S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
texte 6 - Iwik

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Nuits des Plumis » Nuit n°22 » Textes des participants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jetez l'Encre
JE
JE

Inscrit le: 17 Sep 2015
Messages: 148

MessagePosté le: Lun 14 Nov - 21:22 (2016)    Sujet du message: texte 6 - Iwik Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
VERTIGE. 






L'AUTRE
Je sais ce que tu vas dire, mais s'il te plaît retiens-toi. 


L'UNE 
Pourtant fallait bien que ça tombe sur nous... Tu crois que c'est le Karma ?  


L'AUTRE 
Arrête avec tes conneries, le Karma c'est bon pour les moines bouddhistes, les touristes et les mirages surtout.  


L'UNE
... 


L'AUTRE
Vois ça comme l'occasion de mettre de l'ordre dans ta boîte à idées noires, histoire qu'il y ait de la place pour quelques couleurs. 
T'es trop abstraite meuf. 


L'UNE
Et tu ferais quoi à ma place, toi la concrète ?  


L'AUTRE
Je me poserais les bonnes questions. Celles qui piquent, celles dont il faut gratter la surface sinon ça sert à rien. Surtout que tu le sais quand même, tes réponses elles sont pas si loin que ça, tu te donnes des prétextes à 900 kilomètres, et t'imagines des sommets trop hauts pour en faire l'ascension. Mais il te suffirait de mettre les bonnes chaussures et d'arrêter de fumer.  


L'UNE
...  


L'AUTRE
Et aussi, y en a marre de tes silences, de tes suspensions perdues dans le décor, de tes virages sans crissement de pneus, de tes sanglots ravalés et de ton orgueil démesuré. Vas-y dégobille dans l'ascenseur, on est coincées d'façon, alors vide ton sac, fous ton bordel au sol, et crache, postillonne, bégaie, insulte-moi, fais les cent pas s'tu veux, t'iras pas bien loin.  


L'UNE
T'as fait exprès pas vrai ? T'as appuyé sur un bouton pour qu'on se foute à poil entre deux étages ?  


L'AUTRE 
Tu fais chier avec ta paranoïa, et même si je l'avais fait c'est sûr que c'est pas pour te déshabiller chérie, t'es pas vraiment mon genre, trop longue, trop sinueuse, trop triste. Et le seul bouton sur lequel j'aimerais appuyer là pour toi, c'est le bouton reset. Tu te laisses bouffer par hier, et tu trébuches sans jamais arriver à attraper demain au bon moment.  


L'UNE
Toujours cette histoire de mauvais timing... 


L'AUTRE
 Tes mauvais timing, y a que toi pour les créer. Tes choix, ta responsabilité.  


L'UNE 
Ca ne dépend pas toujours que de soi. 


L'AUTRE 
Ahahahah, tu me fais rire. Tu peux pas dire non peut-être ? Ton libre arbitre tu le planques sous ton lit quand ça t'arrange hein. T'es trop maligne pour jouer à la conne avec moi. A d'autres s'il te plaît.  


Un silence. Un souffle qui s'emballe.  


L'UNE
Tu... Pardon... Je peux pas. Je sais pas. Par où commencer. Quel noeud défaire en premier.  


L'AUTRE 
Des excuses toujours... Hého, la tête haute un peu, elle est trop lourde pour tes épaules ? Bah si t'es pas prête à boxer, va faire de la danse classique s'il te plaît. 


L'UNE
C'est mon rhume des hommes, la ligne de départ, et tout ce que je donnerais pour que le pluriel déguerpisse. Et je te parle pas de mes incertitudes, de mon coeur qui tangue entre l'amer et l'acide sur le ring, sans jamais trouver le chemin des jolies choses. Ma folie des petits détails, et mon dédain pour les vues d'ensemble. Si je regardais la photographie de loin, si je laissais les imperfections aux autres, peut-être que je tiendrai debout, plutôt que recroquevillée dans cet ascenseur trop petit pour nous deux. Tu respires bien toi ?  


L'AUTRE 
Y a un peu trop de poussières dans ton sillage, je vais t'offrir un aspirateur pour Noël et un plumeau si ça te fait plaisir. T'es quand même plus jolie quand tu souris. Oh... J'ai dit quoi de mal encore ?  


L'UNE
Rien de mal, rien d'anodin non plus. Tu tires toujours avec autant de précision.  


L'AUTRE 
C'est que tu rends la cible presque inaccessible, des années d'entraînement.  


L'UNE
Merci. 


L'AUTRE
Ta gueule. Si c'était lui à ma place, tu lui dirais quoi ? 


L'UNE
Rien... Je crois bien. Quelque chose s'est brisée. Comme à chaque fois. Et son absence me rend vivante, je voudrais pas que ce soit lui. Je voudrais pas qu'il revienne, parce que les hommes ne savent revenir qu'à moitié, et mes excès ne savent pas s'y faire. Ca me détraque à l'intérieur de devoir découper nos sentiments comme si fallait en faire une salade de fruits. Mais surtout pas trop d'ananas, pas trop de mangue, pas trop de douceur, pas trop de rire, pas trop de kiwi ou d'amour. Qu'il garde ses protections, je prendrais des bleus toute seule, ailleurs, loin des impertinents qui n'en sont pas, loin des timides, loin des incontinents, je prendrais le large, et des vagues en pleine gueule, et des bourrasques pour se perdre, et je chercherai mon chemin, et je dessinerai des cartes pour les itinérants, pour bifurquer au Sud quand l'automne sera trop triste, et j'apprendrai à dire non. A dire merde.  


L'AUTRE
Merde, ça sonne bien. Et le reste, et toi ? Tu veux pas exister sans eux ? Seule ? Comme une grande ? 


L'UNE 
Exister ? C'est fort d'exister, pas sûre qu'on puisse prétendre le faire seul. Et tu vois pas que j'ai bientôt trente ans, autant d'insomnies à mon compteur que d'incertitudes, des rêves plein les poches, mais les poches trouées, et pas de fil pour réparer tout ça, des aiguilles perdues dans des bottes de foin, et des allergies trop nombreuses, et des rires trop bruyants pour le bonheur, et autant de chance que Mary Poppins. Je suis coincée dans dix mètres carré, et y a pas de place pour ranger, faudrait tout balancer aux ordures, mais j'peux pas m'y résoudre, alors je tricote des silences et j'écris du vide pour faire semblant d'y croire peut-être. Alors exister, ça me semble flou, et... 


Des bruits résonnent dans les parois de la cage métallique. 


L'AUTRE 
Sauvée par le gong... 


L'UNE 
Chut... Ca bouge non ?  


Les portes s'ouvrent. 


LE MECANICIEN DE SECOURS 
Mademoiselle, ça va ? Pas trop long l'attente ? Ah, vous êtes toute seule ? J'aurais juré avoir entendu des voix...  


L'UNE ET L'AUTRE 
Je baragouinais des mots d'amour à mon reflet, faut pas s'inquiéter. Après tout, tout va bien. 







POST-SCRIPTUM. 


L'AUTRE(dans un souffle) 
Timing parfait, t'as pas trop dégobillé, ni pas assez pour que la vase nous engloutisse. S'il ne pense pas déjà que t'es folle, si j'étais toi, je l'épouserai. 
_________________
"C'est tout... pour le moment."
Lun 14 Nov - 21:22 (2016)
Auteur Message
valet2trefle
Super coup de coeur...
Super coup de coeur...

Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 829
Localisation: Paris, Orléans, Tokyo...

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 19:56 (2016)    Sujet du message: texte 6 - Iwik Répondre en citant

Il y a de très belles phrases dans ce texte. J'aime beaucoup le côté déchiré du personnage, qu'on ne comprends qu'à la chute. Très bon!  Par contre, il me semble avoir vu quelques descriptions 
_________________
I've never been wise

https://bibliothequedesophie.wordpress.com/
Mar 15 Nov - 19:56 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Atsuna
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 55
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 20:12 (2016)    Sujet du message: texte 6 - Iwik Répondre en citant

Dommage pour les quelques phrases de description... :p Certaines phrases sont très belles, il y a pas mal d'émotion. C'est original de choisir une panne d'ascenseur pour faire sa thérapie ! ^-^
Mar 15 Nov - 20:12 (2016)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mer 16 Nov - 23:45 (2016)    Sujet du message: texte 6 - Iwik Répondre en citant

tu donnes beaucoup d'amplitude à ton écriture. Elle vient de l'intérieur, ce qui la rend si particulière. Un tour de passe-passe malin à la fin. Bien joué 
Mer 16 Nov - 23:45 (2016)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:59 (2016)    Sujet du message: texte 6 - Iwik

Aujourd’hui à 05:59 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Textes des participants

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield