S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Des fois je pense à toi

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Evènements Terminés » La liste de Cadeaux » Cadeaux d'Hiver » Cadeaux d'Elfie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Lun 16 Déc - 00:55 (2013)    Sujet du message: Des fois je pense à toi Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Le soir je pense à toi, des fois.
Ça me rend triste de penser à toi. Alors j'ouvre la fenêtre et la solitude coule dans ma chambre, jusqu'à mon lit, ce lit où je t'avais couchée au premier soir de notre amour. Il fait froid. Je me penche en avant pour souffler vers la rue des petits nuages de vapeur, qui périssent instantanément, saisis par la nuit. Je souffle. Je fais le vide. Je souffle, je fais le vide.
Ça ne marche pas. Le soir, je pense à toi.
Des fois, j'aimerais cesser de ruminer ton souvenir.
Je suis triste le soir, et tu dois l'être aussi. Peut-être.
Quand je vais bien, quand je parviens à sourire, je me dis « Yannick ça roule, ça roule pour toi ». Je me dis que je me relève.
Mais vient l'heure d'affronter le sommeil. Alors tu reparais dans ma tête, et ça va plus si bien que ça. La nuit m'accapare, et mes insomnies m'entraînent de plus en plus loin, vers l'aurore.
Des fois, je voudrais que tu ailles pire que moi, de travers. Que tu vrilles vers un sale hiver. Que ton spleen batte des records sur l'échelle du chagrin. Pire que le mien. Et à la fin je gagnerais. Mais j'en sais rien. Peut-être que tu... peut-être qu'un autre, j'en sais rien. Peut-être qu'on a les deux perdu.
Je ferme la fenêtre. Je lis, j'écris. J'ai froid maintenant. Les vagues de fatigue s'en vont puis reviennent en vain.
T'es entrée dans ma vie; je disais « je sais pas ». Mais t'as tout bousculé. T'as voulu que je te fasse de la place, là, contre moi ; dans mon lit, dans mes bras. Tu disais « c'est comme dans un rêve. »
Je te répondais : « je sais pas ». Pourtant j'aimais bien ça. Ton odeur, ta voix. Ma main sur ta joue. Ton regard tellement clair. Tes yeux, et quoi, avec tellement de beauté dedans, en profondeur, tu sais. Les yeux troubles. Bleus, verts. Tu me faisais peur, un peu.
T'as pris tellement de place, celle que je te faisais, et plus encore. T'as tout pris, là, tu sais ? Je suis pas si solide que ça, moi. Je t'avais prévenue. Faut pas me faire du mal. « Est-ce que t'es sûre de toi? Je suis pas si solide que ça... » Puis je rajoutais : « ...moi, je sais pas. »
Mais tu voulais que je te suive, que je te fasse confiance, et t'attendais de mes regards qu'ils soient comme des mots d'amour à ton égard. Alors tu rougissais. Tu voulais qu'on se touche, qu'on se serre. « Est-ce que t'en es sûre ? »
T'as rien compris. Tu pouvais pas faire gaffe ? Tu savais tout à l'avance, déjà, et t'as rien arrêté.


J'ai pris un sac, un grand, un large, et j'ai enfoncé tous nos souvenirs dans sa gueule. « T'es mignon, viril, je suis folle de toi ». J'ai tout pris, les mots écrits, les « bisous », les cadeaux. J'ai tout pris, j'ai tout effacé, glissé dans la bouche avide du sac blanc.
Mais la tête ça se vide pas comme une boîte à souvenirs. La colère elle s'en va pas si facilement que ça.
La colère. 
J'en fais quoi maintenant de toute ma rancœur. Dis-moi.
Je songe à toi, le soir, parfois. Est-ce que tu penses à moi ? Est-ce que tu chiales ? Est-ce que tu te sens moche ? Tu pourrais. T'es pas belle. T'es dégueulasse.
Je fais quoi, le soir, quand la foutue nuit noire coule dans ma chambre, quand les voisins font grincer le lit et que je suis seul, à mon bureau, avec ma musique qui chiale sur les murs, partout, quand le train de fret de minuit traverse ma musique, comme un orage, taboum taboum taboum, sur ses parallèles rouillées, tellement cafardeux, et qu'il n'en finit pas de courir vers je ne sais quels horizons perdus.
Et que je pense à ton cul.
J'aimais tes yeux, ta nuque, ton cou, où je déposais des baisers mitraillette, les bisous en rafale, jusqu'aux oreilles, et ça te chatouillais. J'aimais ton cul. Je sais pas le dire autrement.
Tu me disais viens et je venais, et je te disais viens, et tu me mordais. J'étais en plein dans toi, et tu me disais reste, et je restais. J'aimais ça, j'étais bien, au tiède de ton nid, et t'aimais ça pour de bon. Tu t'accrochais, tu voulais qu'on se mélange jusqu’au bout, nos deux peaux fondues l'une dans l'autre et les caresses, les griffures, les soupirs, « Yannick », « Yannick », nos fluides, la sueur, nos mots susurrés au creux de l'oreille, nous deux tout mélangés, tout ruisselant d'amour. « Serre-moi plus fort. » Je voulais pas t'écraser, moi, mais tu demandais que je serre encore plus fort, que je t'étouffe que je reste à jamais dans toi, sur toi, de tout mon poids et tu jouissais dans ma sueur, dans mes soupirs et ma force. « Surtout, sors pas ! »
Mais fallait bien que je sorte.
Tu voulais qu'on soit qu'un, nous deux. Pour toujours, pour l'éternité, là, hors de la réalité, en-dehors de toi. Dedans toi folle de moi, contre moi.
Tu l'as tant répété que j'ai fini par t'entendre. Les mirages, c'est mon domaine. Alors quoi ?


Je sais pas quoi dire. Je sais plus.
T'es pas belle, Je te déteste. J'essaie de t'oublier, maintenant.


Et puis des fois je pense à toi. C'est le soir que ça vient. Avec le crépuscule. Quand je suis seul, chez moi. Il faut du temps pour se remettre d'aplomb. Est-ce que t'as terminée de souffrir, toi ? Est-ce que t'as souffert  ? Rien qu'un peu ? J'aimerais bien. J'aimerais bien que tes soirs soient peuplés de mon souvenir. De mes yeux que t'aimais. De mon cul.
Et quand tu m'appelleras pour me dire que tu penses à moi, des fois, quand tu voudras entendre ma voix, je dirai non.




Dernière édition par Yannick Darbellay le Lun 16 Déc - 11:45 (2013); édité 1 fois
Lun 16 Déc - 00:55 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Lun 16 Déc - 11:24 (2013)    Sujet du message: Des fois je pense à toi Répondre en citant

L'oiso, je vais différer mon com...là j'peux pas, faut que je récupère mon coeur qui s'est barré de sa cage en te lisant...et que je range mes larmes dans l'ordre alphabétique histoire de restructurer ma tronche...après faut que je lisse les poils de mes avants bras qui se sont dressés sans demander la permission en cours de lecture...et pour finir faut que j'me souvienne comment c'est de respirer calmement après un trucz pareillement écrit et la zike putain...si il me reste de la force, je monte au pôle nord remercier le père-noël d'avoir inventé la magie de Décembre, et je redescends dans les îles remercier Raf de son idée de génie des cadeaux de mots et je termine par toi qu'est à ta fenêtre du crépuscule à t'en sortir royalement avec tes mots forts et beaux qui s'enchaînent comme un poème de bouteille à la mer...bref...pour toutes ces raisons là, je vais différer...tu m'en voudras pas hein??? 
Lun 16 Déc - 11:24 (2013)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 16 Déc - 12:11 (2013)    Sujet du message: Des fois je pense à toi Répondre en citant

J'avais lu ce matin, et j'étais tellement scotchée que je me suis dit qu'il me fallait bien un peu de temps pour commenter à la hauteur de tes mots. Et j'ai pas trouvé.

Heureusement Elfie, elle sait dire ... 




MERCI. 
_________________
Rafistoleuse
Lun 16 Déc - 12:11 (2013)
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Lun 16 Déc - 15:53 (2013)    Sujet du message: Des fois je pense à toi Répondre en citant

Ce texte est juste ébouriffant. Il te colle une claque magistrale (dans le bon sens, hein xd)... bref, j'applaudis... des deux mains.
_________________
Hopla!
Lun 16 Déc - 15:53 (2013)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Lun 16 Déc - 17:16 (2013)    Sujet du message: Des fois je pense à toi Répondre en citant

merci
Lun 16 Déc - 17:16 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 17 Déc - 08:57 (2013)    Sujet du message: Des fois je pense à toi Répondre en citant

Yannick, ton texte est un joyau.


Il est sublime. C'est le deuxième de toi que je lis d'affilée... et BORDEL ! 


Qu'est ce qu'il est beau.
Qu'est ce qu'il est puissant.
Qu'est ce qu'il est profond.


Il m'a prise par surprise. Et il est encore en moi. Et autant que cette femme, j'ai envie qu'il reste. Je sens qu'il s'ancre en moi, il fait naître des papillons dans le ventre, il fait danser la java à mes pensées. Il est Sublime. 


Yannick, ton texte est un joyau.
_________________
ATea.
Mar 17 Déc - 08:57 (2013)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Mer 18 Déc - 00:01 (2013)    Sujet du message: Des fois je pense à toi Répondre en citant

Merci Atea
Mer 18 Déc - 00:01 (2013)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:07 (2016)    Sujet du message: Des fois je pense à toi

Aujourd’hui à 01:07 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Cadeaux d'Elfie

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield