S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Sot-l'y-laisse

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°31 à 40 » Défi n°34
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 09:37 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
La maison transpire une sueur sombre que la nuit colporte au gré d’un vent morose.
Les seuls bruits qui osent murmurer, viennent du dehors, par à-coup, comme hésitant à casser le silence fragile des lieux.
Il y a juste le cœur de la maison qui bat à un rythme régulier, il frémit, trésaille puis sonne minuit avec la grandeur d’un Big Ben miniature.
Une clé tourne dans la serrure, dans un cliquetis squelettique. Des talons claquent et martèlent le sol, trainant une journée de travail harassante dans son sillage.
La porte entrebâillée, accentue le bruit des voitures qui passent dans la rue.
Un sac échoue sur le sol, les clés sont jetées sans force dans un réceptacle récalcitrant à les recevoir.
D’un souffle résigné et fatigué, la porte est poussée, raclant le sol et la poussière.
Déjà pressés d’aller voir ailleurs, les pas, entrainent loin de l’entrée, la personne qui est négligente et peu attentive, au fait que la porte ne se ferme pas. Qu’il y a une main qui est venue la stopper.
Des pas feutrés et légers font irruption.
Après tout va très vite.
Un coup sec, le souffle coupé par la surprise, un corps qui s’effondre avec toute sa lourdeur sur un carrelage froid.
La porte claque, le verrou est tiré. Une respiration s’accélère, l‘excitation est à son comble.
Le corps est trainé dans une autre pièce. Une chaussure est abandonnée derrière comme un dommage collatéral.
Le salon est éclairé par intermittence, par les phares des voitures.
Un homme, jeune d’apparence, se tient au-dessus d’une jeune fille inconsciente.
Il l’admire.
Un sourire aiguisé se détache clairement sur son visage, il est heureux de sa prise.
Il ne fait pas attention qu’on l’observe dans le plus parfait silence.
Un fauteuil tiré dans un coin sombre du salon, un homme y est assis, immobile, contemplatif.
Il laisse faire, il veut voir l’œuvre du jeune homme, la partition qu’il va écrire.
L’ouverture était un peu brutale, un peu brouillon, à son gout, il préfère l’exactitude du métronome, d’un ciselage parfait. Il espère que la pièce de résistance sera de meilleur facture.
L’excitation du premier acte est retombée. Le jeune homme se déplace maintenant en douceur, mesurant chaque mouvement. Il pose son oreille sur la poitrine de la jeune fille, encore inconsciente, pour écouter ce qu’il désire.
Il est là, attentif, dévorant les battements comme des entremets gourmands.
Il ressent alors comme un picotement à la base de sa nuque.

- Qui est là?

Il ne panique pas, ne force pas sa voix. Il se redresse simplement en attendant une réponse.

- Je suis désolé, je ne voulais pas vous déranger. Je vous en prie, continuez.

Un silence électrique plane dans la pièce.

- Qui êtes vous?
- Est-ce que cela a vraiment de l’importance? Je ne suis qu’un simple spectateur, admiratif de votre Œuvre.
- Vous n’êtes pas là pour m’arrêter?
- Je ne suis pas un homme qui empêche les autres de réaliser leurs désirs, ou aller à l’encontre de leur volonté. Je ne veux, en aucun cas, retirer de votre main la nourriture sacrée que vous désirez. Vous le désirez, n’est-ce pas, ce qu’elle cache en elle. Ce qui donne à son cœur ce chant si particulier.
- Et ce gout!
- Ce gout?
- Oui celui du bonheur, ce gout sucré avec un peu de cannelle. C’est suave et chaleureux.

L’homme assit dans le fauteuil se contente de sourire. Un sourire compréhensif, un brin carnassier.

- Vous êtes comme moi n’est-ce pas?

Le jeune homme tout en parlant inspire profondément.

- Comme vous?
- Oui, vous avez cette odeur, celle du prédateur, de celui qui mord dans la chair fraiche, de celui qui se trouve en haut de la chaine alimentaire.
- Disons que je fais attention à ce que je mange.
- Vous allez me tuer?
- Allons, allons Grégoire, une chose à la fois. Finissez votre travail, ensuite…on verra.
- Qui êtes vous? Que cherchez vous ici?
- Je vous l’ai dit, je ne suis qu’un simple admirateur de votre travail.
- Si vous le dites.

En fait, il ne voulait pas en savoir d’avantage. Il n’a qu’une envie finir ce qu’il a commencé.
Découper sa peau si fine.
Faire craquer ses os d’un coup sec.
Sentir l’odeur de la vie qui s’échappe, du sang qui se répand.
Enfin tenir dans sa main, sa convoitise, sa gourmandise, le cœur, rempli de ce bonheur qu’il désire tant.
Ensuite le dévorer, l’engloutir, le fondre en lui.



La douceur du soleil joue parfaitement avec les accords de Rachmaninov et son prélude en Ré majeur.
Hannibal a déjà choisi la recette, celle du cœur de veau farci.
Il prend les deux cœurs, les fend dans toute leur longueur. Minutieusement, il les passe sous l’eau pour retirer tout les déchets et autres impuretés.
Ensuite délicatement il les éponge, avec douceur et respect.
Dans une sauteuse il fait revenir dans du beurre, un oignon et de l’ail, il y rajoute un peu de viande, puis un œuf sans oublier du persil haché, du sel et du poivre. Avec une cuiller il remplit les cavités de ce mélange, puis entreprend de coudre les deux parties des cœurs ensembles avec la dextérité d’un chirurgien. Dans une grande cocotte en fonte, il fait chauffer un peu de beurre et d’huile afin de les saisir.
Il prend une bouteille de vin, qu’il porte à son nez pour y cueillir l’arome enivrant de ce nectar. Il verse une rasade de ce divin millésime, puis porte à ébullition. Ensuite il y ajoute un fond de “veau” et un peu d’eau. Avant de mettre le couvercle, il n’oublie pas d’additionner une feuille de sauge et de laurier.
Apres une heure il y ajoute une carotte et des petits oignons nouveaux.
Pendant le reste du temps de cuisson il prépare des gnocchis et une salade avec le brio d’un grand chef.
Dans le salon, sur une grand table, un couvert est dressé, sans aucune fausse note. Une bouteille de vin sur son support légèrement penché, attend. Du pain frais sortit à peine du four, fume.
Hannibal peut enfin retirer son tablier, dans son assiette trône, un cœur tendre. accompagné d’un sauté de gnocchis au beurre roux, de carottes et d’oignons nouveaux. Sans oublier la sauce onctueuse et parfaitement assaisonnée du plat.

Puis vient le moment ou le couteau tranche la chair, libère les aromes incomparables d’un plat parfaitement cuisiné.
Quand la bouche s’ouvre pour accueillir ce délice.
Les dents qui viennent mâcher, malaxer, toutes les saveurs.
Voila ce qu’il aime, ce qu‘il apprécie.

- C’est vrai qu’il y a un petit gout de cannelle.

Hannibal sourit satisfait. Il lève son verre à la santé de celui qui lui a fait découvrir cette particularité.
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Dim 16 Mar - 09:37 (2014)
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 09:48 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

Bon vous aurez sans doute reconnu la serie Hannibal.
Je n'ai pas voulu faire un veritable episode, tout d'abord ce serait bien trop de travail et je ne suis pas assez douee pour le faire.
Non j'ai essaye de faire une parenthese, car dans la saison 1, le personage principal, pour moi c'est Will Graham, Hannibal arrive après et prend de la puissance et de la place au fur et a mesure dans la serie.
Mon texte en fait montre ce que Hannibal pourrait faire en dehors, ou bien derriere la scene, ses petites incartades, ses casse-croutes en bord de route.
Enfin je sais pas si je suis tres clair dans ce que je raconte.
Bonne lecture
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Dim 16 Mar - 09:48 (2014)
Auteur Message
PSYCHOSE
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 17

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 14:31 (2014)    Sujet du message: Série Répondre en citant

Salut christine !


Je ne connaît pas personnellement la série Hanibal (je connais pas beaucoup de séries en fait, inculte que je suis^^) mais en tout cas, comme toujours, c'est bien écrit, bien posé, avec le style, l'intrigue et puis c'est captivant je trouve, non ? En tout cas, bravo ! Bon courage pour le défi !
Dim 16 Mar - 14:31 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 17:41 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

Ahah !

Déjà, j'ai trouvé l'intro remarquable ! J'ai adoré tes descriptions telles que tu donnes réellement vie à la maison. Après, ça te correspond totalement au niveau de l'écriture, et t'es toujours aussi douée pour faire passer l'horreur !

Seul bémol, au niveau des dialogues, j'ai été complètement larguée, et j'ai pas tout tout compris.
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Dim 16 Mar - 17:41 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 787
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 18:24 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

Rolala, Christine, c'est du grand Toi, là ! XD

Réaction à chaud : j'adore l'ambiance que tu as réussi à poser avec tes mots ! Une ambiance aussi visuelle que sonore et ce avec la verve d'un conteur ! Bravo !

Mais bon, comme pour Ode, il va falloir être plus détaillée pour pouvoir vous départager !

Les plus :

. L'ambiance : tu la places super bien ; on a presque l'odeur du sang dans le nez par moment (sans oublier la pointe de cannelle ! XD) Tu décris l'horreur avec une telle simplicité ; je suis admirative ! Du coup, c'est glauque, gore MAIS pas sanglant et dégoûtant. ^^ (enfin, pour moi.)

Tu pourrais aisément prêter ta plume à du Stephen King (voir lui piquer la vedette).

. Les personnages : Je ne connais pas vraiment le Hannibal de la série ; plutôt celui des films. Ceci dit, j'ai bien aimé ta vision de ce personnage, ta façon de le placer en second plan, en observateur morbide. Ensuite, ton Gregoire : un beau psychopathe bien décrit, totalement le genre de cas digne de l’intérêt d'un Hannibal. *-*

. Le scénario : un chouette petit Spin-Off, un hors-série, du pure fan service. J'aime bien l'idée ! Pour moi, la longueur ne choque pas ; il y a matière à faire un petit épisode (une vingtaine de minute) en jouant sur les plans, les silence, la musique d'ambiance, etc. ^^ J'aime bien qu'il soit aussi court et « flou » ; que tout ne soit pas dit. En fait, plus qu'un spin-off, je le verrais presque comme une « intro » à un épisode plus complet...

Bref, je digresse. XD j'ai beaucoup aimé ton scénario ! (si j'ai bien tout compris. Il le tue et le Gregoire, à la fin, pour bouffer les deux coeurs?)

. La chute : bon ici, c'est carrément toute la dernière partie, façon limite recette de cuisine que j'ai trop trop trop adoré ! ^^ t'aurais pu faire durer encore le truc, ça m'aurait pas dérangé ! XD

En gros, Christine, j'adore ton décalage, ta plume, ton univers ! XD

Les moins (oui, sinon c'est trop facile !) :

. La longueur : bah, j'en aurait bien mangé une petite tranche en plus, quoi ! XD Genre, tu as tout ce qu'il faut pour faire un scénario ; il ne te restait qu'à croire en ton idée ! Par exemple, tu aurais pu faire une petite introduction sur le psychopathe qui choisi sa proie, la suit etc. (une idée parmi tant d'autres) Ou renforcer la tension au début, sur la victime qui se sent observée (ou justement, qui ne réalise pas qu'elle l'est avec la scène classique de la douche)...

Bref ; tu as tous le talents pour écrire un épisode entier !! D'où te viens l'idée que tu ne serais pas à la hauteur ? Même un roman ; écris, j'achète ! XD

. Les dialogues : Ils manquent un peu de précision pour qu'on sache bien qui parle et comment. Les phrases s'enchaînent sans contexte et du coup, on peut facilement perdre le fil ; dommage, vu les infos qu'ils apportent. En fait, on aimerait savoir si le personnage parle vite, lentement ; s'il se gratte le nez, continue ce qu'il faisait ; etc. Là, on a juste des phrases et on perd brutalement ce visuel que tu installes si bien jusque là. ^^

. La présentation : Ben, juste un détail con ; tu pourrais placer ton introduction sur la série dont tu t'inspires, la mise en situation avant ton texte. Ceci dit, si je me souviens bien, tu as quelques soucis de clavier (accents entre autre?) donc je suppose que tu galères pour la mise en page sur le fofo ?

Du coup, pareil pour la séparation des deux partie ; ça manque d'une petite étoile, un truc qui marque le changement de scène.


En résumé :


Le thème me semble respecté. On a la série, un de ses personnages centraux, l’atmosphère qui colle. Bon, je ne connais pas la série... (Donc, les fans, si vous voyez un truc qui vous choque, manifestez-vous !:-p)

On a l'épisode ; certes, court, mais un épisode quand même avec un début, un milieu et une fin ! (je ne vous en demande pas plus ! XD après, je rajoute les plans de transition, les génériques et tout dans ma tête, ça vous rallonge le truc de quinze bonnes minutes ! Bouarf)

Pour la contrainte, j’attends tes éclaircissements, j'avoue... Parce que je ne sais vraiment pas où placer ta dernière scène... Je la vois bien chez Hannibal mais du coup, j'ai le sentiment qu'on perd le huis-clos.:-/ alors, c'est peut-être moi qui chicane, où juste le fait que ta chute à proprement parler semble se passer totalement ailleurs...


En tous les cas,
GG à toi ! Tu as réussi à nous pondre un texte construit, presque poétique malgré le sujet, super visuel (sauf pour les dialogues), immersif, dans un esprit (pour moi) digne d'un personnage comme Hannibal. Que du bonheur !
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Dim 16 Mar - 18:24 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 19:10 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

oh ben merci a vous trois.

oui je m'en rend compte maintenant de plusieurs erreurs.
Pour les dialogues, les deux etant des psychopathes leur faire avoir des reactions ou des haussements de voix c'est tres dur. Mais j'aurai du expliquer qui parle c'est vrai Si vous regardez la serie vous constaterez qu'Hannibal ben il bouge pas trop limite les mains dans les poches, il sourit pas ou peu, ses emotions sont tres effacees donc dans un dialogue c'est dur.
Pour la derniere scene ma faute encore je n'ai pas pense a ceux qui ne regarde pas la serie. on retrouve souvent Hannibal, chez lui dans sa cuisine, musique classique en fond, se preparer un petit plat a base de victime.
Pour la mise en place la je galere je ne peux meme pas mettre de smiley, j'ai une mise en place sur mon ordi mais qui disparait sur le forum, so I am sorry for that.
Voila j'espere avoir repondu aux questions
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Dim 16 Mar - 19:10 (2014)
Auteur Message
Alinoë
Méga CDC...
Méga CDC...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 1 787
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 19:22 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

Bah, pour l'absence de réaction; c'est justement pas mal de la préciser, de la décrire. Pas uniquement pour ceux qui ne suivent pas la série d'ailleurs mais comme un élément de l'histoire, justement.

Ensuite, j'ai envie de dire, ben un psycopathe peut très bien avoir un tic, une façon bien à lui de placer ses membres quand il se déplace (on en a tous une, d'ailleurs), des petits choses qui le caractérise; lui.

Un rituel jusque dans sa façon d'être, sa vie de tous les jours comme Hannibal qui cuisine tranquillement chez lui (on le retrouve dans les films aussi, d'ailleurs! *-* J'adore ce détail! et c'est cool qu'ils le reprennent dans la série et puis que tu l'ai repris aussi, du coup :p) Ou le fait qu'il observe dans une immobilité qui met bien mal à l'aise.

Et bon, du coup, je vois mieux ce que tu as voulu faire aussi. Je comprends bien (ça vaut pour les autres aussi) que tu ai eu "besoin" d'une scène hors huis-clos pour conclure ton épisode. J'ai quand même un petit manque niveau de l'enfermement, de la coupure du reste du monde. (mais bon, ça, c'est très personnel.)

Pour la mise en place, si ce n'est que ça, y a no soucis! et puis, si jamais tu veux un coup de main pour le prochain, j'peux t'éditer ça quand tu veux! (pareil pour le centrage de texte, etc.)
_________________
THE TRUTH IS OUT THERE


https://alinoebraun.wordpress.com/


https://www.youtube.com/watch?v=OttPq7ceH9E&feature=youtu.be&eml=2015September21%2F2733333%2F6010044&etsubid=30262197
Dim 16 Mar - 19:22 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Benethar
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 15 Mar 2014
Messages: 128
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 22:53 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

J'aime beaucoup tes descriptions. Pour dire, j'ai eu un frisson que tu parles de la clé squelettique. Tu as un vrai don pour ça. La première phrase est grandiose :

"La maison transpire une sueur sombre que la nuit colporte au gré d’un vent morose."

Tu places l'action et décris le contexte avec simplicité (une phrase plutôt courte et percutante) et complexité (la construction de la phrase, la personnification de la maison, les mots utilisés) à la fois. Je suis vraiment admiratif.

Ce qui est surtout très fort, c'est que même pour des gens comme moi qui n'apprécient pas du tout les ambiances morbide et/ou horrifique (ça se dit ça ? xD), tu rends la chose suffisamment belle pour que ça passe quand même. La scène de cuisine est véritablement belle et dégoûtante à la fois.

Pour le reste, je rejoins les commentaires qui t'ont déjà été fait, donc je ne vais pas trop m'attarder : un peu court, ou plutôt un petit manque de finition et d'enrobage : manque de précision dans les dialogues et rapidité du déroulement de l'action, en opposition qui plus est avec le caractère d'Hannibal que tu décris toi-même. C'est un peu comme si tu nous servais un excellent repas sur une chaise ^^
Dim 16 Mar - 22:53 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 01:46 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

De l'horreur dans toute sa splendeur. Tu excelles en la matière. Pour ma part je n'ai pas été perdue par les dialogues, mais je comprends que l'on veuille des petits détails supplémentaires.

Bravo, ce qui est sure c'est que Hannibal est dorénavant sur ma liste des séries à voir ^^
Lun 17 Mar - 01:46 (2014)
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 13:56 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

Je ne regarde pas cette série. Au début, je me suis dit "tiens c'est peut-être Dexter", puis le type dans l'ombre qui observe, et cette notion de "gout du bonheur" m'ont fait abandonner l'idée lol Comme les autres, j'aime beaucoup comment tu plantes le décor, et l'atmosphère.

Sur le "vous êtes comme moi ?" j'ai commencé à inverser les dialogues aussi, mais j'ai vite rétabli le tir ^^ Bref c'est sympathique, et ça donne une bonne idée de ce à quoi peut ressembler la série !! =)
Lun 17 Mar - 13:56 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 16:14 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

Superbe Christine!


On y est en plein dedans avec cette dimension si esthétique et gore qui caractérise la série


Tu la transcris très bien.


J'ai découvert Hannibal lors de la diffusion en intégral un samedi soir sur canal plus series.
J'ai réellement été séduit au point de voir les quatre premiers opus de la saison une, le sommeil ayant raison de moi ce soir la je n'ai pu voir la suite. Ça sent le coffret pour l'anniv´.


 Bref un grand bravo pour ton épisode.


Un mise en bouche qui donne envie
Lun 17 Mar - 16:14 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Mer 19 Mar - 21:02 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

Quel surprise : Christine, la reine du massacre qui choisit Hannibal comme série !

Une ambiance sombre que tu décris parfaitement, un duo de prédateurs dont tu dépeins avec précision mais sans complaisance les pensées. J'ai aimé "Le silence des agneaux" de Thomas Harris et tu rends hommage à son personnage préféré !

Bravo, on en recommanderait une côtelette saignante même !
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Mer 19 Mar - 21:02 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 11:17 (2014)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse Répondre en citant

Je crois que tout a déjà été dit, je suis chaque fois bluffée de ce talent que tu as de nous transporter dans l'horreur avec une facilité déconcertante... C'est extrêmement bien joué, délicieux je dirai
_________________
Rafistoleuse
Jeu 20 Mar - 11:17 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:23 (2016)    Sujet du message: Sot-l'y-laisse

Aujourd’hui à 02:23 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°34

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield