S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
#1 - Cédric

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Nuits » Nuits 1 à 20 » 2 » Textes des participants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 25 Nov - 20:26 (2013)    Sujet du message: #1 - Cédric Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Cédric
 Yannick Darbellay
 
 

Edouard était beau. La grâce. C'est le terme approprié ; Édouard était gracieux. Et il le savait.
Les filles aussi.
Nous marchions ensemble, toujours. Lui devant ; moi en retrait ; Céline à ses côté, Emma dans ses pas. Emma qui reprenait Céline au vol aussi souvent qu'elle le pouvait. Et je riais, cherchant sans cesse à placer un trait d'esprit dans la conversation. Céline gardait sa main au tiède de celle d’Édouard.
Cédric, lui, s'en fichait. Il allait de son pas feutré, satellitaire, de poète silencieux. Et où qu'il se tint, c'est à lui qu’Édouard s'adressait :
« La notion, tu sais, la notion d'engagement dans l’œuvre sartrienne, et bien... »
« Oui, oui ! » acquiesçais-je
Puis il poursuivait avec chaleur :
« ...par l'action... c'est vrai, par l'implication et... J'ai faim... La faim c'est la concrétude, allons manger. »
Ça n'était pas drôle. Emma riait, je souriais bruyamment, et Céline, posait un regard trouble, dans le visage rogue d’Édouard qui se passait une main dans les cheveux. La grâce.
Cédric, s'en fichait. Il extrayait de sa parka, un paquet de tabac. Puis il se roulait une cigarette et fumait, fumait, soufflant, des petits nuages de froid et de fumée autour de lui, comme une locomotive.
Nous allâmes déjeuner et Édouard décida de ce qui nous conviendrait. Le repas nous convint. Après le repas, Cédric, un carnet à la main, gribouilla des mystères par-dessus son assiette, tandis qu’Édouard parlait fort et que je lui répondais bruyamment, heureux de tenir la discussion avec lui. Nous faisions abstraction des piaillements d'Emma. Nous n'écoutions que nous, Édouard parvenant en général à s'écouter pendant des heures. Et Céline regardait Cédric. Avec du spleen dans ses yeux cernés d'ombres.
« Qu'est-ce que tu écris ? » Interrogea bientôt Édouard.
Cédric lui adressa un sourire.
Quand Cédric souriait, des fossettes lui grimpaient au visage lui dessinant une moue de tendre voyou, de canaille candide qui vous transmettaient par contagion des sourires en retour. De la langueur, aussi.
Céline l'observait, la bouche entrouverte. Ainsi qu'Édouard qui n'avait plus rien à dire.
Et je souris. Emma se tut.
Cédric lut son texte. Ça parlait d'amour, avec des mots astronautes. Des mots colibris. Il soufflait son poème avec détachement et ses mots nous venaient en plein cœur. Il les lançait, comme on lance un bonjour. Léger. Et nous nous taisions, subjugués. Il jeta un coup d’œil à Céline.
Silence. Et puis le rire gracieux d’Édouard s'envola.
« Mon ami ! » dit-il, avant de nouer son foulard et de se lever.
Nous nous levâmes après lui.
Cédric sourit et referma son cahier.
Édouard marchait devant; Emma allait à ses côtés, hilare. Céline suivait murmurant de sa voix d'ange des paroles que seul Cédric percevait.
Cédric glissait de son pas de poète solaire derrière nous autres. Effleurant Céline de l'épaule, de la main au gré de son balancement.
Puis nous retournâmes en cours.
Le soir nous nous retrouvâmes chez Édouard. Des étudiants se trémoussaient en tous sens. Et phrasaient et phrasaient leurs idées dans le visage de leurs voisins, face contre face pour s'entendre, tellement il y avait de bruits. C'était pratique pour emballer les filles. Les mots ne sortaient pas toujours entier, tant l'alcool ajoutait des rires et des détours à leurs propos décousus. Une fille brune me demanda de lui allumer sa cigarette et je m'approchai, m'approchai et ses yeux brillaient de l'autre côté de la flamme, pendant que je m'appliquais à ma tâche. Elle m'envoyait des rayons laser, et bientôt je fus distrait par son sourire et ses dents dévoilées en dessous, toutes blanches et humides et je la regardai, et qu'est-ce que j'aurais voulu être seul avec elle, là, tout de suite, dans une chambre, dans un lit, et l'embrasser et... mais je me souvins que je tenais un briquet à la main, et qu'elle avait une cigarette entre ses lèvres. Elle tira sur sa clope, hautaine, et se remit à danser en me tournant le dos.
Édouard exultait, couvrant le brouhaha de sa voix de stentor. Ainsi qu'un torero, il se démenait. Il était à Madrid, à Pampelune, et il riait de ses dents blanches d'acteur. Il regardait la mort en face. Et l'amour. Et les filles. Et Emma le dévisageait, fiévreuse.
Je ne voyais plus Céline.
Plus tard, je partis à la recherche de Cédric. Quand je le retrouvai, il était avec Céline, en elle, dans la chambre d’Édouard. Ils murmuraient :
« Je t'aime... »
Stupéfait, je voulus rebrousser chemin. Mais derrière moi, se tenait Edouard, les traits déformés par la haine. Vagues d'amour, Cédric ondulait sur Céline. Crime de lèse-majesté.
J'étais pétrifié. Édouard ne disait rien. Il serrait les poings.
Un instant je craignis le pire.
Mais Il recula, et s'en fut en pleurant.
Le lendemain, nous marchions, Cédric devant ; moi en retrait ; Céline à ses côté, Emma dans ses pas. Emma qui reprenait Céline au vol aussi souvent qu'elle le pouvait. Et je riais, cherchant sans cesse à placer un trait d'esprit dans la conversation. Céline gardait sa main au tiède de celle de Cédric.
Cédric, lui, s'en fichait.

_________________
Rafistoleuse


Dernière édition par Rafistoleuse le Jeu 28 Nov - 05:52 (2013); édité 2 fois
Lun 25 Nov - 20:26 (2013)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Mar 26 Nov - 03:09 (2013)    Sujet du message: #1 - Cédric Répondre en citant

Pouaaahlalalalala magnifique magnifique magnifique… Déjà, l’idée du narrateur comme personnage secondaire en retrait, c’est un de mes trucs préférés, que ce soit en littérature, au ciné, où tu veux. Un truc à la sauce Sur la route. D’ailleurs, je sais pas pourquoi c’est cette référence qui m’est venue… Parce que le narrateur a un petit côté Sal et le fameux Cédric un côté Dean Moriarty ? En tout cas, j’adore, je suis amoureuse ! Un texte numéro 1 qui met la barre très très haut. Bravo bravo bravo !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Mar 26 Nov - 03:09 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 26 Nov - 03:25 (2013)    Sujet du message: #1 - Cédric Répondre en citant

Comment dire... Je suis dans le même état d'éblouissement que Mo en lisant ton texte ... J'ai trouvé ça hyper fort, tu balances pas tes mots, tu les dépose, et ça manque pas de force, bien au contraire ...
C'est sublime.

Et j'ai adoré la fin en miroir du début, superbe. Bravo !!
_________________
Rafistoleuse
Mar 26 Nov - 03:25 (2013)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Mar 26 Nov - 17:56 (2013)    Sujet du message: aérien Répondre en citant

Un style aérien, gràcieux au service d'une histoire d'amitié, d'amour et de haine fort joli. C'est léger et grave à la fois. Ca , fallait le faire !

Bravo
Mar 26 Nov - 17:56 (2013)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Mar 26 Nov - 20:12 (2013)    Sujet du message: #1 - Cédric Répondre en citant

Super approche au niveau du style. Comme dit plus haut, l'effet miroir, le narrateur en retrait, chapeau. Après, je me suis perdue un peu dans les personnages, dans certaines tournures de phrases mais dans la globalité je trouve ça très très bien vu, et bien mené!

En effet, pour un numéro 1, ça dépote !
Mar 26 Nov - 20:12 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 27 Nov - 19:22 (2013)    Sujet du message: n°1 Répondre en citant

J'aime beaucoup ces effets de répétitions quasi incantatoires. Mais le meurtre reste à distance à moins qu'il ne soit subliminal ? Par contre tu as vraiment un style. Bien joué, dommage qu'il n'y ait pas le sentiment en colonne vertébrale (à moins que je sois à côté de la plaque auquel cas, toutes mes excuses) et que la contrainte ne se repère pas plus aisément
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Mer 27 Nov - 19:22 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Jeu 28 Nov - 05:53 (2013)    Sujet du message: #1 - Cédric Répondre en citant

J'ai longuement hésité entre trois textes et le tien en faisais partie !  Encore bravo ! 
_________________
Rafistoleuse
Jeu 28 Nov - 05:53 (2013)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Jeu 28 Nov - 09:58 (2013)    Sujet du message: #1 - Cédric Répondre en citant

Merci! 
Mo merci pour la référence qui fait du bien^^


Clo, je vais te dire, j'ai hésité à m'auto critiquer, pour le fun, et ton com c'est à peu près exactement les critiques que je comptais m'adresser. Je traîne pour me mettre en route, et arrivé au bout, je m'en veux, parce que je voudrais le retravailler et le retravailler encore, mais c'est le jeu...
zèbre, c'est d'un crime qu'il s'agit, le crime de lèse majesté Mr. Green  Et j'ai essayé de tourner le texte autour du sentiment amoureux


Dernière édition par Yannick Darbellay le Jeu 28 Nov - 10:18 (2013); édité 1 fois
Jeu 28 Nov - 09:58 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Jeu 28 Nov - 10:16 (2013)    Sujet du message: #1 - Cédric Répondre en citant

Ah j'adore aussi !! C'est superbement écrit, et ce narrateur en dehors de l'histoire, je rejoins les autres, c'est une excellente idée. Il en sort un recul surprenant pour un texte écrit à la 1ère personne. Magnifique texte donc !

Sinon pour ton choix du sentiment, j'ai été perplexe un moment, puis j'ai décidé d'interpreter ça comme "LE choix des sentiments", cette oscillation entre amitié et amour, dont la limite est parfois étroite et confuse...  Une approche que je trouve super intéressante et que tu tournes et retournes avec subtilité et brio ! Très fort, bravo !!

PS : tu es mon CDC
Jeu 28 Nov - 10:16 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Jeu 28 Nov - 10:19 (2013)    Sujet du message: #1 - Cédric Répondre en citant

Jeu 28 Nov - 10:19 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Sam 30 Nov - 18:51 (2013)    Sujet du message: #1 - Cédric Répondre en citant

L'idée est bonne, le point de vue du narrateur aussi, mais par contre personnellement il a fallut que je relise le texte deux fois, car je me suis perdue dans les prénoms... Certaines sur ce fofo te diront ouais enfin venant de Line se perdre avec les prénoms c'est monnaie courante et elles auront pas tout à fait tord. Mais apriori d'autre on ressenti la même chose du coup ça me rassure un peu ^^

ceci dit c'est tout de même un beau texte...
Sam 30 Nov - 18:51 (2013)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Dim 1 Déc - 12:58 (2013)    Sujet du message: #1 - Cédric Répondre en citant

Cédric. 
J'ai aimé qu'il commette un crime psychologique. Enfin ce que je vais dire, c'est totalement subjectif. C'est ce que j'ai ressenti.
Il a renversé la tendance en tuant la confiance qu'Edouard pouvait avoir en lui-même. Il ne sera peut-être plus jamais aussi sûr de lui. Il n'aura peut-être plus jamais cette confiance en la femme, en lui aussi et en l'amitié entre potes. Mais était-il lui même un vrai ami pour Cedric. Je ne sais pas trop. 


En tout cas, c'est comme ça que j'ai vu le crime dans ce texte.
J'apprécie toujours autant de te lire. C'est fluide. C'est rythmé. C'est agréable. 
C'était insidieux, à l'image de ton crime... 
_________________
ATea.
Dim 1 Déc - 12:58 (2013)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:23 (2016)    Sujet du message: #1 - Cédric

Aujourd’hui à 02:23 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Textes des participants

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield