S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
Unité 87
Aller à la page: 1, 2  >
 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°31 à 40 » Défi n°40
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Sam 26 Avr - 21:28 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Bon... j'espère que ça suit bien les consignes...



Unité 87




“Calembredaines. Souviens-toi. Seulement en dernier recours.”

Je me réveille doucement. Je suis un peu rouillée, j’ai dormi en boule. J’en ai l’habitude, mais je suis jeune et souple, et dans peu de temps, je pourrai affronter ma journée. Mais il fait encore nuit. Première pensée. Je m’étire, cligne des yeux, je les frotte. Le sommeil s’accroche encore au coin de mes paupières, mais il ne fait pas le poids. Il lâche prise, et je suis assez consciente pour remarquer qu’il fait noir. Vraiment noir. Je m’assieds sur mon lit. Je respire doucement en essayant de me souvenir de la veille. Je ne vois pas les montants de mon lit. Ni mes pieds. En fait, il fait si noir que je ne vois pas mes mains, que j’agite en face de ma figure. Première angoisse. Suis-je devenue aveugle? J’ai entendu parler de ces maladies qui affectent le cerveau et qui parfois rendent aveugle le temps d’une crise… On s’imagine que c’est toujours pour les autres, mais on n’est jamais à l’abri. Alors je bouge pour me lever, et je me tombe d’un mouvement maladroit, je n’ai pas vu que mon lit n’est qu’un matelas posé au sol. Je me masse le poignet droit et me relève. J’essaie de regarder autour de moi. Mais il n’y a rien. Au moins, je sais que le mur est assez éloigné. Vraiment? Deuxième angoisse. Ceci n’est pas ma chambre. Mais alors…

“Tu n’as peur de rien, m’a-t-on dit. Intéressant. Tu auras peur.”

Il me faut m’avancer à tâtons, mais je reste pétrifiée sur place. Je suis aveugle. Mais aussi, je n’entends rien. Sur le moment, je ne me suis pas inquiétée de ce détail, mais il s’impose à moi, à présent que je suis plus ou moins calmée. Je ne me suis pas entendue tomber, pas de bruit sourd. Et les sons extérieurs sont inexistants. Je tape du pied sur le sol, pour vérifier. J’ai l’impression d’être dans l’espace. Troisième angoisse. Suis-je devenue sourde? Impossible de me fier à l’environnement s’il me manque au moins deux sens! Et j’ignore où je suis. Quatrième angoisse. Ma respiration s’accélère. Je dois me calmer. Mais je suis prise au piège. Alors je hurle à plein poumons. N’importe quoi. Quelqu’un. A l’aide. Ouvrez-moi! Si je sais que je prononce ces phrases, je n’ai aucun écho. Le son de ma voix ne me parviens plus. Je hurle encore et encore. Puis je tombe à genoux, pantelante. Combien de temps ai-je hurlé? Ma gorge me brûle. J’ai soif et je pleure. Ce qui est un mauvais mélange. Je frappe le sol de mes poings. Seul le silence me parviens, et la douleur sur mes phalanges.

“De ta vie, tu oublieras l’essentiel.”

Comme je suis au sol, j’en profite, une fois mon souffle récupéré, pour avancer devant moi. N’importe quelle direction fera l’affaire. Deuxième pensée. Si je veux sortir, il me faut une porte. Et si je suis là, il doit bien y en avoir une. Je dois surmonter mes angoisses et réfléchir. Réfléchir! J’avance à peine, au ralenti, me fiant aux éventuels obstacles sur mon chemin. Mais mes mains ne rencontrent rien. Le sol est lisse et froid, il me fait penser à une porte de réfrigérateur en métal qu’on trouve dans les restaurant. Je me souviens de ça. Et que mon lit a des montants en bois. Mais… Quel est mon nom? Je pense à un restaurant et à cette porte de frigo, mais aucun visage, aucun contexte ne se rappelle à moi. Et je continue d’avancer, je sens l’angoisse revenir. Je me concentre alors sur mes doigts. Ma peau sur ce sol sans aspérités. Ce n’est pas un carrelage. Il n’y a pas de jointures. Ce n’est pas du lino. Je me souviens des matériaux. Je continue d’avancer, mais cette pièce me semble sans fin. Peut-être que je suis sous terre, dans un bunker. Là où aucune lumière ne rentre… Et je préfère me raccrocher à cette pensée. Je ne sais plus où se trouve mon matelas. Je sais seulement que cette pièce ne semble pas avoir de murs, mais qu’elle contient au moins une surface plane, sur laquelle j’évolue sans savoir si je vais dans la bonne direction. Alors je tourne sur ma gauche.

“Une foi aveugle comme un million de doutes ne te sauveront pas.”

J’aspire à plein poumons. Il me semble qu’il y a assez d’oxygène pour le moment, et j’en ai usé pas mal tout à l’heure. Je cesse de ramper. Je suis un être humain, je dois marcher debout. Je me relève donc, en titubant. Je n’avais jamais remarqué que l’équilibre est beaucoup plus précaire sans repères sensoriels. Mais je sais que j’ai une grande étendue, un plancher sous mes pieds. Réfléchis. S’il y a une porte, et il doit y en avoir une, elle est sans doute hermétique. Le moindre son me serait peut-être parvenu. Mais comment insonoriser une pièce et il laisser assez d’air pour qu’on respire? Je ne suis pas physicienne, je ne sais pas quelles méthodes existent pour supprimer les sons. En tout cas, ça supprime aussi les odeurs. Je prends de grosses bouffées d’oxygène par le nez, et pas le moindre indice ne se laisse deviner. Tout est aseptisé. J’avance donc, en reniflant. Une foi aveugle… ironie du sort. Un million de doutes… Je ne sais plus rien. Et je crois même n’avoir jamais su l’odeur de l’herbe fraîche, de la cannelle, des bougies qui brûlent, des voitures qui passent, des gens… l’odeur des gens. J’essaie de déterminer mon odeur en reniflant ma main. Il y a un peu de sel, je crois. Mais est-ce vraiment une odeur de sel? Frigo. Restaurant. Montant de lit. Sel.

“Penses-tu toujours avoir ce qu’il faut?”

Je lèche de dos de ma main. Un petit goût de sel, oui. Je goûte le sol, froid et métallique. C’est comme embrasser un étau sorti d’une chambre froide. Etau. Froid. Restaurant. Frigo. Montant de lit… Je m’assieds par terre, en tailleur. Les fragments de ma mémoire ne sont que des pièces de puzzles éparses, sans lien les unes avec les autres. Et je ne me souviens plus de mon nom. Je me souviens de ce mot, le dernier que j’ai entendu, je crois, avant de m’endormir. Je mâchonne un bout de mon t-shirt. Il est tout propre, comme neuf, je crois pouvoir sentir la fabrique tout juste sortie de son emballage en plastique. Plastique. Coton, plastique. Métal, froid, sel. Restaurant. Je continue de mâcher le tissus qui devient tout mouillé. Cela me donne soif, je ravale ma salive. Coton. Drap. Mes draps propres sortis de la machine. Je reste ainsi à penser à cette machine. Quelle est sa taille? Son emplacement? Et je pense au chaud. Et à la voix d’une femme qui me dit de ne pas mettre la tête dans le tambour. Est-ce ma mère? Une sorte de déclic… tout s’effondre. J’essaie de me rattraper. A quoi? Il n’y a rien, strictement rien. Je tombe et je hurle. Je tombe et je hurle. Je tombe et je hurle. Et je manque de me noyer. Tout en bas, mon corps est avalé par une étendue d’eau. Je bois la tasse mais lutte pour retrouver la surface. Je pourrais crier mon mot de sécurité… mais je n’en fais rien. J’ai le goût de cette eau qui m’envahit. Je ne parle pas. C’est la mer, l’océan. Le sel. Froid. Frigo. Restaurant. Les détails insignifiants de ma vie. Et puis tout devient clair. Et je repense à Han Solo. A la place d’un grand flou noir, je vois un grand flou lumineux. Je me mets à rire. Je me souviens de Star Wars mais pas de mon adresse. Et puis, alors que des câbles descendent de ce plafond éclatant, je crie ces mots. Je m’appelle AYLAN SWARTZ! Ça vient presque de nulle part, ça vient tout seul, du fond de mon gosier, de mes entrailles.

“Bienvenue dans l’Unité 87”.
_________________
Hopla!
Sam 26 Avr - 21:28 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 20:05 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Aah j'ai trouvé ton texte excellent, même si au final, je suis pas sûre d'avoir très bien compris où le personnage se trouve Embarassed J'ai pensé à une chambre froide, puis à un genre de vaisseau.

Je pense qu'il me manque des références pour tout saisir !

Mais ça ne m'empêche pas d'avoir aimé, c'était captivant, on ressent bien à quel point le personnage est déstabilisé par ce qui l'entoure ...

Je pense que les commentaires des autres m'éclaireront sur ce que j'ai manqué, en tout cas bravo !
_________________
Rafistoleuse
Dim 27 Avr - 20:05 (2014)
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 20:34 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Il manque deux trois infos, oui, sur la localisation... Mais j'ai laissé comme ça pour deux raisons:
- Ça laisse le lecteur aussi perplexe que le personnage principal qui a perdu ses repères.
- Je ne savais pas comment amener cette info avec le style/contexte choisi.

En tout cas merci!
_________________
Hopla!
Dim 27 Avr - 20:34 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 20:35 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Ah ben oui, si tu voulais nous laisser perplexe, pour ma part c'est réussi
C'est très intriguant, jusqu'au bout !
_________________
Rafistoleuse
Dim 27 Avr - 20:35 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 23:27 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Ah ba dis donc, Raf et toi vous vous êtes passées le mot ^^
Je pourrais copier-coller mon com', tu nous plonges complètement dans ton texte, duquel je suis ressorti perplexe. Je me suis dis "Eh merde j'ai pas capté la révélation finale" et c'est frustrant...
Dim 27 Avr - 23:27 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 23:32 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Il s'agit d'un test final de recrutement pour une unité d'élite... et c'est le seul truc que je sais! HAHAHA!
_________________
Hopla!
Dim 27 Avr - 23:32 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 23:41 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Merde j'ai raté le test alors
Dim 27 Avr - 23:41 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 23:45 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Je pensais que les lignes de "dialogue" donnaient assez d'indications en ce sens, surtout la dernière "bienvenue dans l'unité 87"...
Raté?
_________________
Hopla!
Dim 27 Avr - 23:45 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 23:57 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Ben ça reste vague quand même. Après, raté, je dirais pas ça, d'autres pigeront peut-être. Le texte est super bien mené, oppressant, tu nous embarques et tout, et de ce point de vue là c'est très réussi, mais du coup on s'attend à une révélation de dingue à la fin. Moi j'suis passé à côté. Comme chez raf, si tu piges son truc le texte prend tout son sens.
Dim 27 Avr - 23:57 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 00:10 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Ça dépend des personnes, je crois... enfin bref! C'est vrai que c'est flou (flouuuuuuu de toi.... flouuuuuuu en moi... chai pas c'qui nous arrive, j'ai perdu la diapositiiiiiiive!)

merci pour ton com, en tout cas!
_________________
Hopla!
Lun 28 Avr - 00:10 (2014)
Auteur Message
silvergroover
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 20 Sep 2013
Messages: 57

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 17:39 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

moi aussi, j'étais un peu perdu et puis je me suis dis , "après tout, pourquoi tout devrait toujours être expliqué? une bonne nouvelle doit être le reflet de la vie, et dans la vie, tout n'est pas toujours expliqué."
donc bravo, c'est gagné
Lun 28 Avr - 17:39 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 17:46 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Nick, ouais je crois bien que wilou est moi on a écrit sur la même longueur d'onde ^^!

Wilou, High Five ! Mr. Green

Silver, je suis complétement de ton avis
_________________
Rafistoleuse
Lun 28 Avr - 17:46 (2014)
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 16:33 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Ben moi j'ai trouve ton texte super angoissant. Surtout quand elle se raccroche a des mots qu'elle se repete comme pour etre sur de la realite dans laquelle est plongee, des reperes dans le noir complet.
Par contre c'est vrai que je suis demandee ou elle etait et ce qu'elle faisait la.
Mais a la fin j'ai saisi, enfin je crois que c'etait un test pour voir sa capacite a reagir et evoluer dans un endroit inconnu et hostile.
Tres tres bon bravo
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Mer 30 Avr - 16:33 (2014)
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Mer 30 Avr - 17:06 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

Merci!

Christine: exactement ça!
_________________
Hopla!
Mer 30 Avr - 17:06 (2014)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 16:47 (2014)    Sujet du message: Unité 87 Répondre en citant

C'est oppressant, angoissant, obsessionnel. Dommage pour ma part que cela soit un poil hermétique a mon goût.
Sam 3 Mai - 16:47 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:02 (2016)    Sujet du message: Unité 87

Aujourd’hui à 03:02 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°40

Page 1 sur 2
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield