S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Défi spécial été.

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défi spécial été '16
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Iwik
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 09 Nov 2015
Messages: 71
Localisation: Melun

MessagePosté le: Sam 3 Sep - 18:03 (2016)    Sujet du message: Défi spécial été. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Finalement la vie devait bien finir par nous le rendre. Elle s'était amusée ces dernières années à nous en chatouiller les coins du cœur, et l'esprit grimaçant de le voir fuir avant même qu'il soit arrivé. 
On a bien essayé de l'apprivoiser, le caressant de nos pupilles pas tout à fait innocentes, mais à croire qu'on n'a jamais vraiment trouvé le sens du poil. 
On a même tenté de se convaincre qu'il était seulement question d'instants, de clichés un peu flous, qu'il fallait saisir et imprimer à nos rétines, car à peine présents, ils seraient déjà passés.
Peut-être qu'on imaginait qu'il y avait une histoire de mérite, ou de chance tout simplement. 
Et puis l'été est arrivé, se prélassant des départs à venir, des vacances improvisées, des illusions dramatiques, de mes larmes, de nos plaies béantes et pourtant de ce goût aussi âpre que sucré, de ce goût pour la vie, pour l'aventure, pour ce bonheur un peu lointain. 
L'été est passé, un peu plus doux pour toi, dans cette platitude abstraite du "au jour le jour", un peu moins tendre sous mes baskets, chemin arpenté, accidenté, qu'on se promettra de quitter avant le gouffre. 
L'été s'est ennuyé de nos propres lassitudes, nous a attendus au mauvais carrefour, puis rattrapé au beau milieu de nulle part, avec cette insolence exquise, et le parfum vaporeux des pourquoi pas. 
Le train en marche nous a nargué ; il était de monter à bord, de voyager cette urgence. 
L'urgence de vivre.


Y avait autant de détails que de grains de sable sur ta peau, et déjà je chavirais sous tes yeux d'un vert rieur. On avait la timidité de ceux qui se sont sentis si souvent lésés par les apparences. Mais fallait regarder dans les coins quand tu appuyais sur la pédale. 


Sur la route entre Mende et Cahors, je respirais bien plus violemment, mais je ne le savais pas encore. Les routes vallonnées suintaient cette liberté d'être, et la solitude ne m'avait jamais semblé aussi orgueilleuse. Je divaguais au rythme des kilomètres heure affichés à mon compteur, sans savoir qu'au bout de la route, je croiserai cette ambivalence. Cette promesse d'être enfin attendue quelque part.


Et tu passes ta main dans tes cheveux indolents, ton sourire s'étire dans un sens, et la courbe de tes sourcils me racontent déjà une autre histoire. 


Des détails, des attentions, des désirs, en vrac, coincés au fond de la gorge, et si le corps transpire, l'esprit vagabonde d'hésitations en certitudes. Nous jouons à saute-mouton et j'épie ta silhouette avec une longue focale, gardons nos distances, l'attirance s'en nourrit, et j'épouserai tes silences.


Il n'y a peut être rien de sérieux, mais tout à considérer. Et cet incipit se voyage comme la promesse d'être seuls à deux, avec nos cicatrices en bandoulière, et l'envie tremblante empoignée à l'unisson. 


Limoges, une aire d'autoroute, une mélodie sans fausses notes sous la langue, multiplions les virgules avant la fin du chapitre. Poussons l'ironie, et si on trébuche, peu importe. 
Paris s'est éteinte derrière nous, un point à l'horizon, et nos cœurs qui se délient, sans affront, offrons les complexes aux autres. 
Les adjectifs où il faut, j'ai envie de t'embrasser. 


Sur les plages normandes, te peindre celle que je n'ai pas vraiment pu être, cette gamine qui transpire avec son corps de femme, l'innocence et la folie, un couple délaissé trop longtemps. Et tu te glisses dans mes pas, ou peut être est-ce l'inverse. Quelle importance, à cet instant la direction de nos regards jouit d'être au singulier. Le pluriel offert à nos zygomatiques fébriles mais si sûres d'être au bon endroit.


La peau brunie, nos âmes cabossées se confient à l'océan mer. Et l'amertume nous délivre finalement, dans ce voyage à tous les temps. 


Demain, sous les draps, sur des sentiers oubliés, dans les crevasses d'un bonheur assoupi. Demain, se noyer dans les yeux de l'autre, sans planifier l'arrivée, avalant les kilomètres, on prendra des kilos d'espoir, et nos ombres envoyées au déluge.


C'est toujours l'été, à l'horizon, l'incipit se délivre. Et j'enlacerai tes doutes de mes jambes, et je tracerai une carte dans ton dos, une capitale pour la folie des premières fois.
_________________
"Le seul, l'unique voyage est de changer de regard."
Sam 3 Sep - 18:03 (2016)
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 829
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Dim 4 Sep - 18:29 (2016)    Sujet du message: Défi spécial été. Répondre en citant

Et bien, j'imagine que tu sais déjà ce que je vais te dire, alors je commence par autre chose: merci d'avoir participé! Il y a toujours énormément de poésie dans tes textes, et même si je ne comprends pas toujours tout (et oui, c'est ça que tu as senti venir), je suis contente que tu essaies toujours de nous embarquer dans ton monde. Et j'espère que tu vas continuer!
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Dim 4 Sep - 18:29 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:13 (2016)    Sujet du message: Défi spécial été.

Aujourd’hui à 10:13 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi spécial été '16

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield