S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
L'injustice du non

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Evènements Terminés » La liste de Cadeaux » Cadeaux d'Hiver » Cadeaux de Yannick
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 04:34 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Tiens, aujourd'hui, j'ai eu envie de crier. Puis j'me suis dit "ah ben tiens, le cadeau de Yannick, il est encore d'actualité ! " Alors j'ai testé, même si j'suis super nulle à ce genre de procédé (crier en littérature.) C'est complètement jeté, non réfléchi, et même si relu, probablement maladroit. Mais je le livre brut, oui, j'ose !!! Et oui, bien sûr que.....


______________


Ce soir, j’ai tergiversé. Beaucoup. Peut-être trop. Je me suis même tellement posé de questions que je me suis étudiée, au travers de mes impressions passées. Comme d’habitude, c’est les reproches autour de la personne que je suis qui m’ont bousculée. Des qui pourraient se résumer à un bon gros : « mais putain, ta gueule connasse !! »
Et au fond… Pourquoi ?
Je suis pas une personne de demi-mesure. Ces impressions passées que j’ai donc étudiées me l’ont confirmé. Que ce soit du bon ou du mauvais, je dis les choses entièrement. Je peux m’extasier pendant des heures sur la couleur de mon café au lait à grands renforts de « Ooooh » et de « Aaaaah !! » Je peux argumenter toute une nuit sur la forme du menton de mon acteur préféré. A contrario, un parfum mal porté me donnera clairement des hauts-le-cœur, et je pourrais débattre toute une journée sur les incohérences de cette série en vogue que j’ai détestée. Je ne fais pas dans la discrimination. Que ce soit dans l’amour ou dans la haine, tout est à égalité. Je ne compte pas. Je vis les choses telles que je les ressens. Je ne me cache pas, je ne me mens pas. Et je ne mens à personne non plus. D’ailleurs je déteste le mensonge, et c’est à placer dans la liste des choses sur lesquelles je pourrais débattre pendant des heures en me plaçant du côté de l’accusation.
A quoi sert le mensonge ? A épargner, généralement. Mais faut être honnête… On ment la plupart du temps pour n’épargner que soi. Dire à ton amant que tu ne veux pas le voir parce que t’as juste envie de passer la soirée devant ta télé, il ne va pas le comprendre. Il pourrait même être vexé, alors pour éviter cette situation, tu t’arranges d’un petit mensonge : « ah, désolée, entraînée dans une soirée à pétaoushnock avec ma copine ; obligée d’annuler. » Mais au fond, tout au fond, vraiment tout tout au fond, ce n’est pas par peur de blesser ton amant que tu lui mens… Mais bel et bien parce que sa réaction, quelle qu’elle soit – à moins qu’elle soit sensible et compréhensive – ne te plaira pas. Alors autant faire un détour vers la solution qui amènera directement une réponse sensible et compréhensive. Ou un autre mensonge. Parce qu’il aura sûrement perçu le tien, et qu’il ne voudra pas l’avouer. Et… Oui bon, cercle vicieux et interminable.
On est dans une société du « oui. » (à part les manifestants dans les rues de France qui disent toujours non à tout). « Oui » représentant le positivisme absolu. On a tout à fait le droit de faire des compliments, de dire des gentilles choses, et même d’en abuser. Aucune limite au positivisme. C’est bon à tout point de vue : pour le moral, la santé, les finances (hum ça reste à voir). En revanche, le « non »… Pauvre Non au ban. Il sonne comme un mur de brique qui s’abat devant soi, sans espoir possible de le contourner. Le non est interdit. On ne prononce pas le nom du non. Blasphème. Le non, c’est le négatif. On ne critique pas, on ne blâme pas, on n’insulte pas. Oh bien sûr, tout le monde le fait en vérité! Mais autant, le positif est absolument accepté à l’unanimité, autant le négatif – aussi constructif puisse-t-il être parfois – pousse immédiatement au rejet. Et qu’importe la dose de oui entourant le non ! Le négatif l’emporte toujours sur le positif ! plus plus moins égale moins. « Tu es d’une élégance rare mon cher ! Tes cheveux son si bien coiffés, et tes yeux, toujours aussi bien mis en valeur ! Et ton sourire, que dire de ton sourire ? Enchanteur ! J’aime moins la cravate, mais en revanche, je craque complètement pour tes chaussures. » Ok, alors là, on ne retient que l’histoire de la cravate. C’est toujours pareil ! Et je me jette la pierre la première, parce que je suis exactement la même ! Je vois le non partout, et je préfère me focaliser dessus plutôt que sur le oui. Pourquoi ? Pourquoi trouver autant de vilénie au non ? Pourquoi toujours refuser la critique alors qu’on accepte aussi facilement les compliments ? Un peu de chaque serait tellement équilibré.
Quoi qu’il en soit, me concernant, je suis complètement empêtrée dans ce problème. Peu importe la taille du oui, peu importe le nombre de oui ! On ne se souviendra que des quelques non que j’ai dit. Il suffira alors qu’il n’y en ait qu’un – et un bon, oui – pour que je sois pointée du doigt à vie. Pourtant, des oui, il y en a eu avant, il y en a eu après, et il y en aura toujours ! Et j’essaye de me limiter en non, pour me plier à la société (je hais la société, moteur d’uniformisation) mais ma volonté est plus faible que ma nature. Et ma nature n’accepte pas l’injustice. E-GA-LI-TE ! Tu dis oui, tu t’exprimes ; tu dis non, tu t’exprimes. Pourquoi t’exprimerais-tu plus en faveur du oui que du non ? Le non est-il si négatif ? Non ! Le non induit toujours une vérité, et il n’y a rien de plus pur qu’une vérité. Le oui est-il toujours si positif ? Encore non ! Combien de oui sont couverts de mensonges ? Tellement, tellement plus que des non ! Le oui est beau, le oui est magnifique, mais le oui est vicié, et corrompu.
Le non, je ne l'aime pas. Mais je préfère la pureté d’un non à un oui corrompu.

_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Ven 7 Fév - 04:34 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 08:35 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

Cette histoire du Non, je pense savoir ce qui l'a déclenché. 


Et je te rejoins, je pense que c'est un mal de la Société. Il ne faut qu'être amour, il ne faut que dire des compliments, il ne faut pas brusquer les gens. C'est un problème qui se retrouve aussi dans l'éducation de façon générale. Combien de fois, dans les supermarchés, des parents disent non pour un bonbon puis devant le caprice et les hurlements, cèdent? Par peur du regard des autres. Combien de fois les enfants peuvent dire qu'ils n'aiment pas leur parents, qu'ils sont pas gentils parce qu'ils n'ont pas eu leur joujou. 


Et pourtant, la frustration fait autant partie de la construction d'une personnalité, d'un projet aussi que les encouragements. L'un est autant utile que l'autre dans la mesure où ils sont élaborés, réfléchis et bien intentionnés. Il est bien évident qu'il ne s'agit pas de dire Non pour dire Non et faire croire à l'affirmation d'un caractère. Être dans l'opposition pour être dans l'opposition est aussi dommageable que d'être dans ce que tu appelles le Positivisme.  
 
A première vue, le Non vide l'autre de toute sa consistance. 
L'autre a l'impression d'être éjecté, bafoué et humilié. 
Il ne voit pas ce que le Non lui apporte parce qu'il est centré sur lui-même, sur l'instant. 
Le côté pulsionnel qui vit dans l'immédiateté, ne supporte pas le non. 


A première vue, le Oui remplit d'un sentiment de joie intense.
L'autre a l'impression d'être adulé, respecté et aimé.
Il ne voit pas que ce Oui l'endort parce qu'il est centré sur lui-même, sur l'instant. 
Le côté pulsionnel est satisfait car on ne lui résiste pas. 


Or, la vie n'est pas qu'une boîte de chocolat fondants dans la bouche...


Et, lorsqu'on y regarde de plus près, ou au contraire lorsqu'on prend du recul, le Non nous enseigne ce que l'on peut améliorer. Le Non nous guide aussi. L'autre n'est pas obligé d'adhérer au Non mais s'il le rejette, il rejette tout un arbre de possibilités. Il s'enferme dans une vision des choses au lieu de s'ouvrir. S'ouvrir est loin de signifier une adhésion inconditionnelle aux idées d'autrui. Non, justement, s'ouvrir signifie "Identifier ce que l'on veut, ce que l'on ne veut pas en connaissance de cause". S'ouvrir veut dire aussi que la personne s'affirme parce qu'elle a suffisamment de références pour pouvoir choisir. 


Alors les Oui, comme les Non, il faut les prendre. Ce n'est pas toujours évident lorsqu'on a la tête dans le guidon, mais c'est essentiel si l'on veut grandir.


Octobell, ton texte non travaillé, je le rejoins totalement. Et j'aime que tu OSES écrire cela parce qu'en plus de l'écrire, tu l'appliques REELLEMENT. Tu n'as pas cette autre chose qui m'agace et que je renvoie à cette peur du Non. Le semblant d'honnêteté. 




Et moi, pour ce texte, je te dis : OUI !
_________________
ATea.
Ven 7 Fév - 08:35 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 08:43 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

C'est un cri dont tu avais besoin et ça s'en ressent ...

Et je crois que sur bien des points, tu vises juste ... Le "non", on ne l'aime pas qu'importe s'il est noyé au milieu de grands "oui"... Qu'on l'avoue, ou pas, un "non" nous bouscule forcément ... Pourtant il est essentiel dans la construction de soi...

Je crois juste que parfois le "non" c'est comme un plat de légumes qu'on veut faire manger à un enfant. On doit ruser, on dessine un bonhomme dans l'assiette, on met du ketchup. Le "non" il est toujours là dans l'assiette, on le sent toujours au goût, mais il a une forme différente, un aspect différent, et ça passe mieux, ou pas hein parfois.

Pour moi le oui n'est pas forcément corrompu, et que le non plus pur, je crois juste que les deux doivent exister, qu'est-ce le oui s'il n'existe pas de non...

Bref, philosophie de comptoir

Merci pour ce cri.
_________________
Rafistoleuse
Ven 7 Fév - 08:43 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 15:18 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

Je constate, Atéa, qu’on a la même vision des choses. Je dis pas que le non doit surclasser le oui, bien sûr, mais il faut un équilibre entre les deux. Forcément que le non fait mal, mais il donne aussi à réfléchir, et bien plus que le oui, qui, bien souvent, ne nous fait pas franchement avancer. Oui, l’ego en a besoin, bien entendu ! Je fais l’apologie du non, simplement parce qu’il est généralement dénigré. Mais j’aime le oui aussi, faut pas croire ! Et je le pratique aussi, et même plus que le non (sisisi) maiiiiis….. pas exclusivement.

Le problème du ketchup, c’est que ça rend accro. L’enfant finit par apprécier les légumes au ketchup, mais il n’en connait plus leur véritable nature, alors que c’est important de la connaître aussi. Et le jour où on leur enlève le ketchup dans les légumes, ils croient qu’ils sont punis, alors que pas du tout.

Non, je vous jure, je n’ai pas été maltraitée dans mon enfance ^^
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Ven 7 Fév - 15:18 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 15:20 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

Ah mais c'est exactement ça, c'est vrai ! (Je disais pas que c'était bien ou quoi que ce soit hein, je constatais juste ) Mais clairement c'est ça ...
_________________
Rafistoleuse
Ven 7 Fév - 15:20 (2014)
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 15:51 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

Ha ben un cri du cœur qui résonne vachement fort et balance quelques vérités bien senties!
_________________
Hopla!
Ven 7 Fév - 15:51 (2014)
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 16:14 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

Morgane, Knight of... No, No, No ! (+1 à celui qui me donne la référence ! Ok, Matt le prof, tu sors !)

Un sacré cri du coeur, qui a la force du "pas préparé", la violence du "brut de décoffrage" et la profondeur du "ça fait un moment que ça veut sortir !"

Personnellement, je me rapproche de la vision de Mandine : le "Non" net, tranchant et affiché est indispensable pour la formation d'un individu (enfant en tout premier mais tout individu doit apprendre d'un non dit avec justesse !) ; cependant, de nos jours, la société oscille en permanence entre le "oui" angélique (pour pas le vexer, le pov' petit ! Ca me rappelle les filles au collège et lycée qui me trouvaient mignons avec mes poèmes et qui me sortaient le célèbre "t'es gentil mais...") et le "non" version "pan dans ta gueule pask ça me saoule de prendre des gants et j'en ai rien à carrer !".

Les nuances n'existent plus : "non" ne veut pas forcément dire "clasher", mais exprimer son avis ! De même dire "oui" ne signifie pas forcément acquiescer pour pas froisser ! Tout est dans l'affirmation de soi sans écrasement de l'autre...

Enfin, je parie qu'on va encore me prendre pour un bonze à rien Mr. Green ou un tiède ! Je dis rarement "non" mais quand je l'emploie, on sait qu'il faut pas insister ! (oui, ça m'arrive de me fâcher, et pas qu'après mes filles !)
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."


Dernière édition par Matt Anasazi le Mar 11 Fév - 20:17 (2014); édité 2 fois
Ven 7 Fév - 16:14 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 16:31 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

Non non, il est très bien et très juste ton commentaire. Très très juste ^^
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Ven 7 Fév - 16:31 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 16:34 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

C'est même tout à fait ça.


Ni, ni ni! ?
_________________
Hopla!
Ven 7 Fév - 16:34 (2014)
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 20:07 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

+1 pour Wilou !
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Ven 7 Fév - 20:07 (2014)
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Mar 11 Fév - 16:08 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

je trouve que là où nous sommes des petits veinards sur ce forum, c'est que nous avons la capacité du mot pour exprimer, on a cette force là, cette chance, cette possibilité, je sais pas comment dire, mais...on a fait cette rencontre avec les mots et on peut exrpimer, raconter, rêver l'intérieur et l'extérieur de nous...c'est la grande chance de la famille des "artistes", des "sensibles"...et je dis ça en toute humilité, y a pas d'arrogance dans mes propos loin de là.
et à chaque fois quand je découvre des textes ici qu'ils soient plus ou moins introspectifs d'ailleurs et ben ça m'rappelle cette chance là que j'ai de pouvoir "dire", "écrire", d'avoir cette liberté là, que tant d'hommes et de femmes n'ont pas...
sur ta démarche de chercher à être en phase et authentique avec soi-même et se confronter à des codes sociaux qui nous heurtent, qu'on ne pige pas, voire qui nous foutent en rogne, je la comprends très bien...on est nombreux dans ce cas, très...
tant qu'on est libre d'écrire, tant que l'on dispose de ce support là des mots, je trouve que c'est un truc fort.
avec les mots, tu peux crier en silence, et que la portée soit quasi universelle, moi ça m'tue, j'trouve ça dingue, et beau.*


*comme ton cri s'entend, semble que j'ai pas été claire


Dernière édition par Elfie Imy le Mer 12 Fév - 11:32 (2014); édité 1 fois
Mar 11 Fév - 16:08 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Mar 11 Fév - 22:58 (2014)    Sujet du message: L'injustice du non Répondre en citant

C'est un beau cri de colère, et très si vrai.

On a déjà parlé plusieurs fois de ce fameux "non" et la façon dont il est perçu.
Moi même à chaque non, j'ai le cœur qui s'emballe, mais finalement quand on a eu des non, le oui est tellement jouissif ! Après plusieurs non, le oui est vrai, dénué de faux semblant.

Alors certes on a la chance de pouvoir s'exprimer (comme tu le dis Elfie) et c'est vrai que c'est magnifique. Mais ce qui est beau c'est d'avoir la chance de pouvoir débattre, d'échanger... Et pour débattre, il faut forcément avoir des avis divergeant des oui ET des non. C'est comme ça que l'on progresse.
Mar 11 Fév - 22:58 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:07 (2016)    Sujet du message: L'injustice du non

Aujourd’hui à 01:07 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Cadeaux de Yannick

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield