S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Dimanche.

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°31 à 40 » Défi n°35
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 24 Mar - 22:01 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Demain c’est dimanche. C’est toujours ce jour-là qu’on fait appel à mes talents. Je reste dans mon bureau – en vérité je dors – jusqu’à ce qu’un client vienne toquer à ma porte. Parfois je n’entends pas les toc mais les vocalises de la porte en bois me sortent toujours à temps de mon sommeil. Des clients j’en ai pas beaucoup, mais ils sont très fidèles, sans doute parce que je pratique des tarifs exceptionnellement bas. Je me fais offrir le petit-déjeuner, le temps qu’on discute sur l’affaire sur laquelle je vais travailler.
Demain c’est dimanche. Mais pas comme les autres. Demain, ce sont les vacances. Le soleil, le sable noir qui brûle les pieds, les kilomètres à toute vitesse qui soufflent salé. Moi j’aimerai mieux travailler.
  
On est dimanche. Je me suis encore endormi dans mon bureau. C’est un endroit confortable pour les nuits que je veux y passer. Mon réveil est anormalement doux, pas de symphonie grinçante, pas de client matinal. Il est onze heures. Je crois que j’ai réussi à échapper aux vacances. Je sors de mon bureau, traverse à pas coloriés le couloir qui mène à la cuisine. Au pied du frigo, un post-it qui aurait dû être collé. Je retourne le carré jaune pâle, l’écriture commence au milieu et finit de plus en plus petites. Les mouches ont des pattes plus lisibles. Mais j’aime les défis.
On a finalement laissé Thibault dormir, n’oublie pas de préparer quelque chose à manger, au moins pour lui. A ce soir. Mam.
Un coup d’œil au billet de vingt euros plié sur la table basse du salon me confirme qu’ils connaissent assez mon frère pour douter de sa motivation à cuisiner quoi que ce soit. Mais moi, pizza ça me va. Je plie le mot en quatre et l’enfouit dans la poche de mon pantalon de pyjama – trouée mais pas assez pour le laisser passer. Je monte l’escalier, et je me fais si velours qu’il ne grinche pas. Je m’arrête à la porte de son antre, à mon frère. La télévision est allumée, mais aucun autre signal sonore, ce qui me permet de déduire que mon frangin a encore dû oublier de programmer la mise en veille automatique – une des enquêtes que j’ai effectuées autrefois. J’ai acquis de l’expérience au fil des affaires, bien qu’elles soient toujours familiales.
Ce matin je n’ai pas de client, pas de crime à résoudre, mais pour un détective de ma trempe, il y a toujours du pain sur la planche. Il y a forcément un mystère à découvrir, et je vais m’y mettre de ce pas. Je retourne à la cuisine, histoire de commencer mes investigations le ventre plein. Le vent souffle la pluie en sucre glace sur les vitres, sous le regard amusé du soleil. Une cour de récré. Moi aussi j’ai envie de m’amuser. Je serai bien allé dans la cour derrière, m’envoyer en l’air sur le machin jaune caillé qui me sert de balançoire. Mais les sièges en plastique, ça glisse quand c’est mouillé, on est jamais trop prudent. Je me tape une petite mousse, au chocolat, pour me consoler. Après tout, c’est un peu la fête quand maman et papa ne sont pas là. Mon frérot me couvrira !
La cuisine est bien rangée, comme après la tornade maman. On pourrait croire que cette pièce n’a jamais été utilisée, même pas une trace de doigts sur les poignées des placards comme chez Ikéa. Pourtant il y a quelque chose qui ne rentre pas le tableau. Un truc qui fait bâche dans le salon. Il y a un couteau de cuisine qui traîne. Comment maman a pu ne pas le voir ? Peut-être qu’ils étaient pressés. Je vois qu’il y a une enveloppe sur le bahut. Papa a dû vouloir l’ouvrir, et à tous les coups maman lui a dit que ce n’était pas le jour des factures. Facture ou pas, je ne vais pas regarder tout de suite, il faut que je fasse durer le suspense. Faut bien que je m’occupe le temps que Dormeur se décolle les yeux.
Je saisis le couteau à l’aide d’un essuie-tout, pour ne pas compromettre la preuve. Note pour moi-même dans ma tête. J’observe une absence totale de résidus de nourriture, aucune trace de quoi que ce soit sur la larme du couteau. Ce qui certifie mes hypothèses sur l’utilisation possible de l’objet par le suspect, c’est-à-dire mon client le plus fidèle, mon père.
Continuons l’investigation. La porte de la salle de bain est ouverte, il y a une petite flaque d’eau qui pue dans les toilettes. Et ça sent pareil dans le lavabo. On dirait un produit de ménage. Maman a dû se lever aux horreurs ce matin pour nettoyer tout, c’est son rite de tous les jours… Mais elle est folle, on est dimanche ! C’est un peu la seule vacance de la semaine. Moi c’est pas pareil, mon travail il est marrant. Seulement je vais devoir attendre qu’ils reviennent pour savoir si j’avais tout bon.
En fait c’est même pas drôle, d’être tout seul, il m’en voudra pas longtemps, Grincheux si je le réveille juste un peu. Je parie que si j’éteins la télé, il se réveillera sans même savoir que c’est à cause de moi. Voilà, c’est ma mission, je vais m’infiltrer dans la chambre, subtiliser discrètement la télécommande que j’espère, il a pas dormi dessus. Je monte les marches une nouvelle fois dans le meilleur silence et j’ouvre sa porte. Et là, à ma grande surprise, y a personne. J’éteins la menteuse qui braille trop fort pour mes oreilles, que j’arrive plus à me concentrer. Je suis dubitatif, comme dirait papa. Son lit est pas complètement défait, mais juste froissé comme si on s’était vautré dedans fort, mais sans se glisser à l’intérieur. Y a encore l’empreinte de son sommeil sur la couette.
Mais ou est-ce qu’il est ? Et qui c’est qui va me sauver pour la mousse interdite ? Il faut peut-être que je le trouve. Oui ! Tout ça c’est une enquête préparée par toute la famille, juste pour moi. Je parie qu’ils rigolent bien en pensant à moi. Mais Luc il est où ? J’ai pas le droit de rester tout seul, il est forcément quelque part. J’ai regardé partout dans la maison. Peut-être il s’est caché, je suis trop fort à ce jeu, il me gagnera pas.
*
Bon je le le trouve pas, je crois que j’ai perdu mon super talent de détective. Et puis ça fait long là, il est presque l’heure d’avoir faim. Et puis il fait moins mouillé dehors. Je vais aller jouer en attendant. Il a dû aller chercher une pizza. Mais pourquoi il a pas pris l’argent sur la table ? Il est tête en l’air celui-là, il aurait bien besoin d’un allié qui pense à tout, un conseiller, même si je suis petit. Peut-être que lui il pourra m’apprendre à gratter les cordes de sa guitare. Je pourrais faire des griffes comme les rockeurs !
J’enfile mes vieilles baskets, et hop, direction la balançoire !
 

 
Yeux ouverts. Il me regarde pas. Je suis trop petit. Rouge mouillé. Balançoire plus jamais. Produit de ménage. Je suis trop petit. Couteau. Facture. Je suis trop petit. Il regarde le vide. Pourquoi y a du soleil. Je suis trop petit. Je suis trop petit. Je suis trop petit pour détacher le noeud. Balançoire plus jamais. Détective plus jamais. Dimanche pour toujours.

« - Votre fils ne répond à aucune de nos questions. Ce sont ses seules phrases prononcées. Il n’est pas encore prêt. - Vous croyez qu’il s’en remettra un jour ? Ça fait plusieurs mois docteur... Nous avons peur qu’il ne soit plus jamais…
- Le même ?
- Vous avez raison…Tous les matins, c’est dimanche. Nous revivons tout. La lecture de sa lettre, l’odeur de vodka, partout. Vous croyez que s’il l’avait vu, s’il avait su. Je l’avais accroché sur le frigo, c’est sensé coller. C’est sensé coller, un post-it ! C’est sensé rappeler aux autres… Qu’on est là…. »
 
_________________
Rafistoleuse
Lun 24 Mar - 22:01 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Lun 24 Mar - 23:02 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

Hum... J'ai relu ta nouvelle deux fois en y cherchant tous les indices possibles... Mais j'ai rien compris du tout. J'crois qu'il va falloir éclairer ma lanterne :/
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Lun 24 Mar - 23:02 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Mar 25 Mar - 00:46 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

J'dirai bien que c'est l'histoire d'un dimanche comme les autres avec un petit garçon qui s'amuse à jouer les détectives sauf que...son grand frère ne s'est pas pendu à la balançoire pour "jouer" lui (après s'être blindé la tronche à la vodka)...et donc ça devient un dimanche qui ne sera plus jamais comme les autres pour ce petit détective en herbe...enfin c'est ce que moi j'ai lu.
La force du texte c'est que tu démarres à la cool, sur un ton léger et enfantin et sur la dernière ligne droite tu nous plombes grave! Et puis y a ta patte avec tes p'tites formules poésie que tu dissémines ici et là l'air de rien...bref j'ai aimé!
Mar 25 Mar - 00:46 (2014)
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 06:59 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

Super ambiance policière mais venant de Mandine, rien de surprenant ! J'avoue être resté "dubitatif comme dirait papa" sur la fin car je pense avoir compris qu'il a trouvé son grand frère pendu ou un événement traumatisant du même genre mais j'attends confirmation !

En tout cas, une histoire où l'on s'immerge complètement, ton style reproduit parfaitement les pensées d'un enfant : du grand Rafi, bravo !

_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Mar 25 Mar - 06:59 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 11:13 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

J'ai préféré être implicite, mais je savais que c'était un risque, qu'on ne comprenne pas exactement là où je voulais en venir ... Je suis désolée, Octobell, que tu te sois sentie perdue à la lecture... J'ai sans doute fait trop de "détours" ^^


Elfie, tu as tout compris, c'est exactement ça... Je sais pas tu étais peut-être dans ma tête En tout cas merci beaucoup


Matt, merci ! Et, oui, c'est bien ce qui s'est passé... Je ne sais pas si mon enquête est très policière, mais j'ai choisi de finir sur une note grave, parce que c'est quand même une nouvelle noire que voulait Line... après j'ai choisi un point de vue un peu spécial, ça passe ou ça casse ^^! 
_________________
Rafistoleuse
Mar 25 Mar - 11:13 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 11:54 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

Maman a dû se lever aux horreurs ce matin pour nettoyer tout, c’est son rite de tous les jours - aux aurores plutôt qu'horreurs non? Du coup, ce lapsus m'a indiqué que ça n'allait pas être très gai ^^
J'avais pas tout compris, les autres m'ont éclairé.

Après, au niveau du texte, j'ai suivi ses pérégrinations avec plaisir et sourire. Une petite innocence enfantine bien marquée.
Cette même innocence qu'il perdra par un beau dimanche.
_________________
ATea.
Mar 25 Mar - 11:54 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 11:57 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

Ce n'était pas un lapsus, dans le sens où le petit garçon transforme ce qu'il entend, et le ressort comme si de rien. C'est comme les "griffes" de guitare


En tout cas merci pour ton commentaire !!
_________________
Rafistoleuse
Mar 25 Mar - 11:57 (2014)
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 12:25 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

Moi c'est la dernière phrase de la mère (ou du père) que je ne comprends pas... cette histoire de post-it. Je me dis que ça éclairerait sûrement une partie du reste aussi...

Sinon l'approche est intéressante, l'enquêteur enfant du dimanche, ça se lit sympathiquement (malgré la fin tragique). Par contre, si la contrainte est là, je ne suis pas sûre qu'on entre à 100% dans le thème "roman policier noir". Alors c'est peut-être seulement moi qui m'attache aux mots, mais pour être une GROSSE lectrice de polars, je ne retrouve pas du tout l'ambiance, ni les protagonistes habituels de ce genre de littérature =/ C'est dommage.
Mar 25 Mar - 12:25 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 12:39 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

Nan mais ce n'est pas seulement toi, si on pense polar, mon texte ne rentre pas dans le thème. Il y a une enquête, un détective en herbe, une fin tragique, mais il manque les "codes" du roman policier noir. Mais j'avais envie d'explorer cette piste  Embarassed




L'histoire du post-it, c'est que son grand frère ignorait que son petit frère était à la maison, puisqu'il était sensé partir avec ses parents comme il était convenu la veille. 


Sauf que lorsqu'il est descendu, le post-it était tombé par terre, il ne l'a pas vu. Il ignorait donc que Thibault dormait encore. Cela aurait pu changer les choses.. ou pas. 


Voilà pour la petite explication En tout cas merci Ode !
_________________
Rafistoleuse
Mar 25 Mar - 12:39 (2014)
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Mer 26 Mar - 12:54 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

J'aime beaucoup, il y a la naivete, la douceur et l'innocence de ce petit garcon.
ce jeu qui normalement sans consequence l'emmene dans des enquetes pleines d'imagination.
Et il y a la realite, la terrible realite qui est arrive a son grand frère.
Il y a un tel contraste dans ton texte entre les paroles enfantines et cette fin, c'est vraiment tres tres bon bravo
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Mer 26 Mar - 12:54 (2014)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 00:39 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

Ce texte est un ovni Rafi. Il titille le lecteur dans le bon sens avec ce basculement lent et progressif vers une histoire glauque. 


Quel dommage que la fin manque de clarté sans quoi tu touchais au sublime
Jeu 27 Mar - 00:39 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 00:45 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

tout est dit, j'saurais pas dire mieux que monsieur Vugo^^
Jeu 27 Mar - 00:45 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 01:59 (2014)    Sujet du message: Dimanche. Répondre en citant

Sentiment à chaud :
J’ai beaucoup aimé ton texte. Forcément la vision d’un gamin qui joue au détective me parle. Je le vois tout à fait parcourir sa maison à la recherché de la moindre enquête potentielle en se racontant son histoire. Et le twist de la fin est très fort en émotion quand, imagine ce petit gars découvrant son frère sur SA balançoire…

Le thème : Écrire du roman policier noir. Un crime, une enquête, une résolution... ou pas. 
Là, je suis désolée, mais malgré que j’apprécie ton texte on ne peut pas vraiment dire que c’est du polard. Il n’y a pas vraiment d’enquête, même s’il y a un mort il n’y a pas de crime puisque c’est un suicide, et bon forcément c’est vite résolu.

Contraine : 
Tu l’as très bien rempli le point de vue de l’enquêteur, sauf dans le dernier paragraphe, où ce sont les parents et un docteur. Et tu as repris tous les mots que j’ai demandé. En les incluant de façon judicieuse. Et parfois en substituant les bons mots, ce qui rajoute des pistes pour que dans une deuxième lecture on en voie le sens… Au début, j’ai cru que c’était des fautes de frappe, et puis je les ai attribués aux erreurs qu’un enfant peut faire en parlant, ça m'a bien plu !
Jeu 27 Mar - 01:59 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:10 (2016)    Sujet du message: Dimanche.

Aujourd’hui à 10:10 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°35

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield