S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
LE COMPTE DE MONTE CHRISTO

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Evènements Terminés » Relais » 48 H
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Dim 18 Mai - 21:47 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Le thème : 
Vous prenez le titre d'un roman (assez connu pour qu'un maximum de personnes sache de quoi ça parle à l'origine), et vous réécrivez une histoire à partir de ce titre, complètement différente de l'histoire originelle. Le contexte, les personnages, la trame ne doivent pas être les mêmes. 

La contrainte : 
Uniquement du dialogue. Pas de didascalies, pas de paragraphe introductif, et pas de monologue de plus de trois lignes.






LE COMPTE DE MONTE CHRISTO 
 
-        Me donner rendez-vous dans une église Simon, c’est gonflé de ta part 
-        C’est que la situation est grave François 
-        Je l'espère bien. J'ai annulé un rendez-vous au café Novo pour toi ! 
-        Café Novo ? 
-        Ouais, c'est à côté du Manneken pis. Je t'y emmenerai boire un verre. Qu’est ce qui se passe ? C’est Agnès c’est ça ? 
-        Oui. Comment t’as deviné ? 
-        Contrairement aux voix du seigneur, la tienne est pénétrable. 
-        T’es devin vieux 
-        Non je te connais. Pour que tu fréquentes une église, il faut que  la situation soit grave. Et tout ce qui est grave chez toi vient  de ta  maîtresse. 
-        Tout juste. Regarde ça 
-        Ouh là, y en a des lignes sur ton relevé de banque, c’est pire que le bottin. 
-        Et t’as pas vu le solde 
-        Effectivement t’as un sacré découvert. Et tu crois que lui là-haut peut t’aider 
-        Jésus tu veux dire ? 
-        Oui 
-        Pourquoi pas 
-        J’en doute. Tu crois qu’un type qui laisse une ardoise pour son dernier repas est de bon conseil ? 
-        Comment ça ? 
-        Et bien, d’après toi qui a règlé la note de la cène ? 
-        Qu’est-ce que j’en sais François, je n’étais pas invité 
-        Ne t’en sors pas avec une pirouette Simon. Tu as lu la bible ? 
-        L’équipe ? 
-        Non, la bible, la vraie.  
-        Tu sais moi les bouquins 
-        Je vois T’es nul pour les lettres. Quant aux chiffres, je ne te fais pas de dessin. Tu touches le fond 
-        Ça me ne dit pas qui a payé l’addition de Jérusalem. 
-        Dieu himself. Et le seigneur a dit à l’aubergiste : « fais une croix sur sa dette, c’est moi qui règle l’addition » 
-        Ah si j’avais le seigneur avec moi, je ne serais pas dans une merde noire. 
-        Ton découvert, il ne vient pas d’un banquet ? 
-        Non, quoique. Ca a commencé avec un resto avec Agnès. J’ai voulu lui faire le grand jeu. 
-        Le grand jeu ? 
-        Le 5 étoiles avec vin, champagne et tout le tralala. 
-        Ou ça ? 
-        La tour d’Argent
 
- La tour d'Argent ? Mais t'as complétement déraillé, mon gars ! Et.... depuis quand tu habites à Paris ? 
- Oh ça, non je n'y habite pas. J'y suis allé exprès. 
- Quoi ! 
- Un petit week-end en amoureux. 
- En plus d'un gueuleton à 100 euros la crevette, tu es en train de me dire que tu t'es payé un aller-retour Paris-Bruxelles... 
- ... en Thalys et en première classe. 
- En première classe... Et tu t'en remets à la sainte Vierge pour te faire pardonner tout ça ? 
- Non, à Jésus ! 
- C'est la même chose. 
- François ! 
- Oui, c'est vrai que pour une histoire de cul, la sainte-vierge, ce n'est pas vraiment la personne adequate pour confesser ses pêchés. Dis-moi à ce prix-là, avant la catastophe, tu l'as sautée au moins ? 
- Pas si fort ! 
- Quoi pas si fort ! Il faut bien qu'ils les entendent nos prières, ton bon Dieu. 
- Oui, mais là, s'il nous écoute, c'est plutôt mal parti.
- Attends, moi avant de donner ma bénédiction, je me poserai la question de savoir si quelqu'un y a pris du plaisir. 
- C'est intime, François. 
- C'est pour ça que tu m'as donné rendez-vous dans une église. C'est pour m'en parler. C'est vrai qu'il n'y a pas un chat ici. Alors, la Agnès, elle était heureuse ? 
- ... 
- Une catastrophe à ce point-là ? 
 
-Hélas oui. Je préfére ne pas m'étendre sur le sujet
-Toujours aussi pudique Simon
- La mise à nue ce n'est pas mon truc François
- Attends, attends, laisse moi deviner. Rho, ce n'est pas vrai. T'as couché habillé avec Agnés ! J'y crois pas
- Si tu veux tout savoir, j'ai eu un probléme technique avec mon jean
- Celui qui te fait des cuisses de canard avec un cul en pop corn ?
- C'est ça. Et bien quand ma virilité se met en action, je suis coincé. C'est Alcatraz.
- Donc tu  lui as fait le programme minimum
- oui. J'ai pretexté un mal de crane, je me suis mis sous la couette.  j'ai fait la mire. J'ai ronflé
- Et dire que l'on t'appelait avant le Warren Beatty du plat pays.
- Je regrette les pantalons en pattes def
- Tu sais Simon,la mode et moi ça fait deux
-  Tu t'en moques. Tant que tu enfiles quelque chose, tu es heureux
- C'est juste. Bon revenons à ton escapade.  Comment Agnés a réagi le lendemain. Si toutefois, Elle n'a pas quitté la chambre avant le petit matin.
- Elle n'est pas partie. C'est dire... Pour me faire pardonner, je l'ai emmené Place Vandôme chez Chaumet. Elle adore tout ce qui brille. Elle est trés boucles d'oreilles et colliers.
- Ce n'est pas vrai ! T'as pas fait ça Simon !
- Si je lui ai offert des bijoux. J'ai fait chauffer la carte bleue
- La gold de ta femme ?
- Oui
- Jesus, Marie , Joseph. Je commence à comprendre pourquoi ton compte est dans le rouge.
- Ce n'est pas mon compte, c'est notre compte commun, à ma femme et à moi.
- T'es un homme mort si elle apprend que...
- Oui
- Et s'il n'y avait pas eu que La tour d'Argent, l'hotel et Chaumet.
- T'as chauffé la carte de bleue ailleurs aprés !
- Oui. Le resto et le bijoutier c'était les préliminaires. La gold, elle est devenue une plaque à induction
- Une plaque à déduction, Simon. A dé-duc-tion. Je crois que j'ai besoin de m'assoir sur ce banc pour entendre la suite
- Ca risque d'être long François, tu vas avoir mal aux fesses
- j'aurais dû prendre un coussin. Tant pis, vas y. Crache moi la suite et vite. Aprés Chaumet, qu'est que vous avez fait ?
 
- Nous sommes allé à Maison-Laffitte, elle avait envie de faire du cheval. 
- C'est sûr que ces bestioles-là, elles ne risquent pas de la décevoir pour leur virilité. 
- François ! 
- Ca va, je te chambre. Donc vous êtes allés faire du cheval. Et laisse-moi deviner, vous n'aviez pas de bidet ? 
- Non. Au départ, on en a loué deux. 
- Vous avez loué des chevaux... par rapport à Chaumet et la Tour d'Argent, ça va. 
- Sauf que Agnès, elle a vraiment eu un coup de coeur pour son cheval. 
- Non, François, ne me dis pas que... 
- Dans le temps où nous les avons remis au centre équestre, elle a demandé au directeur s'ils étaient à vendre. Il nous a répondu qu'il se débarasserait volontiers des deux qu'il nous avait prêté pour la balade pour acheter des poulains qui seraient plus performant à l'avenir. 
- Tu es donc l'heureux acquéreur de deux bidets. Tu peux m'expliquer comment tu as fait pour les rapatrier en Belgique ? Tu ne les as quand même pas emmené en Thalys. 
- Bah justement, c'est aussi pour ça que je t'ai demandé de venir... 
- Attends, attends. Qu'est ce que tu entends par "c'est aussi pour ça que je t'ai demandé de venir" ? 
- J'ai fait livré les chevaux à Bruxelles. Le type va arriver d'une minute à l'autre. 
- ... 
- Quoi ? 
- Tu es en train de me dire qu'en ce moment-même, il y a un type qui va venir nous trouver pour nous remettre deux chevaux. 
- Oui, Agnès ne pouvait pas se déplacer pour récupérer le sien. 
- Et il va les livrer où les bidets ? 
- Ici-même, j'ai pensé que ce serait plus discret. 
- Donc, tu m'as tendu un piège. 
- Mais pas du tout. 
- Est ce que j'ai une tête à aimer les chevaux, moi ? Est ce que j'ai une tête de cavalier ? 
- Je sais que ça ne t'enchante pas mais s'il te plaît, aide-moi. 
- Ecoute, Simon, dans l'immédiat, j'ai envie de te foutre une de ces torgnoles à rendre jaloux Jean-Luc Couchard. Mais, je garde mon sang froid. Et tu sais pourquoi ? 
- Non ! 
- Parce que je sens que tu ne m'as tout dit. On les mets tes bidets, crétin ! 
- J'ai trouvé un centre équestre à Louvain-la-Neuve. Deux box viennent de se libérer. 
- Donc tu as besoin de moi pour montrer la route jusqu'à Louvain-la-Neuve à un éleveur de chevaux.
- En fait, ce n'est pas vraiment pour ça que je t'ai demandé de venir. 
- Et bien vas-y accouche ! Parce que ce n'est pas une torgnole que tu vas te prendre mais une strangulation. 
- Le problème, François, c'est que je n'ai pas encore payé les chevaux. 
- Tu déconnes ? 
- Il n'acceptait pas les cartes bleues, tu comprends. Il voulait que je paie tout en cash. 
- En cash. Payer deux chevaux, en cash. J'aurais tout vu. 
- Et je me demandais si... 
- ... si je ne pouvais pas avancer l'argent étant donné ta situation financière apocalyptique. 
- François, ne parle pas d'apocalypse dans une église ! 
- J'en ai rien à tapé ! Et il s'appelle comment ton directeur de centre équestre pour faire payer ses chevaux cash ? 
- Christobal, mais tout le monde l'appelle "Monte Christo", car il monte un cheval plus vite que son ombre.
 
- Simon on nage en plein délire. Si j'ai bien compris tu me demandes : et 1 de venir avec toi transporter des chevaux?
-oui François
- et  de  2 : tu me demandes de t'avancer l'argent pour les payer en liquide. C'est ça ?
- oui François
- Bien. Juste pour savoir, à combien se montent ces deux canaçons ?
- A deux au maxi
- Ne me prends pas pour un con Simon. Je veux savoir combien coutent ces chevaux ?
- 5000 euros 
- Quoi ! Et tu crois que j'ai une somme pareille sur moi.
- Non mais tu peux aller à ta banque.
- Tu es en plein rêve Je n'ai pas autant sur mon compte.
- Tu as droit à un découvert ?
- Non n'y pense pas. Je ne partage pas ton goût pour les folies
- Alors avance moi 500 euros
- Ce n'est pas suffisant
- Ca pourrait  le faire avec. la vente de.....
- Mais qu'est ce que tu as à fouiller dans tes poches ?
- Je n'ai pas tout dit
- Quoi encore ?
- Regarde ça
- Mais c'est .. C'est de la drogue
- oui de la coke.
- Tout juste François. J'en ai piqué dans les écuries de tonton Christobal,son ladd est dealer.. Si je vends ça., je peux en avoir pour 4500 euros. Tu commences à comprendre ?
- Non pas trop
- 4500 + 500 = 5000
- Tu vas les vendre à qui
- Je n'ai pas tout dit. J'ai un double rendez vous. dans 20 minutes avec le livreur de chevaux. Et dans 4 minutes avec mon acheteur de coke.
- C'est de mieux en mieux.  Et tu peux me dire comment tu as contacté ton acheteur ?
- Aprés notre balade à Maison Laffite, on est retourné à l'hotel. Agnés avait oublié sa trousse de maquillages dans la chambre.
- Et alors ?
-  En l'attendant j'ai pris un pot au bar. J'ai discuté avec le pianiste, un certain Edmond Dantés. Il recherchait de la coke pour le début de la semaine. C'est fou le hasard le type a un pied à terre à Bruxelles
- Et il a vu en toi un vendeur de drogue. Tu me prends vraiment pour le roi des cons !
- Je ne t'ai pas tout dit. Il l'a su en me voyant arriver au bar. La coke tombait de mon pantalon, un des sachets était troué  Figure toi qu'une ligne de cocaïne allait du hall jusqu'au bar.
- Et tu ne t'es pas fait repérer ?
- Non c'est le Labrador du proprio de l'hotel  qui a tout sniffé Il me suivait à la trace.
-Whoua
- Je ne te racontes dans quel état la bête était. Il s'en est pris à Polnareff
-Polnareff ?
-Le yorkshire du concierge de l'hotel. D'ailleurs s'ils font des petits j'ai demandé à ce que l'on m'en garde un. Un labrayork ça risque d'être collector
- Tu affabules là
-Non je t'assure. Et pourquoi  le pianiste t'a donné rendez vous dans l'église Sainte Catherine..
- Il y a été enfant de choeur, François.  Et tu devineras jamais avec qui
- Non Simon
-Mireille Dumas
-La fille d'Alexandre ?
- Ce que tu peux être cloche François. C'est la niéce de Roland.
- Alors là je suis scotché
 
 
- Simon ? 
- Quoi ? 
- J'ai une idée. Ton pianiste toxico, il arrive dans cinq minutes, c'est ça ? 
- Oui. 
- Il sait comment tu t'appelles ? 
- Je lui ai donné un pseudo comme on fait dans le milieu. 
- Excellent ! 
- Pourquoi ? 
- On le prend en otage. 
- Quoi ? 
- On le prend en otage, je te dis ! Dès que le livreur de chevaux arrive, on le bute lui et les chevaux ont les fait fuir et on s'arrange pour leur casser quelque chose, de sorte qu'ils ne soient plus vendables. Je refous quelques miettes de cam' sur le livreur et le reste du paquet dans les poches du toxico. Rassure-moi, ton paquet, il est bien hermétique. 
- Oui, je pense. 
- Fais-moi voir ça. 
- Tiens. 
- Ok, parfait. Et avant de partir, je t'assome. 
- Quoi ! 
- Bah oui, sinon comment veux-tu que ça fonctionne ? 
- Je ne te suis pas. 
- Imagine la scène que les flics découvriont. Un livreur de chevaux tué, un pianiste toxico complétement perdu avec l'arme du crime dans les mains et un pauvre type venus chercher ses chevaux assomé. Tout colle. 
- Tout colle ?
- Mais oui ! On fera porter le chapeau du meurtre sur le toxico. Le livreur vu qu'il sera mort, il pourra pas dire ce qu'il s'est réellement passé. 
- Et moi qu'est ce que je fais là-dedans ?
- Toi, tu prendras le rôle de la pauvre petite victime venue trop tôt récupérer ses chevaux et qui par un malheureux hasard tombe en plein réglement de compte. Mets-toi à la place d'un juge, entre la parole d'un type accro à sa coke et un acquéreur de chevaux, tu crois qui ? 
- Tu es flippant, François, personne ne nous croira. 
- Mais si. On prendra Roland Dumas comme avocat, tu verras, ça va aller.
- N'empêche que je ne retrouve pas mes sous moi !
- Attends, je n'ai pas fini. Au tribunal, tu demandes des dommages et intérêts équivalent à la valeur des deux chevaux.
- Pourquoi ? 
- Quand les flics te retrouveront, ils vont te fouiller. Et s'ils ne retrouvent pas d'argent sur toi, ça va être louche. Prétends donc que tu avais l'argent mais que quelqu'un te l'a volé alors que tu étais inconscient. 2500 euros le bidet, c'est bien ça ? 
- C'est bien ça. 
- Et bien, si le livreur n'avait pas pensé à son petit trafic en même temps que de livrer ses chevaux, ces 5 000 euros tu les aurais toujours ! Le centre équestre et aussi reponsable que le pianiste dans l'affaire. Demande à ce que les deux parties remboursent chacune un cheval. 
- Mais attends... 
- Et ouais mon pote, non seulement avec ça, tu rembourses ta petite escapade à Paris mais en plus tu peux t'en payer une deuxième ! Elle est pas belle la vie ? 
- Oh, ça, mon Dieu. Oh oui, qu'elle est belle ! D'abord mon compte en banque est refloué, mais en plus, le compte de "Monte Christo" est réglé. Si cette idée, ce n'est pas une opération du Saint-Esprit, je ne sais pas ce que c'est. 
- Je vais peut-être finir par me reconvertir. 
- C'est peut-être toi le bon Dieu, en fait ! 
- Chut ! 
- Quoi ? 
- J'entends des bruits de pas. Je crois que ton pianiste toxico arrive.
- On fait quoi ? On fait quoi ? 
- On passe incognito. Tiens, vas brûler un cierge, par exemple. Au point où on en est, un peu d'aide ne peut pas nous faire de mal... 
 
 
 
Dim 18 Mai - 21:47 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Dim 18 Mai - 23:28 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

Encore un gros travail!
Le texte est plein de verve, et d'humour. et nous fait naviguer entre l'absurde et le burlesque. On y trouve de vraies perles.
J'ai été embarqué dès le départ par le récit, et le ton de ce texte plein de promesses, puis il m'a semblé qu'il s'essoufflait un peu tandis que l'histoire serpentait de plus en plus. Mais enfin dans l'ensemble, comme je l'ai écrit plus haut, j'ai beaucoup aimé ! Bravo
Dim 18 Mai - 23:28 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 03:39 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

Vers la fin, avec toute la planification du crime et tout ça, j'étais un peu larguée, et j'ai dû relire plusieurs fois (l'heure tardive l'explique peut-être ^^), mais en dehors de ça (et du perso qui s'appelle Edmond Dantes, nan mais !)... Pfff j'ai tellement rigolé que j'en ai probablement réveillé mes voisins. L'humour absurde est totalement irrésistible, et puis j'ai adoré les petites piques au sujet de l'église, qui donnent une petite saveur supplémentaire à l'ensemble du texte.

Quant au thème/contrainte, alors là, c'est plus que bien rempli, et d'ailleurs, pour ça chapeau bas ! On n'est pas largué une seule seconde dans les dialogues (et ce malgré un p'tit mic-mac dans les tirets au milieu du texte), et étant donné la longueur, c'était pas super facile.

J'sais pas si vous vous êtes amusés à l'écrire les gars, mais moi j'me suis éclatée à le lire ! Bravo !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Lun 19 Mai - 03:39 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 08:30 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

C'était pas évident cette contrainte ( ) et pourtant, je n'ai pas été trop perdue (peut-être à un petit endroit où j'ai dû relire mais par rapport à la longueur du texte, c'est infime et puis j'ai senti un petit essoufflement de l'histoire à ce même moment) 



Mais globalement, J'ai vraiment cru être au pays de l'Absurdie et c'était plaisant...
Le détournement du titre du Roman est bien trouvé ! 




On sent clairement l'écriture d'Hector, et cela fait comme avec le Duo Rafi/Ben, probablement parce qu'on a moins lu de textes de toi Brumepin.
_________________
ATea.
Lun 19 Mai - 08:30 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 09:10 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

C'était loin d'être facile en effet, cette contrainte de dialogue. On l'avait eue lors d'une Nuit, et on était pas mal à s'être laissé tenté par des phrases descriptives. Franchement bravo, parce que je me suis pas du tout paumée dans votre histoire !


Le jeu de mot avec le titre est excellent Et le nombre de perles qu'il y a dans ce texte, ça donne un vrai rythme à la lecture, c'est drôle et fin, c'est barré comme j'aime !


C'est vrai que j'ai reconnu l'humour d'Hector mais j'ai comme l'impression que vous aimez jouer sur ce terrain là tous les deux et ça fonctionne super bien ! 


Bravo :
_________________
Rafistoleuse
Lun 19 Mai - 09:10 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 13:35 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

Eh bien bravo ! pour un texte écrit seulement avec un dialogue c'est très bien réussi !

Je me suis bien marrée, j'aime bien les deux amis, l'humour qu'il en ressort, ect. Petit bémol, le listage de ce qu'il a fait "avec les attend c'est pas fini... au bout de quelque un je me suis dit  bon alors est ce que cette fois c'est fini ?

Mais en tout cas chapeau, je me suis bien amusée à lire ^^
Lun 19 Mai - 13:35 (2014)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 18:49 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

Quand j'ai vu le titre, j'ai hésité bien 15 secondes à faire une remarque dans le tchat... Puis j'ai réfléchis, je me suis dit "Bon Clo, ça doit être fait exprès, connaissant les Loustics qui se cachent derrière, c'est normal, range ton style rouge de maîtresse..."

Et qu'est-ce que j'ai ri putain ! Comme mes camarades du dessus, ça se lit tout seul, on est pas perdu dans qui dit quoi (du moins j'ai pas eu à remonter le fil pour le savoir) en revanche, je les rejoints sur la fin où on s'essouffle un peu.

Et oui, j'ai reconnu la patte d'Hector, notamment avec un ancien texte reposant sur la même contrainte. C'est bien rythmé, c'est deux complices qui se taclent ! Bref, excellent ! Je ne me lasserai jamais de ce genre de personnages.
Lun 19 Mai - 18:49 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Benethar
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 15 Mar 2014
Messages: 128
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 19:23 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

Ha excellent, excellent!

Un dialogue comme je les aime, de l'humour, un peu de réflexion, de l'exagération, de la folie contrôlée.

Superbe!
Lun 19 Mai - 19:23 (2014)
Auteur Message
Elfie Imy
Invité




MessagePosté le: Lun 19 Mai - 22:18 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

Rhooo j'ai beaucoup aimé, mais quelle verve, et quelle humour, vos plumes se sont superbement rencontrées sur ce relais, chapeau bas ! 
Lun 19 Mai - 22:18 (2014)
Auteur Message
Mo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 03 Mai 2014
Messages: 112
Localisation: Orléans

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 12:51 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

Rahlalal j'ai bien rigolé x)

En fait l'ami du type qui est dans la merde, il est pire que son pote, c'est pas possible xD J’adore ce retournement de situation !
Mar 20 Mai - 12:51 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 11:31 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

Fairyclo a écrit:
Quand j'ai vu le titre, j'ai hésité bien 15 secondes à faire une remarque dans le tchat... Puis j'ai réfléchis, je me suis dit "Bon Clo, ça doit être fait exprès, connaissant les Loustics qui se cachent derrière, c'est normal, range ton style rouge de maîtresse..."





J'adore ton com, Clo ^^

_________________
ATea.
Mer 21 Mai - 11:31 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 14:40 (2014)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO Répondre en citant

Je suis ravi que vous vous soyez amusés. L'objectif est atteint.


Un grand merci
Dim 25 Mai - 14:40 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:48 (2016)    Sujet du message: LE COMPTE DE MONTE CHRISTO

Aujourd’hui à 12:48 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » 48 H

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield