S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Moment d'oubli

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Evènements Terminés » La liste de Cadeaux » Cadeaux d'Hiver » Cadeaux d'Alinoë
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Mer 18 Déc - 23:08 (2013)    Sujet du message: Moment d'oubli Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Un petit cadeau pour Ali!


Il balaya l’espace de la plage : le sable fin à perte de vue, aveuglant de lumière. Le genre « image de carte postale ». Avec l’infinie longueur de Palm Beach ou Copacabana mais en version sauvage, avec juste quelques âmes qui passent dans le lointain. Le rêve absolu !
Il s’allongea sur sa serviette aux tons rouge et vert. Son regard se perdit sur ses abdominaux bien dessinés. De parfaites plaquettes de chocolat qu’il découvrait avec plaisir. Les vacances lui faisaient du bien au corps autant qu’au moral. Après ses longs mois bloqués par le boulot, il pouvait enfin souffler un peu.
Dans sa branche, il était une pointure et du coup, son agenda avait explosé ses derniers temps. Les ennuis avaient commencés en août quand les premiers recensements et enquêtes d’opinions étaient arrivés aux petites oreilles de ses espions. L’espionnage industriel, il s’y était résolu. Son segment de marché est très concurrentiel et il ne fallait pas baisser la garde : les espagnols étaient encore présents et la vieille dame italienne n’avait pas abdiqué ! Entre aout et octobre, c’était la guerre des enquêtes, des repérages en tous genres, des cahiers des charges pour l’élaboration des produits. Il ne fallait se laisser déborder. Toute la chaine de production avait été mobilisée pour parvenir à tenir les délais. Pas une mince affaire car son créneau serait limité dans le temps. Déjà que son rival alsacien assurait la livraison des premiers produits, essentiellement de l’alimentaire… Il n’avait pas la maintenance pour livrer plus, pas assez de moyen de transport et de main-d’œuvre.
Lui, il s’était fait son trou. Sa célébrité remontait au siècle dernier et s’il n’assurait pas le service après-vente, au moins il vendait du rêve, de la qualité et son côté bon enfant lui permettait de rester le numéro un, malgré la crise.
Puis novembre le gros rush. Le carnet de commande plein, le téléphone qui sonne toutes les 5 minutes, les unités de prod’ qui tournent à pleine cadence. Et pas moyen d’espérer souffler, ni de délocaliser en Asie : les ouvriers asiatiques avaient le savoir-faire mais pas le feu sacré qui animaient ses troupes sept jours sur sept.
Mais ici, loin de tout, loin du vacarme incessant des machines, il prenait enfin un peu de repos.
Il vit sortir de l’eau une naïade superbe. Grande, élancée, les cheveux noirs tombant en cascade figée par l’eau de mer sur sa peau cuivrée, elle avançait dans les rouleaux qui s’écrasaient mollement sur la plage. Il admira bouche bée son corps sculptural, ses rondeurs généreuses rendues splendidement indécentes par la transparence du maillot trempé. Il ne put retenir un frisson en voyant les pointes dépassant de son haut de bikini bleu océan. En quelques enjambées, elle fut à ses côtés, s’agenouilla.
« Bonjour, souffla-t-elle d’une voix flûtée.
- Bonjour, peina-t-il à répondre, les sons anesthésiés par le désir. »
Elle s’allongea, exhibant son corps de rêve. Il ferma les yeux et prit son courage à deux mains. Il n’avait rien à perdre : ils étaient seuls et sa femme à des milliers de kilomètres.
« Vous êtes superbe…
- Merci. » La voix de la jeune femme se fit croassante. Comme un grincement de poulies rouillées. Que s’était-il passé pendant les quelques secondes d’absence où ses yeux s’étaient fermés ? Il la regarda. Il lui sembla qu’elle n’était plus aussi grande. Allongée et proche de lui, elle perdait de sa superbe, comme si elle avait rapetissé en quelques secondes.
Lui aussi se sentait changé : ses mouvements devenaient patauds. Il se redressa avec effort sur son coude droit… et vit avec horreur que ses plaquettes de chocolat disparaissaient, enveloppées par une masse de graisse qui envahissait son ventre, s’insinuant sous sa peau bronzée et la rendant de plus en plus pâle. Il leva un regard horrifié sur la jeune femme. Elle ouvrit un œil vert et sourit, son nez crochu surplombant sa bouche à la langue verte.
« Réveillez-vous, Père Noël. Il est temps de partir. Sinon vous ratez la livraison. Les Rois Mages et la Befana en Italie seront trop contents. Et je ne parle même pas de saint Nicolas ! »
En ce soir du 24 décembre, le Père Noël se rhabilla tristement et sortit la mine fatiguée.
« Et la prochaine fois, renchérit le lutin, ne vous endormez pas dans la salle de réalité virtuelle. C’est mon outil de travail. »
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Mer 18 Déc - 23:08 (2013)
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 787
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 19 Déc - 13:20 (2013)    Sujet du message: Moment d'oubli Répondre en citant

 How How How! 


Merci Matt pour ce super cadeau!! :-p 


J'ai particulièrement adoré ta chute! (superbement amenée, surprenante et tout!)


Vala...bon j'espère que tu me pardonneras mon manque de "locacité" (lol)... Bug de cerveau, dure de formuler des commentaires plus constructifs... Donc, encore Merci! XD
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Jeu 19 Déc - 13:20 (2013)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Dim 22 Déc - 10:01 (2013)    Sujet du message: Moment d'oubli Répondre en citant

Je peux me permettre une généralité (à laquelle je n'adhère pas, mais qui pour le coup est drôlement adaptée) 
Bravo les Hommes! 


Un résumé en un texte. La magie de Noël réside en 1 femme à moitié nue. 1 jeu vidéo. (Ou presque)
Allez, c'était facile.




J'ai aimé ce petit texte frais, original et la chute, juste superbe. 
Un régal de te lire, encore une fois.
_________________
ATea.
Dim 22 Déc - 10:01 (2013)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:59 (2016)    Sujet du message: Moment d'oubli

Aujourd’hui à 03:59 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Cadeaux d'Alinoë

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield