S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Linge Sale.

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°31 à 40 » Défi n°36
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 1 Avr - 07:12 (2014)    Sujet du message: Linge Sale. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
J’le sens bien qu’il me regarde. Il m’épie d’son dernier étage. Pourtant, l’est pas venu pour moi, j’le sais bien. J’ai eu vent qu’c’était pour l’médecin qui créchait là depuis quelques semaines déjà. Enfin, j’sais plus trop combien ça fait qu’il est là. On perd la notion du temps ici bas, enfin dans l’entre deux quoi. On flotte dans l’espace. On flotte dans l’temps. On perd vite pied. On s’habitue, j’crois bien. Des fois, j’regarde l’horloge universelle. D’jà trente années que j’pêche dans le Fleuve. Enfin, j’pêche pas vraiment. C’est ce que pensent les gens, ceux qui s’arrêtent pas m’causer un bout. Ceux qui m’observent du coin de l’œil. M’enfin, j’leur en veux pas. Sont perturbés ceux qu’arrivent ici. Forcément, être mort, ça fout un d’ces chocs ! Non, j’fais rien qu’passer le temps. Et puis pêcher ici, quelle drôle d’idée qu’ils ont là. On pêche déjà assez sur Terre ! Quelle ironie. Fin c’est vrai qu’avec ma canne, ils peuvent se tromper. Mais, j’mets pas d’hameçon sur mon fil. C’est juste pour jouer dans les vagues. J’voudrais certainement pas abîmer les âmes. Personne ne mérite ça. Même les pires criminels. Enfin, ça c’est ce que j’ai appris en restant ici. J’en ai vu du beau monde. Enfin, j’ai surtout vu de sales histoires se terminer au 334 rue Thomas Disch, mais toujours sur un fond de piano bluesy... De bien tristes histoires agrémentées d’une si belle symphonie… 
 
  
D’ailleurs, ce méd’cin-là, il a une belle gueule mais il a un peu trop abimé celle de son flic dans l’accident. Un peu trop occupés à boire et écouter la musique à fond dans la voiture. Ils avaient l’air de bien s’amuser. Ils riaient aux éclats quelques secondes avant de débarquer ici. Ils sont morts unis. Est-ce une joie de savoir ça ? Est-ce une joie lorsqu’on sait que… Tiens, j’entends un cri de l’autre côté du bâtiment. Elle a dû apprendre qu’elle partirait seule vers la Lumière. C’est le Maître qui doit être content. ‘L a gagné une âme de plus dans son brasier. Le Passeur va devoir passer à l’acte. Il pensait surement qu’il pourrait rester un peu plus, en profiter pour me hanter. Me tenter, mais non. Un esclandre n’est jamais bon par ici. Aussitôt arrivé, aussitôt reparti. Tant mieux. Fin j’aurais bien droit à mon p’tit mot… 

 
Un pas lourd derrière moi. J’pensais pas qu’il s’rait si rapide dis donc... 
  
« Jimmi. J’dois y aller. 
- J’te retiens pas. Quitte cet endroit, va faire ton satané boulot. 
- On a d’jà parlé d’ça. M’cherche pas des noises. J’l’ai choisi. 
- Oui c’est ça. Dis plutôt qu't'aime bien être son commanditaire. Sépare encore une fois deux âmes sœurs. Tu te venges, j’le sais bien. Et chaque fois, tu m’lances au visage ton sourire narquois. Mais moi, tu m’auras pas. Non, tu m’auras pas. J’resterais là... J’veille. Ca vous fout en l’air que je puisse rester là pas vrai ? 
- Jimmi, arrête ton char. Décroche. Prends ta clé et fous l’camp d’ici. Trente ans qu’tu gamberges maintenant. 
- Jamais. Cass’toi. Et puis tu sais quoi, emporte-le ton foutu médecin. Emporte-le loin de nous. J’exècre ceux qui lui donnent à boire. Ils la pourrissent de l’intérieur. Salop’rie d’héroïne qui l’a envoyé ici. Salop’rie d’alcool qui la maintient ici. 
- Lâche-là. Elle s’fout d’toi. Déjà sur Terre… 
- Qu’est-ce t’en sais ? Qu’est-ce tu sais d’ma vie ? 
- C’que Maman m’en a dit… 
- Rah, ça y est, tu r’mets ça sur l’tapis. Ta mère est jalouse. C’est juste qu’ça la fout en l’air de pas pouvoir nous observer. Mais ta mère, elle n’méritait pas l’Paradis. Non. Elle t’dit bien que c’que tu veux savoir. 
- PARL’MOI ALORS ! PARL’MOI ! CAUSE VIEUX CON ! hurla Le Passeur en saisissant le vieux par les bras. 
- T’peux bien m’secouer tant qu’tu veux… J’ne rentrerais pas dans vot’ jeu macabre. » 
 
  
Le Passeur relâcha la tension dans mon bras. Je m’remis sur mon seau, accroupi. L’avantage, c’est qu’j’ne sens pas de rhumatisme. Mort trop jeune. 27 ans. Et l’Purgatoire, si ça n’vous réussit pas, c’est qu’vous faîtes pas bien attention sinon bin ça vous amoche pas et ça vous vieillit pas l’moins du monde. Trente ans après, si j’ai l’air d’un p’tit vieux qui pêche, c’est par choix. Ca évite aux midinettes de s’attarder sur moi et d’se retrouver bloqué dans une éternité. J’me mets d’la grisaille la peau. J’me mets de vieilles sapes, grises, mal ajustées laissées par là. Et ni vu, ni connu, on m’fout la paix. T’façon, j’suis pas là pour courir les jupons. Et puis, l’334, il aide pas bien au romantisme avec son corridor froid et poussiéreux, ses vieilles chambres remplies de moisissures et ses vieilles tentures. J’ai bien arrosé le jardin d’l’autre côté pour que des roses soient cueillies, pour que les odeurs nauséabondes soient balayées mais Janis, elle aime pas bien ça. Elle m’a souvent engueulé à cause d’ça. Elle m’a dit qu’le Flower Power, c’était bien loin. Qu’ça servait à rien d’remuer la merde. J’aime pas trop quand elle parle comme un charr’tier. Elle parlait pas comme ça avant. Elle était plus mélodieuse.  
  
« Eh vous’aut’, z’avez pas fini vos éternelles r’trouvailles ! Pass’Partout, dégage moi c’te carne d’ici sinon j’t’en fous une ! J'ai du monde qu'attend, moi! On chôme pas ici! » 
  
Tiens la v’là... 

 
Et dans mon dos, Le Passeur m’regarde toujours comme un étranger. Faut dire qu’il peut pas trop m’regarder comme un père. J’l’ai pas beaucoup connu. Devait avoir 3-4 ans quand j’ai atterri ici. Final’ment j’l’ai plus connu au Purgatoire qu’en Bas.  
  
C’jour où j’ai quitté la Terre, j’m’en souviendrais toute mon Eternité. Une soirée d’fou. D’la musique en barre. Une sortie entre potes. J’avais un peu trop fumé. Un peu picolé aussi, mais ça allait encore. J’l’ai pas vu arriver c’te déesse. J’l’ai pas vu s’installer devant son piano. J’ai juste entendu quelques notes de blues et j’ai craqué. J’l’avais pas vu, mais j’ai senti sa force. Mon regard s’est tourné comme tous les autres vers c’te beauté. Elle semblait si légère, si douce. Elle nous a emporté vers d’aut’ cieux c’soir-là. J’n’avais d’yeux qu’pour elle. Elle m’hypnotisait. J’ai cru voir un ange. J’répétais qu’ça. J’ai pas senti quand la mère est arrivée dans mon dos. J’l’ai pas entendu dans ses pas de velours. Un vrai chat. Elle a vu mon r’gard. Elle l’a vu et elle a pété un plomb. J’ai essayé d’la calmer mais elle avait raison la pauv’ p’tite. Elle m’parlait d’not gosse. Mais j’pensais plus à tout ça non. J’pensais plus à rien, j’planais grave. Et puis elle s’est calmée. Enfin, j’croyais qu’elle s’était calmée. Elle avait juste fomentée sa vengeance. Elle s’est rapprochée d’ma déesse. Insidieusement. Elle a instillé sa vengeance dans ses veines, dans son âme si pure. Elle  l’a empoisonnée. Elle lui a r’filé sa mauvaise came. J’l’ai su dès l’début. Quand ils l’ont trouvé ma pianiste, inconsciente dans les toilettes du bar, j’l’ai su tout d’suite. Les Pompiers, ils ont rien pu faire pour ma Janis. Et moi, j’suis monté sur le toit du Bar 433. Et j’me suis foutu par dessus bord. D’vant les pompiers. J’ai pas voulu la quitter. C’est pas maint’nant qu’j’vais changer,  
  
« Vieux Tas, ramène-toi ici, j’ai envie d’grailler quelqu’chose.  
- Lâch’moi vieille bique ! Arrête d’boire et tu mang’ras mieux »  
  
C’est pas maint’nant qu’j’vais changer, même si c’est d’venu une mégère…  

_________________
ATea.
Mar 1 Avr - 07:12 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Mer 2 Avr - 11:01 (2014)    Sujet du message: Linge Sale. Répondre en citant

han...j'ai eu le coup de coeur pour ton texte Atea.
j'en ai pas lâché une miette, c'est excellent ce que tu as fait avec les personnages, comment t'as relié le pêcheur à Janis, la manière dont il cause, ton décor, la fluidité entre passé/présent...bref... 
Mer 2 Avr - 11:01 (2014)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 12:08 (2014)    Sujet du message: Linge Sale. Répondre en citant

Il y a l'âme d'une rpgiste qui sommeille en toi mademoiselle ! Tu as parfaitement su rebondir sur le thème, les personnages proposés pour en faire ton propre "spin off". J'étais moi même tentée de prendre ce personnage plutôt que d'en créer un nouveau mais je galérais à lui trouver une histoire et la tienne est juste énorme ! C'est, pour moi, un récit d'une grande tendresse et dans le genre, ça comble ma frustration haha !

Je ne suis, en revanche, pas fan des mots mangés, de l'utilisation de l'apostrophe mais je comprends le but et son utilité ici pour servir le personnage et rester dans le ton de l'univers. Ça ne me dérange pas puisqu'on est dans un récit court finalement mais je ne serai pas de ceux qui crieront "j'en veux plus". En l'état, c'est parfait comme ça !

Bref, malgré les couacs qui entourent ce défi, je dois dire que t'as très bien gérer l'affaire Chapeau bas !
Mer 2 Avr - 12:08 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 23:07 (2014)    Sujet du message: Linge Sale. Répondre en citant

Merci Elfie.
Merci Clo.

Pour répondre au sujet du style choisi, c'est exactement ça Clo. C'était simplement pour rester dans le ton parce que j'ai moi-même du mal avec les mots mangés. Et j'avais peur d'être maladroite et que ce soit un peu lourd. Alors du coup, que le mot fluidité apparaisse dans le commentaire, ça m'fait drôl´ment plaisir

Et je suis plus que touchée de vos commentaires et que mon Jimmi vous ait plu comme ça, que vous le trouviez bien dans ce 334 rue Thomas Disch et, qu'il ait pu combler une frustration, ça ça dépasse tout!

Merci de vos commentaires les filles.
_________________
ATea.
Mer 2 Avr - 23:07 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
SarahConte
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 29 Oct 2013
Messages: 31
Localisation: Metz

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 23:49 (2014)    Sujet du message: Linge Sale. Répondre en citant

Oui, moi aussi j'ai vraiment adoré ce texte ! Et Clo a su trouver le mot pour définir ce que je ressentait tout le long de la lecture : tendresse !


J'ai pas encore tout lu mais pour le moment, tu es mon coup de coeur pour ce défi. Si je devais voter, ça aurait été pour toi !


J'ai vraiment aimé ce personnage et comme tout se rattache au reste, la relation père/fils qui s'est créée au purgatoire, le passé de Jimmy, etc...


Bref, j'ai adoré ^^
Mer 2 Avr - 23:49 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 06:14 (2014)    Sujet du message: Linge Sale. Répondre en citant

Merci Sarah. Je prends en considération ton commentaire parce que vu l'heure, tu n'avais pas encore trinqué  
 



Plus sérieusement, un vrai merci pour ton commentaire. 
Je suis ravie que tu aies pu y trouver de la tendresse au milieu de ce langage, de cette grisaille et de cette histoire pas si douce... Merci.
_________________
ATea.
Jeu 3 Avr - 06:14 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 23:47 (2014)    Sujet du message: Linge Sale. Répondre en citant

Eh beh, j'arrive bien après pour commenter, et je me dis que j'aurai dû enregistrer mes commentaires à chaud, pour avoir l'air moins bête là tout de suite ^^!


De tous les textes que j'ai lu depuis Jackal, et avant qu'on essaie de mettre en commun nos plumes tout ça, t'es selon moi celle qui a réussi le plus joli coup !


D'abord parce que tu as repris un personnage déjà exxistant, tu lui as donné du corps, du sens, tout ça... Parce que tu t'es carrément mise dans la peau du Passeur, pour le coup, dans sa façon de s'exprimer, tout... Plein de petit détails qui font que, t'as été mon gros coup de coeur pour ce défi hors-norme. 
Je trouve c'est un super job d'infiltration (c'est moche dit comme ça, mais c'est un compliment hein ^^!)


Chapeau !
_________________
Rafistoleuse
Jeu 3 Avr - 23:47 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 03:36 (2014)    Sujet du message: Linge Sale. Répondre en citant

Les + :
IIIIIIIIIH !! Le point de vue du pêcheur, mais quelle merveilleuse idée quoi !! J’adore j’adore j’adore !! Il me fait vaguement penser à la Gloïre dans l’arrache-coeur de Boris Vian Et j’aime le fait que le rôle soit joué à fond, jusque dans le choix du vocabulaire et de la manière de parler. Puis son histoire avec la pianiste, mais oui oui oui !!
Ce qu’il y a d’énorme, c’est que tu as réussi à créer un véritable lien entre certains des textes, et grâce à toi, ça crée une vraie continuité, comme si entre toi, Jackal et Clo, il y avait eu une vraie connivence pour écrire une seule et unique histoire. J’en suis baba !

Les - :
Pouahlala j’suis tellement enthousiasmée par son texte que j’ai du mal à en trouver, des moins… Peut-être son lien avec le passeur. Il me semble avoir compris que c’était son père, mais du coup, j’en suis pas sûre (et ça me donne envie de savoir comment le passeur est devenu passeur !)
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Ven 4 Avr - 03:36 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 08:57 (2014)    Sujet du message: Linge Sale. Répondre en citant

C'est clair que ton texte se goupille à merveille dans tout ça ! (seul bémol, dans le texte de Jackal, Janis ne donne pas l'impression de connaitre le Passeur, alors que tu nous dis que c'est son fils !)
Bien vu d'en raconter davantage sur ce pêcheur, même s'il n'est pas à proprement dit un habitant de l'immeuble. Une belle histoire d'amour, bourrée de révélations et tu t'es bien imiscée dans l'univers. Beau boulot, bravo !
Ven 4 Avr - 08:57 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 09:07 (2014)    Sujet du message: Linge Sale. Répondre en citant

Merci Octobell.
Merci Odepluie.




En fait, Le Passeur est le fils de Jimmi mais pas de Janis... 
Jimmi était déjà papa du Passeur quand dans une soirée, il craque sur Janis. Un coup de foudre.
La maman du Passeur perçoit ce coup de foudre et décide de tuer Janis. 
C'est pour ça que Jimmi dit qu'la mère ne devrait pas être au Paradis (mais peut-être est-elle allée au Paradis grâce à toutes ses prières en posant ses genoux sur le bois dur dans une chapelle ) et que ça la fout en l'air de ne pas pouvoir surveiller Janis et Jimmi. Comme si elle ne pouvait voir ce qu'il se passe au Purgatoire. Même s'il ne se passe rien entre Janis et Jimmi. 
Lui, il ne veut pas quitter ce coup de foudre d'antan même si c'est devenu une mégère et il ne veut surtout pas rejoindre son ex-femme, la mère du Passeur... 


J'suis claire? 
_________________
ATea.
Ven 4 Avr - 09:07 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:59 (2016)    Sujet du message: Linge Sale.

Aujourd’hui à 23:59 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°36

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield