S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Invidia

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°31 à 40 » Défi n°31
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Sam 15 Fév - 15:47 (2014)    Sujet du message: Invidia Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
La journée ensoleillée embellissait son humeur.
Le soleil radieux raccourcissait les jupes, le vent doux et chaleureux souriait au coin des lèvres.
Oui, vraiment, quelle belle journée!
Grégoire se baladait tranquillement, les mains dans les poches de son jeans. Sa chevelure brune, brillait de légèreté et d’insolence, bondissant à chacun de ses pas. Ses yeux noisettes toujours à la recherche de nouveautés, n’arrêtaient pas d’aller de droite à gauche, picorant la vie comme un biscuit au beurre.
Le visage plutôt rond et doux, comme celui de sa mère il parait, lui donnait un air d’éternel adolescent. Il aimait ça, cette sorte de jouvence physique permanente, il se pensait même, parfois, imperméable au temps qui passe, comme en suspend entre deux âges.
Mais derrière ce visage juvénile, la machine tournait à plein régime, analysant, décortiquant, démembrant les autres, ceux qui croisaient son regard. Il leur souriait, innocemment, toujours un sourire en poche pour chaque occasion, toujours un salut aimable pour rester dans la normalité.
Mais derrière tout ça, il mordait dans vos secrets à pleines dents, goulument, toutes ces petites choses que vous vouliez garder pour vous, il adorait ça. Dès qu’un appât mordait son intérêt il devenait son ombre, il le suivait, le traquait. Débusquer les failles, les erreurs, les tromperies, les miettes insidieusement planquées sous le tapis.
Grégoire aimait contempler la peur, la souffrance des gens cela les rendaient pathétiques et lui il devenait tout puissant avec tout ce savoir, il s’en nourrissait avec avidité. Il pouvait les comparer à de la simple nuisance, des insectes tout au plus, qu’il pouvait, si il le désirait, écraser sous sa chaussure.
Il les voyait, eux aussi, porter des masques de mensonges, des sourires de complaisance, pour se soustraire, pour polir leurs imperfections. Lui, il effectuait cette manœuvre par défaut, pour ne pas les effrayer, rien de plus.
Il se délectait d’eux, s’amusait sans cesse de les voir jongler avec leur mensonge. Leur médiocrité.
Perdu dans ses pensées, il observait le monde entre parenthèse, pourtant, à contre jour, comme un défaut sur le négatif d’un film, Elle.
Une peau de soie parfaite.
Des cheveux en torsade de feu.
Quelques taches sur les pommettes rehaussant le vert des ses yeux émeraudes.
Une bouche charnue à souhait au gout cerise.
De longues boucles d’oreilles en cascade sur ses fragiles épaules.
Un chemisier en organdi blanc, volait autour d’elle, comme un léger nuage, un body à bretelles, rouge, se cachait à peine en dessous, s’harmonisant parfaitement avec son galbe d’Aphrodite. Ses jambes, qu’il s’imaginait, longues et fines sous son pantalon, l’entrainaient en longues foulées loin de lui. En passant tout près, il sentait émaner d’elle le printemps les fleurs, le soleil, le bonheur.
Tout commençait à s’effacer autour de lui, le parc, les gens, le ciel, plus rien n’existait sauf, elle.
Il sentait son cœur battre comme jamais, une porte venait de céder dans son palpitant, déréglant la régularité de ses coups. Un souffle nouveau lui brulait les poumons. La déraison enflammait son esprit.
Il voulait lui parler, la toucher, l’admirer, la gouter. Il voulait qu’elle devienne sienne.
Il ne pouvait plus détacher son regard de son soleil aux cheveux rouges. Elle se mouvait parmi les hommes comme une déesse foulant la terre. Lui, il restait dans l’ombre, son terrain favori, luttant de toutes ses forces pour ne pas la prendre dans ses bras. Il devait se montrer patient, elle le méritait bien.
Elle habitait une petite maison, certainement celle de ses parents. Apres plusieurs heures de planque il devinait assez facilement qu’elle vivait seule. Un peu de musique transpirait des murs, une lumière voilée éclairait une unique pièce dans la maison, de toute évidence sa chambre.
Il voulait, il désirait si fort qu’il brulait de l’intérieur, cela devenait une urgence, une question presque de vie ou de mort.
Une fenêtre au rez-de-chaussée, un peu lâche, un coup sec et le voila à l’intérieur. Des photos de famille recouvraient les meubles et les murs, des bouts d’histoires, des sourires figés, des morceaux de temps épinglés pour étaler leurs bonheurs aux autres. Bien trop mièvre, trop factice pour lui, tout ça dégoulinait de sentiments poisseux et lacrymaux, une perte de temps, aucun intérêt. Lui ce qu’il cherchait, se trouvait là-haut, au premier étage de la maisonnée. L’escalier, grinçait, il devait s’arrêter à chaque pas, reprendre sa place dans le silence, une nouvelle marche, puis une autre.
Elle se trouvait juste là, derrière ce dernier rempart. L’oreille collée à sa porte il l’écoutait vivre, elle chantonnait, dansait probablement aussi. L’innocence dans toute sa beauté.
Il devait agir maintenant par instinct pour obtenir ce qu’il voulait.
Il poussa la porte sans brutalité, la tête rentrée dans ses épaules prêt à bondir.
Elle, elle aimerait crier, hurler, mais la peur la paralysait. Elle restait, là, les yeux grands ouverts, impossible d’expliquer… pourquoi…comment….
Il s’approchait, sans courir, mais en trois enjambées il la tenait.
Elle commençait juste à prendre conscience de ce qui se passait, cet homme…ses yeux monstrueux..sur elle…trop de peur…
Comme une poupée de chiffon elle tomba à terre.
Il ne pouvait espérer mieux, elle, à sa merci, sa peau sous ses doigts, sa vie au bout de ses lèvres.
Il voulait, il la voulait. Pas simplement pour un temps, on s’amuse et puis bye bye. Non il voulait qu’elle reste avec lui jusqu’à la fin de sa vie. Il voulait un morceau de bonheur en lui, et elle, elle sentait le bonheur.
Son couteau en main, doucement, il déchira son pyjama, puis sa peau. Le craquement des os. Elle, dont la vie l’habitait quelques minutes auparavant, encore chaude, lui offrait son cœur qui renfermait le bonheur qu’il convoitait tant. La chair cédait facilement sous ses dents, le sang se répandait dans son cou, sur ses mains, sur le sol, mais quelle importance. Il possédait désormais un part de bonheur au fond de lui.
Maintenant il désirait trouver sa part d’amour.
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Sam 15 Fév - 15:47 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Dim 16 Fév - 04:32 (2014)    Sujet du message: Invidia Répondre en citant

Rho la vache il est complètement marteau ce mec ! Et des faux airs de Jean-Baptiste Grenouille, non ?

J'ai eu des frissons tout le long de la lecture. Comme d'habitude, tu manies l'horreur avec art !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Dim 16 Fév - 04:32 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Dim 16 Fév - 08:19 (2014)    Sujet du message: Invidia Répondre en citant

Merci, oui je le voulais bien flippant celui la et c'est vrai en me relisant il a un air de JB Grenouille livre que j'adore entre parenthese.
Merci pour tes frissons j'aime bien ca moi vous faire frissonner
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Dim 16 Fév - 08:19 (2014)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Dim 16 Fév - 10:09 (2014)    Sujet du message: Un bijou d'angoisse Répondre en citant

Le régal dans cette nouvelle, c'est ce délicieux décalage qui existe entre l'atmosphère en surface faite de délicatesse, de poésie et l'âme noire de ton personnage masculin dont on sent bien qu'il est border line.

Tu as l'art de débusquer la part sombre des individus.


Cet homme qui se nourrit des travers de ses contemporains rien qu'en les observant. Plus j'y pense plus j'y vois un buvard qui absorbe la face noire que nous avons tous.


Pas étonnant qu'il finisse mal


Et pourtant il ne désirait qu'être aimé 


Bref j'ai vécu un bon moment de lecture


J'en redemande
Dim 16 Fév - 10:09 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 20:06 (2014)    Sujet du message: Défi n°31 Répondre en citant

YES ! Dis donc, tu n'y vas pas avec le dos de la cuillère ! C'est une hallucination qui se dessine au fur et à mesure des lignes. C'est vraiment exquis lol. En plus j'ai eu l'impression que tu as fais avec la contrainte et là je dis chapeau. Texte que j'ai aimé. Question : de quel péché s'agit il ?
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Lun 17 Fév - 20:06 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 20:42 (2014)    Sujet du message: Invidia Répondre en citant

Merci Hector j'aime beaucoup ecrire cegenre d'histoire avec des personnages tres sombres.

Merci le Zebre ah le peche c'est l'envie, bien que cela aurait pu etre la gourmandise, mais c'est l'envie.
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Lun 17 Fév - 20:42 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 20:56 (2014)    Sujet du message: Invidia Répondre en citant

Brrr... Moi aussi j'ai eu les frissons, tu as vraiment un talent dingue pour faire vivre ces personnages là... Quand on finit de lire, on est presque mal à l'aise d'avoir été dans l'esprit de ce mec pendant un moment... Et c'est impressionnant, cette sensation de devoir ressortir du texte... 

Et puis j'aime cet aspect psychologique qu'ont tes personnages, qu'importe le degré d'horreur et de sadisme... 


En fait, moi j'y ai clairement vu l'envie (déjà avec le titre^^), mais pas dans le sens de la jalousie, mais dans le sens de la pulsion de désir extrême, et la gourmandise, effectivement qui va de paire... 


Franchement, bravo, c'était juste énorme !
_________________
Rafistoleuse
Lun 17 Fév - 20:56 (2014)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 15:47 (2014)    Sujet du message: Invidia Répondre en citant

Ce que j'aime avec tes personnages, c'est que tu ne te perds pas à expliquer le pourquoi du comment ils sont comme ils sont.

"Pourquoi est-il si méchant ? PARCE QUEEEE !"

Et j'adore. Ils sont tordus et puis c'est tout. En lisant ton texte, je me suis emballée dans ma couverture, j'osais à peine sortir ma main pour faire défiler l'écran... alors tu m'as bien fait frissonner, c'est réussi. T'as vraiment un don pour ce genre.
Mer 19 Fév - 15:47 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 16:32 (2014)    Sujet du message: Invidia Répondre en citant

Oh ben merci, ravie de vous avoir fait frissonner honnetement j'adore ca et non je ne suis pas sadique ou juste un peu. Je sais que je ne fais pas l'explication de texte ou d'histoire, je suis plus interessee par les emotions et les sentiments qu'ils vehiculent.
encore merci
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Mer 19 Fév - 16:32 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 03:27 (2014)    Sujet du message: Invidia Répondre en citant

Voilà une histoire qui vous reste dans la tête. Encore une fois, la Christine touch a fait mouche! La douceur, la poésie, de la dentelle et puis un dérèglement qui s'opère, une couille dans le potage si j'ose dire, qui nous amène au pire. Je veux dire au pire du pire ! Ton écriture possède deux facettes diamétralement opposées qui se marient à merveille... 
Jeu 20 Fév - 03:27 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
SarahConte
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 29 Oct 2013
Messages: 31
Localisation: Metz

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 10:50 (2014)    Sujet du message: Invidia Répondre en citant

J'adore le paradoxe que tu présentes dans ce texte! Au début,  on début,  on est au pays des schtroumphs, le soleil brille,  les oiseaux chantent!  Lalalalama lalalala!


Puis au fur et à mesure de la lecture,  on se dit qu'il y a quelque chose de louche! 


Jusqu'à la révélation finale quiedt complètement glaçante. 


Et c'est vrai que dans l'envie du personnage, j'y ai retrouvé du jean-baptiste grenouille.  Mais c'est loin d'être une mauvaise comparaison je pense! 
Jeu 20 Fév - 10:50 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 10:54 (2014)    Sujet du message: Invidia Répondre en citant

Le Péché « Principal » : l’Envie 
Autres péchés : l’Orgueil, la Luxure 
  
Pour moi, ton homme est plus l’objet d’une Folie que d’un Péché dans l’histoire, même si sa Folie découle du péché de posséder l’autre et son bonheur en particulier. Mais ce que j’ai adoré c’est que tu es allée à l’extrême. Tu l’as quand même fait vivre. Tu l’as incarné. Ton texte manie l’horreur avec brio. On y est en plein dedans et notamment avec un respect méticuleux de la contrainte (mais j’y reviendrais). On en ressort avec cette désagréable sensation d’avoir soi-même commis le crime. C’est un atout majeur. 
Par contre, j’ai un peu bloqué sur un aspect. Ton point de vue est intéressant dans le sens qu’il envie le Bonheur, une notion abstraite plutôt qu’un objet concret (comme décrit dans les définitions) mais, par contre, le fait qu’il détaille les autres uniquement pour trouver leurs faiblesses, amène à le cataloguer Orgueilleux plutôt qu’Envieux. J’aurais apprécié qu’ils y aient des éléments un peu plus fréquents d’Envie, parce que le péché n’est pas braqué que sur une personne mais il coule dans les veines, il est toujours présent au final, même si l’objet convoité est différent d’une personne à l’autre. Puis lorsque cette fille entre en ligne de compte, cette description si pointue, si précise me laisse penser que tu vas dériver sur la Luxure. Et j’en ai perdu de vue l’Envie jusqu’à la fin où je me rends compte qu’il la tue. Un petit flottement donc dans le choix du péché.  
  
Au niveau de la contrainte : Juste parfait, puisqu’aucun des verbes n’a été utilisé, y compris en auxiliaire. Et c’est en lisant ton texte, en troisième, que je me dis que j’aurais dû être plus dure avec vous tous, et ne pas faire d’exception pour les auxiliaires. Tu as fait le bon choix de ne pas les utiliser. (Est-ce un choix ou une peur de se planter dans l’utilisation comme j’ai pu voir sur le t’chat. Je ne sais plus qui disait ça …) En tout cas, cela offre un rythme unique, une imprégnation très agréable du texte (même avec un texte sanglant) Une vraie impression d’être le personnage, d’être au cœur de l’action.  
Par contre, juste sur une histoire de facilité de lecture, est-il possible que tu sautes des lignes des fois ? ^^ 
  
Ma phrase Préférée :  
« Comme une poupée de chiffon, elle tomba à terre. » Cette phrase si simple et qui ne porte pas l’histoire en elle, je la trouve empreinte d’une beauté toute particulière.  
« Il voulait qu’elle reste avec lui jusqu’à la fin de sa vie. » Quelle meilleure phrase pour contrebalancer la première. Parce que celle-ci pour moi, c’est ton histoire. 
_________________
ATea.
Jeu 20 Fév - 10:54 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:45 (2016)    Sujet du message: Invidia

Aujourd’hui à 13:45 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°31

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield