S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Enchaîné.

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°31 à 40 » Défi n°35
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 08:57 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Le 02 Janvier 2012. 
 
 
 
Voilà, le nouvel an est passé. Dix jours que je suis entre ces quatre murs. Dix jours que toutes les nuits, les bruits de clefs me réveillent. Les coups dans les portes. La musique à fond. Les cris, les insultes. Dix jours que je ne peux pas me retrouver seul avec moi-même. Dix jours que je ne peux pas serrer Lilie dans mes bras. Je l'ai eu quelques fois au téléphone. C'est compliqué pour elle de venir surtout depuis que la voiture est en panne, ça n'améliore pas les choses. Au téléphone, c'est toujours plus froid. Les autres sont à côté de moi. Je voudrais lui dire que je l'aime mais je ne peux pas. Je trouve ça déplacé. Je ne suis pas là pour elle. Je l'ai laissé seule avec les problèmes. Je n'ai fait que lui causer des problèmes en fait. La nouvelle année vient de passer et j'espère bien que ça annonce un renouveau. Pauvre idiot. Que crois-tu qu'il va se passer en disant cela hein? Qu'espères-tu? Tu as tué une famille. TU AS TUE DES GENS! Mon jugement est dans onze mois. Onze mois. J'ai le temps d'y passer d'ici là. 
 
 
 

 
 
 
 
Le 06 janvier 2012. 
 
 
 
Des cris s'élèvent. Dans ma tête. Dans le couloir. Sombre miroir de mon âme qu'est la prison. Je suis fatigué. Je suis aussi gris et froid que ces murs. Aussi inertes que ces barreaux. Je ne vois rien à l'horizon, encore moins mon avenir. Quatorze jours. Je suis fatigué de tout cela. Je ne sais que faire et personne à qui me confier. Je suis foutu. Je ne sais plus quoi faire. Je suis comme asseché. Je n'ai même plus de larmes, plus de force pour sortir en promenade. Parfois, je suis appelé au parloir. J'espère voir Lilie ou Seb mais non, juste mon avocate. J'ai besoin de la voir. Je veux lire mon dossier. Je dois lui écrire.  
 
 
 
A mon éducateur aussi. J'ai beau lui faire des demandes, il ne vient jamais me voir. Le monde se fout de ce que j'ai pu vivre. On m'accuse de tout. Je suis tombé de l'autre côté. Je suis tombé dans l'ombre. Je ne sais pas si je me relèverais un jour. Pour quoi? Pour qui? Lilie serait bien plus heureuse sans ce monstre que je suis... 
 
 
 

 
 
 
 
Le 11 janvier 2012. 
 
 
 
Je n'ai toujours aucune nouvelle de mon avocate. Encore moins de copie de mon dossier. Je ne sais même pas si je pourrais l'avoir un jour. Si seulement j'avais un conseiller... Je ne sais même pas à qui je pourrais me confier. J'ai l'impression de tourner en rond. De me répéter. Je vais devenir fou. Ils vont me faire devenir fou. Je me sens victime d'un complot. Je sais déjà ce qu'on va me dire. En prison, tous innocents hein. J'ai tué des gens. Comment je peux vivre avec ça. Mon avocate est peut-être en train de me faire payer mon crime. Elle se moque de mon cas. Elle n'y gagne rien avec un type comme moi. On vit pas sur l'or, j'suis pas non plus un cas en or. Juste un paumé. A l'infirmerie, on m'a dit de voir un psy. Pour lui dire quoi? Parler de mes angoisses. J'ai pas d'angoisse. Je sais ce qui m'attend. La mort à petits feux. Doucement. Je ne comprends pas ce que je pourrais lui dire. Tous ces gens qui me donnent des conseils, ils sont bien gentils. Mais, quand j'ai besoin de parler le soir, ils sont chez eux ou avec leurs amis. Moi je suis là. Terré dans ma nouvelle tanière, à écrire. J'écris pour survivre. Le jour où je n'aurais plus d'encre, je partirais.  
 
 
 

 
 
 
 
Le 12 janvier 2012. 
 
 
 
Il fait nuit. J'ai peur de la nuit ici. Tous les démons reviennent en puissance. Jouent avec les ombres. C'est pas de tout repos dans le quartier et en plus mon co-détenu, Emile, il est toujours aussi fou. Il fait des trucs bizarres la nuit. J'suis toujours aussi inquiet. Il psalmodie des choses incompréhensibles. L'infirmière vient lui donner des cachets tous les jours. Il en prend un ou deux avec elle. Le reste, il le stocke. Il troque ou alors il le pile dans son café. Il me fait peur. Et s'il m'en mettait dans ma bouffe. C'est pas terrible. J'ai perdu le goût ici. Je ne saurais même pas si on me mettait des produits. J'ai déjà entendu parler de ces médicaments qu'ils donnaient pendant la guerre pour empêcher tout désir. Et s'ils me grillaient le cerveau avec leurs trucs ? Et si ça faisait partie d'un complot. J'deviens fou. Je vais imploser ici. Je vais m'éparpiller en mille morceaux. Je serais irréparable.Je ne sortirais plus jamais d'ici. Je ne pourrais plus jamais retrouver la lumière du jour. Faut que je dorme. Faut que je me force. Je pourrais peut-être essayer son cocktail à l'autre là. Il a l'air plus heureux et détendu que moi en tout cas. Il grogne. Je bouge trop dans le lit. Je vais m'arrêter d'écrire et forcer le sommeil. Je n'ai pas envie qu'il pique une crise. J'en ai assez avec mes idées. 
 
 
 

 
 
 
 
Le 14 janvier 2012. 
 
 
 
J'ai enfin vu mon avocate. Elle prend plus son temps à s'occuper de ses griffes que de mon dossier. Une vraie tigresse quand il s'agit de se justifier. Elle me dit que mon dossier est en cours, qu'elle a avancé. Elle me prend pour un con. C'est qu'une foutue menteuse. Elle n'a pas l'intention que je sorte d'ici. C'est plutôt ça. J'en suis persuadé. Homicide volontaire, c'est pas anodin qu'elle m'a dit. Elle croit que je le prends à la légère peut-être. J'ai besoin d'entendre la voix de ma Lilie. Je ne l'ai toujours pas eu. La nouvelle année a dû lui metre un coup. M'entendre si loin d'elle. On avait prévu de faire des enfants et le premier Noël que je lui offre, c'est seule qu'elle le passe. Je ne peux pas lui envoyer de lettres. Je n'ai pas de timbres. Je n'ai pas d'enveloppe. Je n'ai plus que ce stylo et ces quelques feuilles glanées ici et là. Ces quelques feuilles qui m'aident à tenir... 
 
 
 

 
 
 
 
Le 15 janvier 2012 
 
 
 
Réveillé en sursaut. Un rêve. Un cauchemar oui. La voiture qui s'affole,  mes mains sont menottées au volant. Je ne peux pas les enlever. Je fonce dans celle d'en face.  Je ne peux rien faire. Le conducteur. Ce visage effrayé. Une femme à ses côtés. Sa copine probablement. Ils crient. Et soudain le trou noir. Je me suis réveillé. Réveillé par mon propre cri. Combien de nuits passent avec ce rêve. Toujours cette impression d'avoir perdu le contrôle. Je suis forcé. Je n'arrive pas à changer la direction. Je suis enfermé ici. Je suis enfermé jusque dans mes rêves. Mon corps et mon esprit sont enchaînés. Mes démons sont déchaînés. Ce rêve ne me lâchera pas tant que je ne comprendrais pas pourquoi je le fais. Je n'ai pas la clé. Je suis bloqué. Je ne suis plus que l'ombre de moi-même.  
 
 
 

 
 
 
 
Le 18 janvier 2012. 
 
 
 
Mon co-détenu a fait une crise cette nuit. Ils l'ont envoyé en hôpital psy j'crois. Ils l'ont trouvé en train de délirer. Parler de boucans, de rites et autres sortilèges. Il parlait d'un mauvais esprit qui planait dans les parages. Le pauvre homme, les mauvais esprits l'ont emporté. En attendant, j'ai un nouveau mec avec moi. Norbert. Il a l'air plus calme. Je n'aurais plus besoin de dormir avec mon stylo dans la main comme seule arme. Ses incantations ne me hanteront plus. Etait-ce pour ça que je faisais ces rêves si réels? Non, c'était pire que ça. Je revivais l'accident. Comment pourrais-je le savoir? Le nouveau-là, il a demandé à venir avec moi parce qu'il me sait calme. Je reste toujours dubitatif devant l'intérêt que l'on me porte. Tabac, cachets, cantine. Il me dira bien assez vite ce qu'il veut en échange. Je ne peux plus faire confiance à personne depuis que je suis ici. Vinngt-six jours que je suis en taule. Je connais déjà certains codes, certains leaders. Ceux qu'il faut éviter à tout prix. Ceux qu'il faut contacter pour telle ou telle chose. Je n'aurais jamais dû connaître ce côté obscur de la société. Je n'étais pas destiné à ça. Et pourtant, j'ai la tête plongée dedans. Je m'y noie.  
 
 
 

 
 
 
 
Le 22 janvier 2012. 
 
 
 
J'ai eu Lilie au téléphone. Je l'ai trouvé sacrément bizarre. Distante. Froide. Je parlais à une étrangère. Elle était si différente. Elle a dû trouver quelqu'un d'autre. A combien de mecs ça arrive ce genre de chose. Norbert me dit que sa femme est allée voir ailleurs au bout de deux jours. Que je devais m'estimer heureux si la mienne avait tenu un peu plus longtemps. Il a compris tout seul. Il a vu ma tête au retour de la cabine. Il n'y a donc que ça ici. Des mecs qui se font larguer par téléphone. Des mecs qui perdent ce qu'ils ont de plus cher. Des mecs qui se perdent. Il n'y a que ça. Et toujours cette question ? Pourquoi suis-je ici? Dès mon arrivée, dès ma garde à vue même, tout le monde m'a dit que j'avais bu. Tout le monde a demandé que je voie un médecin de l'alcool ou du cannabis. Ils m'ont jugé dès le début. J'étais foutu. Je ne savais pas expliquer ce trou noir. J'ai perdu le sens des réalités. J'étais en plein brouillard. Je ne sais toujours pas. Ils m'ont pris mon sang. J'ai dû faire je sais pas combien d'examens. Ils ont dû regarder. Tout vérifié. Y'avait rien, j'suis sûr. Pourquoi ce brouillard? Rien n'est clair dans mon esprit. Je me rappelle du coup de volant, je ne contrôlais plus mes mains. Elles étaient agrippées sur ce maudit volant. J'ai vu leurs visages. De la peur, de l'incompréhension. Qu'ont-ils vu sur le mien? La même chose probablement. La même chose. Un homme, une femme, un enfant à l'arrière. Une petite famille surement. L'enfant est dans un état grave à l'hôpital à ce que j'ai lu dans les journaux. J'ai fait un orphelin. J'ai tué et j'ai fait un orphelin. Lilie, je ne pourrais jamais t'offrir de vie de famille. Est-ce pour ça que tu étais si distante? Est-ce pour ça?  
 
 
 

 
 
 
 
Le 25 janvier 2012. 
 
 
 
Seb est venu au parloir. Après tant de jours seul, un visage familier. Une poignée de main chaleureuse. Un regard bienveillant. Mais des paroles blessantes. Il a voulu me dire quelque chose sur sa soeur. J'ai pas tout saisi. Il m'a dit qu'elle était bizarre. Qu'elle n'était plus elle-même. Qu'elle pouvait être éteinte. Il ne la reconnaît pas. Je sais que je peux lui faire confiance. Je lui ai dit que j'avais trouvé aussi. Il ne me veut pas de mal. Il est venu me voir. Il est venu. Il m'a parlé en toute franchise. M'a parlé des vieux de la tribu. Ils ont parlé d'un boucan. J'comprends pas tout, à ces histoires de magie. On m'avait pas dit qu'en tombant amoureux d'une fille du pays, je me retrouverais au milieu de rites, de sortilège. Je croyais que ça me toucherait pas. Je suis si blanc, si loin de tout ça. Je suis comme Saint Thomas, et voilà où je me retrouve... J'ai pas tout saisi. Faudrait que j'en parle à quelqu'un. Que je lui demande. Mais qui ? Je suis entouré d'ennemis. Qui pourrait supporter mes questions sans me juger ? Je suis déjà taxé de meurtrier, je n'ai pas envie qu'on me traite de fou. J'en ai assez comme ça. Ce parloir m'a vidé. Ce parloir m'a rempli. Emotions, Espoirs, Incompréhensions, Questions.  
 
 
 

 
 
 
 
Le  28 janvier 2012. 
 
 
 
Les questions me poursuivent. Seb a introduit un doute en moi. Et si j'étais réellement ensorcelé? On peut jouer avec la vie des gens comme ça ? Pourquoi ? Qui aurait fait ça? Lilie? Non Lilie ne m'aurait pas fait ça. Elle m'aimait. Elle me disait qu'elle m'aimait. Elle n'aurait pas tué des gens non plus. Qui aurait pu faire ça? M'éloigner d'elle, elle ne l'aurait pas voulu... Je crois pas. Son père? Son père n'a jamais accepté notre relation. Pour la première fois dans son clan, la menace de métissage planait. J'étais une menace blanche pour lui. C'était ça? Sa mère? Non, sa mère me faisait à manger. Elle m'accueillait. Elle m'amadouait ? Non. Non. Non. Je refuse. Pas elle. Une maman-gâteau. Elle n'aurait pas fait ça à sa fille. Qui voulait m'éloigner de Lilie? Ludo ! Son ami de toujours ! J'ai bien vu son regard. J'ai bien vu ses attentions envers elle. Sa bouche qui se tordait de plaisir lorsqu'elle lui parlait. Son engouement, son envie de passer chaque minute avec elle. Il ne voulait pas la partager. Il ne la voulait que pour lui. Il a été jusqu'à me détruire, détruire la vie des gens. Non, pas à ce point. La jalousie irait-elle jusque là? Ce n'est pas possible. Seb m'a retourné la tête avec ses histoires. Je ne sais plus quoi faire. Je deviens fou. Je deviens fou. Je refuse de vivre comme ça. Je refuse de continuer. 
 
 
 

 
 
 
 

* 
 
 
 



- Vous nous avez déjà répété ça, maintes et maintes fois, Emile. Prenez les cachets sinon c'est la piqûre. Vous le savez pourtant ! 
 
 
 
- Mais je vous dis qu'il faut que je retourne dans ma cellule. Mon codétenu, le p'tit jeune là. Faut le sauver. J'étais en train de le libérer quand on m'a envoyé ici. Il est innocent. Il ne pouvait plus contrôler ses mouvements. Il faut qu'il le sache. Il faut. Mais lâchez-moi. Je les prends vos cachets, pas besoin de me forcer. Je vous dis qu'il faut que j'y retourne. Laissez moi lui dire. Laissez moi l'avertir. Ce n'est pas un meurtrier. Il s'est fait ensorceler. Sa copine aussi est ensorcelée. Je sens ces choses-là. 
 
 
 
- D'accord Emile.  
 
 
 
- Ne rigolez pas avec moi. Ne rigolez pas. Il faut que je le voie. Il faut qu'il m'écoute. Il faut que je lui dise. Avant qu'il ne fasse une bêtise... 
 
 
 

 
 
 
 

_________________
ATea.
Mar 25 Mar - 08:57 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 10:59 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

Pouah ... L'immersion est totale, on est vraiment dans la tête du prisonnier, ses démons qui le torturent, tout en introspection et c'est fort... J'aime beaucoup...

Par contre il me semble que le point de vue devait venir de l'enquêteur
_________________
Rafistoleuse
Mar 25 Mar - 10:59 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 11:08 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

Dans mon idée, l'enquêteur n'est pas forcément un flic ou un officiel. C'est peut-être ça qui est bizarre. ^^ J'en conviens.




Pour moi, un enquêteur, c'est aussi des victimes qui deviennent leur propre défenseur en cherchant des informations. En voulant s'innocenter.


J'en suis au début de mon histoire. Il prend conscience qu'il se passe quelque chose, il récupère des témoignages, il suit des intuitions,... Il enquête sur ce qu'il a pu lui arriver. Sur qui il est, ses limites, son crime, les tenants et les aboutissants. Il erre.


J'espère que ça t'éclaire sur mon intention. 
En tout cas, merci pour ton message Rafi. 

_________________
ATea.
Mar 25 Mar - 11:08 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 11:17 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

Ah mais oui, dans ce sens, c'est vrai... Je n'avai pas pensé à cette interprétation j'en suis désolée 


De toute façon j'ai adoré, quelque soit le point de vue du narrateur... Je trouve que tu as un don pour nous infiltrer dans son esprit.. C'est dingue... 
_________________
Rafistoleuse
Mar 25 Mar - 11:17 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 11:26 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

Merci Rafi! 
Merci beaucoup. 


Et t'inquiète pour ton interprétation, c'est justement ça qui est top avec les défis, c'est que l'on peut voir une multitude d'interprétation. J't'avoue même que c'est justement le fait que Line voulait un enquêteur. Et j'ai pensé à un endroit où l'on ne peut pas avoir cette liberté. Où l'on ne peut pas vraiment enquêter... Sauf sur soi! Du moins en grande partie. 
_________________
ATea.
Mar 25 Mar - 11:26 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 12:27 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

J'aime bien le temps qui s'écoule dans ton texte. Les enquêtes trop vite expédiées, j'ai jamais trouvé ça crédible !

Par contre, je vais dire un peu comme pour le texte de Rafi. Je suis d'accord pour dire que c'est bien quand on peut interprêter les défis de manières différentes, mais pour moi, le style "roman policier noir" n'accorde pas vraiment cette liberté... Je veux dire, le roman policier implique le policier (CQFD ^^) mais c'est aussi des récits super terre à terre et concrets, basés sur l'action (pas dans le sens baston ^^). Et du coup je trouve ça assez peu propice aux états d'âme. En partant de là, j'ai eu du mal à accrocher à ton texte, d'autant que la fin m'a laissée perplexe.

Mais bon je suis peut-être trop puriste du genre
Mar 25 Mar - 12:27 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 13:25 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

A ce sujet, j'suis complètement d'accord avec Aude. Enfin complètement... Contourner un peu le thème pour le défi, passe encore (le coup de l'enfant enquêteur, où on se sait clairement dans une enquête, ok). Mais là, pour moi, il n'y a même pas d'enquête. Il se pose des questions, oui, mais uniquement dans la dernière partie. Ca ne fait pas du texte une enquête. Et même si on est du coté du voyou, on n'est pas du tout dans une ambiance de polar... Bon, déjà parce que le mec n'est pas franchement un voyou. Mais on ne retrouve aucun code, aucun personnage typique, aucun fait qui nous relie à du pur polar (et j'en suis une grande amatrice aussi).

Après, concernant la contrainte, on y est totalement, et j'ai adoré la conclusion qui éclaire totalement le texte. D'ailleurs, même si je critique le thème, j'ai quand même beaucoup aimé ton texte, le choix d'écrire ce journal et de relater les pensées du prisonnier innocent. C'est bien pensé, bien construit, bien écrit... C'est juste dommage que ça ait été fait dans le cadre de ce thème-là, parce que pour moi, ça ne correspond pas :/
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Mar 25 Mar - 13:25 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mer 26 Mar - 08:30 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

Comme il est victime d'un sortilège (ou rite, oui parce que ce mot-obligatoire était mon thème !), les indices viennent dès le début en marquant des signes de bizarrerie, inexplicables :
- Sa copine qui est différente, avec une voiture qui tombe en panne pour l'isoler. (Et Seb qui lui confirme le changement d'attitude de Lilie)
- Son avocate qui est dans l'immobilisme le plus complet pour l'empêcher de sortir de prison.
- Son premier co-détenu qui semble fou certaines nuits, particulièrement lorsqu'il revit son accident dans son rêve.
- L'absence de toxiques et donc l'inexplicable accident avec sa propre peur.




Tous ces éléments étaient là pour qu'il réfléchisse intensément puis comprenne au dernier moment ce qu'il s'était réellement passé ce soir-là. Mais en fait, cette histoire de journal par le détenu m'a peut-être bloqué sur certains aspects aussi, je ne pouvais vraiment faire intervenir que lui, et dans un "après-coup" finalement. Donc soumis à sa subjectivité la plus totale sans l'émotion du moment, ou l'impression du moment, puisque le processus dans l'écriture d'un journal c'est de vivre le truc, comprendre le truc comme on peut, digérer l'information, puis la retranscrire encore différemment de ce qu'il s'est réellement passé. 


Dans l'idéal, j'aurais aimé commencé l'enquête avec le flic avant qu'il ne rentre en prison... et poursuivre avec le détenu pendant sa détention pour finir avec son co-détenu qui apporte une réponse. Aussi mystérieuse soit-elle. ^^ Mais la contrainte n'aurait pas été respectée puisque trop d'enquêteur. (tue l'enquêteur! Ahah)
(Et c'est pas un voyou, parce qu'en prison, ils sont tous innocents   )




Mais, mais c'est mon premier texte HS alors ^^ Yeah. Il en fallait bien un. Ahah.



Merci pour vos commentaires les Filles! 
_________________
ATea.
Mer 26 Mar - 08:30 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Mer 26 Mar - 13:07 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

Bon a ma premiere lecture j'ai pas tout compris.
Ensuite j'ai lu les com et j'ai fait, pour de vrai en plus, ah oui d'accord!!!
et donc j'ai relu ton texte avec une autre approche et j'ai beaucoup aime, etre dans la tete et les emotions du narrateur.
C'est une enquete interieur, comme quand on essaie de comprendre par nous meme ce qui c'est passé et donc etre notre propre detective.
tres bon texte bravo
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Mer 26 Mar - 13:07 (2014)
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 00:22 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé l'aspect introspectif de ce texte, on est vraiment dans la tête du type, on évolue avec lui, plongé dans l'univers carcéral, c'est très intense. Je n'aurai pas vu le HS parce que le polar n'est pas du tout ma came, mais je fais confiance aux spécialistes du fofo sur le sujet! ^^
Cela dit, j'ai aimé cette approche pas classique.
Jeu 27 Mar - 00:22 (2014)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 00:33 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

Atea ton traitement est très original et plein de finesses. Toutefois pour le côté enquête je reste sur ma fin. J'aurais voulu en savoir plus.  La fin de ton texte ouvre des pistes que l'on aurait aime emprunté avec toi.


Bref j'ai été embarqué mais frustré 
Jeu 27 Mar - 00:33 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 02:05 (2014)    Sujet du message: Enchaîné. Répondre en citant

Sentiments à chaud :
Je suis un peu déçue, parce que tu es le deuxième texte que je lis et j’ai encore un hors sujet. Bon, hormis le défi, ton texte est très beau. La vision de ce détenu qui doit vivre avec ce qu’il a fait, sans savoir pourquoi il l’a fait et très forte. Avec en fond le sentiment d’abandon du délaissement. Et puis la fin où l’on apprend que celui qui est décrit comme un fou tout au long de ton texte est en fait celui qui connaît la vérité et qui veut aider ton mec, bravo, j’aime ce genre de twist ^^
 
Le thème : Polard noir…
Ben que dire, il n’y a pas d’enquête, un crime certes et un début de résolution. Mais pour le coup je n’ai pas retrouvé les codes du thème que j’avais donnée :$
 
La contrainte : respectée les mots y sont, et on a le point de vue de « l’enquêteur » (même si je ne suis pas sure de pourvoir l’appeler comme ça), sauf à la fin où c’est Émile qui parle. Donc contrainte ok.
Jeu 27 Mar - 02:05 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:16 (2016)    Sujet du message: Enchaîné.

Aujourd’hui à 12:16 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°35

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield