S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
The Dreams We Had

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Défis » Défis n°1 à 50 » Défis n°41 à 50 » Défi n°44
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Sam 31 Mai - 18:29 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Préambule: le nom ne sera pas inconnu aux Bordéliques... il me fallait un truc orcadien, et j'ai repensé à ce bon vieux Einar... pour le reste, aucun rapport! Et pour le reste 2, j'espère que ça sort pas trop du thème!





Avant-propos


Ce livre n'aurait pas vu le jour sans tes mots et ton imagination. J'ai eu envie de me souvenir. J'ai regardé dans mes affaires, j'ai retrouvé nos cahiers. Ces vieux cahiers d'école chouravés dans lesquels on écrivait nos aventures. Grandir à Rousay est une expérience unique. Tu me diras, grandir n'importe où est une expérience unique. On ne vit qu'une fois, et on n'a jamais l'occasion de revivre nos dix ans.

Tu te souviens sans doute des cinq doigts de mon père accompagnés de sa paume, marqués sur ma joue, quand nous sommes rentrés de notre excursion à Eynhallow. C'était la première et la dernière fois qu'il a levé la main sur moi. Quand j'y pense, il me semble revoir l'emprunte laissée, rouge vif. J'en garde un excellent souvenir, parce que je l'avais bien méritée, celle-là, mais surtout, nous avions vécu l'aventure de notre vie. Tu te souviens aussi de l'oncle Jamie qui t'appelait Huck Finn. Ce radeau qu'on a fait, la traversée du firth. Si je ne m'étais pas appelé Einar, il m'aurait volontiers appelé Tom !

On a passé des heures à regarder les oiseaux dans la lande. La plus haute colline. Dès le petit jour, nous étions en vadrouille sur les petits sentiers, avec nos jumelles. Tu me faisais signe de regarder à gauche, regarde, un Busard Saint-martin ! On les voit toujours régulièrement en été. Et on entend régulièrement les Huîtriers, vers les côtes, avec leurs tee-teeoooo. Les Fulmars sur les falaises... et les Grands Skuas, qu'on appelle toujours Bonxies par chez nous, qui avaient vite fait de nous tomber dessus si on s'approchait trop... J'ai toujours mes classeurs remplis de photos et de descriptions.

Notre institutrice nous aimait bien, je crois. Nous étions un peu les deux petits cancres du fond de la classe. Pas par incapacité, mais par choix. Il y a tellement plus important à vivre et à faire, quand on a dix ans... Et nos parents qui nous disaient « mais qu'est-ce qu'on va faire de vous ? ». Les tiens semblaient un peu plus ennuyés que les miens. C'était une habitude. Ramener un A n'était pas une fin en soi. Nous riions souvent pendant les cours, parfois on chantait. Combien de fois as-tu fini au coin ? Et moi ? Et nous étions si pressés de sortir de l'école, pour courir dans les champs.

Mais tu te souviens aussi qu'il pleuvait régulièrement. C'est comme ça, par ici. On a deux jours de soleil, une semaine de vent et d'humidité ! Et ça ne nous arrêtait pas. Nous avions nos imperméables, nos bottes de pluie, et il ne nous en fallait pas plus pour qu'on rentre trempés et crottés, et que nos mères se retrouvent à laver le sol, encore une fois... Je crois bien que nous étions quelque part entre l'enfant et le ciré. Une belle vitalité, et en même temps, les remontrances glissaient sur nous comme des gouttes sur un manteau de pluie.

Tu te souviens qu'on se disait qu'on quitterait jamais l'île, qu'on resterait là pour toujours, à vivre nos aventures. On se cachait dans le blé, dans le foin, on courait dans la lande, on escaladait quelques parois, on se planquait dans les sites archéologiques, on s'imaginait rois d'antan, enterrés dans ces tombes préhistoriques. Nos dernières paroles, nos royaumes oubliés. Tout le monde connaît tout le monde, ici. Et ta maison est toujours là, à côté de la mienne. Il n'y a jamais eu aucune clôture pour séparer les propriétés. On avions grandi ensemble, et le reste allait de soi.

Mais j'ai quitté l'île. Le premier pas était le collège, il fallait prendre le ferry tous les jours pour aller à Kirkwall, étudier les maths, l'anglais, le français, la géographie... Ce n'était pas pareil. Nos cartes de contrées perdues enterrées dans des coffres en bois de cagette ne valaient pas grand-chose dans une salle de classe. Les choses devenaient sérieuses. Il fallait penser à l'avenir. Et puis il fallait faire un stage en entreprise. J'ai été boulanger pour un temps, parce que je ne savais pas quoi faire. Et puis j'ai écrit.

Le second pas était l'université. Je suis allé à Edimbourg. J'ai souvent rêvé que tu venais avec moi. Nous aurions eu un petit appartement en colocation pendant nos études. Et Rousay est devenu un rêve, lui aussi. Un souvenir. Mon archipel, mon enfance, tout ça, c'était loin. Et j'ai continué à écrire.

Et je suis là, à técrire ces mots, en espérant qu'ils te parviennent. J'ai retrouvé nos carnets d'histoires, j'ai retrouvé nos rêves, nos mythes, nos légendes, nos aventures. Ton écriture maladroite, la mienne, pas forcément plus lisible. J'ai tout revu, tout corrigé. Le résultat de ces relectures est ce recueil de nouvelles. Tu te souviens de nos histoires. Nos épées en bois, nos boucliers en couvercles de poubelles, nos casques faits de passoires et nos parents qui se demandaient où était passée la vaisselle... Tu te souviens de mon chien, de tes chats, de nos chevaux et de nos poulets. Du réveil à quatre heures du matin en été, des longues nuits à ne pas dormir, nous étions trop occupés à sauver le monde que nous nous étions créé.

Ces histoires sont les tiennes autant que les miennes. Ce que nous avions, quand nous avions dix ans. Rousay, j'y suis revenu. J'ai trente-trois ans, j'écris pour vivre.

A ta mémoire, mon compagnon, mon frère d'armes, d'envolées sauvages, de dérapages enchantés. Aux rêves que nous avions.


Einar




The Dreams We Had
Pour David Spence
1980-1991.

_________________
Hopla!
Sam 31 Mai - 18:29 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 835

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 01:25 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

Ton texte est touchant. Il se lit comme une ballade d'enfance, simple et émouvante, et la fin rajoute à l'émotion. Puis en quelques touches tu parviens à nous faire voyager... Et j'adore ça!
Mar 3 Juin - 01:25 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 01:39 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

J'pense pas que ce soit en dehors du thème. Tu parles d'amitié, tu parles des Orcades, j'pense que c'est bon !

Tout le long du texte, j'me suis demandé pourquoi tu parlais de l'avenir de ton narrateur et pas de son pote. Et puis y'a la fin Sad. Bouarf, ça donne un tel vent de tristesse sur l'ensemble ! Bref, c'est vraiment beau, et on s'y croirait. Bravo !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Mar 3 Juin - 01:39 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 01:44 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

Merci pour vos coms.
Pour le vent de tristesse... Je suis contente de l'effet produit (mais je suis pas sadique au point d'aimer vous rendre tristes, hein xd), j'en menais pas large à la fin, j'ai écrit ce texte la gorge serrée... j'ai mis un peu mes tripes sur la table, quoi... (promis, j'ai tout nettoyé ensuite xd)
_________________
Hopla!
Mar 3 Juin - 01:44 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 22:54 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

Bon voila t'es contente !

J'ai versé ma p'tite larme ! Je le sentais, je le sentais... Mais j'espérais, en me disant nannnnnn, elle va pas faire ça ! Et bim sur le coin de la figure...

Ton texte est doux, je l'ai lu avec une sorte de voile devant les yeux (réflexion c'était peut-être les larmes...) mais non ^^ c'était le voile des souvenirs, avec des rires d'enfants, des sentiments de conquérant. Et puis j'ai commencé à douter et comme Mo' je me suis posée des questions sur le futur de son ami...
Et pff c'te fin quoi !

Et même si Einar ne met pas inconnue, j'ai été très heureuse de retrouver un peu du Léo qui est en toi ^^
Mar 3 Juin - 22:54 (2014)
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 23:06 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

Merci Line (et dsl pour la p'tite larme!)
Et tu sais que j'ai hésité à mettre Leo Hoffmeyer, mais que j'ai préféré mettre l'Orcadien de service à la place...
_________________
Hopla!
Mar 3 Juin - 23:06 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 11:14 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

Pfiou, il m'a ému, ton texte. Toute cette nostalgie que tu racontes si bien qu'on a l'impression de l'avoir vécu nous aussi. D'avoir fait partie de ces épopées fantastiques des deux amis.

Et puis cette phrase "Et je suis là, à técrire ces mots, en espérant qu'ils te parviennent." qui, je pense, comme les autres, m'a serré un peu la gorge...

C'était vraiment beau, merci.
_________________
Rafistoleuse
Jeu 5 Juin - 11:14 (2014)
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 20:19 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

Approche du thème :
Aucun soucis là-dedans Deb. Je ne vois même pas comment tu peux croire t'en être éloignée ! L'idée de la préface d'un ouvrage est super bonne et cet hommage hyper touchant !! Tu nous décris l'amitié d'enfants qui n'aura pas eu à affronter les épreuves du temps. Elle restera pure jusqu'au bout, une amitié éternelle en quelque sorte, et c'en est absolument terrible ! =( C'est beau, c'est triste, et j'adore !! =)

Respect de la contrainte :
Un hasard, mais je viens de finir un très bon bouquin qui se passe sur l'ile de Lewis, pas si loin de chez toi (L'ile des Chasseurs d'oiseaux de Peter May), où il est aussi question de souvenirs et ton texte y fait joliment écho (pour l'ambiance). Tu nous cites des villes, des paysages, tu mentionnes les oiseaux. C'est précis et on s'imagine tout ça très bien ! Bref une contrainte largement maitrisée !!

Ma phrase préférée :
"Tu me diras, grandir n'importe où est une expérience unique."
Jeu 5 Juin - 20:19 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Alice Neixen
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 23 Mai 2014
Messages: 18
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 11:37 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

Moi j'ai adoré ce texte. Le ton d'enfance, les images, les mots, ce désir de s'écarter, déjà, des grandes lignes tracées et ennuyeuses pour vivre les rêves, les instants qu'on oublie jamais. C'est beau, tragique, et ça m'a beaucoup plu.

Quelque part, on a 10 ans souvent, à y regarder d'un peu plus près...

Et ce mot de la fin qui donne des frissons :
"A ta mémoire, mon compagnon, mon frère d'armes, d'envolées sauvages, de dérapages enchantés. Aux rêves que nous avions."

Bravo!!!
Ven 6 Juin - 11:37 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 23:12 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

Bravo Miss

Tu étais également mon coup de cœur de cette semaine. J'aime te lire dans cette poésie et je le redis on sait jamais des fois que ça serve à quelque chose... Léo me manque XD
Ven 6 Juin - 23:12 (2014)
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 23:14 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

Merci merci!


Ha, le Leo... tout un... emblème!
_________________
Hopla!
Ven 6 Juin - 23:14 (2014)
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 12:01 (2014)    Sujet du message: The Dreams We Had Répondre en citant

Magnifique !!!!


Il y a tout dans ton texte : La nostalgie, l'enfance, l'aventure, l'insouciance.


Et cette peinture de ton île wouah,on y est.


Que dire de cette amitié : qu'elle est extrêmement forte.


Aussi forte que ta dernière phrase qui me remue encore l'estomac.


Chapeau et bravo
Dim 8 Juin - 12:01 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:02 (2016)    Sujet du message: The Dreams We Had

Aujourd’hui à 00:02 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Défi n°44

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield