S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
De plumes et de plomb

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°41 à 50 » Défi n°42
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 19:09 (2014)    Sujet du message: De plumes et de plomb Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
De plumes et de plomb


20 février
Pourquoi commencer un journal maintenant, alors même que je suis des patients psychotiques voire psychopathes depuis 10 ans ? Particulièrement après la lecture quotidienne de ce que Joffrey Spender a pu écrire dans le sien ! Sincèrement, je m’interroge encore. Une envie irrépressible de décharger mon esprit et de libérer la pression des horreurs que je vois et entends chaque jour.
L’esprit tortueux et dois-je l’avouer tordu de Joffrey Spender me glace par moments tant que je dois me décharger de ce que je ressens. Cet homme a pris plaisir à souffrir des êtres vivants, non seulement des insectes ou des animaux, cas classique de désir de puissance enfantine mal jugulée par des pulsions sadiques, mais pousser le raffinement de la cruauté aussi loin pour des êtres humains continue à m’interroger sur l’équilibre de l’esprit humain. Pour cela, j’ai entamé une phase d’approche depuis de longs mois pour gagner sa confiance. Depuis peu, j’aperçois des signes encourageants : il me témoigne plus d’intérêts et me confie certains détails et cela de plus en plus fréquemment. Je caresse toujours l’espoir de connaitre l’étendue exacte de ses méfaits pour apporter une réponse à défaut de réconfort à des familles dans l’attente. Cependant, la plongée dans son passé mortifère s’accompagne toujours d’un luxe de détails macabres dont il me faut faire ici la catharsis pour mener à bien mon enquête.

Chère Emma,
Je te confie un événement anodin mais qui me fait me poser des questions sur Charles. Il se douchait et j’ai récupéré le linge sale et c’est là que j’ai remarqué des traces de sang séché et de boue sur son polo. Quand il m’a vu le scruter, il m’a assuré qu’il était tombé lors d’une reconstitution avec la police et qu’il s’était écorché le bras. J’aurais bien voulu le croire… si je ne l’avais pas vu sortir de la douche quelques instants plus tard. Pas la moindre ecchymose, ni la moindre marque. Peut-être a-t-il fait une mauvaise rencontre aux alentours de la prison… Son métier m’a toujours inquiétée mais le danger semble plané autour de lui désormais, ce qui ne me rassure pas du tout. Comme un corbeau au dessus de nos têtes dont le croassement me glacerait le sang.


30 mars
C’est la troisième sortie que j’effectue avec Joffrey. Je m’attends encore à un autre cadavre mais cette fois, il m’a fait promettre de ne rien dire à personne, du moins pas avant la fin de l’année. Je ne sais à quoi renvoie la symbolique de la date choisie mais la marque de confiance qu’il me témoigne indique que je progresse dans mon travail. Il me laisse graduellement pénétrer dans son intimité et il commence à se confier réellement. Je ne peux pas saisir tous les éléments de son passé, ni toutes les clés permettant de comprendre son esprit mais je commence à apercevoir des bribes prometteuses.

Après avoir arpenté les sous-bois pendant trois quarts d’heure, nous sommes arrivés devant une grotte naturelle cachée par de grosses pierres. « Ma cachette d’enfant, m’avoua-t-il tout fier. Je venais m’y cacher au début. Je l’ai abandonné pendant le lycée, puis c’est là que j’ai commencé mes premières expériences. C’était maladroit, impulsif : je n’étais pas satisfait. » Tout en parlant, il avait fait quelques pas dans la cavité. Sa voix résonnait, me tirant quelques frissons. On aurait un évêque professant son catéchisme… l’évangile du mal, en l’occurrence. Il s’avança encore jusqu’au centre de la grotte. « C’est là que je l’ai vu quand je suis revenu pour la première fois à Little Rock. Une fillette de 12 ans, Leslie. Sa beauté de cygne m’a tellement frappé que je n’ai pu me résoudre à la torturer. En plus, son petit tatouage temporaire en forme de colombe… C’est là que je suis devenu le tueur à la plume. Je l’ai étouffée, embaumée et enterrée dans un coin connu de moi seul. » Au fond de la grotte, trônait un cercueil sur lequel était collée une photo une fillette aux traits d’ange et à la blondeur éclatante semblait dormir paisiblement. Je mourrais d’envie de lui demander où elle reposait mais je sentis aussitôt que je briserais la chaîne fragile de confiance qui se construisait. Le visage impassible semblait me murmurer : « Plus tard, les confessions ! »
Je restais de longues secondes devant le cercueil et sa photo, abasourdi, terrifié… et dois-je l’avouer, fasciné. En effet, Joffrey « Feather killer » Spender venait de me montrer son lieu de naissance. Aussi surement que sa mère avait mis au monde Joffrey Spender, cette fillette avait fait naitre « Feather killer », le tueur aux oiseaux, celui qui laissait à chaque crime la plume d’un oiseau différent selon la victime qu’il venait d’assassiner.

Chère Emma
Tu as pu voir mes doutes, mes joies, mes faiblesses. Vois aujourd’hui mon désarroi et mon inquiétude. Charles qui a toujours été un modèle de stabilité et de modération a un comportement que je ne comprends plus du tout.

Plusieurs fois, la semaine dernière, il est rentré de son jogging les vêtements tachés et boueux. Et chaque fois que je m’approchais de lui simplement pour lui parler, il se refermait sur lui-même et rompait tout contact visuel pour me montrer qu’il ne souhaitait pas dialoguer. Un soir, n’y tenant plus, je me suis approché de lui pour savoir ce qui le tracassait à ce point, il m’a répondu un « Ca va, ça va » en bougonnant. Pas moyen d’en savoir plus quand il se jouait l’huitre. Pour changer de sujet, j’ai remarqué qu’il passait plus de temps à faire du jogging et qu’il revenait tout sale en riant. A ma grande surprise, il a explosé en hurlant de me mêler de mes affaires et m’a gifflée. L’instant d’après, il se confondait en excuses et en m’appelant « Ma petite colombe ». Je suis restée sur la défensive toute la soirée mais progressivement, j’ai vu qu’il était redevenu serein.

Même si objectivement, sa claque n’était pas violente mais il n’avait jamais levé la main sur moi. Je mets ce geste sur le compte du stress qu’il subit à son travail : sans savoir exactement le contenu de ses journées, je sais qu’il passe du temps à soigner des tueurs ou des violeurs emprisonnés à 10 kilomètres d’ici à la prison fédérale. En tout cas, je sens un mur invisible se dresser dans notre vie et même dans notre lit. Depuis hier soir, je redoute de faire l’amour avec lui : il a été si expéditif et « hussard » que j’ai eu l’impression d’être un objet, un « trou » et pas sa femme. J’ai décidé de faire en sorte de faire le moins souvent l’amour si c’est pour subir ça. Ce soir, j’ai même acheté des somnifères pour être sure de m’endormir avant lui.


Chère Emma,
Que nous arrive-t-il ? Lisa s’est rendu compte des changements de son père. Elle vient parfois me voir et me confier ses questions. Ses 11 ans commencent à la travailler et elle m’a glissée l’autre jour qu’elle trouvait bizarre que Charles sorte parfois en voiture le soir alors que je dors. Elle l’a vu rentrer un soir qu’elle allait aux toilettes. Ce qui l’a vraiment surpris c’est qu’il avait des outils de jardinage dans le coffre qu’il a rangé dans le garage. Je l’ai rassurée mais c’est moi désormais qui suis taraudée par l’angoisse. Je suis dans la même maison qu’un inconnu et le sommeil ne sera plus une défense. Je vais devoir me passer de somnifère pour savoir ce qu’il manigance.


J’AI REUSSI ! J’ai retrouvé la tombe de Leslie. Joffrey avait semé des indices dans les lieux que nous visitions et j’ai fini par percer son secret. J’ai beau savoir qu’il a assassiné cette fillette, je comprends en voyant son visage parfait et sa douceur l’ait inspiré ! J’ai pris des photos pour Joffrey en échange d’aveux sur des victimes non répertoriées. Ce soir je rentre, des chants d’oiseaux pleins la tête. Je passerai vérifier les différentes tombes qu’il m’indiquera. Pas question de donner à la police de fausses indications.

Chère Emma,
Là, c’est officiel : Charles n’est plus le même. Il s’est lancé dans une drôle de collection de plumes d’oiseaux et il refuse que qui que ce soit s’approche de son trésor ! Depuis plus d’un mois que je guette ses faits et gestes, j’ai remarqué qu’il part souvent la nuit pour dieu sait où. Au départ, j’ai cru qu’il allait rejoindre une femme mais ce n’est pas le cas, c’est certain. Je l’ai aperçu, une pelle à la main un soir. Je me suis acheté un pistolet sans rien en dire à personne car j’ai réellement peur de lui. Un changement aussi radical d’attitude et des manies bizarres, je ne sens plus du tout en sécurité !
En plus, Lisa s’est mise à prendre sa défense sous prétexte qu’il approuve sa lubie de faire un tatouage. Il est même près à l’emmener se faire tatouer un aigle indien sur l’épaule droite.


Ce matin, un fait divers a secoué la paisible banlieue de Mabelvale, à Little Rock. La résidence de Carnegie road a été réveillée par des coups de feu en provenance d’une maison cossue, appartenant à Charles Dexter Hampton et sa famille. Quand la police s’est rendue sur place, elle a trouvé la femme Lindsay assise par terre tenant sa fille Lisa en pleurs dans ses bras. A côté des deux femmes, un pistolet Beretta encore chaud et le corps de Charles étendu mort deux balles en pleine poitrine et une troisième dans la tête. Quand les inspecteurs ont cherché à interroger les femmes, elles ont seulement pu dire de descendre à la cave. Les policiers ont découverts un nombre effroyable de clichés de cadavres en décomposition et une collection de plumes, faisant référence à la triste affaire de Joffrey Spender. Ce dernier, à l’annonce de la mort de son psychiatre, a glissé : « Il s’est envolé avec ma colombe adorée. Il en a de la chance ! »

_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."


Dernière édition par Matt Anasazi le Mer 21 Mai - 21:10 (2014); édité 1 fois
Mer 21 Mai - 19:09 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 19:47 (2014)    Sujet du message: De plumes et de plomb Répondre en citant

J'adore ton texte, la construction en regard, le regard intérieur, puis extérieur qui nous fait assister avec stupeur à cette descente aux enfers, superbement orchestrée ! Tu nous pièges parce que le drame n'est pas celui auquel tu nous prépares.
Effectivement ça aurait mérité relecture pour éviter quelques maladresses. N'empêche, ton écriture est fluide, plaisante, bref au service du texte, comme d'habitude.
Chapeau !
Mer 21 Mai - 19:47 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 21:02 (2014)    Sujet du message: De plumes et de plomb Répondre en citant

Alors là, pareil que Nick, j'ai beaucoup aimé avoir plusieurs faisceaux d'interprétation, d'immersion. C'est très bien ficelé, j'aime beaucoup la symbolique des oiseaux que tu as repris du morceau.

Par contre, j'ai vu de l'amour, des sentiments, de l'incompréhension , de la colère, de la violence... Mais j"y ai vu des sentiments, des pulsions amoureuses... Après c'est peut-être moi hein ^^


N'empêche que ton texte c'est du super boulot ! 
_________________
Rafistoleuse
Mer 21 Mai - 21:02 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 21:52 (2014)    Sujet du message: De plumes et de plomb Répondre en citant

Et bien voila un texte qu'il aurait été dommage de ne pas poster. A sa lecture on sent que tu veux nous emmener quelque part dans une double enquête mais on sait pas qui au début j'ai cru qu'Emma était la mère de Joffrey mais on comprend vite que c'est pas ça.

On sent bien la tension, la peur de sa femme, et quand on voit les manies qu'il prend, on comprend que ce n'est pas du tout sain cette histoire...

Bravo
Mer 21 Mai - 21:52 (2014)
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Jeu 22 Mai - 00:34 (2014)    Sujet du message: De plumes et de plomb Répondre en citant

Alors...

Dans un sens, je comprends ce que tu as dit sur le tchat, le fait que tu ne sois pas satisfait du résultat. Y'a un goût de trop peu, des éléments qui passent trop rapidement. En fait, les passages sur les lettres à Emma (euh, d'ailleurs à moins que j'ai raté quelque chose, c'est qui Emma ?) sont nickels, mais les passages sur le journal de Charles manquent un peu de précision. J'aurais aimé voir un peu plus ses échanges avec Joffrey, et voir, de son point de vue à lui aussi, la descente aux enfers (ou au moins l'accroissement de sa fascination).

Mais ça, c'est juste la partie où je comprends où tu veux en venir. Sinon, c'est vraiment un texte excellent et bien construit, avec une montée en puissance et en angoisse ! Des maladresses, beaucoup de maladresses, à mettre sur le compte de la précipitation. Mais globalement, c'est vraiment bien joué !

Effectivement, quant à savoir s'il n'y a pas d'amour, c'est délicat. On ne connait pas vraiment les raisons profondes qui ont poussé Joffrey à tuer ces gamines. Bref... Ca mériterait presque un débat ^^
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Jeu 22 Mai - 00:34 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
ATea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Ven 23 Mai - 23:36 (2014)    Sujet du message: De plumes et de plomb Répondre en citant

Matt, matt, matt.

Le temps est compté mais merci d'avoir partagé ce texte. Quelques petites maladresses probablement liées à la précipitation mais une plume toujours aussi efficace... (Mais tant que ce n'est pas pour achever quelqu'un).

Premier point. Ton titre me fascine.
Petit aparté. J'ai cru à un far west pour "des plumes et du goudron". Et J'ai repensé à ta nouvelle lors de la nuit des Plumivores que j'avais sacrément aimé.

Mais non, j'ai découvert ce texte. J'ai lu, non sans plaisir, l'alternance lettres/journal. Même s'il faut avouer que le fait que Charles n'ait pas de marques sur le corps dans la première lettre, m'a tout de suite fait penser à une décompensation schizophrénique de Charles/Joffrey. Tu as bien semer le doute dans mon esprit. Puisqu'il me semble comprendre à la fin qu'en fait, c'est la fascination de Charles pour Joffrey qui le rend autant bizarre. On peut dire que Le psychiatre est passionné par son boulot en tout cas!
Une telle conscience...

Je n'ai pas vu spécialement d'amour amoureux dans ton livre. Amour du boulot, amour filial, pulsions et passions meurtrières. Je ne sais pas vraiment si Jo aime la petite colombe. Pour moi, il est subjugué, il veut la posséder mais je ne l'aurais pas réellement mis sous le mot "amour" il veut la posséder. C'est psychotique. Ce n'est pas de l'amour à proprement parler pour moi mais l'interprétation peut être différente selon les personnes... (Mais je ne suis PAS en train de dire que les psychotiques ne peuvent pas tomber amoureux)

(Octo, pas de débat. PAS de débat.)
_________________
ATea.
Ven 23 Mai - 23:36 (2014)
Visiter le site web du posteur Skype
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 08:45 (2014)    Sujet du message: De plumes et de plomb Répondre en citant

Pfiouu c'est du lourd ! Et c'est seulement en lisant les commentaires à la fin que je me suis rappelée du thème et de la contrainte ; je ne savais plus où j'étais ^^

Très bon texte, bien construit dans l'idée mais effectivement un peu déséquilibré sur la fin. Il me manque un peu du journal de Charles que je trouvais bien plus passionnant que les lettres d'Emma (Mo-> la femme de Charles si je ne me trompe pas). Ca monte trop vite en flèche, j'aurais aimé quelques passages supplémentaires sur Charles et Joffrey pour comprendre d'avantage sa fascination d'un côté et l'enquête de l'autre sur les meurtres et Joffrey.

Je te dis ça parce que j'étais prête à lire le bouquin en entier là (mais bon là, on est bien spoilés sur la fin ^^) J'aime le parti pris de la forme et le personnage de Charles. Le coup des oiseaux c'est bien joué par rapport à la musique ^^

Bref, belle idée que tu as eu là ^^
Dim 25 Mai - 08:45 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 10:49 (2014)    Sujet du message: De plumes et de plomb Répondre en citant

Bah c'est pas la femme de Charles qui envoie ses lettres à Emma ? xD
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Dim 25 Mai - 10:49 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 10:51 (2014)    Sujet du message: De plumes et de plomb Répondre en citant

Ah si merde ! ah bah oui ... C'est qui Emma ? lol
Dim 25 Mai - 10:51 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 10:52 (2014)    Sujet du message: Psy Répondre en citant

Matt, cette histoire de psy est flippante. Tu tiens ici plus un sujet de roman que de nouvelle. Et c'est en cela que l'on sort un poil frustré. Car ton texte contient quelques pépites qui méritent une traversée au long court.


On en voudrait plus. La bande annonce est si alléchante 
Dim 25 Mai - 10:52 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Lun 26 Mai - 19:02 (2014)    Sujet du message: De plumes et de plomb Répondre en citant

Merci pour vos commentaires globalement élogieux (plus que mon ressenti en tout cas !)

Clo, Hector, vous me donnez une idée car en effet, j'avais un goût de trop peu et ce serait une idée de roman à traiter de cette manière avec en plus les échanges de SMS de la fille et ses copines pour voir l'évolution des personnages et la glissée du père dans la psychose : "found footage" mais en version lecture !

Le souci c'est que les idées s'accumulent et le temps, lui, s'en va (en plus, l'histoire est assez nauséeuse, je me demande comment je vais m'en tirer !)

En tout cas, merci encore car vous m'encouragez toujours sur le chemin de la création et je ne cesserai de vous en savoir gré !
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Lun 26 Mai - 19:02 (2014)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:02 (2016)    Sujet du message: De plumes et de plomb

Aujourd’hui à 06:02 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°42

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield