S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
#7 2164 - Hector Vugo

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Nuits » Nuits 1 à 20 » 3 » Textes des Participants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 20:33 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
2164





Paris, 14 janvier 2164.



J’ai mis du temps à me débarrasser de toi. Enfin seul. Quand je vois ton corps allongé dans notre lit, j’ai du mal à y croire. J’aurais envie de crier de joie mais les circonstances m’en empêchent.

Cela ne se fait pas. Encore aujourd’hui mourir est un événement en soi, d’autant que nous pouvons retarder l’échéance. Au point de nous dire : l’éternité nous tend les bras.

Tenez-moi, par exemple, je vais fêter mon 196 éme anniversaire en juillet prochain. J’en parais 50.

C’est une question de moyens financiers ni plus ni moins. Je fais tous les 30 ans, une révision avec changement de pièces si besoin.

Vive la génétique ! Vive la duplication des organes. ! Je ne parlerais pas du coût des opérations, du prix journalier de l’hospitalisation.

Seuls quelques-uns y ont accès. Les plus riches.

J’en fais encore partie, grâce à toi mon amour.

Oui toi, dont l’inertie m’emplit de bonheur et me rappelle que ton assurance vie m’accorde peut être un siècle de plus.

Ta mort alimente mon compte en banque et m’assure une prolongation d’existence.

Ils me pensent tous inconsolable. Je le suis dans la simulation.

Je n’ai jamais été aussi convainquant qu’en simulant.

Ils, nos amis, ceux qui font la queue derrière cette porte, par charité, par curiosité aussi, car on ne sait plus ce que c’est qu’un mort.

Les ouvrages anciens nous parlent pour les plus médicaux d’un corps froid, pour les plus poétique : d’une âme en suspens.

La réalité est tout autre. C’est le silence qui prévaut.

Et te concernant le silence est une divine surprise.

Qu’est ce qu’il ne fallait pas faire pour que tu la boucles. Ne serait-ce qu’une minute

Souvent tu étais de ces bavardes, forte d’une répartie aussi cinglante qu’efficace, presque pourvue d’une intelligence au-dessus de la moyenne. Tu connaissais tout sur tout et l’affirmais avec un aplomb que peu de personnes osaient contredire.

Enfin sur le moment. Car à tête reposée, quand ces personnes-là revenaient chez elles et repensaient à tes dires. Beaucoup virent tes inexactitudes, ton incompétence parfois.

Au point d’avoir ce commentaire trivial : cette Josiane quelle conne !!

Combien de nos amis derrière cette porte utilisent encore ce sobriquet résumant ta personnalité.

Je me hasarderais pas à un sondage parmi eux, bien que devinant son résultat à deux chiffres.

Oui tu étais bien une conne. Le féminin de con.

Mais pour arriver à ce constat implacable, il était impératif de passer du temps avec toi.

On ne connait pas les gens, on les survole. Un coup de portable sur l’avant-bras de votre conjoint ou de votre voisin et vous avez ses CV sous les yeux : le professionnel, le médical, le financier, le sentimental. C’est l’ère de la transparence à plein tube.

On a beau être à poil, on ne sait rien de nous, rien de ce qui est l’intimité. Pour ce faire, il faudrait coller aux basques de son partenaire 24 heures sur 24.

Impensable à notre époque. Et si l’idée vous venait à l’esprit. Sachez que nos clones brouillent les pistes. Inutile de s’en priver.

On vous croit à Madrid, à Amsterdam. Raté, l’original est à Tokyo.

D’ailleurs qui m’assurent que derrière cette porte, ce sont nos véritables amis qui te pleurent. Rien, à part les soumettre à un examen dentaire….

Sois gentil ouvre ta gueule que je vérifie qui tu es.

Peine perdue

Ce n’est pas le moment.

La porte va s’ouvrir. Et il faudra encore mentir un peu.

Leur donner la version officielle, celle du couple solide, fier d’un amour au-delà du temps, en filiation avec les amants les plus beaux de l’histoire. Ceux dont on ne parle pas. Ces anonymes pour qui vieillir ensemble est un accomplissement.

Tout bien considéré, nous ne vieillissons plus, nous faisons de sur place.

Et c’est en cela que réside notre orgueil et notre bonheur. Le mien tout du moins.

Le tien je m’en balance puisque tu es morte.



J’embrasse ton front. Il est froid. Il me rappelle à mon avenir funeste. Bien qu’il soit lointain.

Merci mon amour d’avoir avalé la semaine dernière la fève, celle j’ai trafiquée de poudres comme les terroristes de l’ancien temps. Ta part de galette a explosé dans ton ventre. Les autorités ont mis en taule le boulanger. J'ai le bras long.

Par charité chrétienne on t’a reconstruite. Le thanatopracteur est un chirurgien de génie.

Quand la porte s’ouvrira, nos amis te reconnaîtront et garderont de toi le souvenir d’une femme digne dans la mort.

Digne il faut que je le sois encore un peu.

La porte s’est ouverte, j’ai pleuré dans de nombreux bras. J’ai joué l’homme meurtri à la perfection.

J’ai suivi le cortège jusqu’à la mairie. Ils ont organisé un cocktail en ton honneur. Ils ont même invité tes clones. Délicieuse attention. Sache qu’ils sont aussi péremptoires et imbéciles que toi. Comme quoi ils te sont fidèles.

On les brulera avec ton corps dans trois jours.

J’ignore encore ou je jetterai vos cendres. Peut-être dans le désert ou dans l’adriatique.

Tu aimais tant la Tunisie et Venise.



Et après, tu feras quoi ? m’a demandé un ami. La question en angoisserait plus d’un. Pas moi.

Je continuerai à vivre, à aimer, à me marier et à tuer une femme quand viendra le moment où j’en serai lassé.

J’ai traversé autant d’histoires d’amours que ma grand-mère de printemps. Elle est partie à 88 ans.

Je vais commencer ma 89éme romance, la plus plaisante.

Les bouddhistes disent : ne vous attachez pas vraiment aux êtres sous peine de souffrir quand ils partiront.



Je n’ai jamais souffert, au détriment, je le concède, de la souffrance de mes victimes.

Après tout qui dira de moi que je suis un salaud. Excepté vous peut être, chers lectrices et lecteurs.


 
 
  


__________

Un jour je m'en irai sans avoir tout dit - Jean D'Ormesson
_________________
Rafistoleuse


Dernière édition par Rafistoleuse le Mar 28 Jan - 08:12 (2014); édité 3 fois
Sam 25 Jan - 20:33 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 02:50 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

Salaud! ^^
Nan en vrai je l'aime bien ce garçon


Plus sérieusement le ton est grinçant et l'univers glaçant. Le texte est porté par une écriture précise et riche. Merci pour la lecture!
Dim 26 Jan - 02:50 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Dim 26 Jan - 12:57 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

salaud de vampire robot même!!! comment dire que j'l'ai adoré çui là?? cynique à souhait, écriture nickel, et réflexion profonde sur l'authenticité de l'amour...j'ai envie d'écrire que çui-là et ben j'l'ai adoré! 
Dim 26 Jan - 12:57 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 13:26 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

Raah mais il est juste excellent ton texte, cynique à souhait, j'aime cet humour, je l'aime bien ce salaud

C'est trop bon, bravo !
_________________
Rafistoleuse
Dim 26 Jan - 13:26 (2014)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 13:32 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

Pas mieux que mes camarades, j'ai adoré le cynisme du vieux con (pas d'autres mots) c'est limite rassurant de voir que dans 150 ans, il y aura toujours des connards Chouette texte !
Dim 26 Jan - 13:32 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Clamoiselle
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 25 Jan 2014
Messages: 12
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 14:27 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

Cynisme et machisme ... je lui souhaite de tomber sur une femme aussi cynique que lui et qui lui fera avaler le viagra de trop! Chacun son tour!! Très bien mené Smile
_________________
Clamoiselle
Dim 26 Jan - 14:27 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 15:24 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

Le cynisme definit tres bien ce texte, mais que c'est bon.
je crois que j'aime detester ce bonhomme
c'est un futur qui d'une certaine facon n'est pas si different d'aujourd'hui
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Dim 26 Jan - 15:24 (2014)
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 19:48 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

Ouuh le salaud oui, mouhaha j'adore aussi !! Je ne sais pas quoi dire sans répéter ce qu'ont dit les autres, mais ton texte procure un plaisir coupable fooort sympathique ! EXcellent !
Dim 26 Jan - 19:48 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Lun 27 Jan - 00:21 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

Mouahahahah oh oui, et on en prend du plaisir à le trouver salaud, ce personnage. Bon, en fait, il est presque intemporel, ce texte, et la vague incursion SF (le thème quoi ^^) est vachement secondaire, mais on s'en fout... C'est trop bon !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Lun 27 Jan - 00:21 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Lun 27 Jan - 23:38 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

Quel Salaud !

bon rien de plus que les autres, cynique à souhait, le serial killer du futur ^^
j'ai aussi beaucoup aimé !
Lun 27 Jan - 23:38 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 02:46 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

Pourquoi le 7, "2164" ? Le cynisme de cet homme endeuillé est juste un parfait prétexte pour illustrer ce qu'est devenu le monde.




Ecrit avant de pouvoir commenter. 
Et c'est dans cette petite phrase qu'il faut y voir l'efficacité d'un texte. La beauté d'un texte. Tout cet être qui permet par ses seules pensées de voir ce que l'on deviendra en 2164, et qu'il y aura toujours ce style de personnalité.
Ton écriture est fluide, ton écriture est sacrément bien rodée. Et ton personnage, on aime le détester. 
_________________
ATea.
Mar 28 Jan - 02:46 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 20:04 (2014)    Sujet du message: Merci Répondre en citant

Entre deux aspirines et un petit somme. (Merci la grippe)
Je passe en coup de vent. Merci Atea pour tes commentaires et ton analyse
Mar 28 Jan - 20:04 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 21:19 (2014)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo Répondre en citant

Excellent texte où la SF est le fond parfait pour un serial Marié du futur. Comme quoi il suffit de bien s'adapter au monde pour vivre vieux ! On adore détester ce type qui n'est que le point culminant du narcissisme ambiant ! Alors dans 150 ans...
encore bravo !
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Mar 28 Jan - 21:19 (2014)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Mer 29 Jan - 20:48 (2014)    Sujet du message: Merci Répondre en citant

Merci Matt
Mer 29 Jan - 20:48 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:43 (2016)    Sujet du message: #7 2164 - Hector Vugo

Aujourd’hui à 23:43 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Textes des Participants

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield