S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Atomes

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°14 à 20 » Défi n°20
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 19:46 (2013)    Sujet du message: Atomes Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Atomes
  


Il est peut-être bien deux ou trois heures du matin quand David me réveille. Nous n'avons plus beaucoup de temps, il ne faut pas trop dormir, sinon, ils nous rattraperont. Alors je me lève, je m'étire. Il fait si froid que j'ai l'impression d'avoir dormi sur de la glace pilée. J'ai les mains raides, j'ai mal aux doigts. David me regarde, et nous savons bien ce qu'il nous attend. Puis il s'éloigne, va va surveiller la fenêtre. Il fait nuit noire, depuis des jours, des semaines, des mois entiers. Les lampadaires sont éteints depuis autant de temps. Parfois, on se surprend à rêver et à se demander à quoi ressemble le jour. A quoi ressemble le ciel. De quelle couleur est soleil. Des réminiscences, des fragments de souvenirs, comme un vieux puzzle éparpillé, donnent des réponses à ces questions.

On ne se raccroche qu'à une mémoire en perdition. Ce qu'on sait.

Plus grand-chose.
Ni même quand ça a commencé.

Je m'approche du brasero. C'est un vieil autocuiseur, on y a mis ce qu'on a trouvé. Et notre passé brûle quelques minutes. Je reboutonne mon manteau. J'ai dormi toute habillée. Je rejoins David, vers la fenêtre, et je regarde moi aussi. On n'y voit rien. Nos yeux sont accoutumés à l'obscurité, mais l'extérieur n'est qu'un vaste néant. Comme on ne voit rien bouger au dehors, on se décide à partir.

Nous sommes au troisième étage de ce qui a été une belle résidence près du quai Austerlitz. Je m'en souviens, parce que j'ai habité pas loin d'ici, fut un temps... avant. Quand on y voyait encore en plein jour. Avant de quitter ce bâtiment, nous visitons quelques appartements. C'est désert, ici, mais il y a peut-être quelques objets utiles. Les portes sont ouvertes, défoncées. Nous ne sommes pas les premiers à trouver refuge dans les anciennes habitations. La semaine dernière, nous avons squatté le centre commercial d'une ville voisine. Cela me fait bizarre de nommer de tels endroit des villes quand l'intégralité de la population se fait ronger par les vers. Et si on n'y prend pas garde, on risque de les rejoindre assez rapidement.

Le virus ne nous a pas atteint. Ce serait quand même idiot de se faire rafler.

David fouille une cuisine, tandis que je regarde le salon. Il est presque intact, j'en reste bouche bée. Les meubles sont encore debout, et les livres et les disques sont pour la plupart encore en place. Puis un objet tombe. J'ignore quoi, c'est dans une pièce voisine, semble-t-il. Peut-être une chambre. Je me raidis, tétanisée. Il y a-t-il des réfugiés, des survivants ? J'avale ma salive avec difficulté, j'ai l'impression que ça fait un boucan d'enfer. Je compte les secondes. David me rejoints, une boite de conserve dans une main, un couteau de cuisine dans l'autre. Je souffle doucement, et enfonce ma main droite dans la poche de mon manteau pour en sortir un Sig. Chargeur dix-huit balles, la première engagée dans le canon après avoir retiré la sécurité.

Nous avons de concert, lentement, lui par la droite, moi par la gauche. Il donne un grand coup de pied dans la porte entrouverte, j'allume ma lampe torche. Il y a un homme, confortablement assis dans un fauteuil. Il appuie sur le bouton d'une télécommande. C'est idiot, il n'y a plus d'électricité ! Mais la chaîne stéréo se met en route et nous délivre une musique plutôt festive. Il se lève. Je braque mon arme sur lui. Je remarque qu'il est vêtu très élégamment, un peu comme un président de la République. Je ne sais pas ce que je dois faire.

- Vous voilà enfin... vous avez été difficile à retrouver.

Je ne comprends pas pourquoi il nous dit ça. Réflexe, je tire quatre ou cinq balles. Forcément, cela fait du bruit à réveiller un mort, mais somme toute, les morts savent rester polis et rester en dehors des affaires des vivants. L'homme s'effondre. David va vérifier son pouls, en me fusillant du regard au passage.

La musique continue, et nous filons à travers l'appartement. Déjà, par les fenêtre, nous voyons les phares des voitures. Ils ont ramené la cavalerie, et on n'a aucune chance si on reste ici. Au pire, la musique les distraira ! Je garde mon arme en main et je cours. David monte le volume. Et c'est une valse qui nous accompagne dans les corridors, une valse un peu foutraque, un peu tzigane. Un brin polka. Quelque chose de beau et de désenchanté. Ou peut-être bien cauchemardesque et fabuleux.

On prend la sortie de secours au bout du couloir. Là ou un point sur la carte dit que nous sommes ici et qu'en cas d'incendie, il faut passer par là. Bien entendu, ils sont dix fois plus nombreux que nous. Mais nous sommes rapides, et seulement deux, nous pouvons bien nous cacher et nous faufiler sous les fenêtres et les escaliers. Et la musique joue toujours. Elle couvre nos pas, elle couvre nos souffles. Et nous revigore. Je me surprends à revivre, même un peu... rien qu'un tout petit peu. Je souris.

Je vois David bloquer les coups d'un militaire, pour lui prendre son fusil à air comprimé. Doit-on les supprimer ? David ne se pose pas la question et achève l'homme à terre. Alors on continue notre course, en rythme, un pied après l'autre, un temps après l'autre. L'accordéon nous camoufle, la batterie nous guide. On tourne au prochain couloir, silence...

Puis ça reprend, j'ai éteint ma lampe. On économise les piles. J'essaie encore de comprendre pourquoi la stéréo fonctionne. Par quel artifice ? Je pousse la prochaine porte, elle s'ouvre facilement, mais grince. Les guitares ont peut-être caché ce mouvement. Et nous reprenons notre fuite. Quand nous arrivons à l'extérieur, nous n'avons qu'une vague vision du terrain. Les lumières dans la figure, nous sommes aveuglés et ne voyons plus les routes, les buttes, les trottoirs. Alors je vide mon chargeur sur nos assaillants. A cours de munitions, nous n'avons plus d'autre choix que de nous diviser et partir lui à gauche, moi à droite, sous les feu des militaires.

La nuit ne s'arrêtera donc jamais.

Je trouve refuge in extremis derrière un arbre. C'est fini. Je suis encerclée. C'est le silence, cette fois. La musique ne nous parvient plus. Je fouille dans mes poches, il me reste quelques cigarettes. J'ai fumé ce qui m'a semblé être la dernière cartouche de l'humanité. J'allume une cigarette.

Un officier crie.

- Sors de là, les mains en l'air !

Mais je reste derrière mon arbre, dans l'obscurité. Les rais de lumières de m'atteignent pas. Peut-être qu'ils m'oublieront. Certainement pas. Je me mets à rire. Je n'aurais jamais pensé que ma mort serait là, si proche du Pont de l'Europe. Si proche de l'Allemagne, si proche de mes ancêtres. Je les entends approcher, pas à pas.

Puis je les vois. Ils sont devant moi. Mon dernier souvenir de cette cavalcade ? Une aiguille dans le cou.
Quand je me réveille, le ciel est bleu. Mais je sais très bien que c'est à ça que ressemble l'enfer. Je ris de nouveau, et je me souviens de cette musique, la dernière musique, la dernière cigarette. La valse de la Mort. Pourtant, elle est si vivante... elle m'accompagne et je chante.
_________________
Hopla!
Lun 4 Nov - 19:46 (2013)
Auteur Message
La Plume du Chakal
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 25 Sep 2013
Messages: 405
Localisation: Arkham Asylum

MessagePosté le: Mar 5 Nov - 12:45 (2013)    Sujet du message: Atomes Répondre en citant

"C'est un vieil autocuiseur, on y a mis ce qu'on a trouvé. Et notre passé brûle quelques minutes."

Comment ça bute cette phrase en particulier, mais y'en a quelques autres qui m'ont fait tiquer aussi, j'aime bien ton style, toi.

J'ai beaucoup aimé cette 'tite aventure contée là, 'pis, p'tet parce que j'suis allé voir le Transperceneige (et allez-y si ce n'est pas déjà fait, il est absolument fabuleux c'film) y'a pas deux soirs, ou parce que j'ai pas encore allumé le chauffage, qu'il fait froid et que j'ai froid, mais j'avais tout plein de neige dans la tête en t'lisant, ça fait apocalyptique, j'kiff wesh


_________________
http://laplumeduchakal.wordpress.com/

"Un blog qu'il est bien pour le lire"

https://www.facebook.com/laplumeduchakal
Mar 5 Nov - 12:45 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Mar 5 Nov - 15:08 (2013)    Sujet du message: Atomes Répondre en citant

 quelle histoire!

au debut on est Presque silencieux comme eux a faire attention de ne pas lire a haute voix. ensuite des qu'elle a entendu du bruit on a envie e leur crier mais court voyons.
j'ai pense a un film ou court metrage que j'ai vu il y a un bout de temps. ou une jeune fille fuyait ce qu'elle pensait etre des zombis et en faite c'etait elle qui etait un zombie. je ne sais pas pourquoi mais ton histoire m'a fait penser a ca.
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Mar 5 Nov - 15:08 (2013)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mer 6 Nov - 08:22 (2013)    Sujet du message: Atomes Répondre en citant

Waow.. J'adore ! Quelle histoire, quelle aventure !

T'es une vraie bonne raconteuse d'histoires, on reste suspendus à tes mots ... Et la musique, elle joue un vrai rôle à part entière dans ton texte, j'aime énormément ce choix de lui avoir donné un sens dans la trame du déroulement et pas seulement dans les enchaînements des actions et des ressentis des personnages... Enfin je ne sais pas si je suis très claire mais voilà, j'aime beaucoup l'importance que tu as donné à la musique, c'est vraiment le fil directeur de ton texte !

Bravo et merci beaucoup pour ta participation !
_________________
Rafistoleuse
Mer 6 Nov - 08:22 (2013)
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Mer 6 Nov - 09:42 (2013)    Sujet du message: Atomes Répondre en citant

Merci à vous!

Rafi, je vois ce que tu veux dire, oui. Merci!
_________________
Hopla!
Mer 6 Nov - 09:42 (2013)
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Jeu 7 Nov - 16:06 (2013)    Sujet du message: Atomes Répondre en citant

C'est super étonnant comment tu as abordé le défis.
Le truc fort, c'est que la zique ne m'a pas inspiré du tout ce genre là, mais que en te lisant, j'me dis "mais oui bordel, mais oui bien sûr, c'est complètement ça"!!! 
J'prends pas forcément le temps de commenter tous les textes, mais à chaque fois, j'ai repéré que t'as des scénar béton, avec la trame, les perso, le décor, le tout hyper ficelé...fortiche! Okay
Jeu 7 Nov - 16:06 (2013)
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Jeu 7 Nov - 16:42 (2013)    Sujet du message: Atomes Répondre en citant

merci...  Embarassed
_________________
Hopla!
Jeu 7 Nov - 16:42 (2013)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Ven 8 Nov - 03:59 (2013)    Sujet du message: Atomes Répondre en citant

Elfie Imy a écrit:
mais à chaque fois, j'ai repéré que t'as des scénar béton, avec la trame, les perso, le décor, le tout hyper ficelé...fortiche! Okay



_________________
Rafistoleuse
Ven 8 Nov - 03:59 (2013)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Ven 8 Nov - 13:08 (2013)    Sujet du message: Atomes Répondre en citant

J'ai été pris par le rythme haletant. Ça déroule.Et même si j'ai pas complètement capté ce qui arrive à tes persos, ben du coup j'étais comme eux, pris dans la valse musicale, un brin désorienté, sans savoir d'où viendrait le danger! Ouais, ça déroule.
Ven 8 Nov - 13:08 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 12:31 (2013)    Sujet du message: Étonnant Répondre en citant

C'est étonnant Wilou et super bien construit. Une vrai maîtrise du récit. C'est cinématographique.


J'adore
Sam 9 Nov - 12:31 (2013)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 16:57 (2013)    Sujet du message: Défi n° 20 Répondre en citant

Est ce le texte qui fait écho à la musique ou l'inverse ? Très réussi et en plein dans le thème, bravo
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Sam 9 Nov - 16:57 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 14:05 (2013)    Sujet du message: Atomes Répondre en citant

Pouaaah excellent ! Vraiment à fond dedans, je décrochais pas ! Bon, comme Yannick, au final, j'ai pas tout compris à ce qui leur arrivait, alors je me suis fait mon petit scénario, et j'étais plongée dans un film de zombies. C'est marrant parce que dans les détails, je trouve que mon texte a certaines similitudes avec le tien (promis, je n'ai lu aucun texte avant de poser). J'ai l'impression qu'on a abordé le défi un peu de la même manière ^^
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Lun 11 Nov - 14:05 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:26 (2016)    Sujet du message: Atomes

Aujourd’hui à 02:26 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°20

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield