S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
défi 115

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défi n°111 à 115 » Défi n°115
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
moyen chog
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 21 Juin 2015
Messages: 243

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 22:11 (2016)    Sujet du message: défi 115 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
C'est l'été.
Désœuvré.
Allongé.
Dans un hamac.
J'en ai ma claque.
Une mouche vient se poser sur le velours tendre de mes lèvres roses.
Cette conne,
Qui bourdonne,
M'émeut.
J'suis amoureux.


Putain, c'est quoi c'bordel. Y'a mon mange disque qu'a bouffé Higelin. Et il me l'recrache en milles morceaux. Fais chier. 45 tours collectors. Alors je l'prend et l'balance avec force dans la piscine en forme de cœur. Il flotte quelques instants, puis il plonge, heurtant le corps inerte de cette pute que j'ai égorgée cette nuit. Tout à l'heure, j'irai plonger dans l'eau rougie par son sang. Par son sacrifice. Le soleil montant commence à me réchauffé les neurones. Rien qu'a repenser à la nuit de baises passées avec la morte, j'bande. Faudra que j'me branle. Plus tard. Peut être. La voix d'Higelin me manque.


La nuit promet d'être belle,
car voici qu'au fond du ciel,
Apparaît la lune rousse
Saisi d'une sainte frousse
Tout le commun des mortels
Croit voir le diable à ses trousses.


Je sent derriere moi le mas provençal qui bouge. Faut que j'fasse gaffe. Le squat, a ça d'bon, c'est que ça coute rien. Mais tu connais pas les lieux. Leurs histoires. Alors, t'es là, et d'un seul coup la maison elle recrache les maux, les morts, les sévices. Et tu prends ça en pleine gueule. Comme un crochet. Cassius Clay. Mohamed Ali. Pas l'meilleur, mais l'plus fort. J'tremble. J'ai froid. Vue brouillée. Et cette pute qui m'parle! Oh, t'es morte, non! Quoi? J't'ai pas payé! Et jacques qui chante dans l'fond de la piscine.


Moi,
Je veux plonger mon poing
Dans ta gueule ouverte
Et te l'enfoncer jusqu'au cœur
Jusqu'aux tripes
Et te les arracher
Et les brandir à la lumière
Du soleil.


Qu'est ce qui se passe dans cette foutue baraque? Au moins, j'bande, ça c'est sure. Le barbecue se dirige vers la cuisine extérieure. Poussé par Jacques Higelin. Qu'en profite pour rouler une pelle à la vieille pute. Que j'pensais plus vieille. Il lui enlève le couteau que j'lui avais planté dans l'dos. Le mange disque est là. A coté de moi. Muet. Bakelite orange. Boutons noirs. J'entend dans la maison les portes qui s'ouvrent et se ferment à la volée. Avec violence. Avec fracas. Bientôt les casseroles de la cuisine s'y mettent aussi. Ah les salopes! J'm'arrache les oreilles. Pour ne plus rien entendre de ce concert impromptu. Jacques se marre. La pute se marre. Le barbecue se marre. Le mas provençal joue du Higelin.


J'suis mort, qui qui dit mieux
Mort le venin, coupée la rose
J'ai perdu mon âme en chemin
Qui qui la r'trouve s'la mette aux choses.


Et moi, j'me branle. Devant Jacques. Devant la pute. Devant le barbecue. Devant la maison redevenue muette. Et j'éjacule. Vite fait. Et mon jet arrose le ciel bleu. Et j'éteins le soleil. Alors les etoiles apparaissent. Comme surprises. Quoi déjà! Si tot! Elles ne sont pas prêtes pour briller. Car c'est la journée et elles pensaient avoir encore un peu de temps pour elles. Quelle connard je fais. Juste pour une branlette. Et Jacques est pas content. Car il les aime, les etoiles. Alors, j'me lève et me dirige, dans le noir, au fond du jardin. Pour pisser. J'traverse la piscine en marchant sur l'eau rougie et épaisse où flotte des viscères. Et j'sors ma bite et j'pisse. Tant et tant. Que ça déborde dans l'caniveau. Que ça déborde dans la rue. Et que l'torrent d'pisse arrive jusqu' a la mer. Contre marée. Au large. Au loin. Ca fait marrer Jacques qui console la grande ours. La pute s'est barrée, un autre client. Un autre destin. Un autre couteau dans l'dos. Et j'arrose les thuyas, les pins parasols de ma pisse chaude et odorante. Oubliez les canadairs! Oubliez les feux d'forêts dans ce joli coin d'Provence! Les etoiles, Jacques et ma bite on s'en occupe.

Alors deux grands gaillards arrivent derriere moi et me soulèvent par les bras. Mes deux copains, mes deux potes. " Hey man, qu'est ce tu fous, tu t'pisse sur les godasses. Putain, le rosé pamplemousse ça t'réussi pas. Allez viens, on passe à table. Le barbecue est prêt. En plus, on a mis ta chanson préférée.


Je suis amoureux d'une cigarette
Toute la sainte journée elle me colle au bec.
Hey Suzon si t'reste un peu d'pognon
Va donc m'chercher du tabac blond.
Mar 9 Aoû - 22:11 (2016)
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 831
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Jeu 11 Aoû - 12:24 (2016)    Sujet du message: défi 115 Répondre en citant

Et bah dis donc, il lui fait un sacré effet le rosé pamplemousse! A mon avis il y avait quelque chose dedans....!
J'ai bien aimé les couplets de chanson insérés dans le texte, ça l'alimente, l'illustre bien.
Ça fait plaisir de retrouver ton écriture
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Jeu 11 Aoû - 12:24 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:50 (2016)    Sujet du message: défi 115

Aujourd’hui à 10:50 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°115

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield