtemps, souvent. Et elle m'a appris le désir. Elle m'a expliqué le plaisir. La jouissance. Juste deux êtres qui baisent à pleines dents. Jusqu' a plus soif. C 'était plus l’hôtel "Au Lion D'or", " Au lit on dort" c’était au lit on baise.
Et vidés, desséchés, rassasiés, nous étions aller jusqu'au bout de notre plaisir. Nos sexes, nos bouches, nos fesses, tout nos deux corps fatigués par trop de caresses, avaient brandis le drapeau blanc. Rédition! 
Alors, je la remerciai en pleurant de bonheur. Et je lui expliquai qu'il fallait que je me lève tôt demain car le défilé partait à 9 heures devant le lycée tout proche.
Et je ne lui est rien demandé de sa vie, elle m'en avait déjà donné beaucoup.




Les coups de pieds et de poings donnés dans la porte de la chambre me réveillent en sursaut. Ma kelton indiquait 8h55. Remettre en ordre mes idées. Chambre d’hôtel. Dépucelage. Infirmière. Elle aussi émergeait. Et à voir ses yeux effarés comme ceux d'un lapin prit dans des phares, et à voir son visage décomposé, j'ai vite compris que c’était le mari. Qui tapait comme un sourd. Qui gueulait comme un poissonnier:
- " Faut qu'on parle! Ouvre! J'sais que t'es là! Ouvre ou j'défonce la porte!"
Alors, elle prit mes fringues, me tira hors du lit, ouvrit la porte fenêtre et me jeta sur un petit balcon qui donnait sur la rue principale. Elle referma violemment les chambranles et tira les rideaux.
Et moi, j’étais à poil. et j'entendais venir la manifestation qui partait du lycée. A 200 mètres. " Haby au vestiaire, ta réforme elle est précaire." Et j'entendais le couple qui s’engueulait. Se rabibochait.
Et j’étais a poil sur mon petit balcon, les mains cachant mes parties génitales fatiguées, ratatinées. Et l'interminable défilé arriva devant l’hôtel ou je trônais. Avec à sa tête un Jean Jacques hilare armé d'un haut parleur. Il fit stopper les grévistes et chanta, imité par tous, " Haby au vestiaire, ta réforme elle est précaire" puis " Giscard un coup de Barre, et ça repart. Pas!"
Et j'entendais derrière moi, les tourtereaux réconciliés comme au premier jour.






Le lendemain matin, en première page de la feuille de chou local, il y avait une photo. On y voyait, les grévistes au premier plan et au second plan, l’hôtel "Au Lion d'or". Avec au premier étage, sur un petit balcon, un ado à poil, cachant avec ses mains, son sexe.
On pouvait lire en gros, barrant la page blanche:
HABY OU A POIL.


Evidemment mes parents lisaient ce journal.
Evidemment le surgé lisait ce journal.
Evidemment le mari lisait le journal.
Jeu 9 Juin - 13:52 (2016)
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 17:44 (2016)    Sujet du message: defi 112 Répondre en citant

Hahahaha énorme! J'adore ton histoire, c'est bon! Le ton, le déroulé, la chute, vraiment super top 
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Jeu 9 Juin - 17:44 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Iwik
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 09 Nov 2015
Messages: 71
Localisation: Melun

MessagePosté le: Sam 11 Juin - 02:45 (2016)    Sujet du message: defi 112 Répondre en citant

Je saurais pas trop ajouter à ce qu'a écrit Valet, en effet, c'est vraiment bien mené, d'une intelligence fine et crue. Tout est très visuel, et ça marche du tonnerre. 
_________________
"Le seul, l'unique voyage est de changer de regard."
Sam 11 Juin - 02:45 (2016)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Sam 11 Juin - 10:18 (2016)    Sujet du message: defi 112 Répondre en citant

Un vrai régal cette tranche de vie. C'est amusant, enlevé. Ça sonne vrai. J'aime cet équilibre dans la narration des anecdotes. Tu appliques un savant dosage entre les jeux de mots et les instants plus doux sans perdre le regard de l'ado. 

Et puis tu mènes à bon port ton texte jusqu'à la chute.


Elle est au diapason de ta nouvelle : aux petits oignons.


Bref c'est un Moyen Chog au Top !
Sam 11 Juin - 10:18 (2016)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Sam 11 Juin - 10:29 (2016)    Sujet du message: defi 112 Répondre en citant

Ah oui, comme les deux dames, j'aime beaucoup.
C'est drôle, le récit fait mouche, le ton est à l'avenant. Tu distilles les détails, qui donnent corps à ton texte. On lorgne la vraie vie. Bref, une réussite.
Sam 11 Juin - 10:29 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
El.
Mega Coup de Coeur
Mega Coup de Coeur

Inscrit le: 05 Oct 2014
Messages: 429

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 10:44 (2016)    Sujet du message: defi 112 Répondre en citant

Tu es fort doué pour faire vivre les personnages et pour animer l'histoire. Si ça n'est pas déjà fait, je pense sincèrement que tu dois te lancer à l'écriture d'un roman. Tu as vraiment tout pour que ça embarque sur des centaines de pages... 


Et bravo pour ta victoire! 
_________________
El.

http://aubordeldesrev.eklablog.com/
Dim 12 Juin - 10:44 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:09 (2016)    Sujet du message: defi 112

Aujourd’hui à 01:09 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°112

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield