S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Vaut mieux ça ?

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°31 à 40 » Défi n°36
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 19:49 (2014)    Sujet du message: Vaut mieux ça ? Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Un orage fendit le ciel. Saint Elme ne se marrait pas. Personne n’avait jamais vu ça au 334. Une première. Au sommet de l’immeuble, la trotteuse de l’horloge s’affolait toute seule. Des effluves lumineux accompagnés de bourdonnements diffus, annonçaient l’imminence d’une visite peu ordinaire.  Janis affalée à son piano crasseux, n’entendait pas rugir la panique dans les hauteurs.



 
Une agression olfactive sort Phyl de sa léthargie. De la viande grillée. Sa peau. La joue gauche soudée à du goudron encore chaud, il craint de ne plus jamais se lever. Son corps semble être réduit à un amas d’os dont le puzzle donnerait du fil à retordre au meilleur des spécialistes. A défaut de pouvoir faire un quelconque mouvement, il ouvre les yeux sur le paysage alentours. Des bourrasques de vent chiffonnent le paysage tout en entier. Il pourrait m’envoler, c’est sûr, s’il n’était pas englué dans cette nappe noire. A la hauteur de son regard, un champ de kudamonos à perte de vue, comme des soleils fatigués parsemés de petits parasols. Un peu plus loin, il aperçoit, écrit sur une pancarte dont la moitié a été arrachée « VAUT MIEUX CA » avec à la fin la moitié droite d’un « Q » ressemblant à un point d’interrogation mal formé.



- J’ai un truc pour toi…
- On ne m’achète pas mon petit …
- Même pas avec du vin blanc ?
- Elle est plutôt grise ta mixture…
- Bon d’accord, je sais pas si c’est du vin blanc, y a plus d’étiquette depuis longtemps…
- …
- Bon d’accord j’sais pas si c’est du vin, mais c’est pas si grave non ?
- Toi t’es défoncé, normal que tu t’en foutes…
-          Bon ok, je sais même pas si c’est vraiment de l’alcool, peut-être un détergent…
-          T’as les mots qui donnent envie toi… Ecoute pose ce truc ici… Si t’es pas complètement hors service, je vais te montrer … Le triton…
-          - C’est vrai ?
-          Oui, me fais pas répéter, Erwan..
-          J’hallucine…
-          Oui comme d’habitude …
-          Non regarde…Charlotte … un nouveau ! »
 
 Les trois compères dévisagèrent l’inconnu, qui lui, dévisageait l’instrument.


-          - Salut … Je suis Phyl .. Je..
-          Tu sais jouer de la gratte ?
-          C’est-à-dire que …
-          Bon installe-toi… autant que je donne un cours pour deux, ça me fera gagner du … Enfin…
-          Dédé tu peux rester, t’sais…
-          …
-          Dédé, il reste jamais, le silence dans sa tête joue toujours plus fort que n’importe qui ici… » Charlotte se sentait obligée de commenter. Elle était touchée par ce vieil homme, plus qu’elle ne l’aurait cru. Elle ne se ressemblait plus.
 
Phyl s’approcha pour effleurer les cordes de la guitare. Electrique, comme ces heures. Qu’il avait passé à s’écorcher les doigts et la patience sur les cordes de Purple Haze.



- Hé… t’auras la tienne chez toi, ici c’est moi qui y touche… L’interdit Charlotte.
- L’accord du Diable… Murmura Phyl, presque absent.


Phyl n’avait eu qu’à prononcer ces mots pour gagner le respect de ses interlocuteurs.
Subjugués, interloqués, les deux résidents laissèrent leur précieux dans les mains agiles du visiteur mystérieux. Le Breton concéda à partager ses crêpes. Dentelles, cette fois-ci. Moins facile à fumer, mais plus savoureuses. On aurait pu se croire à un Woodstock délavé. La même fièvre de la musique, les fleurs et les rêves de grandeur en moins. Phyl, qui s’était senti seul la plus grande partie de sa vie, se sentait déjà presque chez lui, prêt à signer pour une coloc’ à bail renouvelable. Si la mort se résume à des jams sessions et de l’herbe beurre-salé, alors c’est pas si mal. De laisser tomber. De se laisser tomber.



 
« Atch… Atchhh… Atchaaaaa … ! La poisse… Comme quoi mes allergies m’auront pourri la vie jusqu’au … Jusque-là … » Phyl traverse le corridor en cherchant des yeux la cause éventuelle de sa crise d’éternuements, et il trouve autour de lui une bonne dizaine de raisons de mourir étouffé. La poussière comme un velours qui habille les murs de gris, de nuit. C’est doux. Phyl trouverait ça agréable s’il ne se sentait pas pris à la gorge. Il se surprend à respirer mal. Il se surprend à respirer encore, surtout. Les sièges dévorés par des insectes encore prisonniers encombrent le passage. Chacun d’entre eux semble être le point de chute avant l’envol. Il choisit un de ces fauteuils pour s’étendre. Une minute ou une éternité, qu’importe au fond. Il s’endort.
Atchh…cha !!
Des poils lui chatouillent les narines. Le museau d’un chat, juste sous les fenêtres de ses yeux, remuant son duvet avec autant d’énergie qu’il le peut. Phyl est tétanisé. Un chat d’aussi prêt. « Et je ne suis même pas mort » ironisa-t-il. Chaton, va là-bas !
Le chat semblait vouloir qu’il dégage de son endroit. Il ferma les yeux, fit le mort, mais le chat n’était pas dupe. Il continuait à se mouvoir contre Phyl, dans la ferme intention de le faire s’en aller. Phyl dût se rendre à l’évidence. Le Karma. Il ne tolérait pas les chats, alors celui-ci lui ferait payer pour tous les autres.
Phyl tentait l’impassibilité et plus il résistait, plus ça l’amusait. Il en oubliait ses allergies, ses démangeaisons. La douceur soyeuse de l’animal était si confortable mais le petit être se dévouait corps et poils à faire valser ce monsieur en dehors de ce fauteuil.
Phyl devait capituler, il n’était pas le bienvenu ici, il se leva d’un bond, jeta un regard au chiffre sur la porte en face de lui depuis le début. Le signe de l’infini à la verticale, un grand huit, griffonné à la main. Il s’éloigna, penaud. Le chat ne voulait pas de lui. Il ignorait que le chat de ne voulait juste pas de lui, ici. Le grand huit n’était pas pour lui.



Un pêcheur dans des habits taillés dans le même gris déchiré que le ciel. Il a une veste sur ses épaules, les bras pas enfilés. Le vent s’engouffre dans les plis sans jamais l’envoler, son armure. Il y a quelque chose de lumineux. C’est pas son regard, la source. Elle vient d’ailleurs. De dessous sa carapace rapiécée. Ça brille. Ça se balance, comme suspendu à un fil. C’est comme si c’était une chose précieuse, qui tient à rien, mais qui résiste. Phyl l’imagine comme un roc, comme un panneau de signalisation, comme un GPS dans ce monde qu’il ne définit pas trop. Alors il s’avance. Tout proche.
« Gamin, qu’est-ce t’as fait encore…
-  Je suis pas un gamin ! Répondit Phyl, vexé.
- Oh, c’est vrai qu’t’as l’air d’être aussi vieux qu’moi … Se reprit Jimmi.
- Eh oh ! Quand même pas non plus ! Rétorqua Phyl, agacé d’être successivement comparé à un gamin, puis à un vieil homme.
 Jimmi n’avait pas tort. Jimmi avait même plutôt raison dans sa définition de Phyl.
« - Gamin, j’crois bien que c’est pour ça que tu viens… » Lança-t-il en même temps qu’il jeta le pendant à sa veste, au sol. Une clé. De sol.
Phyl ne savait pas s’il avait le droit. De récupérer cet objet. Il ignorait ce qu’il attendait derrière cette clé. Il avait la trouille. Il avait peur de tout savoir, de tout comprendre. Il avait peur de cette apocalypse qui se jouait autour de lui. 
« - Ça brille, c’est musical, prends-le, ça peut pas te faire de mal ! » L’enfant de huit ans en Phyl, avait parlé. 

 

 
« Errol .. Il est temps d’faire tes valises, ‘fin, j’dis ça… Là-bas on voyage léger… » La voix du Passeur résonnait comme si l’immeuble tout entier n’était qu’une grand pièce vide. Mais ce qui était vide, depuis le départ de Christie, c’était le cœur, la tête, le corps d’Errol. Planté comme un « y», la main appuyée contre l’encadrement de la porte, Errol se remémorait les paroles tenues plus tôt à sa bien-aimée. « Croix de bois, croix de fer hein … jusqu’au bout j’aurais… »
« Excusez-moi… M’sieur… Osa Phyl, en interrompant le discours solennel du Passeur.
Phyl n’avait pas prévu la suite de son intervention, il avait senti le malaise, surtout vu la blancheur du visage d’Errol qui défiait tous les slogans publicitaires pour lessive. Phyl ne réfléchit pas plus longtemps. Il décrocha la clé de sol de son poignet, et la balança dans la main gauche d’Errol avec la même délicatesse qu’il l’avait reçue du pêcheur.
« Je crois bien que vous en avez plus besoin que moi…
« Alors c’est toi, le petit malin qu’a foutu le bazar au 334, tu crois vraiment que les clés ça se donne comme ça… Tu l’as eue comment ? C’est moi le Passeur…C’est moi qui…
«  Le pêcheur du Fleuve, il m’a dit que j’étais venu pour ça … »
« Bordel, mais c’est qu’il va me les briser jusqu’au bout, ce vieux con ! »
Errol fut incapable de dire quoi que ce soit. Il n’eut pas le temps de remercier ni même de comprendre pourquoi cet inconnu avait fait ce choix. La clé crépitait, il y avait urgence. Et le Passeur ne pouvait déjà plus rien contre lui.
« Et maintenant, petit …
Phyl n’était pas en position de contester le Passeur.
Tu vas me dire ce qu’il te reste comme option, plus de clé, plus rien. Tu n’as que moi, et ton entrée en matière ne t’met pas du tout à ton avantage »



 
Dans la blancheur d’un éclair nouveau, apparut un ange. Il avait dans son regard, une audace, une liberté, face à laquelle le Passeur était impuissant. Il se tourna vers Phyl, lui adressant un sourire aussi énigmatique que bienveillant.
« File »

 
En retournant sur ses pas, il jette un regard sur la même pancarte. Le point d’interrogation étrange a disparu.

 
Phyl ouvrit les yeux.
_________________
Rafistoleuse
Jeu 3 Avr - 19:49 (2014)
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 21:34 (2014)    Sujet du message: Vaut mieux ça ? Répondre en citant

Ben dis t'as drôlement bossé, sans oublier personne de l'immeuble...c'est sympa de recroiser les personnages à travers le parcours de Phyl. Moi j'aurai aimé que tu racontes plus ton Phyl d'ailleurs, mais clairement tu pouvais pas tout écrire, sinan il te fallait une semaine en plus...
A ce sujet, une heure de retard dans l'heure de publication du défis, j'voudrai pas foutre ma merde mais c'est hors délais nan ??!!! 
Chui con hein??
T'as grave assuré Rafi sur ce coup, t'as tout tenté quoi, et on te retrouve bien là, à vouloir rafistoler, à donner le meilleur de toi et ce quelque soit la tempête...je salue bien bas ton défi capitaine  , bravo ! 
Jeu 3 Avr - 21:34 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 03:43 (2014)    Sujet du message: Vaut mieux ça ? Répondre en citant

Les + :
Bah clairement, on est à 100, 200, 300% dans le défi ! J’ai pas encore lu le topic proscrit, mais rien que de savoir qu’il existe me plait ! Le texte, qui plus est, m’a accroché dès la première ligne, parce que tu as d’emblée instauré un suspense de dingue. Puis c’est juste super bien écrit, et y’a pas à tortiller, je suis trop fan de ton écriture (depuis toujours et pour toujours, je crois !).
Puis je suis tombée amoureuse de Phyl à partir de cette phrase : « Phyl, qui s’était senti seul la plus grande partie de sa vie. » Y’a quelque chose de mystérieux en lui. Ca m’intrigue, alors, j’adore !
Bon, moi je trouve pas qu’il s’efface particulièrement par rapport aux autres. Il parle peu, et j’imagine que c’est la nature du personnage qui fait que.
Bref… tout ça pour dire que ce que j’ai le plus aimé, c’est la fin ! Elle donne tout son sens au texte. Il n’a pas besoin de s’investir plus, d’être plus présent, puisqu’il ne fait que passer. Vraiment, c’est drôlement bien joué. J’adore.

Les - :
Les dialooogues, Rafi ! Est-ce que ça t’étonne ? Ils sont super bons… Mais alors j’ai rien compris à qui parle quand, dans la première partie en particulier ^^ Bon, je sais que tu sais, mais j'vais quand même te le dire : pense à préciser qui parle (sauf si la confusion est volontaire). Là, à la fin de ce fameux dialogue, j'étais même surprise qu'il y ait en fait 3 personnages, ce qui est impossible à deviner avant, puisque tu ne donnes strictement aucune indication. Si au moins on entendait leur voix ^^ mais non ^^
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Ven 4 Avr - 03:43 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 13:55 (2014)    Sujet du message: Vaut mieux ça ? Répondre en citant

Je t'avais dit que j'aimais vraiment bien l'idée du coma, je maintiens, mais j'ai un peu regretté de ne pas retrouver la visite de l'immeuble comme je pensais que tu allais la faire (le côté Janis qui essaie de vendre les prestations, ça aurait pu être drôle et décallé) Ici c'est juste Phyl qui croise les résidents. Après tes interactions sont sympathiques, et tu mentionnes presque tout le monde, c'est cool. Mention spéciale à l'ange et au réveil de la fin ! C'était comme ça que je voulais que ça finisse !
Après, c'était pas simple de tout boucler à temps, donc bon boulot quand même ! 
Ven 4 Avr - 13:55 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 17:23 (2014)    Sujet du message: Vaut mieux ça ? Répondre en citant

Les filles, merci beaucoup vos commentaires à toutes les trois !!


J'ai été pressée par le temps, et surtout par mes hésitations à propos de ce que je devais faire de Phyl, tout s'est bousculé dans les dernières heures, et sous la pression je suis allée au plus simple... C'est vrai que son personnage est assez mystérieux, on en sait peu, ais comme l'a dit Mo, il ne reste pas au 334, et c'est pour cette raison aussi que Janis ne lui fait pas visiter elle-même... Disons pour être franche que cette solution me convenait parce que je ne sais pas si j'aurai eu le temps de travailler ses interactions avec Janis ^^


Je suis contente que l'intervention de l'ange te plaise, Ode


Sinon pour les dialogues, ouais, faut que j'y fasse plus gaffe quoi, je me tire des balles dans le pied à chaque fois XD


Bref, merci !!
_________________
Rafistoleuse
Ven 4 Avr - 17:23 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:57 (2016)    Sujet du message: Vaut mieux ça ?

Aujourd’hui à 23:57 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°36

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield