S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Escalier à vice.
Aller à la page: 1, 2  >
 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°31 à 40 » Défi n°31
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 19:00 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Berthe et Viviane se connaissent depuis un bail. Leurs maris, amis depuis l’adolescence, avaient fondé leur entreprise ensemble. Après plusieurs années de galères et incertitudes, ils étaient parvenus à établir une reconnaissance notable dans le secteur du BTP. Construire des maisons, voilà comment ils gagnaient leurs vies, et plutôt bien désormais. Lorsqu’ils avaient entendu parler d’un terrain à vendre, la solution de l’acheter à deux leur semblait être la meilleure. Leur duo fonctionnait à merveille dans le travail, ils envisageaient donc sereinement de devenir voisins. Berthe et Viviane n’avaient émis aucune objection, mais ne partageaient pas vraiment l’enthousiasme de leurs conjoints. La complicité de ces derniers contrastait avec la courtoisie mesurée des épouses.  
 
En quelques mois, les papiers avaient été signés. Les deux maisons se construisaient à un rythme soutenu. L’excitation du changement et les plans d’aménagement avaient considérablement rapproché les deux femmes. Les chantiers avancèrent à pas de géant, et très rapidement chacun des couples purent emménager dans leur chez soi. 
 
Toutes les deux femmes au foyer, Berthe et Viviane ne rataient jamais une occasion de s’inviter l’une chez l’autre. 
 

 
« - Vivi ! Vivi ! S’écrie Berthe, le bras tendu, sur la pointe des pieds pour dépasser le mur de la tête.
- Oh, j’t’avais pas entendue, avec le sifflement de ma cocotte !
- Ca y est, ils m’ont installé le système d’aspiration centrale, tu viens voir ?
- Ben, je dois mettre mon riz au feu … Oh allez, de toute façon, ils ne rentrent jamais à l’heure pour déjeuner, ces voyous ! Se persuade Viviane.
- Exactement, et puis ils grandissent, tes gosses, ils doivent apprendre à se débrouiller un peu, hein !
- Berthe, tu exagères, mon premier arrive tout juste à ses dix ans ! Rétorque Viviane, légèrement agacée par sa voisine donneuse de leçons.
- Justement !
- Bon, t’as gagné, je te rejoins dans deux minutes !
- A tout de suite ! »

Viviane appréciait la compagnie de Berthe même si celle-ci l’excédait un peu parfois.


*** 

 
- Chérie, tu vas finir par nous ruiner, tu comprends ça ? 
- Quoi, encore… Soupira Berthe.
- Les rideaux, pourquoi en as-tu acheté deux paires ?
- Une claire pour le jour, et une paire épaisse pour la nuit…
- Complètement inutile ! Une épaisse suffit amplement, quand tu veux de la lumière, tu ouvres tout simplement… Je ne comprends pas comment tu peux te perdre dans des achats sans intérêt… Et le set de couverts, ceux que Maman nous avait offerts ne te plaisent plus ?
- Je voulais que ça aille avec les nouvelles couleurs de la cuisine…Berthe tentait de se justifier, en vain.
- Bien sûr, tu trouves toujours de bonnes excuses à tes dépenses inconsidérées !
- Et toi tu me diras quand tu comptes te bouger le cul pour mettre les dalles de notre allée ! Six mois que tu me baratines, je ne sais pas moi, tu construis des putains de baraques pour les gens, et chez nous… Ça craint ! Nos amis ne peuvent même pas se garer…
- Je me crève au boulot alors le weekend ... Je me repose…
- Et notre maison tu crois qu’elle va avancer toute seule ? Fainéant ! »


***  


Coucou ! Ca y est, Jean et moi on a lancé la construction de notre future piscine. D’ici l’été prochain, je pourrais faire des plongeons chez moi. Dommage que tu n’aimes pas te baigner. Tu veux quand même venir voir ? Je vais te montrer nos plans. Bise.

Berthe avait reçu le texto en début d’après-midi, et n’avait pas daigné répondre. Elle ne voulait pas voir, elle ne voulait rien savoir. Ses voisins échafaudaient des plans sur la comète alors qu’elle, elle se battait depuis une éternité pour que son homme consente à paver leur entrée. Berthe s’était montrée plus que patiente avec son mari, cette nouvelle la mettait hors d’elle. Pourquoi Viviane ? Pourquoi pas elle ? Elle ne l’acceptait pas.




*** 



Le lendemain, Berthe reprit contact avec Viviane, l’air de rien. Elle balbutia un faux prétexte à son silence de la veille, ce que sa voisine avala sans peine. Elle confectionna une quarantaine de cookies aux pépites de chocolats, noix de pécan, et éclats de caramel. Elle les emporta tous chez Viviane.


« - Rentre, rentre, tu vas voir, on peut enfin emprunter l’escalier pour aller en bas. Ils l’ont fixé ce matin même.
- Oh mais, pourquoi as-tu emmené tout ça, tu sais pourtant que …
- Les enfants ! Devinez ce que je vous ai préparé ! Les interpella Berthe.
- Miaaam, des cookies ... Des cookies ! Des cookies !
- Les chéris, c’est pas encore l’heure du goûter…»


Les enfants s’emparèrent du bol avant de disparaître.


« - Berthe… Je t’avais pourtant parlé du problème de poids de Kévin…
- Et Léa alors ? Elle doit se priver à cause de lui ?
- Pourquoi agis-tu comme si tu ne voulais pas me comprendre ? Tu sais très bien que … Pff… Laisse tomber… Ça ne sert à rien avec toi… » Se résigna Viviane.


Berthe jubilait de voir la mine déconfite de sa voisine. Elle avait remporté une victoire. Elle semblait d’une humeur bien plus joyeuse, tout à coup.


« - Et alors ce fameux escalier ? Tu me le montres ?
- Oui … euh … Oui ! » Se reprit Berthe.


Les deux femmes descendirent les marches en colimaçon qui menaient au futur jardin, et la fameuse piscine. A mi-chemin de l’escalier, Berthe s’arrêta net.


- Ben quoi ? Tu ne descends pas ?


Berthe ne souhaitait pas participer une seconde de plus à cet étalage de satisfaction de Viviane.


- Je vois très bien d’ici … Répondit Berthe, sèchement.


Viviane, emportée par sa joie de partager son engouement avec sa voisine, ne releva pas l’amertume dans le ton de sa voix.


- Ah oui, c’est vrai que la vue est sublime de là où tu t’es arrêtée, attends, je remonte ! » S’enthousiasma Viviane.


Exaspérée, Berthe coupa court à sa visite.


*** 


« - Non mais je te jure, elle me gave l’autre… Madame me raconte son futur jardin-piscine-terrain-de-basket, pourquoi pas un complexe sportif entier aussi ? Et vas-y que je te vante ma vue de mon super escalier en spirale, et vas-y que… »
- Berthe ! Calme-toi, bordel de merde !!
- Ah ben tu t’es enfin réveillé toi ? Je te croyais mort depuis trois mois déjà…
- Va te f…Mmm… Je me retiens mais… Non, je ne rentrerai pas dans ton jeu !
- Cause toujours, tu connais que ça, parler, parler, mais t’en fous pas une….
- J’en peux plus de tes scènes, tu tournes en boucle, ça m’étonne que tu ne te saoules pas toi-même… »

*** 


Plusieurs semaines s’étaient écoulées. Berthe mangeait sa rage et feignait son amitié avec le talent d’une comédienne hors-pair. Elle s’appliqua méticuleusement à ravager la petite vie tranquille de Viviane. Il faut dire qu’elle mettait du cœur à l’ouvrage. Sous couvert de ne rien comprendre, de ne rien entendre de ce que disait sa voisine, elle continuait de plus belle. Des pâtisseries tous les deux jours, il fallait bien les nourrir ces enfants. Et chaque fois, le même refrain. Viviane ne se démontait pas et se montrait d’une indulgence telle que Berthe n’en revenait pas. Viviane allait bien. Encore. Son mari, par-ci, son mari par-là. Son admiration béate pour son époux la répugnait au plus haut point. La perfection incarnée, ça n’existe pas, et elle allait s’assurer que la petite Viviane-je-nage-dans-le-bonheur s’en rende compte. Elle avait remarqué que Jean et son mari finissaient parfois très tard sur les chantiers pour livrer les maisons aux clients. Berthe se dit que ça pourrait servir son intérêt. Quoi de plus facile, que d’installer de la méfiance dans l’esprit d’une femme. Surtout qu’en matière de manipulation, Berthe comptait parmi les expertes. Il ne lui fallut que quelques retards inexpliqués de son mari bien-aimé pour insinuer un adultère. Voir Viviane douter, de plus en plus chaque jour, constituait la dose de bonheur et d’adrénaline de Berthe. Sa voisine qui se confiait auparavant, de vivre une sexualité riche et exaltante, tenait à présent un discours plus sombre. Viviane ignorait parfaitement que c’était sa confidente qui s’amusait avec un plaisir démesuré, à éteindre une à une les étoiles dans ses yeux à elle.




*** 


L’été approchait à grand renfort d’orages. Viviane se délectait des disputes qui grondaient dans la maison voisine. Elle ne manquait pas d’aller vérifier les conséquences de ses petits plaisirs en allant consoler Viviane de ce débauché de mari. Mais quelque chose persistait à rendre Berthe furieuse. Malgré toutes les insultes et guerres qui éclataient dans le couple voisin, Jean continuait, contre vents et marées, à bâtir leur nid. Ils en arrivaient au carrelage et au revêtement de la maudite. Ce qui poussait Berthe dans ses pires retranchements. Elle voulait détruire Viviane, et son petit bonheur tranquille. Elle voulait son petit bonheur tranquille, elle voulait ses enfants, même celui qui mangeait trop. Elle voulait son monsieur parfait, travailleur, plutôt que monsieur pantouflard qui ronflait chaque minute qu’il passait à son domicile. Elle voulait tout. Et Viviane était devenue son ultime obstacle. Et comme pour aggraver une situation qui était déjà parvenue à un point déplorable, Viviane continuait inlassablement.


« Tu sais, Berthe, je me trompe peut-être… Tu vois il continue à s’investir dans cette maison, notre avenir, il n’agirait pas de la sorte, s’il aimait quelqu’un d’autre…
- Putain, mais tu peux pas te voiler la face indéfiniment, et si il ne l’aimait pas, s’il veut juste la baiser, dans toutes les positions !
- Berthe, mais … tu … tu te rends compte des horreurs que tu dis ?
- Tu me révulses, Viviane, j’en peux plus… Tu le vois, ce trou ? Non, non tu le vois pas assez bien je crois… »

Berthe saisit violemment la chevelure de Viviane, paralysée par la découverte de la véritable nature de sa voisine. Berthe la traîne jusqu’à l’escalier.

« - Tu le vois ce trou, tu le voulais ce putain de trou…Hein ?
- J’comprends pas, Berthe, je piges rien… Sanglote Viviane, désemparée.


Berthe quant à elle, démontrait une maîtrise et un sang-froid effrayant. Elle sourcillait à peine. A l’intérieur, ça bouillonnait. Elle allait atteindre son but. Elle allait détruire celle qu’elle haïssait au plus profond d’elle-même.
D’une poigne efficace, elle fit basculer Viviane par-dessus la rambarde. Dans un grand cri, Viviane s’explosa les membres contre les petits carreaux qui recouvraient partiellement la piscine.
Berthe resta quelques minutes à observer le sang se frayait un chemin là où la couche d’enduis avait été déposée. Puis, lentement, elle remonta une à une les marches de l’escalier à vis, prenant soin de s’arrêter à chacune d’elle, afin d’admirer la vue.





*** 
 
 
« Mon chéri ! Ah tu rentres enfin ! S’exclama Berthe en sautant au cou de son mari.
- Je te trouve bien gaie …
- Tu sais quoi ?
- Non mais tu vas me le dire … Répondit son homme, sceptique.
- Et si on construisait une piscine ? »
_________________
Rafistoleuse


Dernière édition par Rafistoleuse le Lun 17 Fév - 23:49 (2014); édité 2 fois
Lun 17 Fév - 19:00 (2014)
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 19:53 (2014)    Sujet du message: Défi n°31 Répondre en citant

waouh ! Voilà une brochette de péchés comme on en rêve ! C'est délicieusement machiavélique astucieusement installé et clairement bien écrit.
Si un jour tu comptes faire une piscine chez toi, tu nous fais signe ? Ce serait dommage de ne pas faire connaissance avec Berthe.
Bravo pour ce texte !
Juste une question : thème quel est LE péché le plus évident ? L'envie, l'orgueil ? + contrainte ? Il est vrai qu'écrire un texte si structuré sans faire être et avoir relève de la prouesse
Et une réponse : là en l'occurrence, sur ton texte, on s'en fiche pas mal !
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Lun 17 Fév - 19:53 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 20:02 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Merci beaucoup le Zèbre !! 


C'est ce que je craignais en ne le citant pas, c'est de ne pas réussir à faire transparaître le pêché qui grandit en Berthe au fur et à mesure.. En fait mon but était de frôler les autres pêchés tout en escaladant celui qui motive le personnage depuis le début, à savoir l'envie. Il y a la colère, l'avarice et la paresse de son mari, la gourmandise des enfants de Viviane, la luxure fabulée de son mari, l'orgueil de Viviane... Et je voulais mettre en avant l'envie qui prenait corps peu à peu. 


Mais c'était sans doute pas assez clair


En tout cas merci beaucoup, je suis ravie que l'histoire t'aies plu !
_________________
Rafistoleuse
Lun 17 Fév - 20:02 (2014)
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 20:28 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Ah mais quel texte je vais regarder mes voisins d'un autre oeil.
Pour ton texte et ton histoire un petit bijou, ca monte en puissance avec la folie devastatrice de Berthe, c'est vrai que tu froles tout les peches. J'ai lu beaucoup d'envie, de colere d'orgueil, mais tout ca amene de main de maître.
Un grand bravo a toi
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Lun 17 Fév - 20:28 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 22:24 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Merci beaucoup Christine, quand je repense à ton personnage, j'en frissonne encore ^^!


Comme quoi on a toutes les deux abordé l'envie de différentes manières, je trouve ça intéressant !
_________________
Rafistoleuse
Lun 17 Fév - 22:24 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 23:30 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Oh bah moi ça m'a paru clair qu'il s'agissait de l'envie. Le personnage principal est Berthe, et l'envie évolue avec elle, jusqu'à devenir destructrice. Tous les péchés sont certes présents de manière sous-jacente, mais l'ensemble est vraiment bien construit.

Seul bémol, tu fais des confusions entre Berthe et Viviane et ça m'a perdu plusieurs fois à la lecture. Il faudrait juste faire attention à ça quand tu te relis ^^ Certes, j'imagine que t'étais focalisée sur les être/avoir/faire, mais un peu en dépit du reste^^
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Lun 17 Fév - 23:30 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 23:33 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Oh je viens de réaliser qu'il y a des tirets qui se sont déplacés entre copié-collé de word à ici, j'avais modifié certains mais ils sont réapparus, où alors j'en ai loupé... Bref je comprends que tu te sois perdue en effet :/

edit : c'est bien ce que je pensais, j'ai modifié la mise en page et retenté de réglé le problème des tirets, et ça ne change rien, je crois que je vais devoir retaper tout le texte... Sad Atea, ne le lis pas tout de suite, s'il te plaît ^^!

edit 2: bon je crois que j'ai réglé le problème des tirets, mais vu l'heure je suis pas à l'abri d'avoir encore loupé des trucs Rolling Eyes
_________________
Rafistoleuse
Lun 17 Fév - 23:33 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 17 Fév - 23:57 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Bref, en tout cas, merci beaucoup Mo, je suis contente que tu aies reconnu l'envie comme prédominance dans mon texte !

Octobell a écrit:
Seul bémol, tu fais des confusions entre Berthe et Viviane et ça m'a perdu plusieurs fois à la lecture. Il faudrait juste faire attention à ça quand tu te relis ^^ Certes, j'imagine que t'étais focalisée sur les être/avoir/faire, mais un peu en dépit du reste^^


Merci beaucoup pour ta remarque ... Effectivement, j'ai inversé des prénoms, plusieurs fois et je n'ai même pas vu mes erreurs après deux relectures, c'est dire !
- ___-'
_________________
Rafistoleuse
Lun 17 Fév - 23:57 (2014)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 18:18 (2014)    Sujet du message: C'est d'un machiavélisme Répondre en citant

Raf, tu as une vision délicieusement sadique du voisinage. C'est un régal. Et puis quel sens des dialogues et de l'observation. J'ai adoré ces tranches de vie.


Et puis la chute de la piscine, au propre comme au figuré c'est un must !
Mar 18 Fév - 18:18 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Eurydice2607
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 29

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 22:53 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Très bon texte ! et je trouve qu'on reconnaissait bien l'envie ! comme petit bémol parfois aussi un peu déroutée par les échanges de prénoms... mais c'est super bien écrit (comme souvent !)
Mar 18 Fév - 22:53 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 02:09 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Merci beaucoup à tous les deux !! 


J'adore mes voisins , quoi qu'il en soit  Mr. Green
_________________
Rafistoleuse
Mer 19 Fév - 02:09 (2014)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 14:44 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Haha, j'ai bien ri en lisant ton texte. J'aime beaucoup l'escalade du/des vices au fil de la lecture. C'est vrai qu'à un moment, j'étais perdue entre Viviane et Berthe, j'ai eu du mal à les différencier clairement mais dans le fond, je trouve l"histoire vraiment fun, un genre de comédie burlesque très colorée.

Par contre j'ai vu des petits "est" qui se baladaient m'enfin j'dis ça... peut être bien que moi aussi lol c'était super chaud cette contrainte finalement !
Mer 19 Fév - 14:44 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 14:49 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Aïe aïe aïe... j'ai fait "rechercher" pour le mot "est", et effectivement, t'as raison O_O Bon de toute façon j'étais déjà mal partie lol


En tout cas, c'est cool que ça t'ai fait rire, merci !!
_________________
Rafistoleuse
Mer 19 Fév - 14:49 (2014)
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Mer 19 Fév - 16:38 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Très bien ficelé ce texte, et ça pue l'envie de A à Z...on imagine dès le début que ça va finir avec du sang...j'aime pas!!!  
T'es pleinement dans la contrainte, j'ai aimé.


par contre y a une faute là : Berthe resta quelques minutes à observer le sang se frayait un chemin 


j'dirais "observer le sang se frayer"


même si le sang et moi dégueu...enfin tu sais quoi! ^^
Mer 19 Fév - 16:38 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mer 19 Fév - 16:42 (2014)    Sujet du message: Escalier à vice. Répondre en citant

Oulah oui, je multiplie les boulettes dis donc ...


Merci beaucoup en tout cas ! Je suis ravie que mon texte "pue l'envie"  Mr. Green
_________________
Rafistoleuse
Mer 19 Fév - 16:42 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:22 (2016)    Sujet du message: Escalier à vice.

Aujourd’hui à 22:22 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°31

Page 1 sur 2
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield