S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
#1 - Sans Titre - Alice Neixen

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Nuits » Nuits 1 à 20 » 7 » Textes des Participants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 00:02 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Sans Titre


Il est à peine 7 heures, mais l'air est déjà chaud. Yasmine attrape une tasse, sur l'étagère. La bouilloire siffle doucement, et l'eau se met à gémir à gros bouillons.

Des bruits s'échappent de la cour, sûrement le concierge qui balaie en trébuchant sur les jouets des gamins du premier. Dans la cuisine, Yasmine ouvre la boîte à thés, et hésite devant les petits sachets de mousseline. Thé sur le Nil, Temple de l'Aube, Montagne de Jade ? Elle en saisit un, le glisse dans sa tasse, et emporte le tout sur la rambarde de la fenêtre ouverte sur le port de Marseille qui a fini sa nuit depuis longtemps. Dehors, les chalutiers sont à quai, les pêcheurs ôtent des filets des poissons frétillants. Au loin, les premiers ferries quittent le port pour les îles et la Corse.


***




Le brouhaha populaire s'élève doucement, comme une clameur réglée prière. L'odeur du thé de Yasmine a répandu par effluves la chaleur écrasante des pyramides et l'immensité imperturbable du Sahara dans la cuisine. Le début de la semaine sonne le glas de l'année scolaire, et contraste un peu trop violemment avec l'appartement enfermé dans la sourdine ensommeillée des enfants encore au lit. Yasmine lui tourne le dos, déjà ouverte au monde. Sa robe s'enroule autour de son corps comme un bouclier de ses origines. Il y a dans son regard, perdu au fond de la baie, les relents parfumés et épicés des siècles d'Orient. Il y a, au bout de ce regard, le monde qui s'éveille de l'autre côté de la mer. Ghislain observe sa femme, à la dérobée, depuis la porte du couloir. Ses cheveux bruns détachés se fraient un chemin sur sa nuque et glissent jusqu'à ses épaules, en éparpillant des boucles comme on sème des mots d'amour. Ses longues jambes s'étirent sur le rebord de la fenêtre, comme si elles cherchaient à traverser la Méditerranée. La douceur de Yasmine semble écrasée par la chaleur qui règne déjà dans l'appartement. Mais il sait que ce calme n'est qu'un apparat qui dissimule à peine le caractère rocailleux et volcanique, tempête du désert moulée à même le coeur, de sa femme.


***




Yasmine l'entend qui se glisse derrière elle :

- Alors, ça s'annonce comment, cette dernière semaine avant le bac ?

Ghislain sourit :

- Entre les lumières qui ne sont pas des flèches, ceux qui passent le mur du son avant leurs idées et ceux qui dépassent déjà d'une tête tous mes classiques, ça se tient.

Il tire une chaise et s'assied à côté d'elle, qui demande, sans tourner la tête :

- C'était quoi, le sujet de dissertation cette fois ?

- Et si on essayait d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple ?

Au pays des mirages, les vents changent d'un coup et la tempête de sable féminine s'élève pour chuchoter doucement (pour ne pas réveiller les enfants) :

- Mais Ghislain, ce sont que des gamins ! Ils sont bien trop jeunes pour s'être déjà demandé ce que c'est ! Et puis, ils sont bien trop égoïstes pour penser à servir d'exemple, même pour le bonheur ! A 18 ans, on pense que le bonheur c'est un instant !

Ghislain répond sur le même ton :

- Philosophiquement, si tu en crois Alain, c'est exactement ce que c'est.

La tempête, insolente, change de stratégie :

- T'as une copie ?

Ghislain se lève et choisit, dans le lit de copies qui envahit la table, celle d'une certaine Angélique. Boucles rondes et idées perspicaces.



La copie est impeccable : pliure au centre, non écornée. L'écriture est souple et mature. Ghislain commence la lecture.


***




Le bonheur, c'est à peine un cri du cœur.

Un cri instantané, une seconde parmi des milliers.

Déjà on peine à le saisir, que fragile il se déchire.

Au lieu d'avoir on cherche à être, et c'est tout un costume à mettre.

Quand on réussit à l'enfiler, déjà d'autres veulent le voler.

Sauvagement on le défend, en cachant ses firmaments.

Forteresse au pied de l'âme, quand elle s'échappe : un blâme.

Chemin de croix, chemin de vie, aux couleurs de l'utopie.

Alors, donner l'exemple, pardon, mais faut pas nous prendre pour des cons*.



Le PS en bas de la copie, sous l'étoile, s'excuse pour la grossièreté Monsieur, c'est juste une figure de style. Yasmine ne relève pas la blague.

***




Le regard oriental s'ébroue à peine, refusant d'admettre sa défaite. Drapée dans sa fierté, Yasmine regarde encore au loin, derrière les clochers, les pierres blanches, le soleil de plomb. Au-delà de la mer, des mirages, de l'hémisphère.



Arrivée aux dunes, elle peine à reconnaître :

- Cette copie, tu l'as choisie. Le bonheur, c'est le hasard.

Ghislain, mauvais joueur, n'admet pas le subterfuge, et persiste :

- Le bonheur, c'est le hasard que l'on façonne. Et après, quand c'est fait, on passe le relais, et on l'apprend aux autres.

- Maman ?



L’opossum de Nina est devant la porte. Elle, elle est derrière, cachée par la peluche et son pyjama à rayures.



La voix de 4 ans jaillit du pyjama (à moins que ce ne soit de l’opossum) :

- Vous êtes fâchés ?

L'expression de Yasmine s'adoucit, et les vents se calment. L'oasis est proche. Elle se lève, ses cheveux et sa robe bruissent dans l'ombre de ses pas glissants. Elle se baisse, emporte Nina et la dépose au bout de la table. D'ici, la petite domine la cuisine, la fenêtre, nos sièges et nos batailles.

- Non, ma puce. On discute.

- De quoi ?

- De choses de grands.

- Les grands, ils se disputent souvent.

La philosophie s'installe au rayon des 4 ans.

- Non, ma puce, ils discutent, et parfois, ça fait un peu de bruit. Tu veux un chocolat ?

Nina fait oui de la tête.



- Les grands, ils se disputent souvent, et après ils sont tristes, ils divorcent, comme les parents de Jules, et tout le monde est encore plus tristes.

Tom, sur le pas de la porte, où se tenait sa soeur. 7 ans et l'insolence de sa mère. Ghislain attrape son fils et le colle aussi sur la table. Assis sur le rebord du monde, Yasmine et Ghislain apaisent les craintes des petits, entre petit-déjeuner et vérités :

- Oh là, c'est quoi ces idées ! Papa et Maman sont heureux, d'accord ? Ils discutent, c'est tout, d'accord ?

Les petits acquiescent et les parents respirent.

Crise évitée.


***




Plus tard, Ghislain, sur le point de claquer la porte, se retourne et dit à Yasmine :

- Tu vois, le rôle des parents, c'est ça. Essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour leur donner l'exemple.

Le vent du Sahara souffle, et ensevelit la porte déjà refermée. L'éclat de rire de Ghislain s'évanouit dans le couloir.



_________________
Rafistoleuse

Dernière édition par Rafistoleuse le Jeu 5 Juin - 16:53 (2014); édité 1 fois
Dim 1 Juin - 00:02 (2014)
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 09:19 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

premier texte premiere claque.
Il y a de l'emotion derriere chaque mot, chaque phrase est parfumee de sentiments, d'images poetiques, de voyage sur l'epiderme qui donne des frissons.
j'ai adore, l'orient sous la peau et dans le sang de la femme, l'innocence de la petite fille.
Et la fin qui met un tres beau point final a la discussion.
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Dim 1 Juin - 09:19 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 11:06 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

Je suis tombée amoureuse de ton texte. De la façon dont tu déplie le thème, les émotions comment tu les distilles. C'est juste magnifique.


C'est tendre, enfantin, délicat, émouvant. C'est un vrai voyage, et on est plusieurs passagers à la fois. C'est l'idée que j'en retiens du bonheur. Plusieurs prismes, plusieurs facettes, et elles sont toutes subtilement amenées. 


J'ai adoré. Vraiment.
_________________
Rafistoleuse
Dim 1 Juin - 11:06 (2014)
Auteur Message
Yannick Darbellay
Giga Coup de Coeur...
Giga Coup de Coeur...

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 2 836

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 12:09 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

J'ai trouvé ton texte subtil et poétique, intelligemment pensé. J'ai aimé, tout simplement
Dim 1 Juin - 12:09 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 14:09 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

Un moment de vie bref, intense et permanent du coup !

Une poésie tout en simplicité et en douceur, des personnages bien campés et humains. Bravo !
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Dim 1 Juin - 14:09 (2014)
Auteur Message
Wilou
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Oct 2013
Messages: 719
Localisation: Fraserburgh, Ecosse

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 14:46 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

Je vais pas répéter ce qu'on dit les autres...
Bien joué, c'est vraiment beau, poétique, vivant, un morceau de vie croqué, comme ça, et on a l'impression d'y être, dans cette cuisine...
_________________
Hopla!
Dim 1 Juin - 14:46 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 16:47 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

C'est juste, superbe et j'ai parfaitement trouvé les trois formes demandées. Et puis le thème...

Une parmi d'autre que j'ai adorée :


 
Citation:
 Assis sur le rebord du monde, Yasmine et Ghislain apaisent les craintes des petits, entre petit-déjeuner et vérités
oh pi celle-la aussi :


 
Citation:
 Ses cheveux bruns détachés se fraient un chemin sur sa nuque et glissent jusqu'à ses épaules, en éparpillant des boucles comme on sème des mots d'amour.

Sans parler de la partie du poème...

Bravo, une première lecture parfaitement à mon gout !
Dim 1 Juin - 16:47 (2014)
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 23:21 (2014)    Sujet du message: Sans Titre Répondre en citant

Sans Titre mais ce n'est pas un titre ça ! 


Ton rexte est très bien écrit avec de fort belles métaphores. Je tenais à le souligner
C'est un sujet qui aura plû, des contraintes pas si contraignantes 
Tu t'en es très bien tiré-e
Sans jouer la fainéante


Bravo et merci. Ce fut un vrai plaisir


_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Dim 1 Juin - 23:21 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 23:39 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

Oui, c'est clair qu'il met bien en bouche, ce premier texte ! J'ai adoré la chute, qui fait parfaitement entrer le texte dans le thème.

Pour la contrainte, ok pour la poésie... Mais par rapport à la narration/romance, bah là, pas la moindre idée de ce qui peut éventuellement les distinguer, et hormis donc le poème, j'ai pas senti de différence flagrante dans les "formes". Ce qui n'est pas un reproche hein... Juste que je suis trop nulle pour savoir ça.

La seule chose qui m'a perturbée dans ce texte, c'est toutes les métaphores autour de Yasmine. Elles étaient belles, mais un peu trop nombreuses, et à la fin, ça devient presque étouffant (comme la chaleur du désert ahahah ^^). Mais sinon très belle plume, pleine de subtilité et de poésie. Bravo !
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Dim 1 Juin - 23:39 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Lun 2 Juin - 18:16 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

Ce texte est un petit régal. C'est fin, tendre et poétique avec ce je ne sais quoi de philosophique qui me fait craquer.

Un grand bravo !!!


Lun 2 Juin - 18:16 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 08:24 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

Ce texte m'a carrément séduite !! Outre l'écriture, fluide, et le respect de la contrainte, j'aime l'interprétation que tu as donné au thème, et cette fin ! Je trouve ça fort, dans le sens émotionnel. Je crois intimmement que l'épanouissement et le positivisme nous sont en partie dictés par le comportement de nos parents.

Alors j'aime ton texte, et c'est pour ça aussi que tu es mon 1er CDC ! Bravo Alice !!

Et félicitations pour cette victoire ! =P
Mar 3 Juin - 08:24 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 12:02 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

Pareil, tu étais mon premier CDC !

Bravo à toi, première Nuit, premier CDC ! La classe !
_________________
Rafistoleuse
Mar 3 Juin - 12:02 (2014)
Auteur Message
Fairyclo
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 500
Localisation: Reims

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 18:33 (2014)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen Répondre en citant

CDC 3 !!

J'ai trouvé l'exercice super bien réalisé, l'histoire de fond bien sympathique... en 3h, j'ai été bluffée.

Après, un peu comme Mo, trop de métaphores à mon goût, ça manquait de "simplicité" même si j'ai bien envie de mettre ça sur le dos de la contrainte

Félicitation en tout cas pour cette première nuit ^^
Mar 3 Juin - 18:33 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:46 (2016)    Sujet du message: #1 - Sans Titre - Alice Neixen

Aujourd’hui à 12:46 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Textes des Participants

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield