S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Chacun le sien.

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°21 à 30 » Défi n°30
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 19:05 (2014)    Sujet du message: Chacun le sien. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
« - Les rues froides baignent dans un soleil fébrile. L’hiver enveloppe encore la ville de sa douceur lugubre. Les cloches de quinze heures sonnent le glas d’un futur avorté. Le leur. Le sien. John déambule, pantelant, à la recherche d’un endroit confortable pour s’effondrer. Il n’y en a pas. Les gens le narguent en souriant. Le monde entier se fiche de lui. Ils savent tous.
John a merdé. Quelque part, entre les préparatifs du buffet, la liste des invités et les lys des bouquets, il s’est planté. Il repasse le film des poignées de minutes qui viennent de s’écouler. Il peine à avaler sa salive. Il peine à avaler la pilule. Nerveusement, il ôte sa cravate dont le nœud était déjà lâche.
Il se revoit, avec Janet, ses petites mains autour de son cou. Déjà lâches. Y a comme un truc coincé dans sa gorge. Des questions. 
La chorégraphie monotone des citadines pressés l’exaspèrent au point même de ne plus voir leurs jolis petits culs qui se dessinent sous les manteaux. Il y a quelques jours encore, lui et Janet s’amusaient à leur attribuer des notes, sirotant un cappuccino avec la même paille verte. Les évènements des deux jours précédents lui reviennent comme des flashs d’une vie qui ne lui appartient déjà plus. Janet, enfouie dans leur canapé dégoté avant le passage du camion des encombrants, carnet à spirale replié sur ses genoux, elle se gratte le front avec le capuchon mâchouillé de son stylo. Lui, posté devant l’écran de son ordinateur, tentant en vain de la quitter. Des yeux. Pour enfin finir d’imprimer. Ses vœux. Janet décomptant les secondes plus vite que l’affichage du métro. Janet engloutissant des barres chocolatées à trois heures du matin. Janet l’embrassant malicieusement au coin des lèvres avant de le quitter ce matin. Lui, planté devant des dizaines de bancs familiers, muré dans un silence religieux. Souriant pour faire bonne figure. Transpirant le doute. Janet qui ne vient pas. Les regards compatissants, à vomir. Le vide grandissant, à mourir.
John s’affale sur un banc. Il craque, John aussi. La tête enfoncée entre ses deux mains, les cheveux aussi ébouriffés que ses idées. Bruit de froissement. Odeur de cramé. Un mégot mal éteint. Un amour mal éteint. John se lève. Il a besoin d’air, il a besoin d’elle. Il retourne sur les pas de leur première rencontre. Le pont. Il descend les marches de l’escalier, comme absent de lui-même. Bruit de froissement. Il atteint la rambarde où leurs peaux s’étaient frôlées un jour. Le premier d’une longue série. John se penche pour s’y accouder. L’eau a des reflets dorés. Bruit de froissement. Dans sa poche arrière, la gauche. Une enveloppe, il ne l’avait même pas remarquée. Une enveloppe scellée. Ses doigts la triturent doucement, comme s’ils pouvaient traduire le blanc. Comme s’ils pouvaient combler les blancs. Avec l’enthousiasme d’un condamné à vivre sans, il s’apprête à ouvrir la mystérieuse cachée.


N’oublie pas de laver ton costume à trente degrés, pour conserver la couleur intacte. Ta maman qui t’aime.


-      John lit ces mots et ne peut réprimer un petit rire … »
 
-      Nan ! Nan, mais t’es sérieux là ? Y a des limites, et là tu les as atteintes, mon vieux. Tu crois que c’est drôle ? Les gens, ils vont se sentir bien cons, après ça, genre, tout ça pour ça ! J’suis pas d’accord …Non… Ecoutes plutôt ça …
-      Les rues froides …
-      Tu copies !
-      Bon, ok … L’hiver…
-      C’est ma deuxième phrase !
-      Mais t’attends un peu, bordel ? Je m’échauffe…
-      Ok, d’accord je me tais.
-      L’hiver … T’as fini de me sourire comme un con ? Bon. Je reprends… L’hiver, il touche à sa fin. Et jusqu’au bout, il use tout. Il râpe tout. Les lèvres, les trottoirs, les regards des gens. Y a ce grand timide, là, dont tout le monde s’arrache les rayons. John se sent cerné. Comme si la lumière du jour le criblait de coups. En vrai, ce sont ses illusions qui en ont pris un, et un sacré, c’est le cas de le dire. Le monde est blanc façon photo surexposée. Et lui, il est livide, façon cœur décomposé. Quant à ses couilles, il les a laissées avec les invités, quelques minutes plus tôt. Janet s’est cassée dans sa robe blanche. Et lui n’a rien trouvé de mieux que de cogner son crâne contre l’autel, volontairement, parce que c’est un mec. Trois fois, parce que c’est un con. Arcade bricolée au pansement, dignité abandonnée à l’église en même temps que sa veste de costume bon marché. Un peu sonné, il avait marché pendant quelques minutes. Une heure peut-être.
Dans sa tête, là, c’est le foutoir complet. Il a dû mal à piger, à refaire le chemin de ces deux jours passés. Janet et lui, pourtant c’était solide. Tous les deux c’était de la fixation béton. Ouais, comme le gel. Janet, c’était sa pote, son as de cœur, son alter réglo. Ils disaient. Ouais mais pourquoi là, aujourd’hui, elle avait décidé de la fermer. Alors que John souriait jaune, c’était toujours elle la première à vouloir débattre de tout. De la politique, comme de la tranche horaire idéale pour son jeu télévisé préféré. John aimait Janet dans ses excès, pour ses excès. De tendresse, de caprices, de folie, de luxure, de jeux, de défis. Mais là, c’était allé trop loin. Il avait plus les cartes en mains et pas un indice. Peut-être qu’il avait pas réussi à suivre, il se demandait encore ce qu’il avait pu foiré. Il avait bien dû faire quelque chose.
 
Et comme ça le déséquilibrait, les marteaux qui piquaient dans sa tête, il décida de se poser. Et là, rien. Les passants passent. Les minutes se cassent. Et ses dents qui claquent. Il a pas l’air con.
 
D’accord, il avait honte, il était paumé. Et la dernière chose qu’il voulait c’était faire face à une horde familiale bouleversée. Mais il faisait frais, peut-être plus à l’intérieur de lui-même que pour de vrai mais quelle différence ça faisait ?
 Il fait le chemin inverse et là il passe devant l’Endroit. Le leur. Avec la majuscule. Celui-là même qu’il avait évité à l’allée, pour ne pas se laisser aller. Et chialer. Mais là, il avait besoin d’exploser. Et la lumière le brûlait.
 
Il descend les escaliers, l’air absent et toute la panoplie du mec paumé. Musique de fin du monde. La fin de son monde. Ah j’oubliais. Froissement de papier et cetera.
 
-      Eh !
-      Ben quoi, j’y avais pensé aussi.
-      Menteuse !
-      Même pas vrai…
-      Alors vas-y, dis-moi, ce qu’il y a d’écrit sur le papier ? Je suis sûr que c’est naze.
-      Tais-toi et prépare-toi à LA phrase.
-      Je t’écoute, Alizée, surprends-moi.
-      Il décachète l’enveloppe. A l’intérieur, une page de carnet arrachée. Avec inscrit à l’encre bleue...


Cap ou pas cap de passer ta vie à m’aimer sans jamais m’épouser ? Je t’ai bien eu, avoue. Tu me dois un restau’.


-      C’est bidon ! T’as regardé trop de comédies romantiques !
-      Laisse-moi…
-      Et après ?
-      Et après… Il jette l’enveloppe …
-      Et après, il court la rejoindre c’est ça ?
-      Non, il jette l’enveloppe. Point.
-      Mais… Ils vont rien comprendre.
-      Ils comprendront ce qu’ils veulent.
-      Tu crois vraiment que ça se tient, notre scénar’ ?
-      Je sais pas, comme ça chacun se fait son film …
-      Tu veux dire qu’on le fait pas à deux ?
-      Bah si, Brice, on est une équipe ou pas ?
-      Il jette l’enveloppe, point.
-      Point. »


Sourires complices.
_________________
Rafistoleuse
Dim 9 Fév - 19:05 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 20:50 (2014)    Sujet du message: Chacun le sien. Répondre en citant

Bon j'suis pas certain d'avoir tout compris. Enfin bon j'ai compris ceci. On a la confrontation de deux versions de scénario. Le premier scénariste n'aime pas version du second, alors il expose la sienne. C'est ça?
Pour le reste, ben l'écriture claque. C'est costaud et tout. T'as pas perdu ta plume en route quoi^^
Dim 9 Fév - 20:50 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 20:53 (2014)    Sujet du message: Chacun le sien. Répondre en citant

Oui en fait c'est une discussion de deux co-scénaristes en plein travail d'écriture, enfin c'est l'idée que j'ai voulu amener... Après c'est probablement un beau hors-sujet mais je voulais aller au bout de mon idée !

Merci en tout cas ! 
_________________
Rafistoleuse
Dim 9 Fév - 20:53 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 20:57 (2014)    Sujet du message: Chacun le sien. Répondre en citant

J'crois pas que ce soit hors-sujet... Et j'avais donc compris^^
Dim 9 Fév - 20:57 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Dim 9 Fév - 20:58 (2014)    Sujet du message: Chacun le sien. Répondre en citant

J'aime quand tu utilises ce style là, un peu dans l'urgence, un truc qui brûle quoi, hyper vivant. Les dialogues hors scénar je sais pas, y a un truc un peu confus, ou trop explicite, j'trouve pas les mots pour te dire ce qui m'a un peu gêné là-dedans. Ou alors si...je trouve que t'es super dans le thème en fait avec les deux scénar, mais est-ce que ça respecte la contrainte la manière dont t'as structuré l'ensemble? Voilà c'est à peu près ça, le hic, cette histoire de la contrainte quoi...en dehors de ça, j'ai en général un feeling énorme sur ton style, mais ça bon ben tu savais déjà quoi! ^^
Dim 9 Fév - 20:58 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 21:10 (2014)    Sujet du message: Chacun le sien. Répondre en citant

Quand je parlais de hors-sujet possible, je pensais à la contrainte en effet... Donc ton commentaire confirme ce que je craignais... ^^


En tout cas merci beaucoup, c'est chouette que tu aies apprécié malgré tout
_________________
Rafistoleuse
Dim 9 Fév - 21:10 (2014)
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 10 Fév - 01:35 (2014)    Sujet du message: Défi n°30 Répondre en citant

Hé bé ! C'est envoyé, c'est bien écrit et ça relate bien la difficulté pour plusieurs auteurs scénaristes de trouver un terrain d'entente. D'où la nécessité de s'appuyer sur un synopsis. J'ai aimé que tu mettes en avant cette confrontation. J'ai aimé
Point
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Lun 10 Fév - 01:35 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 10 Fév - 06:45 (2014)    Sujet du message: Chacun le sien. Répondre en citant

Merci le Zèbre
_________________
Rafistoleuse
Lun 10 Fév - 06:45 (2014)
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Lun 10 Fév - 10:32 (2014)    Sujet du message: Chacun le sien. Répondre en citant

Vraiment j'adore, je sais je dis ca tout le temps mais c'est vrai.
Le style, non je devrais dire les styles d'ecritures que tu utilises, la poesie du premier acte on ressent cet homme perdu. Et puis tu nous balance la petite phrase dans l'enveloppe honnetement j'ai fait hein!!!
Ensuite tu enchaines avec l'idee de deux scenaristes... enfin je vais pas refaire tout ton texte.
Ton ecriture est fluide, tu nous embarques avec toi pour notre plus grand Bonheur.
Bravo
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Lun 10 Fév - 10:32 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 10 Fév - 11:26 (2014)    Sujet du message: Chacun le sien. Répondre en citant

Merci beaucoup Christine, je voulais vraiment montrer deux styles d'écriture, et puis je suis contente que ça t'aies plu !
_________________
Rafistoleuse
Lun 10 Fév - 11:26 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:59 (2016)    Sujet du message: Chacun le sien.

Aujourd’hui à 03:59 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°30

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield