S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
#9 Odile - Clamoiselle

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Nuits » Nuits 1 à 20 » 3 » Textes des Participants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Sam 25 Jan - 20:35 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Odile





Je me souviens. Il faisait chaud l'été. Les filles portaient des robes courtes, légères et transparentes. J'étais tout jeune, tellement jeune que personne ne faisait attention à moi. Surtout pas elle. Je l'observais, en silence, de loin. Le soleil dorait sa peau, quelques perles de sueur glissaient dans le creux de son cou. Je les regardais, suivais leur lente descente et le bout de ma langue rêvait de les happer. Elle m'éloignait d'une main distraite. Je n'avais que huit ans. Du haut de ses quatorze ans, à peine femme, mais déjà tellement féminine, elle utilisait tous ses dons et chaque parcelle de sa peau sucrée pour à la fois me remettre à ma place et m'attacher à elle. Ni frère, ni cousin, ni ami, je n'étais que le voisin. Le petit voisin. Celui qui était toléré car tellement bien élevé. Toujours poli, propre et souriant. Moi de mon côté, je regardais tout intensément, me gavais de ses parfums, collais sur ma bouche un sourire de bon aloi et collectionnais. Je collectionnais à peu près tout. Les bouts de rubans qu'elle abandonnait sans regret, les brouillons de ses lettres d'amour comme de ses lettres de ruptures, les emballages de bonbons, le mégot de sa première cigarette, la mèche de cheveu coupée le matin où sa meilleure amie partait pour je ne sais quel collège lointain. Je me disais que tout ce que je gardais, un jour me servirait. Mon désir n'allait pas plus loin. Je collectais tout ce qu'elle abandonnait, classais, par rubrique et par ordre chronologique. Mon désir à l'époque n'était que d'être au plus proche d'elle. Je la regardais et ne rêvais qu'à me confondre à son ombre, je la respirais et ne souhaitais rien de plus que d'être son parfum, je l'effleurais parfois, par mégarde, et collectionnais la douceur de sa peau parmi mes biens les plus précieux. Elle n'était pas hautaine. Du haut de ses quatorze ans encore innocents, elle se jouait de mon cœur sans malice même si consciente de son jeune pouvoir.
Et puis, un matin, sans crier gare, elle déménagea. Enfin, soyons justes, ses parents déménagèrent et elle les suivit.
Je suis resté là, avec ma collection, mes rêves, et mes sentiments encombrants.


Ainsi va la vie.


Les choses ont bien changé. Le soleil depuis, jugé dangereux, ne donne plus chaud à personne, on ne peut plus profiter de ses rayons que quelques heures par jours, derrières des panneaux de protection. Été comme hiver, la température reste stable, autour des 21°. Agréable et serein, mais plus de quoi faire transpirer les filles, plus de quoi humidifier leur nuque, plus de quoi faire ressortir l'odeur musquée d'un corps alangui et prêt à se donner.
Ainsi va la vie, grâce à la science. Le hasard maintenant est réduit à exception. Grâce à moi en grande partie d'ailleurs. Mon talent d'observateur et de collectionneur, allié à ma faculté presque maladive à classer, ranger, synthétiser et conclure m'ont permis d'atteindre les plus hautes sphères du savoir.
Dire que pour tout ça, hier, à l'occasion de mes 158 ans, âge qu'il est désormais tout à fait possible d'atteindre grâce aux progrès auxquels j'ai largement contribué, pour tout ça donc, hier, ils m'ont décerné le Prix Nobel. Le plus prestigieux de tous, le Prix Nobel de la Paix.
Puisque maintenant, mourir devient presque impossible, à quoi bon faire la guerre. La vie est devenue une habitude, un droit pour lequel il ne faut plus se battre.
Depuis les après-midi ensoleillées chez ma voisine, les choses ont bien changé, évolué me dit-on plein d'admiration. Tous me disent qu'aujourd'hui la vie est plus douce, plus calme, plus rassurante.


Pourtant, tous les soirs, je m'enferme à la cave, je respire ses rubans jaunis par le temps, relis les quelques mots écrits de sa main, je fais glisser entre mes doigts la mèche de ses cheveux blonds et je rêve. Je rêve à son rire gourmand, à ses pieds nus dans l'herbe chaude de ces mercredi d'été, à son corps appétissant comme une gaufre. Je me repasse sans fin les images de cette dernière journée d'été , de ces derniers instants ensemble, où elle m'avait presque regardé, presque parlé, où mon regard pour la première fois avait presque capté le sien, comme la promesse d'un rendez-vous à venir.


Je me souviens, j'avais huit ans, elle quatorze. Je me souviens. Odile était mon rêve, tout me tendait vers elle. Je ne pouvais fermer les yeux sans voir l'arrondi de son épaule, le creux de son genou, sans imaginer la douceur de sa peau, juste au dessus du poignet, la fermeté de son sein vaguement caché sous son chemisier.
Après cela, il y eut la Grande Guerre, celle qui effaça toutes les autres, menée contre la nature, sa force et ses ravages. Celle où je fus soldat, et semble-t-il héros.
J'imagine qu'Odile a dû être une des premières victimes. Trop de lumière, trop de joies, trop de chaleur.


Maintenant, je suis vieux, ou presque, et je me souviens des élans de ma jeunesse, de l'enthousiasme et de l'espoir fou qui me poussait toujours plus loin. Et lorsque je regarde autour de moi, ce monde sauvé et préservé, je me dis que je suis le seul encore jeune, encore vivant.


Où es-tu mon Odile? Comment fait-on aujourd'hui pour mourir?
 
 
  


__________

L'Armoire des Robes Oubliées - Rükka Pulkkinen
_________________
Rafistoleuse


Dernière édition par Rafistoleuse le Mar 28 Jan - 08:00 (2014); édité 3 fois
Sam 25 Jan - 20:35 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 02:38 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

Un texte plein d'élégance que traverse un parfum nostalgique. Un joli moment de lecture
Dim 26 Jan - 02:38 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Dim 26 Jan - 13:20 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

J'aime énormément le "ainsi va la vie" planté comme ça entre deux paragraphes...fatalité et mélancolie dans ce texte bien écrit. Bravo!
Dim 26 Jan - 13:20 (2014)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 13:29 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

Le héros est à la limite du psychopathe toute de même !

En tout cas j'ai beaucoup aimé la construction et l'angle d'approche du thème. Le parallèle entre les deux époques et le rôle joué par le petit gars devenu grand !
Après, je suis un peu hermétique à tout ce qui est "nostalgie" mais c'est tout à fait subjectif alors bravo quand même !
Dim 26 Jan - 13:29 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 14:11 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

Je suis rassurée de ne pas être la seule à trouver que le personnage a des tendances psychopathes ^^
La nostalgie que je trouve vraiment bien retranscrite (et moi je suis plutôt adepte de ça^^) et qui exprime vraiment la vie comme une fatalité.

Ça laisse une forte impression, bravo !
_________________
Rafistoleuse
Dim 26 Jan - 14:11 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 14:13 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

Détraqué forcément, vu ce qu'il a créé^^
Dim 26 Jan - 14:13 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 16:05 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

Les rendez vous manqués sont parfois les plus beaux. Celui du narrateur et de son Odile le prouve.


Avec en filigrane cette petite musique nostalgique délicieuse à entendre : la sensualité est le sel de la vie,
Sans elle rien ne vaut de la poursuivre.
Dim 26 Jan - 16:05 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Lengo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 20 Déc 2013
Messages: 52

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 18:07 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

Mais quel petit pervers celui-là ! Un grand psychopathe en plus !
Bref, encore un très bon texte. J'aime tout particulièrement le travail fait sur la psychologie du personnage, qui pour moi est un point fort du récit. Ton style est agréable à suivre, on se laisse embarquer dans de belles tournures de phrases qui n'abusent jamais de fioritures diverses et inutiles.
Juste un petit peu déçu parce que ça fait le troisième texte de SF que je lis, c'est un peu indigeste à la longue Mais ce n'est en rien contre ton texte ni contre les autres, sois-en rassuré !
Dim 26 Jan - 18:07 (2014)
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 19:59 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

Je ne suis pas très sensible non plus aux courts instants qui traversent le temps, pour virer au romantisme, voire à l'obsession. En fait, c'est surtout que je n'y crois pas trop. Mais bon, là n'est pas le débat (puisque débat il n'y a pas), puis il n'empêche que ton histoire est bien écrite, et la mélancolie de ton personnage vraiment touchante (le dernière phrase est poignante). Et au final, c'est ce qui compte ! Donc bravo à toi, tu m'as eue =P
Dim 26 Jan - 19:59 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Lun 27 Jan - 00:39 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

Pouaaaaaaaaaah la dernière phrase

C'est un peu comme une chanson lancinante qui finit brusquement dans une apothéose. Le texte est intéressant, mais la dernière phrase est tellement énorme que presque elle pourrait se suffire à elle-même... Sauf qu'en fait, elle a besoin de tout ce texte avant pour être aussi forte. Pouah...
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Lun 27 Jan - 00:39 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Lun 27 Jan - 15:41 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

Quoi dire que les autres ont deja dit.
Je me suis laissee embarquer dans le texte, j'ai aime l'atmosphere qui s'en degage.
bravo
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Lun 27 Jan - 15:41 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Lun 27 Jan - 23:46 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

C'est un texte plein de regret ! Il est lourd dans le sens lourd de sens pas lourd à lire hein ^^
Je le trouve particulièrement dur et pessimiste. Mais c'est très bien écrit très beau texte.
Lun 27 Jan - 23:46 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 02:58 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

Pourquoi le 9, "Odile" ? Pour la sensibilité qui s'en est dégagé. La perte d'un amour, la froideur qui s'installe dans le monde grâce à un homme. Qui est toujours pris par ses propres émotions et désirs.

Finalement, j'hésite sacrément entre le 3 et le 9. Une question de longueur et de style qui permettent de m'imprégner rapidement et profondément des deux histoires. 

(...) 



Au final, je choisis le texte 9 - Odile. Peut-être la beauté des sentiments, la description. Je me suis laissée un peu de temps mais cela reste très très compliqué. Je crois que c'est parce que j'imagine le personnage dans son laboratoire humant les rubans et tout ça, je l'imagine les yeux larmoyants. Et je crois que la perte de cet amour, de ce désir. Être la cause de la mort d'une personne chérie. Je trouve ça violent. Oui, je choisis le 9.






Ecrit avant de pouvoir commenter. Et je crois que tout est dit.


Clamoiselle, ton texte. Je l'ai adoré.
Et ton héros. Il est terriblement effrayant d'avoir pu faire ça.
Sa sentence sera de vivre à jamais avec le remords...
_________________
ATea.
Mar 28 Jan - 02:58 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Clamoiselle
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 25 Jan 2014
Messages: 12
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 08:55 (2014)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle Répondre en citant

Merci ATea, pour la lecture et l'analyse ... et pour le vote bien sûr!

C'est curieux, mon personnage, que beaucoup ont senti plutôt pervers et psychopathe, je l'avais plutôt vu victime des événements. Son amour de jeunesse a disparu bêtement - un déménagement- la guerre l'a entrainé dans une lutte pour la Vie qui a dépassé ses propres attentes et sans doute broyé ses désirs personnels, après avoir tout réussi, ne lui reste en bouche que le manque de ce rêve perdu ... et le constat que la vie sans une forme de risque et sans passion est bien insipide.

En tous cas j'ai vraiment aimé ce challenge! Je n'ai pas l'occasion de participer au défi qui se termine aujourd'hui mais j'espère jouer avec le suivant!
_________________
Clamoiselle
Mar 28 Jan - 08:55 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:50 (2016)    Sujet du message: #9 Odile - Clamoiselle

Aujourd’hui à 10:50 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Textes des Participants

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield