S’enregistrer FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion
#7 - "Les p'tits papiers, les p'tits bonheurs" - Wilou

 
  Jetez l'encre ! Index du Forum » » Historique des Nuits » Nuits 1 à 20 » 7 » Textes des Participants
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 00:18 (2014)    Sujet du message: #7 - "Les p'tits papiers, les p'tits bonheurs" - Wilou Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
"Les petits papiers, les petits bonheurs" 




 
Partout, on nous railleOn nous pique notre maille
Civilisé, dit-on...
On nous prend pour des cons !

L'avantage de la manifestation n'est pas de faire travailler ses cordes vocales, mais de pouvoir rouler et fumer un joint tranquillement, avec ses copains. Parce qu'au fond, quand on est jeune, on a du mal à voir ce que ça donnera quand on sera vieux, qu'on ne veut même pas y penser. On se dit, ouais, je vais faire médecine, puis je tafferai dans un hôpital, je serai le Docteur Carter de l'AP-HP. Et puis on réalise que tout n'est pas si simple. Que déjà, les études, c'est pas si facile. Et puis chaque année, y'a de moins en moins de reçus, à se dire que dans cent ans, médecin sera un métier d'antan. Et puis on entend les restrictions budgétaires, et puis après on apprend que c'est la crise, et qu'il va falloir se serrer la ceinture. Mais se serrer la ceinture, c'est seulement bon pour le petit contribuable, les gens de peu qui ont l'habitude. Parce que les gens d'en haut, on sait très bien qu'ils sont pas près de lâcher ne serait-ce qu'un centime, hein.

Voilà, on se nourrit de ces idées et on va manifester, encore une fois. On est un peu plus convaincu, d'ailleurs. On scande des « non à la décentralisation ! » puis des « non à la centralisation ! ». Ou bien l'inverse. Force est de constater qu'au final, on veut que ça change... mais... en fait, on ne veut pas que ça change. On devient schizophrène entre un status quo qu'il faut sauvegarder mais qui ne peut plus durer. Et forcément, personne n'a le même point de vue sur ce qu'il faut changer. Les élus déçoivent, quel que soit leur bord. Alors d'un élu à l'autre, on change de vent.

On se doit de se trouver un ennemi. Un adversaire, peut importe, une armée de moulins, s'il le faut. Avant, c'était l'Angleterre, après, c'était l'Allemagne, et maintenant, c'est l'immigré. Il vient piquer notre maison, notre travail, notre bol de soupe. Alors faut fermer les frontières, ha oui, ce serait bien. Et puis, faut acheter français. Et supprimer la concurrence. Laisser le bon soin à l’État de dire ce qu'il faut apprendre, ce qu'il faut manger. Dès fois que penser soit un peu trop compliqué. Certains y songent sans doute. J'ai déjà entendu « la France aux Français ! », et je n'ai jamais vraiment compris son sens... quels Français ? C'est pas écrit sur notre gueule. Mon voisin algérien est aussi français que moi, et je me sens aussi française d'une Polonaise au Zimbabwe. Bref, c'est un beau bordel...

On va droit dans le mur, avec des politiques régressives. Quand on dit qu'on est libéral ou libertarien, on passe pour un odieux connard. Quand on ne va pas voter, on passe pour un complice de l’extrême droite. Quand on vote à gauche, on passe pour un crétin qui croit encore aux douces utopies emballées sous les roses.

Mais au fond, de quoi avons-nous besoin ? Quand je dis que je ne suis pas carriériste, on me regarde bizarrement, je n'ai pas d'ambition, je ne ferai jamais rien de ma vie. Quand je dis que je ne veux pas me cantonner à un seul sujet ni me spécialiser, on me dit que je suis bizarre, et que je ne ferai jamais rien de ma vie. Quand je dis qu'un job qui me permette de vivre me suffirait, du moment que je peux faire autre chose, on rigole... Les gens sont engoncés dans leur petit monde, les parois carrées de leur télévision, qui leur dit que si t'es pas bien, c'est pas grave, achète une nouvelle bagnole, ça ira mieux...

Et on veut être heureux, bien sûr, on se casse pas le cul à travailler et à acheter plein de trucs cool pour être malheureux ! Un de mes films préférés est Into The Wild, et ce n'est pas un hasard. Il y a deux phrases qui m'ont marquée, La première est « une carrière est une invention du vingtième siècle et j'ai décidé que je n'en voulais pas. » La seconde est « le bonheur n'est vrai que s'il est partagé. » Je ne sais plus où j'ai lu que le bonheur, c'était la route, pas la destination. Il n'y a pas de pays nommé Happiness Land dans lequel on pourrait vivre d'amour et d'eau fraîche. Je vois en fait, que les gens confondent bonheur et satisfaction, et déversent leurs peurs et leurs frustrations sur les autres. Tout le monde en prend plein la gueule pour pas un rond. 




* * *
 
 
Encore quelques mots et je m'arrête pour la soirée. Cela fait des heures que j'essaie de trouver un bonne introduction pour mon intervention... mais quelle idée j'ai eu me porter volontaire pour animer l'AG du 23 ? Je ne crois même pas à la politique. Ce n'est que chimères et déconvenues. Je soupire et éteins mon ordinateur.

Tout à commencé il y a deux semaines quand un ami m'a proposé de le rejoindre pour une réunion d'un groupe d'étudiants qui voulait mobiliser du monde pour les Européennes. Il a toujours dit que si on vote pas, ce sera la merde et on s'en mordra les doigts, et que l'Europe, elle est là, et qu'il est trop tard pour la déconstruire, donc il faut voter pour espérer l'améliorer. Moi, l'Europe, c'est un concept assez vague. Je suis contente de pas avoir à changer de monnaie la plupart du temps et qu'on ne me demande pas mon passeport à tout bout de champ. Mais ça change quoi à ma vie, concrètement ? J'en sais rien. Mais je me suis dit qu'il a raison, et je l'ai accompagné, et j'ai écouté ces jeunes gens débattre du bien fondé de l'Europe, de la monnaie, du fait qu'il nous faut plus d'unité entre les pays, qu'il faut dépasser le stade économique, et tout un tas de trucs qui m'ont pas mal échappé... et puis de fil en aiguille, à force d'y aller et les écouter, je me suis laissée convaincre, et on m'a demandé mon avis, puisque j'ai vécu dans différents pays.

Le lendemain, j'ouvre mon fichier en buvant ma tasse de thé... et je me dis que j'ai écrit de la merde. Des trucs bateau, des phrases clichés. Et je parle même pas de l'Europe. En fait, j'ai presque envie de leur dire de vivre leur vie, de voir du pays, d'être content. Voilà, d'être content. Non, mieux, d'être heureux. Je veux leur dire que le bonheur, c'est pas un Hollande ou une Merkel qui va nous le donner. Pas plus qu'un Sarkozy ou qu'un Cameron. Que les gens dosent le bonheur, comme quoi, le Danemark, c'est le pays le plus heureux, parce que les gens ne se plaignent pas, gagnent pas mal, y'a peu de pauvreté, et les citoyens bénéficient de l'état providence. Mais ils bouffent du Prozac en veux-tu en voilà. J'ai envie de leur dire que le bonheur, ça se mesure pas au PIB, c'est pas une fiche de paie qui dépasse les 1500 balles. C'est ce que tu fais de ta vie, ce qui te donne l'impression d'être utile, c'est de partager ce qui fais toi un être à part, avec d'autres qui le comprennent, et vice versa.

J'ai envie de leur dire que j'en ai rien à foutre, même si j'ai tort. Puis je vote même pas en France, alors ça me concerne pas des masses. Je vote ailleurs. Et moi, là, je suis contente, dans un pays que j'aime, avec un taf que j'aime, où je fais des choses utiles qui me donnent l'impression de faire avancer le monde, à mon échelle. Je transmets à ces petits d'hommes.
Alors qu'eux, ils débattent, ils s'engueulent, ils sont insatisfaits, ils ont peur de tout, ils espèrent beaucoup aussi ; ils ne se battraient pas, sans espoir. Mais...

Alors je relis encore mon semblant d'intervention... Je crois que je suis presque pour le démantèlement des états tellement ça me sort par les trous de nez.

Quelques jours plus tard, je vois les mêmes gens pleurer, déverser leur mécontentement, leur rage, leur désespoir, leur déception. Il y a de quoi. Le parti qu'ils détestent est arrivé en tête des élections. Oui, c'est pas rassurant de voir un parti anti-européen en haut du podium. Un parti qui souhaite le retrait de la France, et le protectionnisme de l'état, jusqu'à une quasi autarcie. Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer. En fait, j'en sais tellement rien, que ça me rend presque indifférente. Trop de partis, trop de points de vue différents. Personne ne sera jamais heureux. Il y aura toujours quelqu'un qui y trouvera à redire...

Pffff. Mais qu'est-ce que je fais là ? On va encore me taxer d'égoïste ou d'inconsciente, me dire que la politique, c'est important, et que patati et patata. Mais putain, commence par balayer devant chez toi ! Les gens qui se bourrent le mou de balivernes politicardes, ça me soule, voilà. Alors quand je hausse les épaules, je laisse couler. Peut-être que dans dix ans, je le regretterai. Peut-être que dans dix ans, je me dirais « et si j'avais... »

Mais le bonheur, il est dans l'instant. Il est dans les petits moments partagés avec les autres, il est dans le regard de l'adolescent qui s'allume, heureux d'avoir compris la différence entre adverbe et un adjectif, qui a un B alors qu'il collectionnait les C et les D. Le bonheur, il est dans la réalisation qu'on peut y parvenir, qu'on peut déployer ses ailes. Il est interne. Dans la tête. Il est aussi dans le paysage, dans le soleil qui se planque derrière les îles ou les montagnes, il est dans le vent frais du matin, dans la rosée sur l'herbe qu'on foule de nos pieds nus, il est dans l'eau qui ruisselle dans les sous-bois... Il est dans ce qu'il y a de beau dans ce monde. Pas dans des combats auxquels je ne crois pas.

Alors, si on se contentait d'un peu moins, si on prenait le temps de respirer ? Si on prenait le temps de vivre ? Si on essayait d'être heureux, histoire de donner l'exemple ? Bah, je sais très bien qu'on me dira que j'ai tort !



* * *
 
 
Je ne veux plus parler des Européennes.
J'ai pas envie de parler de peine et de haine.
En fait, mon ami me fait un peu la gueule
Il me regarde de loin et me laisse seule
Faut-il choisir entre la peste et le choléra ?
Mais on ira se prendre une bière, on rigolera
Il a beau être de gauche et moi nulle part,
On s'entend comme larrons en foire,
Parce qu'on est potes au-delà de nos voix
Et ça aussi, c'est du bonheur, tu vois.
_________________
Rafistoleuse


Dernière édition par Rafistoleuse le Jeu 5 Juin - 16:51 (2014); édité 1 fois
Dim 1 Juin - 00:18 (2014)
Auteur Message
Rafistoleuse
Coup de Coeur ...
Coup de Coeur ...

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 4 563

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 09:16 (2014)    Sujet du message: #7 - "Les p'tits papiers, les p'tits bonheurs" - Wilou Répondre en citant

Ton texte est un vrai cri. Y a de la révolte, de l'espoir et beaucoup de coeur. On sent que tu t'es laissée portée instinctivement par le moteur de ton idée. Il y a une force fédératrice, un message profond qui nous touche. 

Et c'est en plein dans l'actualité, c'est le moins qu'on puisse dire !


J'aime la spontanéité de tes mots et puis ton petit poème à la fin, est d'autant plus touchant ! 


Pour moi le thème est respecté, et la contrainte aussi, et c'était pas simple d'aborder ce sujet là, tu le fais drôlement bien ! 
_________________
Rafistoleuse
Dim 1 Juin - 09:16 (2014)
Auteur Message
christine
Super Coup de Coeur
Super Coup de Coeur

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 988
Localisation: cholet

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 10:09 (2014)    Sujet du message: #7 - "Les p'tits papiers, les p'tits bonheurs" - Wilou Répondre en citant

Il fallait le faire, bravo, c'etait pas evident.
Je pourrais reprendre le com de Rafi car je suis d'accord avec elle.
encore bravo
_________________
Un sourire ca fait toujours plaisir
Dim 1 Juin - 10:09 (2014)
Auteur Message
Matt Anasazi
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 763
Localisation: Agen

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 14:19 (2014)    Sujet du message: #7 - "Les p'tits papiers, les p'tits bonheurs" - Wilou Répondre en citant

Un coup de gueule qui fait du bien au moral : salutaire comme un coup de pied eu derrière et percutant comme un coup de poing (je pense qu'on a saisi la violence sous-jacente du texte vu le vocabulaire peu varié de mes commentaires !)
(à propos, je pense avoir reconnu la pirate qui avance - si peu - masquée. Nous nous comprenons !)

Un texte écrit avec les tripes et de fort belle manière !
_________________
"Faire sortir les maux de l'âme, c'est la psychanalyse.
En faire sortir des mots, ici naît la littérature."
Dim 1 Juin - 14:19 (2014)
Auteur Message
Linelea
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 938

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 18:40 (2014)    Sujet du message: #7 - "Les p'tits papiers, les p'tits bonheurs" - Wilou Répondre en citant

J'aime bien ce coup de gueule dans l'air du temps ^^ je lui ai trouvé quelque longueur mais le sujet n'étant pas évident à aborder c'est pardonnable.

Le thème est respecté la contrainte aussi bravo.
Dim 1 Juin - 18:40 (2014)
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 22:51 (2014)    Sujet du message: "Les petits papiers, les petits bonheurs" Répondre en citant

Je ne sais pas qui écrit et je m'en fous pour le moment


Toi, oui toi là à manier le verbe comme un drapeau de liberté porté haut, pour ce texte


Toi : twelve points !!
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Dim 1 Juin - 22:51 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Lun 2 Juin - 12:25 (2014)    Sujet du message: #7 - "Les p'tits papiers, les p'tits bonheurs" - Wilou Répondre en citant

"J'aime".
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Lun 2 Juin - 12:25 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
hector vugo
Super Master CDC *
Super Master CDC *

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 819
Localisation: vigneux sur seine

MessagePosté le: Lun 2 Juin - 19:04 (2014)    Sujet du message: #7 - "Les p'tits papiers, les p'tits bonheurs" - Wilou Répondre en citant

Rien que pour cette idée que le bonheur est dans le chemin et non la destination, je fonds.


Un texte colère, un texte cri, très en écho avec notre époque.


Comme quoi le bonheur est aussi dans la rage salutaire.


Un grand merci.
Lun 2 Juin - 19:04 (2014)
AIM MSN Skype
Auteur Message
Odepluie
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 381

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 08:30 (2014)    Sujet du message: #7 - "Les p'tits papiers, les p'tits bonheurs" - Wilou Répondre en citant

Ah un bon vieux coup de gueule qui fait du bien !! Outre que j'adhère complètement à ce que tu as écris, je trouve la contrainte vachement bien utilisée et le lien au thème super original, et super puissant ! Bref un texte 100% dans le temps, une vraie tribune ! Je salue la performance et l'idée !! Tu étais mon 2e CDC ! =)
Mar 3 Juin - 08:30 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Octobell
Coup de coeur
Coup de coeur

Inscrit le: 11 Sep 2013
Messages: 1 670

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 11:15 (2014)    Sujet du message: #7 - "Les p'tits papiers, les p'tits bonheurs" - Wilou Répondre en citant

Et moi t'étais mon premier ^^ Tu vois, pas de mots, juste des actes xD
_________________
Octobell

Tous les propos exprimés dans les bonus de ce DVD n'engagent que l'intervenant
et ne sont en aucun cas le reflet de l'opinion de JE! Corp.
Mar 3 Juin - 11:15 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Le zèbre
Plumivores
Plumivores

Inscrit le: 18 Sep 2013
Messages: 574
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 4 Juin - 01:42 (2014)    Sujet du message: nuit des plumi n 7 Répondre en citant

et bien voilà, juste te dire que tu étais number one dans mes votes et c'est super que tu sois sur une marche du podium. Félicitations  Smile
_________________
Le zèbre

Les artistes, aimez-les vivants

https://stephanmarylezebre.wordpress.com/
Mer 4 Juin - 01:42 (2014)
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:02 (2016)    Sujet du message: #7 - "Les p'tits papiers, les p'tits bonheurs" - Wilou

Aujourd’hui à 06:02 (2016)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Jetez l'encre ! Index du Forum » Textes des Participants

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield