S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Prison de silicium

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Evènements Terminés » La liste de Cadeaux » Cadeaux d'Hiver » Cadeaux de Wilou
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Dim 15 Déc - 13:17 (2013)    Sujet du message: Prison de silicium Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Je hais cette pourriture de ville cybernétique. Je n’ai qu’une envie : tout faire péter à grands coups de canons ioniques ou à l’ancienne, à l’explosif. Voir les tours de verre se tordre dans les flammes, les geysers de verre fondu et de fibre optique calciné. Voir tous ces putains de robots exploser, en vomissant leurs tripes mécaniques. Pourquoi j’ai participé à cette saleté de projet ADAM. Automatical Defence All-duty Mechanics, le soldat parfait, le policier parfait, le pompier de l’extrême. Capable d’affronter tous les coups durs, toutes les situations même les plus dangereuses.


Rapport d’activité cérébrale : niveau critique. Risque de surcharge neuronale. Le sujet Bryan Angelhart connait un pic violent de production d’adrénaline et de sérotonine.
Cause : stress ou réaction émotionnelle violente.
Solution recommandée : neutraliser le sujet par une procédure d’apaisement chimique.


Bon sang, j’ai revu comme un flash. Le passé récent. Avec un passage à vide où j’ai perdu le fil de mes pensées. Là, je me sens mieux. J’arrive à mieux appréhender les tenants et les aboutissants de chaque décision prise par le passé. Mes collaborateurs et moi-même avons tellement travaillé d’arrache-pied sur le projet ADAM et tous les projets corollaires. Du coup, le stress ressort facilement en revoyant tous les sacrifices consentis pendant cette période : ma femme qui m’a quitté, pour cause d’absence prolongée, mon état de santé qui s’est progressivement dégradé. Mais je ne pouvais pas lâcher le projet.


Apaisement chimique obtenu mais surveillance du flux neuronal constant. Forte activité cérébrale dans les lobes pariétaux, frontaux et occipitaux. Le sujet Bryan Angelhart mobilise de nombreux souvenirs.
Conduite à tenir : surveiller les réactions hormonales liées à cette réminiscence.


Putain, merde, Sarah s’est barrée à cause de ce projet. Et moi en carafe qui me fait soutenir à coup de neuroleptiques parce qu’il fallait que le projet aboutisse. Mais quel abruti je fais ! On m’a flatté, dorloté, chouchouté et dopé pour leur robot parfait à la con ! Et le pire, c’est que j’y ai crû ! Je pensais vraiment que la solution à mon malaise viendrait en me plongeant dans le boulot. Même si j’aurais dû comprendre que travailler sous 150 mètres de béton, de ferrailles et de poutrelles métalliques, c’est pas ça la liberté d’esprit et le calme !
En plus, j’ai rencontré cette physicienne Karen ! Ca m’a reboosté. Elle était tout ce que je voulais qu’elle soit : brune, belle, souple d’esprit, scientifique et technicienne, aimante et aimant son boulot. Tout comme moi.



Rapport d’activité cérébrale : nouveau pic hormonal. L’apaisement chimique ne suffit plus. Il convient de débloquer la « Procédure Alpha » de toute urgence.
A noter : le sujet Bryan Angelhart présente une surcharge émotionnelle tellement forte que de nouveaux pics mettront à mal ses facultés mentales autant que son équilibre psychique. La « Procédure Alpha » doit aboutir sans quoi le sujet basculera dans des troubles schizoïdes sévères.


Karen et moi, c’est devenu sérieux rapidement : on avait les mêmes centres d’intérêt, les mêmes préoccupations. C’était tellement merveilleux qu’au bout d’un moment, une petite voix m’a murmuré que c’était trop beau pour être vrai. J’ai commencé à perdre par moments le fil de mes pensées. Heureusement que le neurologue Michaël van Buren est un pro en traitement neurologique de pointe. Il a su isoler les zones de mon cerveau où le trouble émotionnel persistait à cause du divorce et me proposer la solution. C’est radical mais nécessaire ! Pour le projet, pour Karen et moi. Quand il m’a conduit en salle d’opération, je n’en menais pas large ! Toujours cette voix qui hurlait dans ma tête. Mais Karen m’a tenu la main tout le temps de l’opération. Et depuis, non seulement je suis heureux avec elle mais en plus, notre travail nous rapproche chaque jour un peu plus. Les journées sont très productives et les nuits tellement douces et tendres. C’est le paradis ! Enfin !


Rapport du docteur van Buren : l’opération a été un franc succès. Le docteur Angelhart souffrait depuis la rupture avec sa femme Sarah d’un profond passage dépressif que nos commanditaires militaires ne pouvaient tolérer. En effet, ses états émotionnels changeants altéraient ses facultés cognitives et ses expériences. Malgré le protocole de soulagement chimique et l’arrivée de Mlle Karen o’Reilly dans sa vie, les épisodes dépressifs s’accentuaient en corrélation avec le début d’une paranoïa aiguë. Seule la transplantation pouvait amener une amélioration de l’état de notre patient.



Le docteur van Buren observa le syntorg. Parfaitement opérationnel : toutes les fonctions vitales optimales, les facultés cérébrales intactes, les facultés émotionnelles à l’équilibre. De plus, de nouvelles implantations au programme principal pouvaient faire espérer de nouvelles fonctions sexuelles sous peu. D’ici là, les paramètres de l’activité de l’hypothalamus sont limités jusqu’à l’installation de ces fonctions pour assurer au syntorg le moins de frustration possible.
« Bryan, vous vous sentez bien ?
- Oui, parfaitement bien, merci, l’opération a été un succès. Je me sens mieux que jamais : Karen m’attend et je serai enfin heureux dans mon travail et ma vie sentimentale.
- Parfait, mon ami. Vous m’en voyez ravi, sourit le neurologue. Maintenant, pouvez-vous vous allonger : je dois vérifier quelques points de suture.
- Bien sur, docteur, répondit Bryan en s’exécutant, le sourire aux lèvres. »
Le neurologue regarda les connections neurosynaptiques et cybernétiques : parfaites. Le cerveau de Bryan Angelhart avait été greffé avec succès au corps du synthorg. Pour le bien de tous.
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Dim 15 Déc - 13:17 (2013)
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Dim 15 Déc - 13:34 (2013)    Sujet du message: Prison de silicium Répondre en citant

Wah! Welcome dans un monde parfait! Assez glaçant!

J'adore l'avancée de l'opération par le biais des pensées. On voit bien la transformation, la suppression de la dépression.

Bref, merci!
_________________
Hopla!
Dim 15 Déc - 13:34 (2013)
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Dim 15 Déc - 13:37 (2013)    Sujet du message: Prison de silicium Répondre en citant

Avec plaisir (comme on dit dans la région du sud-ouest !)
See ye, lassie !
Matt
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Dim 15 Déc - 13:37 (2013)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Lun 16 Déc - 02:33 (2013)    Sujet du message: Prison de silicium Répondre en citant

Ah j'aime bien. Y a beaucoup d'infos à digérer en peu de temps, et la technologie effrayante et compliquée prend beaucoup de place dans ton texte, si bien qu'elle bouffe un peu l'émotion, quoi, mais au final est-ce que c'est pas ça le vrai message?


(Surtout venant du mec qui a galéré pour s'inscrire sur twitter ^^)
Lun 16 Déc - 02:33 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Sam 21 Déc - 12:05 (2013)    Sujet du message: Prison de silicium Répondre en citant

Merci, Yannick ! En effet, j'ai tenu à gommer de plus en plus l'émotion... tout comme l'opération le fait pour ce pauvre Bryan lobotomisé version XXIème siècle.

(En effet, j’adore la SF mais je n'aime pas les machines ! Tu comprends le paradoxe ? Car moi, je n'y arrive toujours pas ! Enfin, je ne serai pas le premier amateur/auteur de SF à détester la technique, cf. Clifford Simak et Robert Heinlein !)
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."


Dernière édition par Matt Anasazi le Ven 14 Fév - 17:44 (2014); édité 1 fois
Sam 21 Déc - 12:05 (2013)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Dim 22 Déc - 09:56 (2013)    Sujet du message: Prison de silicium Répondre en citant

Ton style est clair. Il est sans fioritures, il est efficace.
Et le sujet est évidemment terrible.



J'ai apprécié cette lente destruction de l'émotion.
J'ai accroché à la dénaturation de l'homme et ses sentiments.
J'ai pensé à Eternal Sunshine of the Spotless Mind.




Ce cadeau là, il est drôlement chouette.  
_________________
ATea.
Dim 22 Déc - 09:56 (2013)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:02 (2016)    Sujet du message: Prison de silicium

Aujourd’hui à 00:02 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Cadeaux de Wilou

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield