S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Sauts de Puce.

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°31 à 40 » Défi n°39
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 12:19 (2014)    Sujet du message: Sauts de Puce. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Pour ce Grand Saut, 
J'ai voulu écrire quelques mots. 
J'avais plusieurs thèses, plusieurs idées, 
Mais entre tout, j'avais du mal à choisir,  
Et entre nous, j'avais du mal à m'en saisir. 
Sans tripes, âme ou coeur, mes phrases étaient bridées. 

 
J'ai essayé. J'ai forcé. J'ai trimé  
J'ai commencé à écrire quelques lignes. 

 
Une histoire de Mini-Jupe.  
Une petite jeune travaillant dans un salon de coiffure pour Dames. Issue de famille modeste, elle croise le regard d'une mannequin en mini-jupe dans un journal. Fascinée par son audace, elle veut oser. Elle veut mimer. Elle veut avoir son audace. Elle veut lui ressembler, à elle et aux clientes du salon de son père. Un vieux bougon aigri qui s'il a un sourire affable le jour, se transforme en vieil ours lorsque l'écriteau crie au visage des femmes qu'il est temps de rentrer faire le repas. Parce que oui, elles peuvent bien se sentir femmes dans le salon de son père mais comme dit celui-ci, "N'oublie pas, tu ne vis pas dans le même monde que ces femmes. Toutes leurs histoires ne sont que balivernes. Mais si tu les écoutes en souriant, elles reviendront. Et ça, c'est bon pour nos affaires. C'est tout ce qui compte, qu'elles se sentent femmes! Il n'empêche qu'il faut quand même qu'elles rentrent chez elle, et reviennent à la réalité!" Parce que oui, voyez vous, j'avais réellement écrit tout cela. Par la suite, je la voulais hésitante dans sa chambre, à tournoyer avec une jupe devant un miroir. Je voulais qu'elle remonte l'ourlet petit à petit. Je voulais qu'elle découvre ses genoux que j'imaginais cagneux, blancs et maladroits. Mais je voulais qu'elle se trouve belle parce que femme. Je voulais qu'elle couse la nuit pour, un beau matin, affronter la rue de son village paumé. Ce n'était certes pas la première femme à porter une mini-jupe, il n'empêche que cela restait un sacré Grand saut pour ma Jeanne. Parce qu'il aurait fallu affronter les regards fiévreux des hommes, les regards haineux des femmes et tous les autres regards dédaigneux. Parce qu'il aurait fallu assumer sa féminité face à la rue et face à son père. Parce que cette mini-jupe, c'était quand même un sacré bond pour elle mais pas seulement. La libération de la femme, tout ça. Non, ce n'était pas juste le fait de montrer ses gambettes, c'était plutôt l'histoire d'avoir le choix… Et puis, on ne se rend pas toujours compte de l'impact de nos actes. Même si tout le monde connait cette histoire du battement d'aile de papillon au Japon qui entraîne une tornade je ne sais plus où… Mais enfin, ma Jeanne, elle aurait fait un choix pour elle... 

 
Avoir le choix, c'est uniquement ça le Grand Saut?  
Et voilà. Cette question est survenue avant la fin de mon texte et ça m'a tout foutu en l'air.  

 
Enfin disons que j'ai rêvé d'une histoire de Fosse aux Lions, de Jeux du Cirque, de Romains... J'ai pensé aux condamnés qui devaient se lancer dans l'arène, sous le regard de spectateurs avides de souffrances, de sang. Des spectateurs riant aux éclats, encourageant et hurlant. Des spectateurs aux bouches tordues de plaisir. Les condamnés avaient la certitude de mourir déchiquetés, les membres arrachés, le corps vidé de son sang. Ils le savaient, mais ils ne l'avaient pas, eux, ce choix. Ils étaient projetés. C'est ce que mon condamné aurait ressenti en tout cas. C'est ce qu'il aurait hurlé dans sa tête, dans sa cage... (Mais n'est-ce pas la même chose?) Peut-on appeler ça un grand saut lorsque l'on est poussé dans le vide, lorsque nous sommes purement et simplement exécutés? Le grand saut, n'est-ce pas aussi le fait de se lancer à corps perdu vers la Mort? Foncer vers ses bras grand ouvert ? Et que ressentaient les Poilus qui se hissaient des tranchées et courraient vers le front en hurlant ? Avaient-ils l'impression de voler, flotter comme dans la vidéo? Ou étaient-ils emportés, aveuglés, drogués, déconnectés, exaltés, transi par la passion de défendre leur Pays ? Voulaient-ils en finir au plus vite ?  

 
Faire le Grand Saut, ce n'est pas toujours avec plaisir, il semblerait...  

 
Une histoire de Suicide. C'est ce qui est venu en suivant. Parce que oui, l'histoire de ces condamnés et de tous les autres qui ont été propulsés vers la Mort, m'ont fait penser à ceux qui sont partis. Volontairement. Parce qu'ils ont porté le coup final, parce qu'ils ont noué la corde, parce qu'ils ont regardé les cachets dans leurs mains… Ont-ils pensé à l'élan qu'ils étaient en train de prendre? Ont-ils vu qu'ils ne pourraient pas retourner sur leur pas ? Voulaient-ils mourir ou cesser de continuer à vivre dans leur situation? L'ont-ils vu comme un choix ou comme une absence de choix? Je voyais un jeune homme. J'imaginais son visage. J'imaginais son mode. J'imaginais ses pensées. Et puis, je me suis arrêtée là. J'étais en train de faire vivre Malick. Je ne pouvais pas faire vivre quelqu'un qui avait décidé de partir. Je ne voulais pas faire un autre texte sur lui. Non.  

 
Et puis, j'ai voulu écrire sur la façon dont ce Grand Saut nous change. Ce quelque chose qui évolue en nous, petit ou grand, qui porte en lui cette notion de mutation, de métamorphose.  

 
J'ai pensé à une histoire de Démission. Parfois, c'est vécu comme un suicide, aussi dure que puisse paraître la comparaison. Ce métier, on l'aime. Cet endroit, ces conditions, ces contraintes, on les connaît et on les aime. Et puis un grain de sable dans un rouage. Tout ne fait pas que s'arrêter, non. Tout se détériore. Tout se détruit, petit à petit. Et l'on se retrouve entre le marteau et l'enclume, mais l'on n'arrive pas à quitter cet endroit. Et puis, arrivent les problèmes de santé, les troubles du sommeil, la perte d'appétit, la dépression. L'on ne vit plus. On s'enfonce au plus profond de nous-mêmes et de notre lit. Nous ne reconnaissons plus ce qui, jadis, nous donnait le sourire. Nous donnait l'envie de se lever le matin. Et l'on perd ce goût de vivre au travail. On ne sait pas quoi faire d'autre, on ne trouve rien. On s'enfonce. Jusqu'à déposer sur un bureau d'une DRH débordée, une lettre commençant par "Je démissionne". Rien ne sert d'y aller par quatre chemins. Parce que, finalement, les formules de courtoisie n'ont pas leur place dans cette démarche…  

 
Et puis, je me suis rendue compte qu'au fur et à mesure que le temps avançait, mes idées s'assombrissaient. Je n'avais plus goût d'écrire une histoire, je n'avais pas envie de créer un personnage. Pas de contraintes, pas de genre, pas de chaînes, autant écrire ce que j'avais sur le coeur et dans mes projets. Après tout, est ce que je ne viens pas d'affirmer que le Grand Saut, c'est franchir un pas en faisant un choix, puis un deuxième pas, puis d'autres pour finalement se jeter dans l'inconnu ?  

 
Mon Premier Pas vers le Grand Saut, c'est le jour où j'ai compris que ma Mère ne viendrait pas me voir. 
Mon Deuxième Pas, c'est le jour où j'ai refusé de revenir en métropole jusqu'à ce qu'elle vienne. 
Mon Troisième Pas, c'est le jour où je le lui ai annoncé par téléphone… 
Mon Quatrième Pas, c'est le fait d'avoir choisi de partir seule en vacances, pour moi.  
Mon Cinquième et Sixième Pas, c'est d'avoir choisi, selon mes propres désirs, un pays que j'aimerais visiter, puis d'avoir repérer la meilleure période, les vols, les escales et la durée de mes vacances.  
Mon Septième Pas, peut-être le fait d'avoir acheter deux livres consacrés à cette destination ? 
Mon Huitième Pas, on verra bien... 

 
Ce Grand Saut peut paraître aussi grand qu'un saut de puce et je ne l'ai pas encore fait, bien sûr, mais depuis ce Premier Pas, j'ai déjà fait plusieurs bonds en avant…  

 

 

_________________
ATea.
Ven 25 Avr - 12:19 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Ven 25 Avr - 15:10 (2014)    Sujet du message: Sauts de Puce. Répondre en citant

ATea je ne vais pas savoir commenter ton texte assez bien, je le sens déjà...alors j'vais essayer d'être simple. J'ai aimé, beaucoup. Tu m'as plongée dans une lecture pas habituelle, celle du mécanisme de ta tête d'écrivain en mode "recherche", puis "pour qui, pour quoi?" et enfin "moi j'vais par là-bas, pour le reste on verra bien...". 
Moi ça m'a portée. 
J'me suis sentie bien, comme si j'étais dans un canapé défoncé mais douillet, et j'sirotais un thé, en écoutant cette voix là qui me présente Jeanne, la question du choix, les petits bonds, la mort... Dire que j'ai aimé c'est même pas ça, c'est juste que j'ai vécu un moment, un truc authentique, où j'ai eu le sentiment de n'avoir rien d'autre à faire que de me laisser porter par tes mots.
Le thème est parfaitement respecté pour moi, et traité d'une manière originale qui m'a surprise comme j'aime. Enfin, tu tires le titre jusqu'au bout du texte et ça j'adore.
Pour la contrainte, je ne sais pas si tu t'es sentie libre à l'écriture, mais moi à la lecture...si.
Merci de ce superbe défi ATea!
Ven 25 Avr - 15:10 (2014)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 18:28 (2014)    Sujet du message: Sauts de Puce. Répondre en citant

D'un doute, d'une quête pour une histoire, un sujet, tu en as fait un texte original et tellement en écho a ce que nous ressentons tous au moment de notre face a face avec la page blanche.

Le grand saut. On ignore souvent a quoi il ressemble. On le prend pour un petit pas au moment ou on le fait. Ce n'est que rétrospectivement que l'on prend conscience de son importance.


Comme quoi un saut de puce peut être un grand saut.


Ton texte le résume bien A tea.


Chapeau
Ven 25 Avr - 18:28 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 19:50 (2014)    Sujet du message: Sauts de Puce. Répondre en citant

Tu t'es installée dans ta page, mise à l'aise, et tu as pris le temps de la réflexion. Tu as sondé, questionné, retourné les mots, pour en saisir le sens, en profondeur, sous l'écorce. Là où ils prennent corps.
Au final tu offres un objet insolite et plein d'intelligence. Bravo.
Ven 25 Avr - 19:50 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 21:45 (2014)    Sujet du message: Sauts de Puce. Répondre en citant

Je saurais pas dire grand chose d'intelligent après ces commentaires

J'ai beaucoup aimé. Beaucoup. Comme l'a dit Elfie, on suit le fil de tes pensées, comment l'idée du Saut se déplie dans ta tête et dans tes mots... C'est comme un brainstorming du grand Saut mais c'est plus que ça ! Et puis c'est plein de sens, on a tout. Et je dire que t'as une façon de dérouler les mots dans ta tête, je suis impressionnée, moi j'ai des chemins tortueux et intraçables ^^!


Je me suis souvenue de Malik, ton texte là, il m'avait beaucoup marqué. Je me suis refusée de parler d ce saut là, parce que, moi aussi je l'ai fait assez vivre... Enfin...

En fait, ce que j'ai beaucoup aimé, c'est ce grand Saut qui vise large au début, puis qui finit par se resserrer sur quelque chose de personnel. Je trouve ta démarche très belle, et très originale.

Voilà
_________________
Rafistoleuse
Ven 25 Avr - 21:45 (2014)
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Sam 26 Avr - 07:57 (2014)    Sujet du message: Sauts de Puce. Répondre en citant

Shocked


Je m'attendais pas autant de choses...
Déjà le Coup de Coeur, bien sûr et puis vos commentaires.


Elfie, tu me parles de la liberté. Et justement, en écrivant au fur et à mesure, quelque chose de plus détaché et en même temps plus intime, je me suis sentie plus libre. Lorsque je parle de l'absence de chaînes, c'est justement ça. Je l'ai vraiment ressenti au moment même où j'ai décidé d'écrire ce que j'avais sur le coeur.


Et pour tout te dire, j'écrivais ce texte au début en roue libre parce que je pensais que ça allait me débloquer quelque chose pour l'histoire de Jeanne... Et je me suis faite avoir en fait puisqu'au final, cela m'a fait tellement de bien que j'ai choisi d'éditer celui-ci dans la foulée, trois secondes après avoir mis le point final! Comme quoi...


En tout cas, j'suis drôlement touchée de vos réactions, et de ce que mon texte vous a évoqué à chacun(e)...
_________________
ATea.
Sam 26 Avr - 07:57 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Mar 29 Avr - 10:48 (2014)    Sujet du message: Sauts de Puce. Répondre en citant

C'est un gros brainstorming que tu nous offres là. Non seulement la démarche est intéressante - et captivante - mais en plus tu surfes sur des idées que j'aurais vachement aimé voir développées sous ta plume. Je comprends le choix d'Elfie de te faire gagner, parce que c'est un texte fort et pas commun, qu'on retient. J'ai bien aimé tes axes de réflexion qui, en effet, se resserrent, jusqu'à finir sur quelque chose de totalement personnel. Ca sent même presque la Catharsis, et je suis sûre que ce texte t'a fait du bien.
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Mar 29 Avr - 10:48 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 01:17 (2014)    Sujet du message: Sauts de Puce. Répondre en citant

Merci Octobell.

Et effectivement, les mots libèrent celui qui les écrit... Et parfois même sur des choses qui n'ont même pas été abordées dans le texte.
Le pouvoir des mots
_________________
ATea.
Sam 3 Mai - 01:17 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:31 (2016)    Sujet du message: Sauts de Puce.

Aujourd’hui à 14:31 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°39

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield